MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Blog en pause : Les publications reprennent le 26/12
Contribuer

Qu’a fait la Police Ferroviaire de vos premiers retours ?

20
Publié le 6/07/2015

opé 16 juin 2015La consultation lancée en mai sur le blog avec l’assistance de Céline et son équipe de la SUGE a réuni de nombreux commentaires, suggestions, critiques, sur ce que vous constatez en termes de fraude, d’incivilités etc. dans les gares et les trains.

Ces commentaires ont été compilés au fur et à mesure, et recoupés avec le suivi qu’effectuent les agents. Céline est même intervenue en personne dans le fil de discussion.

Néanmoins, il ne s’agissait pas uniquement de mieux se comprendre – même si cela aide à échanger de manière constructive – mais bien d’agir différemment. Voici donc un aperçu des actions qui se sont notamment appuyées sur les commentaires de l’article précédent.

Naturellement, ce début d’échange sur le sujet n’a pas fait que désigner des actions possibles : il y a aussi eu des pistes de réflexion plus larges sur nos méthodes, nos moyens, nos outils etc. sur lesquels je reviendrai prochainement.

Dans l’immédiat, je me concentre ici sur les actions qu’une convergence entre vos commentaires et les retours des agents ont permis de caler rapidement.

 

La fraude à Vernouillet-Verneuil

Commentaire de mäx :

je prend le train Vernouillet-PSL quotidiennement, et je peux vous dire qu’il y a énormément de fraudeurs qui passent par dessus les portillons des navigos, devant le personnel de la gare à l’intérieur ou depuis l’extérieur, mais personne ne leur dit quoique ce soit. je pense que les contrôles devraient être renforcés en gare, et plus discrètement ! combien de fois j’ai vu les contrôleurs et la SUGE à la descente du train, ou en gare en étant bien trop visibles ! les fraudeurs (qui sont souvent ceux qui salissent et empoisonnent nos vies à bord) attendent en général qu’ils partent pour prendre le train. il y a deux solutions : soit les contrôles sont systématiques à bord, soit les contrôleurs ou la SUGE doivent se faire plus discrets, on peut par exemple imaginer des agents en civil

La réponse choisie par Céline à Vernouillet-Verneuil a été d’organiser la présence de la police ferroviaire pendant 7 jours d’affilée au niveau des tourniquets, du 25 mai au 2 juin. Voici comment était construite l’opération : d’abord des opérations de prévention (la visibilité des agents étant en elle-même dissuasive, de toute façon) sur les 2 premiers jours, avant des opérations de verbalisation par la suite.

Au total, cela a conduit à environ 70 « amendes » (je simplifie pour vous faire grâce des distinctions entre « procès verbaux », « perceptions » etc.). Mais ce ne sont jamais les chiffres qui comptent dans ces cas là : par rapport à la mobilisation, ils sont forcément faibles. C’est surtout la visibilité sur toute une semaine sur laquelle les agents comptent pour dissuader d’éventuels fraudeurs (non seulement sur la période en question, mais après).

Leur présence a été remarquée. Après, comme le dit « mäx » ci-dessous, il faut voir si cette opération a un effet qui reste visible des semaines plus tard :

Commentaire de mäx :

bonjour,
depuis mon post précédent, je nai jamais autant vu la suge à Vernouillet. je serai curieux de savoir si leur présence a été fructueuse. cependant, je le redis, tant quils ne seront pas plus discret, et présent de manière significatives, rien ne changera

 

Les fumeurs dans les trains sur l’axe Paris/Mantes via Conflans et à Saint-Lazare

La présence de fumeurs à bord et en gare a concentré beaucoup de commentaires : c’est un phénomène qui prend de l’ampleur et est devenu ces derniers temps un vrai sujet sur nos lignes.

Commentaire de maxime13 :

j’abonde dans le sens d’ericbarthas, ils ne sont pas vraiment gênés par leur environnement….l’idéal serait un type des gros bras de la suje, en civil pour constater…puis la cavalerie qui rapplique en tenu.
ça, ça serait un vrai pouvoir de dissuasion….
en général heure de pointe du soir, en tête de train, en bas ou sur le plateau lorsqu’il y a du monde, dès fois que la fumé soit confiné au plateau….mais déjà senti sur les mantes paris par Conflans le matin en heure de pointe également

Commentaire de Suby :

Bonjour,
je plussoie les commentaires de mes co-voyageurs, ainsi que l’idée de Maxime d’avoir une personne de la SUGE en civil. Les fumeurs sur les quais de PSL sont nombreux.
Je pense que je ne vais pas vous l’apprendre, le compartiment bas de la voiture pilote est un lieu de prédilection pour les fumeurs. Il est extrêmement rare, aux horaires auxquels je voyage, d’être importunés par ceux-ci autre part que dans la VP. Il ne semble pas y avoir d’horaires spécifiques, j’ai déjà vu des fumeurs lors de la pointe du matin. Commentaires valables sur J5.

S’appuyant notamment sur vos témoignages, Céline a alors pris contact avec ses homologues basés à Conflans Sainte-Honorine et Paris Saint-Lazare (plus massivement concernés par les commentaires sur le sujet). Contact a été pris également avec les responsables des équipes de contrôle.

Le 16 juin, des opérations conjointes ont pu être déclenchées. L’objectif était double : que les équipes de police ferroviaire, contrôleur et médiation soient visibles là où vous les attendiez et qu’elles soient garantes de votre tranquillité à bord (en utilisant notamment l’ensemble de leurs pouvoirs de police judiciaire).

Concrètement, quels résultats ?

Côté police ferroviaire, 43 trains au total ont été accompagnés par les équipes. 17 trains ont été « sécurisés » à l’arrivée, ce qui signifie en fait que l’équipe de la police ferroviaire était sur le quai à l’arrivée du train et qu’elle est restée sur le quai jusqu’à la descente du dernier voyageur. 35 amendes en ont résulté.

Côté équipe de médiation, 14 trains ont été accompagnés. Ce sont des « interventions simples » qui sont alors pratiquées sur des infractions constatées : cette équipe ne peut dresser de procès-verbaux, mais demandent aux importuns d’arrêter les comportements interdits (pieds sur les sièges, cigarette etc.).

Du côté des contrôleurs (équipes de Mantes la Jolie et de Conflans Sainte-Honorine), 41 trains ont été contrôlés avec 237 amendes.

Même si c’est « normal » de voir ces équipes sur la ligne, cette présence plus appuyée a tout de même été remarquée par certains dans la zone visée :

SUGE2

 

Les contrôles en « grande soirée »

Commentaire de Franck :

toutes les demandes sont prises en compte ? Permettez-moi d’en douter Pascale. Ca fait plusieurs années que je signale les trains gratuits d’extrême matinée, et d’extrême soirée. Ils sont dénommés ainsi par certaines personnes, car il n’y a jamais de contrôle. Il fut un temps ou je prenais tous les jours le 4h45 pour Argenteuil ou le 4h50 pour Paris via Poissy. Et en effet, malgré mes multiples signalements, je n’ai jamais vu l’ombre d’une casquette de contrôleur ! Maintenant j’ai arrêté de le signaler, car j’ai la ferme impression que la SNCF s’en fou ! Pourtant une opération de contrôle à bord des trains de 4h20, 4h45 et 4h50, et plus particulièrement ceux de 0h23 et 1h03, serait fructueuse, je peux vous le garantir !

Une opération de contrôle a été conduite le 29 juin en partenariat avec les contrôleurs de Mantes la Jolie, pour près de 100 amendes distribuées.

 

Des limites qui agacent parfois…

J’ai aussi constaté, dans les commentaires, qu’il serait utile de dissiper certains malentendus sur ce que peuvent et ne peuvent pas faire les agents SNCF, notamment la police ferroviaire, lorsqu’ils sont déployés sur le terrain. Il y a en effet des règlements qui encadrent cela (et qui évoluent bien sûr) : du coup, ce qui peut paraître « évident » de l’extérieur ne l’est pas forcément quand on est en uniforme.

Ainsi de cette question qui revient souvent : il suffirait de mettre vos agents en civil, pourquoi ne le faites vous pas ?

Je vais donc revenir prochainement sur le champ d’action de nos agents, et les évolutions qui se préparent (sur les agents en civil, M. Krakovitch, directeur de SNCF Transilien, a mentionné lors du tchat de la semaine dernière que les choses allaient sans doute bouger).

 

Et que pensent les agents de la Police Ferroviaire de cette expérience ?

La parole à Céline : « Les opérations reprises dans l’article ne sont pour nous qu’un début, et qu’une partie de l’histoire. Car jusqu’ici les remontées des clients confortent plutôt nos actions, sur des problèmes déjà identifiés. Mais cela a quand même un impact de communiquer ça aux équipes de la police ferroviaire.

Les discussions sur le blog permettent de prendre en compte encore plus le point de vue des clients dans l’orientation de nos missions. En fait, à ce stade, cette initiative a été profitable aussi bien à nos clients (semble t-il – il faudrait qu’ils nous le confirment -) qu’à nos agents !

Si on prend le temps d’expliquer pour ne pas qu’ils reçoivent sans contexte des commentaires parfois virulents, les agents de la police ferroviaire attendent impatiemment les retours clients avec curiosité. Ça redonne clairement du sens aux missions, on sort d’une logique de chiffre.

Nous sommes aussi un service qui souffre parfois d’une mauvaise image pas toujours facile. Cette expérience avec le blog a prouvé qu’il y avait des discussions rationnelles possibles sur des objets concrets, qui ne se réduisent pas à des jugements parfois un peu rapides. »

 

à lire aussi

Ligne J : nos agents de la sûreté ferroviaire vous consultent…

Point d’étape sur les fumeurs : vos idées font du chemin

20 commentaires pour “Qu’a fait la Police Ferroviaire de vos premiers retours ?”

  1. Une opération de contrôle a été conduite le 29 juin en partenariat avec les contrôleurs de Mantes la Jolie, pour près de 100 amendes distribuées.

    Félicitations bravo. Mais il ne faut pas s’arrêter la. Je suis cependant conscient que Paris ne s’est pas fait en un jour.

    Encore bravo pour vos actions. Oui la SUGE est à l’écoute, et pas forcément des « Cow boys » comme on a pu lire. ;)

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  2. Dupont dit :

    En 40 vous auriez été très bon ! BRAVO

    • Le Privatisateur dit :

      Merci de supprimer le commentaire de Dupont au plus vite.

    • Mäx dit :

      d’accord avec le privatiseur

    • VoradorPasser au statut dit :

      Commentaire vraiment très déplacé… Merci de le supprimer :(

    • PascalePasser au statut dit :

      Dupont, il ne s’agit pas de dénoncer untel ou untel. Sur le blog on discute justement des choses qui se passent sur la ligne avec un peu de recul (c’est le sens d’ailleurs du billet initial où vous retrouverez le sens et le pourquoi de notre démarche – peut-être ne l’avez-vous pas vu/lu -). On n’est pas dans l’immédiateté. Il ne s’agit pas de dire un client signale ça, paf on intervient (et de toute façon c’est impossible). Mais s’il y a, structurellement, des problèmes de relations entre voyageurs, de comportements qui nuisent au confort et à la sécurité dans les trains, on peut en parler. On peut voir comment mieux travailler là-dessus, si c’est possible. C’est un problème, relativement nouveau, par exemple, qu’il y ait des fumeurs parfois jusque dans les trains. C’est le genre de comportements qui sont jugés très agaçants. Vous prenez la ligne J, ça ne vous a jamais dérangé ? (Et je n’évoque même pas d’autres choses que l’on range sous le terme « incivilités », style signal d’alarme, dégradations etc., et qui ne relèvent pas de la simple gêne, mais mettent concrètement des trains en retard…).
      On a beaucoup de gens qui en parlent aujourd’hui, ça n’existait pas comme sujet il y a quelques années dans ces proportions. Et personne ne souhaite que ça finisse par des gens qui en viennent aux mains. Donc cela me paraît normal de se poser la question : qu’est-ce que nous faisons pour essayer de résoudre ce problème ? Il y a une part qui dépasse la SNCF et qui relève de nos comportements en société, mais ce sont « nos » trains, nous avons aussi un rôle à jouer avec des équipes dont c’est le métier. Des équipes qui d’ailleurs font énormément de prévention – à tel point que c’est un des premiers points qu’on nous reproche : « arrêtez avec la prévention, il faut sévir ». Je trouve ça tout de même un peu fort ce genre de commentaire à l’emporte-pièce sur les années 40. On encourage les équipes à lire ce que disent les clients, et après c’est cela que vous décidez d’écrire, Dupont ? Les bras m’en tombent.

  3. Mäx dit :

    bravo pour l’opération à Vernouillet. J’ai l’impression que l’action a eu du bon, je ne vois plus de fumeurs dans le tunnel sous les quais ni de fraudeurs passer au dessus du portillon. Pourvu que ça dure ! :)

  4. Guil95Passer au statut dit :

    Bonjour,
    Aucun rapport avec le sujet, mais le site transilien.com affiche toujours le message d’hier à 15h25 annonçant les suppressions des Paris-Cormeilles de xxh50.
    Est-ce à dire que ces suppressions seront reconduites aujourd’hui ?
    Hier j’ai pu prendre le 17h43, et bien m’en a pris puisque le suivant pour Cormeilles était annoncé à 18h10 (donc suppression également du 18h03, ce qui fait beaucoup à la suite).
    D’avance merci, quand on peut prévoir un minimum c’est mieux.

  5. toni07 dit :

    Le 18h03 a été supprimé et le 18h23 aussi. Les ploucs de Pontoise remercient la SNCF d’avoir conservé le 18h43.
    1 train par heure, c’est quand même pas si mal, et puis qui a vraiment besoin de faire PSL -> Pontoise?

  6. EricBarthas dit :

    En ligne je n’ai pas été géné par les fumeurs ce qui voudrait dire que l’action est positive.
    En revanche à PSL, la fumette continue sur tous les quais, à la hauteur des escaliers qui viennent du souterrain.

    Message à Dupont :
    avec vous on n’hésite entre dupont avec ‘d’ ou bien avec ‘t’. Non vous ce serait plutôt avec un ‘c’ à la place du ‘p’… pauvre type.

  7. thierryPasser au statut dit :

    Merci pour ces actions.

    Et comme paris ne s’est pas fait en un jour. Il y a encore beaucoup d’action de ce type a mettre en place.

    Par exemple a Argenteuil les fraudeurs on compris depuis longtemps il était possible de franchir les CAB sans billet en utilisant le CAB réserver au handicapés.

    En effets Argenteuil la SNCF est contraint par un servitude de passage et doit donc elle doit laisser passer les personnes désirant se rendre du centre à la colonie via le passage souterrain!

  8. flodu27 dit :

    Bonjour,

    Je me permets de faire une remarque sur le train de 17h59 pour Gisors vendredi soir, nous avons eu droit à un fumeur sans gêne, il y avait 6 personnes dans le wagon à sortir son pétard et à commencer à fumer, je lui ai dit de l’éteindre tout de suite chose qui la fait, je crois que je ne lui ai pas trop donné le choix, je l’ai menacé d’aller chercher Agent. d’accompagnement !! Très bonne fin de semaine sur la ligne J

  9. JerePasser au statut dit :

    Très bonnes opérations pour faire diminuer l’insécurité.

  10. VillennesPasser au statut dit :

    Pour le contrôle des un civilités: oui. Pour le contrôle des billets, excusez moi mais je trouve très choquant de vérifier que les gens aient bien payé vu l’etat du trafic. On ne peut pas exiger d’être paye lorsqu’on ne délivre pas le service vendu, c’est une évidence partout ailleurs qu’à la SNCF visiblement …
    Je prend le Mureaux via Poissy, cela fait des mois que je n’ai pas voyagé « normalement »

    • SubyPasser au statut dit :

      Bonjour,
      je sus d’accord; j’avoue que j’ai un certain mal avec les contrôles de billet compte tenu du service fourni. Pour moi il faut être soit même irreprochable quand on demande à un client la preuve qu’il le soit aussi. Pour ce qui est des opérations de contôles à Vernouillet, perso je n’ai vu personne. Je dois partir trop tôt le matin et rentrer trop tôt le soir.

      En ce qui concerne les incivilités, il est évident que je soutiens toute initiative qui y est associé. Il est frustrant d’entendre le message d’interdiction de fumer (déclenché par l’ADC) et de ne pouvoir rien faire.

  11. terranova dit :

    bonjour, je suis presque surpris de tomber sur un espace de discussion entre les clients et des responsables SNCF. Histoire de planter le décor je vous livre mon ressenti.
    La SNCF incarne totalement l’entreprise SOURDE et INGOUVERNABLE, ultra syndiquées, et verrouillée (votes à main levée donc pas anonyme). J’ai l’impression d’etre du betail qui doit subir et se contenter de montrer son navigo. Le personnel semble perpetuel detaché, les mains ds les poches. OR les CLIENTS, qui ont je vous le rappelle acheté un service via leur ticket, Navigo, etc, devraient etre bcp plus considérés. Encore plus les détenteurs d’Integrale (mais l’argent étant capté dès le départ pourquoi s’embeter à seduire le client), et surtout encore plus les BANLIEUSARDS qui sont des clients quotidiens, qui vont bosser et etre productifs pour le pays. Nous devrions etre choyés. Plus que les TGV « vitrine ».
    Parmi les demandes que j’ai vainement faites, aupres de personnel en direct avec l’ire.
    La chaleur ds les trains, scandaleuse, 7 trains sur 10 sont climatisés a dit G PEPY, mais sur les 7 combien sont à une temperature decente.
    A quoi servent les employés le matin sur le quai de verneuil, qui regardent …, les mains dans les poches (bonjour l’image)
    (Pourquoi les portes ne se referment pas, comme les portes intermediaires entre wagons. ?) Pourquoi les nouveaux ecrans lcd en gare sont ils bcp plus petits que les anciens ? Pourquoi la SNCF ne s’oppose pas (au STIF) a la gratuité des transports pour ceux qui bien souvent sont ceux qui degradent ? 10€/mois plutot que 0€ ca change tout psychologiquement.
    Pourquoi justifier la suppression d’un train par « incident materiel » alors que c’est un conducteur qui a une panne d’oreiller, alors que vous savez tres bien souligner la faute à un colis suspect, des gens sur les voies ou le voyageur malade -l’effronté- qui s’en serait bien passé. Je signale au passage que les nouvelles rames bombardier N.ONT PAS DE TOILETTES. C’est bien la preuve que l’ont ne fait pas attention aux gens transportés.
    Quand à celles des trains bleus dble etages, la puanteur est parfois insoutenable, dans toute la voiture.
    Pourquoi dresser des amendes quand on ne se donne pas les moyens de les recouvrer. On paye des controleurs à etre impuissants face à des gens qui n’ont pas d’argent et donnent des fausses adresses.
    Pourquoi ne voient on jamais de controleurs lorsque l’on est serrés à mort, lorsqu’il fait 45/50° comme pdt la canicule?
    Pourquoi en 2015 les femmes (ou les enfants) se sentent toujours tres vulnerables dans les rames, malgré 2 pouvoirs SNCF, les caméras et le controle de l’ouverture/fermeture des portes. Les delinquants pourraient rester captifs.
    Pourquoi n’y a t il pas de bancs ds le souterrain sous les voies où l’on poireaute aussi bcp. (si c’est pour cause de sdf ou de bandes, vous n’avez qu’a les dissuader c’est votre boulot)
    Pourquoi le moindre recoin est degueulasse et pue? souterrain ci-dessus, escaliers historiques, liaison entre ligne 14 et escalier rue interieure, etc… Encore l’autre jour je passe à coté d’un jeune qui pisse sous la camera, escalier historique, en pleine heure de pointe.
    J’en oublie surement bcp.
    Je n’attends meme plus de reponse concrete.
    Bonne journée.

Les commentaires sont fermés.