MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Retour sur vos conditions de circulation la semaine du 3 juin

Des gilets rouges "SNCF assistance" en gare
7
Publié le 17/06/2019

La semaine a été émaillée d'incidents. J'y reviens dans ce billet.

Inutile de peser les mots : la semaine du 3 juin a été une semaine noire pour les circulations sur vos lignes L et J.

Je vous l’ai annoncé vendredi 7 juin, je reviens dans ce billet sur les principaux incidents qui ont touché votre ligne J pendant cette semaine particulière, la pire en termes de ponctualité depuis le début de l’année.

 

Avant-Propos : Comment expliquer cette recrudescence d’incidents ?

A la question : y a t-il une explication générale qui lie ces différents incidents ? La réponse est franche : non !

Les incidents majeurs survenus la semaine dernière, parfois le même jour, ne sont pas liés entre eux dans la majorité des cas.

Bien sûr, le contexte de production, sur fond de travaux, et les conditions climatiques ne sont pas neutres quant à l’impact qu’ont eu ces incidents. Mais je ne chercherai pas à me cacher derrière ces motifs pour justifier les incidents car leur enchaînement est uniquement dû à un hasard malheureux. C’est une composante imparable de l’activité opérationnelle et cela s’est encore vérifié.

Mais « c’est la faute à pas de chance » n’est pas l’explication que vous êtes en droit d’attendre. Je vais donc revenir sur chacun des incidents majeurs de cette semaine.

Comme à l’accoutumée, vous pourrez utiliser les commentaires pour prolonger la discussion sur ces incidents et poser les questions restées en suspens.

 

Dimanche 2 Juin

Vous êtes revenu sur cet incident à plusieurs reprises, tant sur le blog que sur Twitter, exemple avec ce commentaire :

 

S’il ne m’est pas toujours possible de vous faire ce type de retours sur incidents, et ce pour plusieurs raisons comme je l’expliquais à ce commentateur régulier dernièrement, je saisis l’occasion de ce billet pour vous débriefer cet incident.

Alors, que s’est-il passé ?

 

9h36 à d’Asnières-sur-Seine.

Défaut d’alimentation électrique : absence de tension sur les lignes des groupes 2 à 6 (toutes les branches des lignes L et J) suite à un dégagement de fumée dans une sous-station.

Interruption des circulations sur l’ensemble des lignes L et J à partir de 9h36 jusqu’aux environs de 10h40.

Vous le savez peut-être, sur le réseau ferroviaire, le train est alimenté en électricité par les caténaires placées au-dessus des voies. Ces caténaires sont-elles même alimentées par ce qu’on appelle des « sous-stations électriques ». Elles servent à transformer (c’est à dire à convertir le courant dans le voltage adéquat : sur le réseau ferroviaire, le courant électrique des caténaires est d’environ 25 000 volts) et à distribuer l’électricité sur l’ensemble du réseau.

Ces sous-stations sont commandées à distance. Dans le cas de cet incident, la télécommande de la sous-station à été endommagée suite à une sur-tension électrique (d’où le dégagement de fumée) qui l’a rendu non fonctionnelle. Cela a entraîné l’absence de tension sur tous les groupes alimentés par cette sous-station, à savoir toutes les lignes du réseau de Paris Saint-Lazare (pour comprendre ce que sont les « groupes de voies », n’hésitez pas à lire ce billet !).

 

 

Au moment de la survenue de cet incident, 8 trains circulent et se retrouvent donc arrêtés en pleine voie dont 2 de la ligne J. Sur ces 8 trains, 3 vont être évacués en ligne et notamment le train EAPE au départ de Paris pour Ermont Eaubonne à 9h16 qui a été arrêté en ligne et évacué entre Sannois et Ermont Eaubonne.

Finalement, la tension électrique est rétablie vers 10h30 sur l’ensemble du réseau. La circulation reprend très progressivement à 10h41. Les répercussions de cet incident vont durer jusqu’aux environs de 16h.

 

Cet incident particulier a duré, en tout et pour tout, 65 min :

9h36 : Détection de l’absence d’alimentation électrique. La circulation est immédiatement interrompue sur l’ensemble des lignes L et J.

10h06 : l’agent spécialiste du réseau électrique est sur place pour identifier le problème. Il constate que la télécommande de la sous-station est endommagée suite à une sur-tension.

10h13 : le train EAPE au départ de Paris pour Ermont Eaubonne à 9h16 est évacué entre Sannois et Ermont avec l’aide des équipes de la ligne H.

10h41 : Reprise très progressive des circulations

 

Mardi 4 juin

10h20 à Bois Colombes, puis ensuite à divers endroits de la ligne tout au long de la journée.

Rupture caténaire, puis divers incidents (personnes sur les voies au Val d’Argenteuil, train arrêté à Asnières suite à l’absence d’alimentation électrique, chute d’un arbre entre Argenteuil et Sannois, foudre sur un poteau caténaire au Stade et bagage oublié à Ermont).

Fort ralentissement global des circulations sur l’axe Paris/Ermont Eaubonne et Paris/Mantes via Conflans Sainte-Honorine et Gisors à partir de 10h30.

Cet incident a déjà fait l’objet d’un billet pour relayer la communication distribuée en gare.

Je vous remets donc cette communication ici qui présente les explications, néanmoins n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires ! Certaines questions figurent d’ailleurs sous le billet dédié à cet incident auquel je n’ai encore pu répondre. Je le ferai aussi vite que possible !

 

 

Vendredi 7 juin

16h18 à Asnières, puis ensuite à divers endroits de la ligne tout au long de la journée.

Panne d’un train puis divers incidents dans la soirée dont la chute d’un arbre à Sannois

Fort ralentissement global des circulations sur l’axe Paris/Ermont Eaubonne et Paris/Mantes via Conflans Sainte-Honorine et Gisors à partir de 16h20.

A l’image du mardi 4 juin, la journée du vendredi 7 a été émaillé de plusieurs incidents successifs. Je reviens ici sur les plus impactants.

A 16h18, le train MOCA au départ de Paris pour Mantes la Jolie via Conflans Sainte-Honorine à 16h12, émet un « appel de secours » à Asnières. En émettant cet appel, le conducteur signale que son train ne peut poursuivre son trajet, bien qu’il ait tenté d’appliquer les procédures prévues dans son « guide dépannage ». Il demande donc à être dépanné, comme cela pourrait se produire pour une voiture. Le train ne pouvant pas bouger tout seul, la voie occupée est, de fait, immobilisée. Il est demandé aux voyageurs de quitter le train pour que celui-ci soit fermé en attente du dépannage.

Vous ne le savez peut-être pas, lors de ce genre de situation perturbée, des « scénarios de gestions des incidents » ont été élaborés pour gagner en réactivité dès la survenue des perturbations. Dans le cas spécifique de cet incident, il est prévu de « récupérer » l’une des voies du groupe 4 (voies entre Paris et Ermont Eaubonne) pour éviter l’interruption totale de la circulation sur le groupe 6 (voies entre Paris et Mantes la Jolie via Conflans Sainte-Honorine et Gisors). La circulation et donc ralentie sur ces 2 axes, néanmoins elle n’est pas bloquée.

A 18h38, c’est cette fois la chute d’un arbre sur les caténaires aux abords de Sannois qui impacte les circulations. Cet incident entraîne l’interruption des circulations entre Argenteuil et Ermont pendant 20 min. Le train EAPE au départ de Paris pour Ermont Eaubonne à 18h07 est arrêté en pleine voie vers Sannois pendant 40 min.

Les effets de ces 2 incidents impactent les circulations jusqu’aux environs de 22h.

 

Ces 2 incidents combinés ont duré, en tout et pour tout, 267 min :

16h18 : le train MOCA fait un appel de secours à Asnières

17h : application d’un scénario de gestion des incidents : les voies du groupe 4 sont utilisés pour faire circuler les trains du groupe 6. Cela se traduit par la suppression d’un train sur deux sur l’axe Paris > Ermont Eaubonne et par la suppression de toutes les missions Paris > Conflans Sainte-Honorine.

18h38 : chute d’un arbre sur les caténaires aux abords de Sannois

 

Les billets à suivre

La liste des incidents décrits dans ce billet n’est pas complète, vous l’avez compris. Je suis revenu sur ceux qui ont eu le plus d’ampleur, mais à ceux ci s’en ajoutent d’autres qui ont également pu impacter vos déplacements.

La description de ces incidents est, par ailleurs, plutôt concise et c’est volontaire. Comme il est évoqué dans le billet du vendredi 7 juin, je compte revenir rapidement sur le sujet de la gestion des situations perturbées dans une série de billets pédagogiques.

Vous pouvez également d’ores et déjà me faire part de votre expérience et des suggestions pour améliorer encore et toujours votre information pendant ces situations de crise.

 

A vos contributions !

7 commentaires pour “Retour sur vos conditions de circulation la semaine du 3 juin”

  1. bbh75Passer au statut dit :

    Quelques ajouts notés durant cette période.

    Incidents voie:
    6 Juin: Mantes, Gargenville
    11 Juin: Poissy
    14 Juin: entre Mantes/Poissy, puis Aubergenville
    17 Juin: Poissy

    Panne de trains
    6 Juin
    11 Juin
    12 Juin
    14 Juin

    On peut ajouter les gares fermées (Rosny/Bonnières/Brévalà, les trains supprimés tous les jours en provenance de la Normandie.

    Lorsque vous dites c’est la faute à pas de chance, c’est vouloir nier une situation: le matériel (roulant, infra) vétuste. En outre, ces problèmes de gares fermées ou de trains supprimés laissent penser une fois de plus à une grève qui ne dit pas son nom.

  2. Guil95Passer au statut dit :

    Bonjour,
    Ce qui m’a le plus impacté, moi, cette semaine-là, c’est la panne du train à Herblay le jeudi 6 juin, car c’est la seule fois où j’ai été obligé d’éviter la ligne J pour pouvoir rentrer chez moi à Cormeilles, et cela a doublé mon temps de retour.
    Je comprends que cet incident ne fasse pas partie de votre billet car n’étant pas considéré comme un des plus impactant, cependant, en parler aurait peut-être permis d’obtenir une réponse quant à quelque chose que quelqu’un vous a demandé sur un autre billet, et que je m’étais demandé également : pourquoi les missions Conflans n’ont-elles pas été transformées en missions Cormeilles ce soir-là, ce qui aurait permis au moins aux gens de Cormeilles et du Val d’être pris en charge ?

    Vous avez arrêté de faire des billets « que s’est-il passé tel jour sur votre ligne J ? » devant la recrudescence des incidents pour les remplacer par des billets globaux, ce que je comprends tout à fait. Malheureusement, j’ai peur que les billets « que s’est-il passé… ? » ne continuent d’affluer: en ce moment, tous les jours, pour des raisons différentes, la branche Mantes via Conflans est coupée à un moment de la journée, c’était encore le cas ce matin pour incident voyageur.

    Ce qui m’étonne, c’est que ces recrudescences d’incidents surviennent souvent au mois de Juin, et il y aurait des raisons « cachées » que je ne serais pas surpris. Mais je ne vais pas faire la mauvaise langue. Je me dis juste que les trains en panne méritent peut-être d’être révisés plus tôt dans l’année… d’autant que, je m’y attends comme l’été dernier, j’imagine que les transiliens climatisés vont partir en révision au moment des fortes chaleurs et qu’on va se retrouver à transpirer dans des VB2N (oui, c’est du vécu de juillet 2018 et de tous les étés précédents, quand à l’époque on se retrouvait dans des RIB en place des VB2N).

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Guil95,
      j’ai spécifiquement posé la question pour ce qui est de la transformation des missions Conflans en mission Cormeilles et je reviens vers vous lorsque j’aurai des éléments.
      Bonne journée.
      Cédric

  3. Cédric, il y a en ce moment régulièrement, pour ne pas dire tous les jours, des incidents de voie dans le secteur d’Aubergenville. J’ai du mal à croire que cela soit provoqué par pur hasard…

    Il y a quelques années, un aiguillage causait des soucis en gare du Stade, toujours le même. Je crois que pendant 3 semaines, voir un mois, il tombait en panne. C’est au bout d’un mois que la panne a été trouvé : un câble légèrement écrasé par un engin de travaux, qui causait une panne furtive. Passons le délais anormalement long pour trouver la panne. Ne serait-ce pas la même chose sur Aubergenville ? En tout cas ça devient vraiment pénible ces incidents à répétition !

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Franck,
      je relaie votre message qui est REX utile !
      Malheureusement, vous vous doutez que je ne connais pas la réponse.
      Bonne journée.
      Cédric

  4. thierryPasser au statut dit :

    Cédric,

    Ces panne répétitive ne pourrais elle pas être causés par les travaux en cours sue l’axe J5, en vue du prolongement du RER E?

Laisser un commentaire