MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Un aiguillage en panne, hier soir à Bois Colombes !

9
Publié le 7/06/2011

Bonjour à tous, comme vous avez été nombreux à le constater, en effet, hier soir vous avez pour beaucoup d’entres vous mis beaucoup plus de temps que d’habitude pour regagner votre domicile.

En pleine période de pointe vers 17h15, un aiguillage est tombé en panne à Bois Colombes. Pour votre sécurité, nous avons dû réduire de moitié l’offre de transport initiale. La réparation de cette aiguille a duré 2h30.

La circulation des trains de la ligne J, des axes Paris Saint-Lazare vers Ermont Eaubonne, vers Cormeilles et Pontoise a été fortement perturbée. Certains trains de la Ligne J Paris – Ermont Eaubonne, Paris – Pontoise ont été retardés, supprimés et/ou rendus terminus – origine en gare d’Argenteuil. Tous les trains entre Paris – Cormeilles ont été supprimés de 17h30 à 19h40. A 19h40, le trafic a pu reprendre de manière progressive avec toutefois des retards résiduels. Malgré toute l’implication de nos équipes de maintenance pour réparer au plus vite, je suis vraiment désolée pour les désagréments subis par beaucoup d’entre vous.

9 commentaires pour “Un aiguillage en panne, hier soir à Bois Colombes !”

  1. Arnaud Martins dit :

    Bonjour,

    merci pour cette réponse bien que très tardive. Vous évoquez des projets d’utilisation de Facebook, Iphone, Ipad pour permettre une meilleure information des clients du Transilien, je pense qu’une information dans les trains du matin ou par affichage en gare sur les incidents de la veille seraient bien plus adaptés et bien moins coûteuse.

    Je suis surpris du peu de réactions sur ce blog, compte tenu des nombreuses remarques et critiques entendues régulièrement dans les trains, peut-être est-ce de la résignation de la part des clients du Transilien.

  2. Chris92700Passer au statut dit :

    Bonjour,

    Un aiguillage en panne… s’agit-il d’un nouvel aiguillage mis en place pendant le Week-End de la fête des mères ? Ou s’agit-il d’un vieux ?

    Merci
    Christophe

    • Bonjour Christophe, malheureusement, il s’agit en effet d’un nouvel aiguillage. C’est un problème de « jeunesse » qui peut arriver et qui est maintenant maîtrisé.

  3. pierreb dit :

    Bonjour Madame Larrouy,
    Merci de ces précisions sur les perturbation du 6 au soir.
    Mais je voudrais vous évoquer le 7 au soir, pour le train de 18h50 pour Cormeilles. En cours de route, arret en pleine voie. Le conducteur nous signale « suite a des alarmes abusives dans le train qui nous précède, …. » On prend du retard, bien sur, et comme d’hab. les « couillons » du St Lazare -Cormeilles seront terminus Argenteuil. Comme je vous l’avais déjà exprimé, lors d’un précédent post, le terminus Cormeilles pati de tous les désagréments de la ligne J. Qu’attend la SNCF pour le supprimer définitivement, il y a toujours quelque chose qui le retarde.Ce sera clair! L’autre jour, on a tellement tardé à nous dire qu’il allait pas plus loin, que le train pour Pontoise qui suivait était déjà a quai, et on l’a raté.
    Pourquoi ne pas avoir mis terminus Argenteuil, le train transportant les malveillants en question. Celà leur aurait fait les pieds. Je ne doit pas etre le seul, de Val d’Argenteuil et Cormeilles a en avoir plus que ras le bol a user nos semelles sur le quai d’Argenteuil.

  4. Freddy dit :

    Il y a eu deux phases bien distinctes ce soir là.

    Le blocage de cette aiguille a rendu impossible le trafic entre Bois-Colombes et Paris. Après intervention, le trafic a pu reprendre au bout d’une quarantaine de minutes mais s’est trouvé très largement déstabilisé à cette heure critique.

    Malgré des mesures de suppressions et de rétentions en ligne, la gare St-Lazare s’est trouvée saturée et c’est précisément cette seconde phase qui a rallongé le délai de rétablissement d’une situation normale sur la ligne J.

    Voilà pourquoi il a fallu réduire et modifier l’offre durant deux longues heures.

  5. Bonsoir Freddy,

    Merci pour vos explications, ainsi que madame Larrouy. Je vais peut être dire une grosse bêtise, mais justement, si la gare Saint Lazare était saturée en raison de l’arrêt des circulations pendant la 1ère phase, faire circuler plus de train aurait permis de désaturer plus rapidement la gare non ? Merci pour votre réponse.

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  6. Freddy dit :

    Je me suis mal exprimé Franck. C’est le manque de capacité (voies disponibles) en gare de Paris St-Lazare qui est à l’origine de cette saturation. Clairement, trop de trains à recevoir …

    Même en grappillant ci et là les voies dédiées aux autres groupes au prix de cisaillements en avant-gare, le graphique ne tenait plus.

  7. Ah oui je vois ! Rappelons pour les béotiens que les voies sont divisées par groupe :

    Voies 1 à 4 : St Cloud – Versailles et St Nom
    Voies 5 à 8 : Nanterre – Maisons Laffite – Cergy
    Voies 9 à 12 : Ermont – Cormeilles – Pontoise
    Voies 13 à 17 : Les Mureaux – Mantes via Houilles
    Voies 18 à 27 : Mantes via Conflans et Gisors, partagées avec les trains grandes lignes.

    Connaissant la quantité de trains circulant sur les groupes IV et VI, je comprends que les 27 voies étaient insuffisantes…

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  8. Freddy dit :

    Ce n’est pas la quantité de circulations théorique qui sature la gare, mais leur ordonnancement réel dans le temps : un trop grand nombre de circulations expédiées sur une gare terminus en peu temps aboutit invariablement au même constat de saturation : d’où les rétentions, ou limitations en ligne. Dans certaines gares, la diamétralisation des missions est une solution intéressante pour gagner de la capacité d’infrastructure.

    Cette saturation arrive fréquemment en flan de pointe matinale sur les « petites groupes » lorsque les rames vides ne dégagent pas en temps utile les voies à quai alors que le flux de circulations reste important.

    Théoriquement et logiquement, un train retardé sur les groupe IV et VI repart assez rapidement. Mais dans le cas d’un incident de grande ampleur comme ce lundi, lorsque vos Conducteurs sont, eux aussi, majoritairement retenus en ligne, et les réserves (non extensibles) sont déjà engagées, les voies à quai ne se dégagent pas aussi rapidement que les trains arrivent et que les responsables opérationnels le souhaitent.

    Et la pointe étant, les autres groupes empruntent également pleinement leur capacité d’infrastructure qui leur est dévolue. Les équilibristes du poste d’aiguillage de Paris font pourtant des miracles dans la gestion de leur plan de stationnement des voies à quai.

Les commentaires sont fermés.