MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Pourquoi l’amplitude horaire de circulation est réduite pendant le déconfinement ?

1
Publié le 9/06/2020

Je vous l'explique dans ce billet.

Depuis le 11 mai, date du début du déconfinement, les lignes Transilien ont amorcé la « reprise progressive » des circulations des trains. On vous expliquait d’ailleurs dans ce billet pourquoi il était nécessaire d’augmenter graduellement le nombre de circulations avant d’arriver à un plan de transport normal.

Cette reprise progressive est accompagnée d’une contrainte importante : les trains circulent sur une plage horaire réduite, uniquement entre 5h30 et 22h environ.

Plusieurs d’entre vous nous interroge : pourquoi avoir réduit l’amplitude horaire alors même que les voyageurs sont de plus en plus nombreux et notamment pendant les horaires décalées.

 

 

 

 

 

 

 

Je vous donne quelques réponses dans ce billet.

 

Quel est l’intérêt de réduire la plage horaire des circulations des trains ?

Cette mesure a été demandée par SNCF Réseau qui gère et réalise tous les travaux sur les voies (infrastructures), tant en termes de maintenance que de rénovation.

La plupart des chantiers ont été arrêtés ou fortement ralentis pendant la période de confinement. Avec la reprise, réduire la plage horaire des circulations permet d’agrandir le créneau d’intervention des équipes travaux pendant la nuit.

Le but est bien sûr de rattraper au maximum le planning de travaux initial établi avant le confinement. C’est aujourd’hui une réelle nécessité, les travaux sont vitaux pour le réseau et doivent être effectués. Cette mesure permet ainsi de limiter autant que possible le report des travaux non effectués pendant le confinement et des contraintes pour les voyageurs qui vont avec. Bien que pénalisante pour les voyageurs, et en particulier pour ceux qui n’ont pas d’autres choix que de se déplacer, elle a été mise en place dès la fin du confinement de manière à toucher le moins de monde possible, pendant la période ou l’affluence dans les trains n’est pas encore revenue à son maximum.

 

Le contexte de départ

Du début du confinement national jusqu’au 11 mai, SNCF Réseau a maintenu ses activités prioritaires de maintenance ainsi que ses chantiers stratégiques, comme par exemple les travaux de Sèvres Ville d’Avray sur les lignes L et U, entrepris suite à un glissement de terrain sur les voies. Ces travaux ont été les premiers à reprendre sur le réseau ferroviaire à partir de la fin du mois de mars

Ainsi, sur tous ces chantiers, des modes opératoires spécifiques pour respecter les gestes barrières ont dû être mis en place. Les durées nominales d’intervention ont donc dû être revues à la hausse pour permettre le respect des distanciations et des pauses associées aux mesures sanitaires (lavage des mains toutes les deux heures par exemple).

Durant ces 6 premières semaines, les nombreuses opérations prévues mais non prioritaires en termes de sécurité ont toutes été reportées.

 

Le déconfinement

A partir du 11 mai, date de reprise de l’activité, SNCF Réseau Ile De France a proposé à ses donneurs d’ordre un plan visant à revenir à un état de maintenance du réseau satisfaisant pour fin juin. Ce plan intègre des plages élargies de travail pendant la nuit, suffisantes pour des opérations lourdes (comme l’incorporation de rail, le ballastage des voies, …) et indispensables pour garantir toujours le respect des gestes barrières.

L’option de prévoir le premier départ aux alentours de 5h15, et le dernier vers 22h15 (selon les lignes Transilien) permet à la fois de répondre aux besoins de SNCF Réseau et celui de prise en charge des flux de voyageurs en augmentation, et particulièrement pour les lignes L, A et J.

 

Les travaux des lignes L, A et J

A ce jour, le bilan est satisfaisant. L’Infrapôle de Paris Saint-Lazare qui gère les travaux des lignes L, A, J, optimise ces plages élargies en fonction de ses ressources et possibilités d’organisation.

Sur les 3 premières semaines du déconfinement, les travaux ci-dessous n’auraient pas pu être réalisées sans ces plages élargies :

(pour mieux comprendre la notion de « groupe de voies », vous pouvez (re)lire ce petit billet explicatif)

Ligne L

Sur le groupe 2/2bis

  • Poursuite des travaux du talus de Sèvres Ville d’Avray
  • Travaux de renouvellement des voies
  • Travaux d’accessibilité aux abords de Montreuil

Sur le groupe 3

  • Finitions des travaux de renouvellement des voies
  • Remplacement de pièces d’appareil de voies
  • Interventions pour des travaux sur les appareils électriques

Ligne J

Groupe 4

  • Finitions des travaux de renouvellement des voies

Groupe 5

Groupe 6

Un premier bilan

Avec l’aide de ces plages, nous pouvons aujourd’hui considérer que le niveau de maintenance du Réseau sur Paris Saint-Lazare sera de nouveau aligné sur le calendrier initial vers la fin du mois de juin.

Il restera toutefois des besoins sur des opérations ponctuelles : par exemple, un besoin caténaire sur la groupe 2 à finaliser début juillet, ces opérations étant parmi les plus complexe à programmer.

 

Posez toutes vos questions en commentaires pour poursuivre l’échange sur sur le sujet

Un commentaire pour “Pourquoi l’amplitude horaire de circulation est réduite pendant le déconfinement ?”

  1. LAMBERTPasser au statut dit :

    Bonsoir.
    Toutes ces explications nous semblent claires.

    Toutefois, la clientèle est de plus en plus nombreuse sur les lignes L A J et les seuls moyens de transport qui restent après 21 h 30 sont les Noctiliens.
    La capacité restreinte des bus Noctilien ne permet pas d’absorber le flux et leur heure de départ

    Pourquoi ne pas avoir rajouté des bus de substitution en renfort des Noctiliens ?

Laisser un commentaire