MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Portes de validation à Paris Saint-Lazare : c’est la dernière ligne droite !

82
Publié le 9/07/2019

Les portes de validation sont désormais toutes installées et elles seront en service dès le mois de juillet.

MIS A JOUR DU 21/08/2019

Les portes sont activées depuis le 15 juillet ! Nous ferons très vite un retour sur les premières semaines d’activation dans un nouveau billet. En attendant, retrouvez ici nos conseils pour faciliter votre passage depuis cette mise en place :) 

 

On y est presque ! Le jour J approche à grands pas.

Après le point d’étape que je vous ai fait il y a quelques mois, l’heure du récap’ est venue ! Dans le billet qui va suivre, je vous parle des dernières actions mises en place dans le cadre du projet et je vous donne des conseils facilitateurs pour vous déplacer dans la gare quand les portes seront en fonctionnement.

A ce propos, vous m’avez souvent fait part de vos inquiétudes liées à ce projet, celles qui concernent les risques de bouchon au niveau des portes. On en reparlera bien sûr, mais je tiens d’ores et déjà à vous rassurer sur la capacité des portes à faire face aux flux importants.

Ces équipements ont été conçus pour répondre à l’affluence exceptionnelle de la gare de Paris Saint-Lazare. En plus de permettre 35 passages à la minute, les portes restent ouvertes lors des validations rapides simultanées et le sens de passage peut-être adaptable aux flux. Tout cela a été fait pour assurer un passage fluide et aussi rapide que possible.

Je vous conseille quelques habitudes à prendre pour permettre une meilleure gestion des flux  :

Préparez votre titre de transport dès votre arrivée à la gare : il vous faudra valider à l’entrée ET à la sortie de votre voyage

Ne jetez surtout pas votre titre de transport pendant votre voyage

Soyez toujours attentifs à la signalétique en gare pour vous déplacer plus facilement notamment en utilisant les couleurs de zones d’attente

 

Ceci étant dit, commençons par un bref rappel sur le projet.

 

Pourquoi équiper la gare Saint-Lazare d’équipements de validation ?

PSL est la dernière grande gare parisienne qui n’est pas dotée de portes de validation Transilien !

Cette évolution est donc aujourd’hui plus que nécessaire.

L’un des objectifs affichés est bien sûr de lutter contre la fraude qui représente un manque à gagner énorme de 63 millions d’euros par an comme le rappelait Delphine BAZIN lors du tchat organisé sur le sujet au mois de novembre 2018.

Mais ce n’est pas la seule raison, cela nous permet aussi de mieux connaitre vos habitudes de déplacements et, ainsi, d’adapter l’offre de transport et de service au plus près de vos besoins, c’est un point qui est bien expliqué dans ce billet.

De plus, ce projet est un pré-requis indispensable au nouveau programme de modernisation de la billettique qui prévoit notamment la tarification à l’usage. Pour que ce système fonctionne, la validation est obligatoire en entrée comme en sortie comme je vous en parlais ici.

Les équipements déployés sont plus performants et donc à la hauteur de ces défis :

Les portes de validation

 

Les bornes de validation

 

 

 

Les dernières réalisations du projet

Les portes de validation sont toutes posées.

Toutes les portes ont trouvé leur place dans la gare.

Pour les retrouver, fiez-vous au plan :

 

 

Au total, 140 portes sont déployées :

Sous les 4 premières arcades du quai transversal :

 

 

Sur la plateforme entre les voies 21 et 22 :

 

 

Vous nous avez d’ailleurs fait plusieurs retours à propos des portes installées sur la plateforme. En exemple, le dernier tweet sur le sujet :

 

 

Nous prenons en compte vos interrogations et nous tenions à vous donner des éléments d’explication.

Tout d’abord, plusieurs raisons expliquent que la ligne de validation n’aille pas jusqu’au mur :

  • Il est prévu d’implanter un nouveau commerce à proximité
  • Il est également prévu de réhabiliter la fontaine que l’on voit sur la photo du tweet
  • Mais surtout, le but est de ne pas générer de croisements de flux trop importants à l’angle des deux lignes de validation, ce qui explique l’espace qui est laissé aux flux sortant à cet endroit

De plus, du côté des quais, on trouve un portillon de service nécessaire au passage d’engins de maintenance et de secours.

Il faut savoir que cette implantation a été validée par des études de flux qui justifient ce dimensionnement. Des procédures sont prévues en cas de perturbations importantes qui entraîneraient des mouvements de foules conséquents et notamment l’ouverture des portes en derniers recours.

 

Dans le souterrain qui relie la rue de Rome à la rue de Londres en fond de gare :

 

 

Au niveau du passage côté rue de Rome :

 

 

Les tests sont en cours

Hier, entre 15h et 17h30, les portes de validation situées sous l’arcade 3 ont été mises en fonctionnement. Objectif : s’assurer que tout le système sera prêt au moment de leur activation générale. Ces tests vont continuer toute la semaine sur chaque ligne et à des moments différents de la journée.

Ce soir par exemple (le 9 juillet), elles seront activées sous l’arcade 1 pendant l’heure de pointe, c’est la meilleure manière de vérifier en situation réelle la fiabilité et la robustesse des portes. Un petit moment historique pour tous ceux qui valideront pour la 1ère fois à Paris Saint-Lazare :)

 

La signalétique de la gare a été changée

C’est un point crucial pour la réussite du projet ! Une bonne signalétique entraîne une bonne orientation des différents flux de voyageurs en gare, c’est donc un élément central pour éviter les croisements de flux et les bouchons aux niveaux des différents accès.

Tout a été revu pour que ces informations vous apparaissent plus clairement lors de vos cheminements dans la gare.

Au niveau de la signalétique générale (métros, services en gare, objet trouvés, etc…)

 

 

Les panneaux de sorties ont aussi été mis en lumière pour être plus visibles à la sortie des arcades.

 

 

Au niveau de la signalétique directionnelle des lignes Transilien et des lignes normandes.

Une couleur est associée à chaque ligne pour s’y retrouver rapidement une fois en gare :

Violet : en direction des voies 1 à 11

Vert : en direction des voies 12 à 21

Bleu : en direction des voies 22 à 27

Ces couleurs apparaissent sur 2 supports et seront visibles dès la sortie du métro :

  • Un « fil d’Ariane » sur les plafonds des arcades, sur les escaliers mécaniques et les colonnes entre le quai transversal et le niveau du métro et du RER pour guider vous orienter dans la gare

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Les écrans d’affichage de départ des trains : les couleurs de la ligne sont reprises en face de chaque gare pour vous orienter immédiatement sur les bons escaliers mécaniques aux couleurs de votre ligne et vous indiquer la « zone de départ » de vos trains sur la plateforme d’accès aux trains.

 

 

Une chose à retenir donc : pour arriver plus vite à votre train : suivez la couleur de votre zone !

 

Une nouvelle communication « Nudge » bientôt déployée

Le Nudge c’est une technique qui vise à influencer de manière pédagogique les comportements pour améliorer certaines situations. Par exemple, mettre des touches de piano sur des marches pour inciter à emprunter les escaliers plutôt que les escalators à la sortie d’un métro, c’est du Nudge ! (Karine vous en parlait déjà dans ce billet).

Tout au long de l’avancement du projet, vous avez pu voir différents visuels. On entre maintenant dans la dernière phase de communication et de nouveaux visuels seront déployés pour vous rappeler les gestes importants vous faciliter votre passage aux portes.

 

 

Vous aussi êtes des acteurs de la réussite du projet

Les communications visuelles déployées tout au long du projet tel que le Nudge sont aussi là pour le rappeler. La signalétique mise en place vise aussi à fluidifier autant que possible les déplacements de chacun dans la gare et le passage aux portes.

Au vu du nombre de personnes qui transitent chaque jour dans la gare, les croisements de flux sont inévitables.

Cela rend d’autant plus importante la question de l’adoption des bons gestes par chacun pour éviter le risque de bouchon au niveau des portes de validation, notamment à votre descente du train.

Pour vous déplacer facilement, votre comportement est important. Je vous répète donc les conseils que je vous ai déjà donné au début du billet :

  • Préparez votre titre de transport dès votre arrivée à la gare : il vous sera nécessaire à l’entrée ET à la sortie de votre voyage
  • Ne jetez surtout pas votre titre de transport pendant votre voyage
  • Soyez toujours attentifs à la signalétique en gare pour vous déplacer plus facilement en suivant les flux

 

Voici pour les dernières nouvelles. L’activation des portes est désormais imminente. Sur les réseaux sociaux, nous serons très vigilants, dès les premières heures, et à l’affût de vos retours.

A vos contributions !

82 commentaires pour “Portes de validation à Paris Saint-Lazare : c’est la dernière ligne droite !”

  1. thierryPasser au statut dit :

    Merci Cédric,

    Vous mettez en avant la luter contre la fraude et personne ne le contestera.
    A plusieurs vous avez été alerté par la difficulté à obtenir des titre de transport dans certain cas.

    Ces interpellations son restés sans réponse concrète.

    Permettre la vente de tous les titres de transports dans tous les formats, dans toutes les gares et sur tous les carnaux ne serait- elle un réponse complémentaire au problème d’un parti de la fraude. Il y a des voyageurs qui aujourd’hui ne paye pas car la SNCF ne met pas a à leur disposition la possibilité d’acheter un billet (Guichet fermer, Absence d’automate, Destination ou itinéraire non présent sur l’automate, Automate en panne, Absence d’automate grande ligne, Pas de vente en ligne sur le suite TER pour notre ligne, Absence de composteur, composteur défectueux etc,).

    Avez vous des réponses à ces questions et aux précédentes restés sans réponse.

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour thierry,
      je n’ai malheureusement pas de retours à ces questions et c’est la raison pour laquelle je ne peux pas vous répondre, j’en suis désolé.
      Je continue à suivre ces sujets et je relance.
      Bonne journée.
      Cédric

    • thierryPasser au statut dit :

      Re-bonjour
      Cédric j’imagine que vous n’avez toujours pas de réponse?

    • CédricPasser au statut dit :

      Effectivement thierry, vous imaginez bien.
      J’ai relancé cette question sur la base du commentaire de Clotilde.
      Bonne journée.
      Cédric

    • ClotildePasser au statut dit :

      Bonjour je souhaite insister sur ce point:

      Je n’aurais jamais pensé qu’il fut si difficile acheter un billet Paris-Gisors: pas de billet vendu en ligne – pas vendu sur les bornes grandes lignes ; bornes TER hors service… Gisors non proposé … pour ne citer que quelques déboires… et ne pas répété ceux mentionnés ci-dessus,

      Au retour j’ai eu tort de penser que ce serait plus simple, la borne était HS et le guichet avec une file qui magré mon avance m’a presque fait rater le train (encore)…

      Si l’objectif est que chacun paie son billet, pourquoi ne pas rendre cet achat plus facile ???

      Le contre exemple avec l´Allemagne est flagrant… pas de tourniquet, possibilité d acheter ticket sur smarphone, bornes grande lignes ou non , etc. ca laisse penser qu`on devrait s`inspirer.

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Clotilde,
      je suis navré de cette expérience !
      je l’ai bien sûr transmis pour appuyer encore davantage ce sujet.
      Bonne journée.
      Cédric

  2. nico78Passer au statut dit :

    Bonjour Cédric

    Enfin il est tant que les portes de validations soit activé !

    Cédric concernant la signalétique de la Gare Saint Lazare je trouve qu’elle est mal faite concernant les métros .

    Déja à Saint Lazare il n’y a pas la ligne 9 . Est la ligne 13 ne se trouve pas coté sortie Rue d’Asterdam ou il y a le métro 12 et le RER E mais coté Rue de Rome avec la ligne 3 et 14 .

    Et concernant les voies vous disez que les voies de 16 à 27 sont pour les lignes Normandes mais aussi elles sont pour la ligne J .

    Car ces derniers temps en heures creuse je trouve que les trains de la ligne J arrivent souvent entre les vois 16 à 27 : exemples des trains en provenance de Ermont Eubonne et autres. Au lieu des voies 9 à 13 .

    Et concernant les écrans d’affichage de départ de trains pouvez mettre tous simplement la direction exemple : Nanterre Université voie 6 , Gisors voie 12 , Ermont Eubonne voie 9 (comme avant) au lieu de chercher la gare (comme les écrans d’affichages des lignes normandes)

    Merci de votre compréhension .

  3. StephanePasser en mode normal dit :

    Cédric, quelle sera la durée de la franchise entre une sortie par ces portiques et une seconde entrée pour les titulaires d’un Navigo ? En effet, en cas de retard du train qu’on souhaite prendre, on peut vouloir sortir du quai et revenir un peu après.
    Et, en ce qui concerne les personnes détentrices d’un ticket origine-destination, leur sera-t-il même possible de rejoindre à nouveau le quai ?

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Stephane,
      j’attends les réponses à vos questions je reviens vers vous dès que possible.
      Bonne journée.
      Cédric

  4. miss caramelPasser en mode normal dit :

    Si l’affichage couleur de la zone est respecté sur les écrans, cela apporte une amélioration. Hier soir, le MELU de 18h20 avait un code bleu. J’ai donc pu m’avancer tranquillement vers les voies 22-27 en attendant l’affichage de la voie. Par contre, celui-ci est toujours aussi tardif alors que le code couleur nous indique que vous savez déjà d’où va partir le train. Il serait bon de mieux anticiper l’affichage de la voie.
    Par contre, si le code couleur n’est pas respecté, ce sera vraiment la panique ! Hier soir, il n’y avait que 5 bornes GL ouvertes pour permettre l’accès à la voie 23, ce qui est largement insuffisant, et encore plus en cas d’affichage tardif.
    Tout à fait d’accord avec nico78 en ce qui concerne la signalétique métro…

  5. KonylPasser au statut dit :

    Bonjour,
    Hier j’ai du badger pour prendre mon train mais vous parlez du 15 juillet ?
    Instantanément le monde s’est accumulé très rapidement, comme je le dit depuis toujours. Et nous sommes en période de vacances… Le sponsor du projet ne sera jamais embêté mais quelle manque évident de considération pour le client.
    Ce soir bagage abandonné à Cormeilles. Pouvez vous nous trouvez un précédent en ligne ou un sac était réellement un explosif ? C’est n’importe quoi.

    • Désolé mais il y a eu des précédents Konyl, notamment la vague d’attentat en 1995. L’explosion d’un colis piégé dans le RER B le 25 juillet 1995, l’explosion d’un paquet caché dans une poubelle place Charles-de-Gaulle le 17 août 1995, l’explosion dans le RER C le 17 octobre 1995… Certes 100 % des colis suspects aujourd’hui se sont révélés être inoffensifs, mais il suffit d’une fois… Je préfère rentrer chez moi en retard que de me retrouver dans un cimetière parce que la SNCF a négligé la présence d’un colis abandonné…

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  6. ThNoir95Passer au statut dit :

    Bonjour. Je suis utilisateur de la J pour venir d’Ermont Eaubonne le matin et aller vers Argenteuil le soir. Le soir justement, le train part souvent de la voie 27… Mais l’affiche de cette voie ne m’apparait souvent qu’après mon arrivée dans la zone « Jaune »… J’aurai donc déjà validé mon titre de transport.. Et devrait traverser de nouveau la ligne de compostage transversale pour aller vers ma voie.. manœuvre aujourd’hui facile avec le portillon ouvert…Mais demain… ?

    • thierryPasser au statut dit :

      Bonjour ThiNoir95

      C’est pour éviter sa que la zone de départ sera affiché sur les écran par une couleur.
      Mauve Voie 1 à 8
      Vert voie 9 à 21
      Bleu voie 22 à 27.

      Il faut juste espéré qu’il n’y ai pas de changement de zone inopiné.

    • CédricPasser au statut dit :

      C’est bien cela ! Merci thierry.
      Cédric

    • StephanePasser en mode normal dit :

      ThNoir95, votre question rejoint celle que j’ai posée le 9 juillet à 18h22.
      En conséquence, Cédric, il serait bien que vous répondiez à ce commentaire de ThNoir95 aussi dans le cas où l’usager a un billet origine-destination et non un Navigo.
      En effet, je crains que cette « manoeuvre » (pour reprendre le mot de ThNoir95) soit ait à souffrir d’une franchise de plusieurs min soit ne soit plus du tout possible…

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Stephane,
      il m’a été répondu sur cette qeustion que la « franchise » que vous évoquez n’interviendrais que si vous validez et que vous n’entrez pas dans la zone des portes, ce qui ne devrait pas arriver. En revanche, le système étant prévu en entrée et en sortie, vous pourrez revalider immédiatement en entrée après avoir valider en sortie, vous n’aurez donc pas attendre pour passer d’une zone à l’autre.
      Bonne journée.
      Cédric

    • KonylPasser au statut dit :

      « Il faut juste espéré qu’il n’y ai pas de changement de zone inopiné »
      Effectivement, et ça arrive souvent.

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour ThNoir95,
      les portes sont activées depuis hier :)
      Lorsque le cas de figure dont vous parlez se présentera il vous sera possible de passer d’une zone à l’autre sans encombre et de revalider immédiatement après sur la borne.
      En revanche, avec les « codes couleurs » sur les panneaux d’affichage, ce cas de figure ne devrait se produire que lors des dévoiements tardifs. le but de ce système étan tbien sûr de vous orienter au plus tôt sur la bonne zone d’attente.
      Bonne journée.
      Cédric

  7. KonylPasser au statut dit :

    « Ces équipements ont été conçus pour répondre à l’affluence exceptionnelle de la gare de Paris Saint-Lazare. En plus de permettre 35 passages à la minute. »
    Pouvez vous être transparent et nous communiquer le nombre de personnes qui passent aujourd’hui (avant les portiques) ?
    Entre la lenteur des appareils et les gens qui vont chercher leur passe Navigo nous allons perdre encore plus de temps qu’aujourd’hui. Sachant que le plan de transport n’est presque jamais respecté.

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Konyl,
      je puis vous assurer que je suis ici toujours aussi transparent que possible.
      Il est néanmoins difficile de vous répondre très précisément ! La gare Saint-Lazare est celle qui enregistre le plus d’affluence en France avec plus de 400 000 passages de voyageurs par jour. Néanmoins tous n’empruntent pas le même itinéraires dans la gare.
      Vous avez, bien sûr, raison sur la question du ralentissement au niveau des portes, néanmoins cela existe déjà dans la majorité des gares d’Ile-de-France, c’est un changement nécessaire ! Les machines ne sont pas lentes, c’est même le contraire en comparaison des autres appareils que vous avez déjà pu emprunter dans le métro par exemple. Il est même prévu un mode « affluence » qui prévoit que les portes restent ouvertes entre 2 passage pour aller plus vite.
      Pour ce qui est des personnes qui cherchent leur passe, c’est un autre sujet important. Les affiches que vous pouvez voir en gare se concentre d’ailleurs sur ces aspects ! Préparer son titre avant les portes est primordial pour que le passage soit aussi fluide que possible dans un sens comme dans l’autre !
      Je vous souhaite une bonne journée.
      Cédric

  8. Claude-JPasser au statut dit :

    J’ai de plus en plus l’impression d’être du bétail en prenant le train. Ces portails sont une contrainte et nous faire croire à un progrès est une gageure. Evidemment que ça va dysfonctionner, on n’arrive déjà pas à valider au départ de notre gare, les distributeurs de billets sont souvent en panne également, il faut compter 20′ pour acheter un titre de transport au départ de la gare de Lyon ou à la sortie de l’aéroport Charles de Gaule. Et au lieu d’investir dans du service au client, qui veut acheter son titre de transport, vous investissez dans des systèmes de contrôle prohibitifs !
    Et oui la ligne J est sur plusieurs zone en fonction de l’horaire et donc ça ne marchera pas! ET comment ferra t-on pour déposer un enfant dans un train? Et Mamie, ça m’a déjà couté 80€ de la déposer dans son TGV…. Et non elle ne veut pas de service handicapé, elle est juste âgée.

    • nylPasser au statut dit :

      Bonsoir,

      Je rejoins votre remarque sur l’accompagnement. Quel système est prévu quand on accompagne une personne âgée ou temporairement handicapée avec un plâtre par exemple ou simplement encombrée de bagages, qui a besoin d’aide pour aller jusqu’à sa place dans le train ? Le système laisse à penser qu’il faut acheter un ticket même si on ne fait qu’accompagner. On revient aux billets de quai des années 70/80….

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour,
      il faudra un titre pour accéder aux quais désormais.
      Pour accompagner les personnes à mobilité réduite jusqu’à leur train, il existe le service Accès + qui est gratuit. Toutes les infos sont ici
      Bonne journée.
      Cédric

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour,
      en ce qui concerne les accompagnements, il faudra effectivement un titre pour accéder aux quais désormais. c’est néanmoins ce qu’il se passe déjà dans la plupart des autres grandes gares parisiennes ou dans d’autres gares du réseau francilien.
      Plusieurs services existent par ailleurs pour ces accompagnement, connaissez vous le service Accès + ? C’est gratuit et cela permet de bien préparer son voyage, pensez-y ;)
      Bonne journée.
      Cédric

  9. JClPasser au statut dit :

    Bonjour,
    Comment cela se passera-t-il pour les porteurs de facilités de circulation hors Pass-Carmillon?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.

  10. letoumeyPasser au statut dit :

    Quel est le temps d’attente avant de repasser ces nouvelles portes ? En effet, dans de nombreuses gares, il faut attendre 8 minutes avant de pouvoir repasser. Merci pour la réponse.
    Cordialement

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour letoumey,
      il n’y a pas de temps d’attente : dans le cas où vous validez pour rentrer et que vous revalidez pour sortir, vous pourrez revalider immédiatement pour re-rentrer.
      Cédric

  11. Guil95Passer au statut dit :

    Bonjour Cédric,

    Première confrontation aux portes de validation actives ce vendredi, premier échec : impossible d’ouvrir la porte avec mon pass. Vos techniciens étant sur place, l’un d’eux essaye à son tour sans succès. C’est seulement après plusieurs retournements et mouvements du pass que la porte finit par s’ouvrir. Le technicien me dit qu’il va falloir changer mon pass car il est trop vieux.

    Quoi ??

    Cédric, mon pass était démagnétisé il y a quelques années et on m’en a fait un nouveau. Je pense qu’il a donc 5 ans grand maximum. Est-ce que réellement je vais devoir passer en agence très vite pour changer de pass ? Est-ce que tous les usagers de St Lazare porteurs d’un pass de plus de 5 ans vont être dans le même cas ? Sans information sur le sujet, est-ce que donc nous allons tous vivre l’expérience que je viens de vivre, mais cette fois en heures de pointe ? Si c’est le cas je vous annonce tout de suite un mouvement de colère de la part des usagers à qui on a vendu des portes qui s’ouvrent vite mais qu’on ne va pas pouvoir ouvrir !…
    Et si les portes sont actives lundi matin en pointe, je vais donc avoir du mal à sortir de St Lazare ?

    Merci d’avance des informations que vous aurez à nous apporter à ce sujet, parce que là, je suis inquiet !

  12. KonylPasser au statut dit :

    Bonjour,
    J’ai pu expérimenter la « rapidité » et « l’efficacité » des nouveaux portiques dimanche 28/07 donc autant dire qu’on est loin de l’heure de pointe…
    1) Il était évident que ça ralentirait énormément le flux de voyageurs, je vous confirme que c’est le cas. Des études ont donc été faites, mais la SNCF n’en a tiré aucune conséquence, indiscutable au vu du résultat.

    2) J’ai badgé pour passer, quelqu’un venait de badger devant moi, et bien les portes se sont refermées sur moi, heureusement, j’ai pu les pousser pour forcer le passage mais je me suis fait mal car elles se sont refermées quand je me trouvais au beau milieu des deux portillons. Sécurité zéro, un enfant n’aurait pas la force et risquerait de se blessé, du moment qu’il paye la SNCF est contente.

    3) Juste à côté de moi, un gars est passé en se collant a une autre personne, sans encombre.

    En résumé tout ce que la SNCF avait dit concernant les trois points ci-dessus est faux, tout simplement.
    Si des tests sérieux avaient été réalisés, que ce soit en matière de sécurité ou d’efficacité, ce matériel n’aurait jamais été validé. C’est une honte absolue !

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour, Konyl,
      je vous ai déjà répondu sur d’autres posts plus récent, néanmoins je tiens à vous informer au mieux.
      Sur votre premier point, les portes sont maintenant en fonctionnement depuis bientôt 2 mois et toutes les configurations ont été vues. Le ralentissement du flux était bien sûr inévitable en comparaison au passage libre, les résultats sont néanmoins conformes au prévisions jusque là.
      Sur le second point, il s’agit là d’un des bugs recensés et immédiatement corrigés. Pendant les pointes, les portes restent ouvertes entre 2 validations rapprochées. Si ce cas se reproduit n’hésitez pas à m’en faire part ci.
      Sur le dernier point, c’est un point que vous avez déjà remonté à savoir que le dispositif n’empêchait pas totalement la fraude. C’est vrai, elle permet néanmoins de la réduire.
      Il n’y a donc pas de contre vérité avérées à ce stade, je reste bien sûr vigilant quant à vos remontées !
      Bonne journée.
      Cédric

  13. caroline95Passer au statut dit :

    Bonjour, comme nous l’avions tous anticipés, la mise en service des portes de validation, c’est une véritable galère. Votre système n’est pas du tout adapté à cette gare qui est dèjà trop petite pour acceuillir tout le monde. Nous sommes en période estivale où théoriquement la fréquentation est faible …. c’est la queue pour sortir, c’est la queue pour rentrer. L’image des cowboys a très bein été trouvée par votre agence de communication : c’es effectivement le far-west. Même si les gens ont appris à sortir leur pass Navigo, les lecteurs ne semblent pas très performant : on est obligé de s’y reprendre à 2 fois => ça bloque . Les voyageurs qui ont un billet sur leur smartphone se retrouvent obligés de s’y reprendre à plusieurs fois pour scanner leur billet pour pouvoir passer … voir ne passe pas du tout=>ça bloque encore les flux. Les portes ne sont pas assez larges pour les bagages (même les petits) et les petites poussettes (très peu de passage handicaper pouvant palier ce problème) => ça bloque également le flux. Même en suivant les flèches et panneaux. Franchement, comment un cabinet d’étude a pu vendre une solution aussi mauvaise? D’autant que n’importe quel passager lambda aurait pu vous l’ expliquer (certain l’on fait d’ailleur! ) ?
    Conclusion, on loupe nos trains (et correspondance de bus). Bref encore un allongement de nos temps de transport déjà conséquents. Par pitier ne me dites pas qu’il va falloir arriver plus tot car comme beaucoup banlieusard nous sommes en mode metro/boulot/dodo et je ne pense pas que nos employeurs réduisent notre temps de travail! Bref , merci pour cette super idée qui ne réduira en rien la fraude et ne remplira pas les poches de la SNCF mais qui va bien nous pourrir la vie. De toute façon vous me direz que nous n’avons pas le choix . Cordialement.

  14. miss caramelPasser en mode normal dit :

    Seulement un tiers des portes de validation sont en mode entrée sous les arcades face aux voies 14-15. Ce sera très largement insuffisant dès la semaine prochaine et cela promet une belle pagaille ! Les portes s’adaptent au sens du flux ??? Depuis qu’elles sont en fonction, je n’ai jamais vu le moindre changement de sens. Aucune modification entre le matin et le soir. Sans compter la reconnaissance des Navigo qui est totalement aléatoire…

    • Guil95Passer au statut dit :

      Bonjour miss caramel,
      Vous écrivez : « Sans compter la reconnaissance des Navigo qui est totalement aléatoire… »
      Je reviens donc une nouvelle fois sur ce sujet que j’ai évoqué ci-dessus dans mon message du 19 juillet que Cédric a publié, mais aucun mot là-dessus sur ce blog ni nulle part : J’ai été obligé de changer mon pass qui avait à peu près 5 ans et était « trop vieux » pour ouvrir les portes à St Lazare. Dès la semaine prochaine, je pense que les détenteurs de pass trop vieux vont être bloqués et que ça va être la pagaille.
      Je m’étonne toujours que personne ne parle de cela nulle part, alors que j’ai été contrôlé fin juillet, et pour avoir évoqué le sujet, les contrôleurs m’ont confirmé cette information. Oui, ils étaient au courant, mais les usagers n’ont pas été prévenus. Par contre, les prestataires qui gèrent les pass en ont normalement envoyé des neufs aux utilisateurs, mais selon le pass que vous avez, ce ne sont pas les mêmes prestataires, donc certains n’ont rien reçu.
      Voilà ce qu’on m’a dit.
      J’ai changé mon pass fin juillet, il marche désormais à St Lazare, mais certains CAB à Cormeilles sont impossibles à ouvrir avec, je suis ravi.

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Guil95,
      mes excuses pour le délai de réponse.
      je n’ai malheureusement pas d’élément sur ce bug qui serait lié à la version du passe Navigo je ne peux donc pas vous infirmer ou confirmer les dires du contrôleur que vous avez rencontré. Je le ferai si je reçois de nouvelles informations.
      La situation que vous redoutiez ne s’est pas produite pour le moment. Ce dysfonctionnement semble donc être marginal et les équipes du projet y sont très vigilantes.
      N’hésitez pas à me faire de vos observations sur ce cas.
      Bonne journée.
      Cédric

    • miss caramelPasser en mode normal dit :

      J’ai à nouveau été bloquée ce matin… Et en plus, pour cause d’inauguration officielle, les deux tiers d’une arcade étaient inaccessibles. Pourtant, mon pass est dans une poche extérieure de mon sac, pour ne pas avoir à le sortir à chaque fois. Cela fonctionne parfaitement dans le métro, le bus et même sur les vieux CAB des Mureaux, pourtant pas hypersensibles, mais pas à PSL !!! Je peux vous confirmer que je n’ai pas reçu de nouveau pass.
      C’est quand même étonnant que le matériel le plus récent soit celui qui pose le plus de problèmes.

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour miss caramel,
      les portes de validation ont absorbé les flux voyageurs sans qu’il soit nécessaire de les ouvrir pour l’instant depuis le début de cette semaine.
      Le changement de sens des flux est par ailleurs possible comme vous le savez quand cela est nécessaire.
      La reconnaissance des Navigo est normalement rapide, n’hésitez pas à me faire part de vos expériences, si possible avec des médias. En tout état de cause, tous les bugs observés sont analysés pour être corrigés.
      Bonne journée.
      Cédric

  15. Vu le commentaire de Guil95, tout cela ne m’a pas l’air très au point. Je touche du bois, pour moi tout fonctionne…

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Franck,
      le bug remonté par Guil95 semble être marginal, avez vous été confronté au même problème ?
      Cédric

    • Non Cédric, je n’ai pas été confronté au même problème. Mais bien que marginal, cela ne devrait pas arriver. Comment ce fait-il que du matériel si récent puisse refuser des Passe Navigo…

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • CédricPasser au statut dit :

      La réponse étant très technique, je ne saurais vous la retranscrire ici.
      Néanmoins ce genre de bugs, très marginal, peut se produire dans tout projet présentant une infrastructure informatique de cette ampleur. Chaque erreur est remontée, reproduite et corrigée très rapidement. C’est le cas avec ce bug qui ne m’a été remonté depuis.
      Bonne journée Cédric.

  16. JClPasser au statut dit :

    Bonjour,

    Le 15 juillet je vous ai posé la question suivante:
    Bonjour,
    Comment cela se passera-t-il pour les porteurs de facilités de circulation hors Pass-Carmillon?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.
    • Cédric
    16 juillet 2019 à 14:56
    Bonjour,
    je transmets votre question et reviens vers vous.
    Cédric

    Sauf erreur de ma part, je n’ai pas reçu de réponse.

    Un prochain rendez-vous médical en milieu hospitalier à Paris ne nous laissera pas le loisir de rester bloqués derrière les portillons à chercher vainement quelqu’un pour nous faire sortir, outre des aléas de transport qui ne sont hélas pas anecdotiques.

    Pouvez-vous SVP me donner réponse très rapidement?

    Merci.

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour JCI,
      mes excuses pour le délai de réponse ! Néanmoins, sur ces questions, le sujet des facilités de circulations des agents, le sujet n’est pas spécifique à Saint-Lazare mais à l’ensemble du réseau national.
      En tout état de cause, j’ai reçu ces éléments :
      • Les contremarques de passage à usage unique sont remises aux ayants droits qui bénéficient de gratuité à la présentation d’un fichet de circulation. Le fichet étant le titre de circulation avec carte ayant droit (conjoints, enfants, retraités…). Cette contremarque est remise au guichet (plutôt dans la gare de départ donc).
      • Les facilités de circulation pour les ayants droit enfant scolarisé en IDF, sont délivrés par les agences paie et famille et non au guichet. Il s’agit d’une contre marque annuelle, qui est remise en décembre avec validité sur les 11 mois qui suivent. Elle ne peut être utilisée que sur la ligne concernée et pour le parcours scolaire hors WE et vacances scolaires. La délivrance se fait sur dossier.

      Bonne journée. Cédric

    • thierryPasser au statut dit :

      Cédric

      je suis pas cheminot mais si je comprend bien des contremarques à usage unique sont remises aux ayants droits dans la gare de départ.

      Sauf erreur de ma part beaucoup de gare ne dispose pas de guichet. Par ailleurs certains guichets subissent régulièrement des « fermetures exceptionnelles ».

      Pas très cohérent. Comment les ayants droits doivent ils faires?

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour thierry,
      pour tous les voyageurs, agents sncf, ayants droit ou non, le mot d’ordre est de préparer son voyage. Ces contremarques peuvent être délivrées dans tous les guichets ouverts.
      Comme pour tous titres de transport, ces contremarques doivent retirées dans au guichet disponible le plus proche.
      Bonne journée.
      Cédric

  17. Tanit KaraPasser au statut dit :

    Bonjour à tous,

    Quelqu’un peut-il nous dire au nom de quoi nous devrions valider notre pass Navigo pour sortir de la gare ? Autant cela fait sens de le valider pour accéder aux trains, cela prouve que nous sommes en règle en terme de paiement du moyen de transport, mais pour sortir ?
    Les règles de la SNCF disent :
    « Dans les gares, comme dans les trains, les agents SNCF peuvent à tout moment vérifier la validité de votre titre de transport. […] Nous vous recommandons de conserver votre titre de transport jusqu’à la descente du train. »
    Si un contrôle ALEATOIRE peut advenir à tout moment pendant le trajet et en gare, en aucun cas il ne doit devenir OBLIGATOIRE un fois le trajet effectué ; ce n’est pas conforme au règlement de la SNCF. Cette dernière prend délibérément le risque de voir ses installations dégradées au motif que non seulement cela va créer des bouchons – et inévitablement de l’énervement, mais surtout ces contrôles systématiques ne sont pas réglementaires. L’a-t-elle bien pris en compte ?
    TK

    • KonylPasser au statut dit :

      Bonjour Tanit Kara,
      Alors dans un monde étanche avec des bornes d’entrée et sortie sur toute la ligne ça permettrait de faire un comptage précis des montées et descentes par gare, sur la ligne et in fine d’adapter au mieux le plan de production.
      Sauf que la moitié des gare n’est pas équipée, en gare de PSL, si vous arrivez en 25, 26, 27, ce n’est pas compté. Donc pour les statistiques, c’est mort, elle seront fausses. Notez toute fois que la SNCF se basera quand même sur ces données fausses pour rendre sa grille plus « robuste » (je ris jaune…) ça laisse rêveur.
      Je vous confirme également que les bouchons se font déjà ressentir lors de l’arrivé à PSL.
      Et la fraude continue, pas de souci.
      Et pendant ce temps nos impôts se font la male.

    • CédricPasser au statut dit :

      Re-bonjour Konyl,
      Les quais 25/26 et 27 ne représentent pas la moitié de la gare de PSL.
      S’agissant du comptage, les bornes de validation installés aux abords de ces quais permettent ces remontées. Néanmoins vous avez raison sur ce point : certains comptage ne peuvent être remontés car l’hermétisation des quais par les portes de validation n’est pas totale du fait de la configuration de la gare.
      Ces points sont bien sûr connus, cela ne fausse pas les statistiques remontées.
      Bonne journée.
      Cédric

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Tanit Kara, à quel texte précis faites-vous référence en parlant du règlement de la SNCF ? Car, sur le site Transilien, à l’adresse https://www.transilien.com/fr/page-editoriale/comprendre-le-reseau, on peut lire que le ticket doit être conservé jusqu’à la sortie de la gare.

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Stéphane,
      effectivement ce sont les préconisations.
      Merci et bonne journée.
      Cédric

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Tanit Kara,
      sur le réseau Transilien, il est demandé aux voyageurs de conserver leur titre jusqu’à la sortie de la gare. Où avez vous vu cette recommandation svp ? Cela devra être rectifier s’il s’agit du réseau Transilien.
      La validation est une nouveauté à Paris Saint-Lazare, c’est déjà le cas sur la plupart des autres lignes et gares Transilien et RER. La validation en sortie poursuit les mêmes buts que la validation en entrée à savoir la lutte contre la fraude et la remontée d’informations sur la fréquentation du réseau.
      Beaucoup d’études ont été menées pour prendre tous les aspects en compte, néanmoins nous appelons toujours vos remarques pour régler les points qui peuvent avoir été omis ou qui peuvent encore être améliorés.
      Bonne journée.
      Cédric.

    • Bonjour Cédric,

      « sur le réseau Transilien, il est demandé aux voyageurs de conserver leur titre jusqu’à la sortie de la gare. Où avez vous vu cette recommandation svp ? Cela devra être rectifier s’il s’agit du réseau Transilien. »

      Pourquoi cela devrait être rectifier ? Je ne vois pas d’erreur ! Il est normal de conserver son billet pendant tout le trajet non ?

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Franck,
      il doit s’agir d’une méprise dans la compréhension de mon commentaire. Je rappelais simplement à Tanit Kara les règles affichées sur le site Transilien et lui indiquais que si elle avait effectivement vu d’autres informations il faudrait rectifier ces dernières.
      Bonne journée.
      Cédric

  18. KonylPasser au statut dit :

    Ce matin après les divers problèmes devenus très habituels (fin des vacances, début des vacances, chasser-croiser, grèves, dysfonctionnements, travaux, malaise voyageurs…), arrivée en gare de PSL et là, je perds encore du temps à attendre que portails de validation, qui sont particulièrement lents à s’ouvrir.
    Bonne rentrée à tous !

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Konyl,
      qu’entendez vous par « particulièrement lent » svp ?
      Le temps de réaction des portes pour les passes Navigo est par exemple inférieur à la seconde en entrée comme en sortie.
      N’hésitez pas à me faire part de vos observations, notamment avec des photos ou vidéos, en utilisant la boit email du blog.
      Je les relaierai aux équipes projets !
      Bonne johrnée.
      Cédric

    • KonylPasser au statut dit :

      Bonjour,
      Pour moi le temps de réaction du portillon est crucial, et il devrait être plus rapide.
      1 seconde a chaque passage c’est énorme, d’autant que l’espace de circulation a été divisé par deux (au moins). Entre le passage du badge et l’ouverture totale il se passe plus d’une seconde.
      Comme je vous l’ai déjà dit la technologie employée est totalement archaïque.
      L’équipe projet a t’elle challengé d’autres solutions techniques si oui lesquelles ?

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Konyl,
      pour rappel, en heure de pointe, le mode d’exploitation des portes prévoit qu’elles restent ouvertes entre 2 passages, j’ai pu l’observer à plusieurs reprises.
      En quoi la technologie choisie est archaïque svp, et quel solutions auraient été les plus judicieuses ?
      Bonne journée. Cédric

    • KonylPasser au statut dit :

      Cédric,
      Pouvez-vous s’il vous plait me donner les tranches horaires de pointe ?
      Sans aller trop dans le détail, à l’heure du comptage de masse simplifié et de la RFID (j’ai déjà expliqué sur ce blog) il aurait été facile d’équiper les quais/trains de caméra de comptage de personnes puis de comptage RFID.
      A la suite de ça vous pouvez savoir combien de % de personnes sans pass sont montées à bord du train. Il vous suffi ensuite d’envoyer vos contrôleurs dans la rame ou il y a le plus de fraudeurs, vous maximisez alors vos recettes et limiter l’encombrement des voies de circulation dans la gare.
      Pour les volumétries de voyageurs vous auriez aussi des informations bien plus précises puisqu’aujourd’hui vous ne savez pas qui descend ou (beaucoup de gare ne sont pas « étanche ») au départ de PSL entre autre.
      En revanche, les entrées/sorties fonctionnent bien je trouve, j’arrive par la première partie des voies (1 à 5) et comme j’habite maintenant Cormeilles (ouf j’étais à la Frette, les oubliés) le volume de train est nettement plus soutenu, il m’arrive donc souvent de devoir aller au fond de la gare pour prendre mon train et le passage se fait sans souci aux CAB « de la fontaine à eau ».

      En France on aime bien rester sur des modes de fonctionnement anciens, comme sur l’autoroute, au lieu de lire les plaques et de facturer directement, on préfère freiner tout le monde, créer de la pollution.

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Konyl,
      les heures pointes couvrent une large plage horaires sur les périodes d’affluence maximale de la journées. Ce n’est pas une science exacte mais on s’accorde à dire qu’elle court entre 6h30 et 9h le matin et entre 16h30 et 19h30 le soir.
      Merci pour ces explications. Je l’ai ai transmises à l’équipe projet je vous en dirai plus lorsque j’aurai reçu leurs réponses.
      Bonne journée.
      Cédric

    • CédricPasser au statut dit :

      je viens de recevoir ces éléments sur la partie technique de vos commentaires, je vous la livre telle quelle :

      « • Vitesse d’ouverture :
      o Pour tenir les flux de PSL, même en période d’hyper pointe, il fallait que les CABs atteignent 34 personnes par minute. L’appareil est capable de les dépasser largement (le chiffre de 34 personnes par minute était celui calculé pendant les études de flux)
      o Le temps total de la validation + d’ouverture du passage est de l’ordre de 800ms, nous avons réussi en enchainant les validations avec des pass Navigos en continu à atteindre 48 passages par minutes, soit 1 passages toutes les 1,25secondes. En conditions réelles à Paris Saint-Lazare, on atteint un débit MAX de 37 personnes par minute pour l’instant, soit 1,6secondes par passage. Il faut 2 secondes pour traverser la porte de validation de bout en bout (sans courir)
      o La limitation au passage du CAB n’est pas tellement la vitesse d’ouverture de la porte mais plutôt le geste client (les personnes ayant des tickets mettent plus de temps, les personnes passant leur sac également, portefeuille, etc…)
      o Cela dit, le traitement de certains supports peut-être un peu plus long, des corrections sont appliquées au fil de l’eau et comme dans tout projet, le fonctionnement global du système est petit à petit optimisé à mesure que des cas particuliers sont rencontrés
      • Technologie :
      o Quant à la technologie, en « télébillettique » (utilisation de titre de transport sans contact), IDFM s’est donné comme objectif que tout titre de transport télébillettique émis par n’importe lequel des transporteurs, puisse être correctement lu par tout valideur installé n’importe où sur tout le réseau de transport d’Ile-de-France. C’est « l’inter-opérabilité ». Dès l’année 2000, LCIE Bureau Veritas a participé à la création du référentiel « RCTIF » (Référentiel Commun Télébillettique d’Ile-de-France) permettant d’atteindre cette « interopérabilité » . Ce référentiel défini des normes techniques qui permettent de lire de la même manière les supports (cartes plastique avec une puce RFID et son antenne), et les titres qu’ils embarquent (le bout de code informatique qui prouve le droit de passage du porteur). Il existe de nombreux titres et de nombreux supports différents (en fonction des technologies déployées au fil du temps) et elles ont des performances différentes (d’où des temps de traitement plus long pour les vieux Navigo par exemple).

      o Caméras de comptages, appareil de comptages RFID, et recollage à la fraude : le problème serait le même, il faudrait installer énormément d’appareils de détection RFID (qui détecteraient toutes les cartes d’un porteur : carte de bibliothèque, cartes bancaires etc…) avec une très faible précision. Les nouvelles portes de validation comptent la fraude et permettent justement ces contrôles adaptés là où on fraude le plus. Qui plus est, il y a plus de fraudeurs que de contrôleurs : ce genre de dispositif ne limiterait pas la fraude comme les portes le font.

      De manière générale, les limites politiques et donc techniques des différents réseaux de transport ne permettent pas de changer tout le système d’un coup.

      Je reste à votre écoute.
      Cédric

    • miss caramelPasser en mode normal dit :

      Si le temps de réaction entre la reconnaissance du Navigo et l’ouverture de la porte n’est que de 1 seconde, le temps nécessaire à la reconnaissance du Navigo est bien plus important ! Mais il est vrai que je joue les récalcitrantes : puisque je badge partout à travers mon sac et sans aucune difficulté, je fais pareil à PSL…

    • CédricPasser au statut dit :

      Et pourtant non. Ce n’est en tout état de cause pas les infos techniques présentées, ni d’ailleurs ce que j’ai observé (pour ce qui est de l’ouverture de la porte, sur la reconnaissance du Navigo il semble y avoir une contradiction dans votre commentaire).
      Ravi d’entendre que votre système fonctionne également à PSL.
      Bonne journée.
      Cédric

    • KonylPasser au statut dit :

      Bonjour Cédric,
      Merci pour ce retour.
      Pour l’interopérabilité, c’est un bon point.
      En revanche pour la précision du comptage, je ne suis pas d’accord car vous ne savez pas dans quel train monte le fraudeur.
      La technologie RFID est bien plus précise que l’on pense aujourd’hui. Décathlon a équipé tous ses articles, un inventaire d’entrepôt qui prenait plusieurs jours ne prend plus que petite heure.

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Konyl,
      je vous livre de nouveaux arguments ;)
      • On sait où et quand (en gares) se produisent les cas de fraudes grâce aux équipement et cela permet d’adapter les opérations de contrôle. La fraude est distribuée sur le réseau et on en connait déjà les principaux « points chauds ». La limitation n’est pas de savoir où contrôler, mais d’avoir assez de contrôleurs en rapport au nombre de fraudeur. Une porte de validation met un obstacle au passage du fraudeur, et on voit mécaniquement les ventes augmenter depuis qu’elles ont été installées.
      • La technologie RFID est adaptée au retail et à la logistique mais pas au transport en commun. Pour le transport en commun on a besoin de lire/écrire sur les cartes (ayant de nombreuses technologies différentes depuis plus d’une décennie), on a besoin de cartes solides et durables. Qui plus est c’est normé à l’échelle de l’ile de France, ça n’est pas un problème qui concerne uniquement Transilien
      Je vous souhaite une bonne journée.
      Cédric

  19. KonylPasser au statut dit :

    Bonjour,
    Hier soir , 30 minutes de retard pour un trajet de 17 minutes… Arrivée en gare de Cormeilles, encore une fois, une seule porte ouverte pour la sortie. Je vais parler a un gilet rouge pour lui dire, il n’a même pas répondu, ni à mon bonjour, ni à ma question. C’est totalement inadmissible.
    De plus, le matin on assiste a une augmentation des contrôles dans le trains, sans aucune légitimité au regard de la mauvaise, très mauvaise qualité de service.
    Ce matin, embouteillage aux CAB, encore une fois.
    Ce n’est pas parce que les chiffres de ponctualité ne sont plus publiés que les clients ne se rendent pas compte qu’ils sont catastrophiques.

    • CédricPasser au statut dit :

      Konyl, les retours sur les agents d’accueil sont transmis à leurs équipes et ils sont régulièrement rappelés à l’ordre sur cette base.
      Je suis navré de cette expérience.
      Cédric

  20. thierryPasser au statut dit :

    Cédric

    Désolé pour vous encore quelques question.

    1) Si la lecture des pass sans contact RFID ne pose pas de problème, j’ai remarqué qu’il est beaucoup plus difficile de lire les flache code et les QR code. La zone de lecture n’est pas bien identifier sur les appareilles. les utilisateurs doivent s’y reprendre à plusieurs fois et cela crée des bouchons. Beaucoup d’utilisateur place leur billets (IATA, TER ou E billet) face au lecteur RFID). Pourquoi ne pas avoir orienté le lecteur optique vers cette zone?

    2) Dans les posts plus anciens il avait été dit que les composteurs resteraient disponibles pour les détenteurs de billet IATA ou TER. Il n’y en a plus du tout dans la zone banlieue. Ce qui veut dire que pour un départ pour Gisors voie 9 il faut aller coté grande ligne pour composter sont billet. Pas très pratique.
    Des composteurs vont-ils être rajouter avant et après les portiques de contrôles?

    3) Pour les non habitué utilisateur de billet TER ou IATA, il est facile de se faire avoir et de croire que leur billet est validé alors qui doit être lui par les portique et composté séparément. Un signalétique peut visible existe coté grande ligne mais pas coté banlieue pour tant ces billet peuvent dans certains cas être valable sur les trains Transilien d’autre part des train grandes lignes ou TER partent de la zone banlieue.
    La signalétique va elle être revu à ce sujet?

    4) Lors du départ des voies grandes lignes les portiques restent toujours inactifs. Pourquoi ne sont-ils pas en service pour les train Transilien? Si vous voulez luté efficacement contre la fraude vous devez assurez les contrôle de toues les trains si non sa ne servira pas a grand chose.
    Ne pas les mettre en service décrédibilise votre message!

    (…)

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour thierry,
      je suis ravi de vous apporter des réponses à vos interrogations, il n’est pas utile de vous excuser, c’est bien la vocation du blog.
      Je vous partage les réponses que j’ai reçu :
      1) effectivement, les clients occasionnels butent régulièrement sur la lecture des codes-barres. En revanche les habitués en ont rapidement compris le fonctionnement. L’équipement est conçu pour toute l’Ile de France, où la lecture des codes-barres n’est pas nécessaire. Il a fallu prévoir l’ajout d’un lecteur de codes-barres pour le cas particulier de Saint-Lazare. Au-delà du fait qu’il n’était pas techniquement possible d’intégrer un lecteur QR au même niveau que les lecteurs IDF (pas de place dans le coffre de l’équipement pour intégrer le même système que sur les portes grandes lignes par exemple), un lecteur QR au même emplacement, ou proche, de la cible Navigo aurait pu induire les clients en erreur (et ainsi créer de la congestion). La priorité ergonomique a été donné aux clients IDF qui représentent 98% des validations.
      2) Il y a toujours des composteurs grandes lignes (jaunes) devant les voies 17 et 19.
      3) Pour l’instant je n’ai pas eu vent de nouvelle signalétique sur ce point mais votre commentaire est remonté.
      4) Non les portes d’embarquement grandes lignes fonctionnent également avec les titres IDF. Cela dit, il peut arriver qu’il y ait des levées d’embarquement lorsque les voies sont affichées de manières tardives ou qu’un grand nombre de client afflue en même temps. L’objectif est bien entendu de permettre aux clients IDF de valider en entrée et en sortie sur toutes les voies

  21. thierryPasser au statut dit :

    Cédric voici la fin de mon commentaire.

    Il est séparé des autres, car son contenu est susceptible d’enfreindre la charte du blog. Je posterait une version complète et une version ou j’effectue ma propre censure. Je vous laisse le soit de faire l’activité de modération qui vous semble nécessaire.

    VERSION COMPLETTE:

    5) A plusieurs reprise je ai réussie à franchir les portiques sans titre de transport valable.
    La première foi avec ma carte Grand Voyageur alors que je n’avait pas de titre de transport valable ce jour la au départ de St Lazare sur ma carte. La deuxième foi avec un billet Zurich – Gare de Lyon prévu pour un départ plus de deux semaines plus tard!
    – Comment ce fait-il que cela soit possible? Ce bug a il été identifié? Sera-il corriger?

    Il est donc très facile pour un fraudeur d’accéder au train sans billet
    Il suffit de ramasser n’importe quel vieux billet abandonner par terre ou dans une poubelle!
    – Difficile après de avoir du crédit pour le discours de la SNCF qui explique que sont seul objectif est de limité la fraude puisque les éléments ci-dessus démontrent l’inefficacité des péages.

    • CédricPasser au statut dit :

      Et voici la réponse à votre dernière question :
      5) Concernant la validation avec n’importe quel titre SNCF, depuis la mise en service, de nombreux réglages ont été faits et sont encore en cours. Il est possible que des codes-barres SNCF passent sans contrôle du titre du jour tandis que nous procédons à des réglages. L’objectif est bien entendu de ne laisser passer que les titres valables du jour

      comme je vous l’ai dis par mail, je publie vos commentaires systématiquement lorqu’ils répondent aux principes du blog. Cela inclut vos remontées sur de gros dysfonctionnement !
      Merci encore pour vos contributions et à bientôt thierry.

      Cédric

  22. thierryPasser au statut dit :

    Merci Cédric tour ces éléments.

    Concernant le point 2:
    Effectivement les composteurs sont toujours présents devant les voies 17 à 19.
    Le problème c’est qu’une bonne parti des trains pour Gisors partent des voies 9 à 14.
    Quand on arrive depuis la cour de Rome il n’est pas très pratique de faire un détour par les voies 17 à 19!

    Concernant le point 4:
    Je n’ai encore jamais vue les portiques d’embarquement en service pour les transiliens.
    Vous dite qu’il y à des levée d’embarquement lorsqu’il y a affluence. Quel son leurs caractéristiques en terme de temps de réponse et de capacité de contrôle en comparaison des portiques Ile de France?

    Concernant le point 5:
    J’ai refait un test hier soir le bug semble corriger.
    Merci d’avoir publier en toute transparence mon message non censuré.
    je comprend que vous l’aillez toutefois fait après la correction du bug. l’objectif de tout ça, n’était pas de favorisé la fraude.

  23. KonylPasser au statut dit :

    Bonjour Cédric,
    Ce matin après 2 trains en moins en pleine pointe vers PSL depuis Cormeilles, j’arrive a PSL et je prends soin d’éviter l’engorgement QUOTIDIEN devant les portiques soi-disant ultra rapide et je me dirige sur une zone plus dégagée, ce qui me fait évidemment perdre du temps, j’ai l’habitude avec la Ligne J.
    Je badge pour sortir et la rien ne se passe du coup, agacé par le service déplorable qui m’est rendu au jour le jour, je pousse fort sur la porte et elle s’ouvre sans trop de problème, surpris je teste une autre, pareil.
    Votre dispositif anti-fraude est donc une immense blague,
    Qui est responsable de ce fiasco extrêmement couteux pour le contribuable, en temps et en euros ?

    • Tout juste Konyl ! Car avec les portes à Peirere-Levallois qui protègent l’accès à la ligne 3 du métro, expérience similaire. Une personne badge, les portes s’ouvrent. Un fraudeur suis, puis un second. Les portes buzz et commencent à se refermer. Mais comme le fraudeur est dedans, elles stoppent pour éviter de le pincer. Une fois passé, elles reprennent leur fermeture. Je badge à ce moment la. Elles stoppent de nouveau presque complètement fermées. Et la, elle ne s’ouvrent plus. Un peu comme si elles bugaient par trop d’information : »Heu attend, il y a deux fraudeurs, je me ferme… Mais il y a quelqu’un qu’à badgé… Je fais quoi la ? Je m’ouvre ou je me ferme ??? » Et oui Cédric, les portes pensent ! Bref, j’attends quelques secondes, et comme elles ne s’ouvrent pas, je les pousse fortement : elles s’ouvrent !

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • KonylPasser au statut dit :

      La SCNF n’est pas prête de récupérer les soi-disant 63 millions de manque à gagner. De toute façon elle est totalement incapable de chiffrer précisément la fraude.
      Tout comme la ponctualité, qui a totalement disparue des ondes, faute de véracité.
      Par contre pour publier des chiffres dans le Parisien, sans préciser les méthodes de calcul honteuses et totalement faussées qui ton utilisées.

    • miss caramelPasser en mode normal dit :

      Je pense que la possible ouverture après une forte poussée est une mesure de sécurité afin que personne ne soit écrasé contre des portes fermées en cas de mouvement de foule. Mais les fraudeurs le sauront très vite (ils le savent peut-être déjà)… Et cela vient contredire les propos de la SNCF sur la volonté de lutter contre la fraude.

    • KonylPasser au statut dit :

      Miss Caramel,
      C’est exactement ça, le mécanisme pour verrouiller la porte à chaque fermeture complète n’est pas compatible avec un temps de réaction rapide, du coup il suffit de pousser, pas si fort que ça pour ouvrir la porte. Je l’ai fait suite a un dysfonctionnement et personne ne m’a rien dit alors qu’il y avait des agents présent.
      Le dispositif est donc inutile contre la fraude.
      Cédric, un mot sur ce sujet ? Est ce qu’on peut parler des fonds dilapidés pour rien ?
      Pouvons nous avoir un retour de la part des responsables de ce gaspillage ?

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Konyl,
      vous l’avez compris, il s’agit d’un paramétrage sécuritaire.
      Vous me faites régulièrement part de vos positions sur ce projet. En dépit de cela, ses effets sont déjà perceptibles sur l’accroissement des ventes de titres de transport depuis leur activation : au moins +20% sur le réseau de Saint-Lazare.
      Les responsables se sont déjà exprimé fréquemment sur le projet et les attendus. Ici sur le blog ou ici dans la presse par exemple.
      Bonne journée.
      Cédric

    • KonylPasser au statut dit :

      Cédric,
      Qui peut croire les chiffres que la SNCF annonce ?
      Moi pas, la SNCF est un exemple d’opacité et de règles de gestion absurdes.
      Vous citez un article du Parisien sans aucun contexte, et encore plus spécifiquement sur les fameux 20% de plus.
      C’est à ce même parisien que vous aviez communiqué des chiffres de ponctualité en amélioration l’année dernière alors que les chiffres de ponctualité sont totalement erronés et calculé pour vous donner l’impression que tout va bien.
      Les réponses que vous fournissez sont trop éparses et ce blog sent la naphtaline tant il est aseptisé depuis la refonte. Nous ne sommes pas une « communauté » comme vous le prétendez, nous sommes, en tout cas, je suis, un usagé usé., Usé par les manquements quotidien d’une entreprise qui se dit être un service public alors que c’est plutôt l’inverse, nous sommes esclaves du bon vouloir des métiers du rail.

Laisser un commentaire