MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Exemple d’incident technique : le dérangement de zone

1
Publié le 18/01/2011

On vous raconte « incident technique », et vous ne comprenez pas, ça vous énerve encore plus. D’accord. Prenons un exemple simple : le dérangement de zone. Les zones de circulation sont visualisées au sein des postes d’aiguillage par des voyants, les « zones ». Le voyant est blanc en situation normale et passe au rouge lorsqu’un train passe sur la zone. Lors d’un dérangement de la zone, le voyant est au rouge alors qu’aucune circulation n’est censée passer à ce moment-là. Le système automatique traite donc la situation comme si un train était présent : il ferme tous les signaux sur les autres voies ou derrière pour éviter les risques de rattrapage ou de prise en écharpe (un train percutant un autre alors que les deux voies se rejoignaient). Donc tant que la zone est au rouge, plus rien ne peut circuler, jusqu’à la réparation. Pour ne pas compromettre la sécurité, il faut aller constater « de visu » qu’il n’y a rien en fait sur cette zone de circulation, puis remettre au train une autorisation de passer malgré tout. En l’occurence, les agents d’entretien ont trouvé la cause : un petit morceau de métal mal placé qui fermait malencontreusement le circuit électrique de la zone. Simple, non ? Mais un peu long à expliquer ….

Un commentaire pour “Exemple d’incident technique : le dérangement de zone”

  1. bishop dit :

    Excellente initiative que d’expliquer ce genre de chose. Ca ne changera pas le temps qu’on attendra, mais au moins cela permet de comprendre ce qui se passe vraiment.

Les commentaires sont fermés.