MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Retour sur les conditions de circulation des dernières semaines

19
Publié le 12/10/2018

J'aborde dans ce billet les principaux incidents qui ont touché votre ligne.

Depuis quelques semaines, les conditions de transports sont difficiles sur votre ligne. Vos retours à ce sujet sont très nombreux. Avant de mettre le blog en pause pendant 3 semaines, je m’étais engagé à revenir sur les incidents majeurs qui ont impacté la circulation des trains depuis la rentrée. J’espère que ce billet vous apportera les éclaircissements utiles pour comprendre ces incidents.

 

Les principaux incidents survenus sur votre ligne depuis début septembre

 

Une dizaine d’incidents majeurs ont entraîné de nombreuses suppressions et retards de trains sur votre ligne durant les 4 dernières semaines. Bien que chacun soit spécifique, ils sont parfois provoqués par la même cause.

Incendies le long des voies

Les incendies près des voies (aussi appelés « feux de talus ») ont provoqués 2 incidents sur la période. Je vous ai expliqué ce phénomène et ses conséquences sur les circulations dans ce billet il y a 2 mois. Certains de ces incendies semblent avoir été commis délibérément et, dans ces cas, une plainte a été systématiquement déposée.

Un incendie entraîne très souvent des perturbations qui durent plusieurs heures, les procédures déclenchées dans de pareils cas peuvent être assez longues à mettre en place. Le plus souvent, les incendies sont détectés par les conducteurs de trains qui le signalent au poste de signalisation. La circulation est alors interrompue sur la zone et l’intervention des pompiers est demandée en fonction de l’ampleur du feu. Une fois sur place, ceux-ci estiment la durée de leur intervention. En cas de risque de projection d’eau sur les caténaires, une coupure de courant est également demandée. Pendant toute la durée de l’intervention, un Coordinateur Incident Local (CIL) est sur place et informe régulièrement les équipes chargées du trafic de l’avancée des opérations. C’est le CIL qui autorise la reprise des circulations lorsque l’incendie est maîtrisé.

Mardi 11/09 : Un incendie le long des voie est signalé vers 17h10 entre les gares de Mantes la Jolie et Mantes Station. Le feu a pris dans des résidus végétaux et s’étend sur les 2 voies. L’intervention des pompiers débute à 18h : 2 camions et 3 lances à incendies sont nécessaires pour circonscrire le feu rapidement. L’interruption des circulations dure 1h sur l’axe Paris <> Mantes la Jolie via Poissy (J5). De forts ralentissements sur cet axe et sur l’axe Paris <> Mantes la Jolie via Conflans Sainte Honorine (J6) perdurent jusqu’aux alentours de 20h15. En bilan, 24 suppressions de trains sont liées à cet incident.

Mercredi 12/09 : Un incendie est déclaré vers 15h30 entre le Val d’Argenteuil et Cormeilles en Parisis. Les pompiers interviennent à 15h50 et parviennent à maîtriser le feu rapidement. Les circulations peuvent ainsi reprendre à 16h35 après 1h d’interruption entre Argenteuil et Cormeilles en Parisis sur l’axe Paris <> Mantes la Jolie via Conflans Sainte Honorine (J6). Sur cet axe et sur l’axe Paris <> Ermont – Eaubonne (J4), les ralentissements durent jusqu’aux alentours de 20h. Cette fois, 23 suppressions de trains sont liées à cet incident.

 

Dysfonctionnement des appareils sur la voie

Habituellement rare, ce type de dysfonctionnement est malheureusement plus fréquent en période de travaux de grande ampleur comme c’est le cas actuellement avec les travaux de modernisation du réseau sur l’axe Paris <> Mantes via Poissy et les travaux d’adaptation du réseau pour l’arrivée des rames Francilien sur l’axe Paris <> Mantes via Conflans Sainte Honorine.

Les dernières semaines nous l’ont démontré : 3 incidents majeurs ont pour cause le dérangement des installations sur la voie.

Jeudi 13/09 : Une « zone rouge » est déclarée sur des voies situées près d’Argenteuil à 5h40. Lorsqu’un train entre dans une zone de circulation, le système de signalisation ferme automatiquement les signaux ferroviaires, ainsi aucun autre train ne peut y entrer. C’est ce qu’on appelle la « zone rouge » : c’est une portion de voie sur laquelle la signalisation ferroviaire empêche la circulation des trains, comme un feu rouge pour les voitures. En cas de dérangement, les signaux sont fermés alors qu’aucun train n’est censé être dans la zone à ce moment là.

C’est ce qui s’est passé pour cet incident. Conformément aux procédures prévues dans ce cas, une équipe de maintenance des appareils de signalisation électrique a été dépêchée sur place pour identifier l’origine du dérangement. Dans le même temps, les circulations ne sont pas interrompues, elles sont néanmoins très ralenties. Vous le savez, les normes de sécurité pour les interventions sur les voies sont très strictes pour protéger les agents. En plus de réduire leur vitesse, les conducteurs se voient délivrer une « autorisation de franchissement » pour traverser la « zone rouge ». Vers 8h45, la cause probable du dérangement de zone est identifiée : il s’agit de rails stockés à proximité de la voie 2 qui aurait déclenché les capteurs des signaux. Les perturbations sur l’axe Paris <> Mantes la Jolie via Conflans Sainte Honorine et Paris <> Gisors (J6) durent jusqu’aux environs de 9h45 et 9 suppressions sont liées à cet incident.

Vendredi 14/09 : La perte du contrôle d’une aiguille (qui permet d’orienter les trains aux intersections des rails) vers la Garenne Colombes survient vers 18h30. Les dysfonctionnements liés aux aiguilles ont été plus fréquents ces dernières semaines. Dans ce cas précis, il est certainement dû aux travaux de nuit de renouvellement de voies et ballast (RVB) qui ont lieu sur la ligne L entre Paris Saint Lazare et Maison Laffitte. Pendant ces travaux les rails et le ballast (« cailloux » sur les voies ») sont déplacés. La géométrie de la voie s’en trouve modifiée ce qui peut perturber le fonctionnement de ces installations sensibles. Comme pour un dérangement électrique, une équipe est envoyée sur place pour identifier l’origine du dysfonctionnement et remettre en état l’installation.

Cet incident a entraîné la suppression de 11 trains et de plusieurs missions sur les axes Paris <> Mantes la Jolie via Poissy (J5) et Paris <> Gisors / Mantes la Jolie via Conflans Sainte Honorine (J6) jusqu’aux environs de 21h.

Mercredi 03/10 :  Ici encore, c’est la perte du contrôle d’une aiguille aux alentours de Bois Colombes qui est en cause.  Elle survient vers 6h45 et entraîne la suppression de 16 trains et de plusieurs missions sur l’axe Paris <> Ermont – Eaubonne (J4) jusqu’aux environs de 9h.

 

Prolongement non prévu de travaux sur les voies

Lundi 17/09 : Les travaux de modernisation des voies à Argenteuil ont dus être prolongés car le chantier a fait face à certains imprévus qui ont ralenti les opérations. Le trafic entre Argenteuil et Conflans Sainte Honorine a donc été interrompu dès le début de service sur l’axe Paris <> Mantes la Jolie via Conflans Sainte Honorine (J6) . Les équipes ont tout mis en oeuvre pour rétablir le trafic aussi tôt que possible et les circulations ont pu reprendre vers 6h (alors que les 1ères estimations indiquaient une reprise vers 10h). Cet incident entraîne finalement la suppression de 4 trains et des ralentissements du trafic sur cet axe jusqu’aux environs de 9h30.

 

Panne de train

Lundi 17/09 : Vers 7h50, un train émet un « appel de secours » à Eragny Neuville. C’est une demande de dépannage, exactement comme cela peut se produire pour une voiture. La voie occupée est, de fait, immobilisée. Le conducteur a tenté d’appliquer les procédures prévues dans son « guide dépannage » mais n’a pas réussi à remettre en mouvement le train. A 8h35, des agents « dépanneurs » arrivent sur le site. Le conducteur parvient à repartir et dégage la voie vers 9h20. Après 1h20 d’interruption entre Conflans Sainte Honorine et Pontoise sur l’axe Paris <> Gisors (J6), le trafic reprend vers 9h30. Cet incident entraîne la suppression de 10 trains et des ralentissements jusqu’à 10h environ.

 

Accident

Lundi 01/10 : A 7h37, un train percute un camion sur un passage à niveau entre Meulan Hardricourt et Juziers sur l’axe Paris <> Mantes la Jolie via Conflans Sainte Honorine (J6). Cet accident extrêmement grave entraîne le décès du conducteur. Le trafic est immédiatement interrompu entre Mantes la Jolie et Conflans Sainte Honorine. Sur le lieu de l’accident, plusieurs équipes travaillent de concert pour gérer l’accident. En dehors des différentes équipes SNCF, des autorités extérieures interviennent telles que : les pompiers, la police ou les pompes funèbres.  Des bus de substitution sont mis en place et les équipes mobiles sont déployées dans les gares du parcours pour vous aider à trouver la solution de transport alternative la plus adaptée. Les circulations reprennent progressivement à partir de 15h. Après le dégagement des voies, un délai supplémentaire a été nécessaire pour réparer les installations qui ont été détériorées par l’accident. Au final 34 trains sont supprimés et les perturbations se poursuivent jusqu’en fin d’après-midi.

 

Billet à suivre

Vous l’avez compris, ceci n’est pas une liste exhaustive. J’ai synthétisé ici les incidents qui ont eu le plus d’ampleur. A ceux ci s’en ajoutent d’autres, de moins grande ampleur mais parfois tout aussi contraignants pour vos déplacements.

Bien que certains de ces incidents ne soient pas récents, j’ai tenu à vous faire ce retour car les causes qui sont évoquées se répètent également parfois dans les perturbations les plus récentes. J’ai volontairement été concis pour vous décrire ces incidents. Je compte revenir rapidement sur ce sujet et celui, plus large, des difficultés de circulation sur la région de Paris Saint Lazare d’un point de vue plus général. J’ai d’ailleurs déjà commencé à rédiger ce billet.

On peut bien sûr approfondir le déroulement de ces incidents en commentaires, n’hésitez pas à me faire part des points que vous auriez souhaité voir développer davantage. Cela m’aiguillera dans la poursuite de la rédaction du prochain billet sur le sujet !

Vous pouvez également d’ores et déjà me faire part de votre expérience et des suggestions pour améliorer encore et toujours votre information pendant ces situations de crise.

A vos contributions !

19 commentaires pour “Retour sur les conditions de circulation des dernières semaines”

  1. JohannPasser au statut dit :

    Cédric.
    1) on se rend compte en vous lisant et vous le reconnaissez, « ces incidents sont plus fréquent ces dernières semaine » ce qui interpelle sur votre capacité a gérer l’avenir avec les aléas que l’on connait l’hivers arrivant.

    2) bcp de ses problèmes sont imputables directement a la SNCF (sous traitant ou pas) c’est votre problème. Et il serait bien même primordial de revoir votre système d’alerte. vous ne pouvez pas continuer de passer de fin des ralentissement 17h30 à 18h30/ 19H30 puis fin de service.
    Soit vous n’apprenez jamais des incidents que vous nous faites subir depuis des decennies pour sous estimer continuellement les retour a la normal. Soit volontairement la direction vous Impose pour des raisons obscures de sous estimer les incident…. dans les 2 cas vous perdez en credibilité.

    3) Comme lors du tchat vous occultez les « problèmes de rames retenue au centre de maintenance » et la cause réelle est une grèves au centre de maintenance…les vrai info sortent tjr vous gagnerez en crédibilité et peu être plus de respect des usagers.

    4) c’est bien beau tout c’est grand discours, vous Ecrivez parfaitement ce que l’on a vécu nous sur le terrain. Mais maintenant votre vrai plu valu serait de nous communiquer le plan d’action pour que c’est événement ne se reproduise plus ou soit « moins fréquent que d’habitude »

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Johann,
      de manière générale, vous relevez des points pertinents sur les réactions engagées pour gérer les incidents lorsqu’ils surviennent. Sur les points que vous soulevez :
      1/ vos inquiétudes sont certes compréhensibles vu votre connaissance du réseau et votre expérience de client quotidien. Je veux juste attirer votre attention sur le fait que la période que nous connaissons est exceptionnelle concernant les travaux ! Certaines situations sont inédites et donc impossible à prévoir. Si cela n’excuse rien cela reste une réalité à prendre en compte. L’important étant de continuer à travailler pour ne pas reproduire les mêmes erreurs.
      2/ l’amélioration de l’Information Voyageur notamment pendant les situations perturbées est devenue une priorité pour l’entreprise. Ce que vous souligner est un vrai sujet, néanmoins la mise en place de ces actions restent relativement récente et nécessite forcément un temps de rodage pour qu’elles soient réellement maitrisées par tous les opérateurs. Sur les heures de reprise affichées que vous pointez, la volonté est clairement de vous donnez une estimation aussi vite que possible ! Chaque incident étant particulier, le temps de résolution est difficile à évaluer. Selon vous qu’est ce qui est le plus souhaitable ? Une estimation pessimiste au risque que certains clients « rate » la reprise et allonge leur temps de trajet inutilement ou une estimation optimiste avec modification régulière en cas de report de l’horaire pour diminuer le risque que les clients utilisent des itinéraires alternatifs plus longs ? Ce n’est pas une question si simple à régler et je suis vraiment preneur de vos retours sur le sujet.
      3/ J’ai bien sûr vu passer les commentaires, et notamment les tweets, traitant de ce sujet. Je tiens tout de même à vous assurer qu’il n’y a eu aucune volonté de « camoufler » la vérité dans le cas précis. Je n’ai, toujours pas à l’heure actuelle, connaissance d’un réel mouvement au Technicentre de maintenance !
      4/ Je l’ai annoncé, je reviendrai dans un billet dédié aux difficultés de faire circuler les trains sur le réseau de Saint Lazare et des pistes pour améliorer la situation ! Vous réclamez un plan d’action depuis un certain temps et j’aimerais vous le livrer !
      Bonne soirée et bon week-end
      Cédric

    • Bonjour Cédric,

      J’aimerai revenir sur le point n°3. Vous dites qu’il est parfois difficile de faire une estimation du retour à la normal, et qu’il est préférable d’être optimiste et de réajuster au fur et à mesure l’horaire. Soit ! Cependant, lorsqu’un incident survient en début de pointe sur le groupe V, vous savez comme moi que l’axe étant saturé, il n’en s’en relèvera pas avant la fin de la pointe.

      Récemment, un incident est survenu sur le groupe V vers 17h15. L’application annonçait un retour à la normal pour 18h30. Je n’ai pu m’empêché de rire en lisant cela. Un retour à la normal en plein milieu de l’heure de pointe sur le groupe V ! C’est une utopie que de croire cela ! Et je ne me suis pas trompé. Une mise à jour de l’alerte repoussait l’heure de retour à la normal à 19h30, puis 20h00. Vous pouvez faire remonter l’information Cédric que lorsqu’un incident survient sur le groupe V en début ou milieu de pointe, autant annoncer un retour à la normal pour 20h00 au plus tôt. Croyez en mon expérience, ce n’est pas une surestimation bien au contraire !

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  2. KonylPasser au statut dit :

    Bonjour Cédric,
    Moi je voudrais que dans les communications, les agents présentent leur excuses au nom de la SNCF, je pense que des gens influant ont demandé a ne pas avoir a s’excuser mais moi j’en ai marre de « faire preuve de compréhension ». Non je n’ai pas a comprendre qu’après deux week-end sans train, la SNCF ne soit pas capable de transporter les gens à l’heure pour aller travailler. Je n’ai plus a comprendre, après des dizaines de promesses non-tenues et des choix déplorables soit fait sans aucune concertation ni recul (je pense bien entendu au CAB en gare de PSL).

    Par ailleurs, j’ai l’impression que les deux minutes d’avance qu’avait la gare de PSL ont été ajustées depuis peu, vous confirmez ?

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Konyl,
      lorsque vous parlez des 2 min d’avance, à quoi faites vous allusion svp ?
      Pour ce qui est des excuses, c’est effectivement un sujet particulier, toutes les difficultés n’étant pas directement imputables à l’entreprise !
      Concernant les cabs, il s’agit d’une décision conjointe qui a bien donné lieu à plusieurs concertations avec clients et associations (relire billets dédiés ici :https://malignej.transilien.com/2018/09/14/les-portes-de-validation-arrivent-a-saint-lazare/).
      Bon week-end
      Cédric

    • Cédric, si la SNCF n’a pas à s’excuser pour un retard occasionné par un suicide ou un chauffard qui force un passage à niveau, il est en revanche pour moi obligatoire de présenter des excuses quand le retard est directement imputable à la SNCF.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  3. StephanePasser en mode normal dit :

    Cédric, suite à l’accident qui a eu lieu au PN de Mézy le 1er/10, je ne comprends pas que les trains Paris-Mantes et retours n’aient pas pu au moins circuler après la pointe et jusqu’à environ 15h entre PSL et Conflans, ce qui, au moins, n’aurait pas divisé par 2 la fréquence de desserte des gares d’Argenteuil à Conflans. Comment expliquez-vous cela alors que faire circuler 2 A/R Paris—Conflans en plus des trains de la branche de Gisors a par ex été possible à l’occasion des travaux du samedi 6/10 ?
    Par ailleurs, il faut une nouvelle fois regretter que le poste d’aiguillage de Meulan-Hardricourt ne soit plus tenu car, alors, les trains auraient sans doute pu même circuler jusqu’à Meulan. Cela dit, je me demande si l’existence d’une double VUTP entre Conflans Ste-Honorine et Meulan ne permet pas de faire circuler sur chacune des 2 voies un A/R par heure, soit 2 au total. En effet, il n’est alors pas nécessaire d’utiliser d’aiguillages dans la zone de Meulan. Peut-être que, sur ce point, le conducteur Fresh ou un autre agent SNCF pourra me répondre car c’est très technique et des détails importants peuvent m’échapper…

  4. KelesiPasser au statut dit :

    Bonjour,
    Que vous ayez percu que durant ces dernières semaines le traffic/services sur la ligne J soit excecrable du fait de la multiplication des incidents/panne en tout genre est une chose, mais ce qui est inquietant c est que la SNCF ne donne pas le impression d en mesurer les conséquences et de faire preuve de pragmatisme afin d anticiper, prévoir et corriger, améliorer les choses afin de garantir un service correct envers les usagers qui se sentent flouer (je paye 75 euro de Navigo !!) Non considérés et limite traité avec mépris. Faites au moins le minimum, a savoir une communication proactive, efficace et claire (rien qu en votre sein communiquez car cela ne semble pas le cas).

    PS: Et arrêtez de nous casser les couilles avec Simone, on sait tous qu elle sert a rien!

  5. Chris92700Passer au statut dit :

    Bonjour,

    Mercredi soir, je me suis présenté à St Lazare à 23h et il n’y avait AUCUN train.
    Il y avait des travaux annoncés, mais je n’etais pas eu courant. J’ai du louper des alertes sur l’application… Ma faute.
    Toutefois, l’affiche travaux annonçait des trains pour Asnières (+ bus).

    Il était donc censé y avoir des trains…
    Pourquoi n’y en avait il aucun ?

    Merci d’avance,
    Cordialement,
    Christophe.

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Chris92700,
      votre commentaire n’est pas en lien avec ce billet, j’y réponds néanmoins car la réponse à votre question est un incident. Il y a effectivement eu un accident de personne le mercredi 10/10 au soir à Pont Cardinet qui a entrainé de nombreuses suppressions !
      Cédric

  6. miss caramelPasser en mode normal dit :

    Votre retour sur les incidents, s’il a le mérite d’exister, est très technique et factuel. Il ne tient aucun compte de la gestion catastrophique de l’information (voire son absence totale) et des voyageurs.
    Je prends 2 exemples concrets parmi les incidents listés.

    Le 14/09, vous signalez une circulation perturbée jusqu’à 21h. Il y a eu très peu d’information ce jour et les perturbations ont duré bien au-delà. Le MALA de 21h23 est parti de PSL au ralenti. Il a mis 30 mn pour rejoindre Maisons-Lafitte en passant par Argenteuil, sans aucune indication de la modification de desserte (pas d’arrêt à Houilles-Carrières). 10 mn d’arrêt à Maisons-Lafitte, toujours sans aucune information. L’arrivée aux Mureaux s’est faite à 22h25, soit une heure de trajet !

    Le 3/10, c’était la panique totale : trafic interrompu, y compris sur J5 (contrairement à ce que vous dites plus haut en ne mentionnant que PSL-Ermont) mais pas d’alertes, agents en gare qui ne savaient rien… Apparemment, un problème d’aiguille à Vernouillet-Verneuil. Vers 8h35, le MELU venant de Mantes quitte enfin les Mureaux après avoir été retenu en gare pendant plus de 30 mn. On nous annonce un arrêt supplémentaire aux Clairières, qui s’avérera être la destination finale. Nous avons alors été invités à descendre du train, à attendre le PSL-Mantes pour retourner aux Mureaux y reprendre le train pour Paris !!!
    Questions :
    – Pourquoi aucune alerte sur cette interruption pendant au moins une heure ?
    – Pourquoi avoir engagé le train quittant les Mureaux sur la voie dont l’aiguille disfonctionnait ? Alors que le train suivant, ne desservant pas les Clairières, est passé sur une voie « extérieure » sans aucun problème ?
    – Pourquoi nous obliger à retourner en arrière pour reprendre le train aux Mureaux ? D’autant que la rame à quai était déjà très pleine et qu’il arrivait le « contenu » de la rame précédente également très pleine.
    Je peux vous assurer que la colère était grande ce matin-là car il nous a fallu plus de 2h pour rejoindre Paris.

    Au point où nous en sommes, la question n’est pas d’améliorer l’information. Il s’agit plutôt de mettre en place un vrai système d’information, fiable ! Mais bon, après 18 ans de J5, je ne crois plus au Père Noël, et encore moins à la baguette magique de la fée Eole qui doit résoudre tous nos problèmes en… 2024…

  7. Merci Cédric d’avoir réhabilité les comptes rendus en cas de fortes perturbations. Votre prédécesseur l’avait supprimé car cela générait trop de commentaires négatifs, et que celui-ci estimait qu’il était inutile de revenir sur des perturbations passées. Or je ne cessais de lui répéter que bien que les perturbations dataient de quelques jours, les usagers voulaient savoir ce qui avait provoqué le retard de leur train. Je peux vous dire qu’il y a rien de plus d’exaspérant de se trouver dans un train qui traîne, qui arrive avec 20 minutes de retard à destination, et qui vous laisse sur le quai sans explications ou excuses. Et la SNCF qui dit vouloir améliorer sa communication envers ses usagers, et bien ça commence justement par l’information des raisons des perturbations. Merci encore Cédric.

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • CédricPasser au statut dit :

      Je comprends bien sûr ce point de vue Franck et c’est tout naturel ! Je ne peux m’engager à sortir un billet sur chaque incident mais je le ferai aussi souvent que possible et au moins sur les plus impactants !
      Bon week-end.
      Cédric

    • On ne vous demande pas pour chaque incident Cédric, mais comme vous le dites pour les plus impactant c’est bien cela. Merci.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  8. thierryPasser au statut dit :

    Merci Cédric pour ces informations.

    Il faut maintenant que’elle puisse être correctement relayer en gare et sur les différents medias (tweeter, site internet etc) et en temps réel lors des incident.

    Quel action la SNCF prévoir elle à ce sujet?

  9. flophib27Passer au statut dit :

    Bonjour Cédric,

    Pourquoi nous n’avons pas eu d’information sur l’application Mardi 16 Octobre sur les deux trains supprimé à Gisors 6 h 24 et 6 h 53
    Merci très bonne fin de journée

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour flophib27,
      pouvez vous préciser la nature du bug sur l’appli svp ? S’agissait il des alertes ou des trains indiqués comme roulants dans l’appli ?

  10. miss caramelPasser en mode normal dit :

    Concrètement, vous faites QUOI pour que ça s’am ???
    Encore un problème d’aiguillage ce soir, le 3ème ce mois-ci.
    Encore une absence totale d’alerte.
    Encore l’application aux abonnés absents.
    Encore des voyageurs que l’on promène d’un train qui ne partira jamais à un train qui partira en retard.
    Bilan : 2h pour un PSL les mureaux !
    C’etait chaud dans le train, et pas pour une question de température ! Mesurez-vous à quel point les gens sont excédés ? Épuisés ? En colère ?
    Si j’avais eu la moindre information, j’aurais organisé autrement ma soirée et mon retour sans aller me jeter dans la pagaille !!! Mais non ! Impossible de rien prévoir ni organiser avec vous !!!

    • Je confirme les dires de Miss Caramel. Mon TER a été détourné via Conflans, avec un omnibus devant nous. Vous comprenez ce que cela veut dire Cédric : on roule bien, puis on ralenti fortement parce que le train devant nous est arrêté en gare. Le train devant prend de l’avance par rapport à nous qui trainons. Alors à ce moment la, mon train reprend une bonne allure jusqu’à rattraper le train précédant arrêté dans la gare suivante. Et ainsi de suite jusqu’à Conflans. On a roulé à une bonne allure jusqu’à Juziers, puis on s’est trainé derrière un omnibus à 40 km/h jusqu’à Mantes. Bilan : 40 minutes de retard, mais une bonne communication du chef de train.

      Côté application : une seule alerte annonçant un trafic fortement ralenti sur le groupe V. Faux et archi-faux ! Dans la réalité le trafic était totalement interrompue d’après les tweets d’usagers bloqué dans des TER arrêtés à Houilles.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

Laisser un commentaire