MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Le blog est en pause ! On se retrouve le 19 août :)
Contribuer

Les effets de la canicule sur vos trains et notre façon de nous y préparer

14
Publié le 25/06/2019

Je reviens dans ce billet sur les effets de la chaleur sur vos circulations.

« Chaque année c’est la même chose » me direz-vous ! Et c’est bien vrai.

Trop froid ou trop chaud : la température a un effet important sur les installations ferroviaires grâce auxquelles les trains peuvent circuler, et en particulier sur les caténaires et sur les voies !

Et puisqu’un rappel est toujours utile pour bien comprendre la situation, je reprends ici le billet que j’ai publié l’année dernière sur le sujet, complété par plusieurs éléments tels que la particularité de la gare de Paris Saint-Lazare dans la gestion des fortes chaleurs.

Bonne lecture et rdv en commentaires pour continuer la discussion.

 

Comment définit – on la canicule ?

Une canicule, c’est un épisode de températures plus élevées que la normale, de jour comme de nuit, sur une période prolongée.

Cette hausse de température sur la durée affecte le matériel et les infrastructures et cela a des conséquences sur le trafic.

 

Quels sont les impacts sur le réseau ?

Les effets sur la caténaire

La caténaire, c’est l’ensemble des « câbles » nécessaires à l’alimentation électrique du train.

Elle est constituée de 3 parties : le câble porteur, les pendules et enfin le fil de contact qui porte le courant. Celui-ci est transmis au train par les pantographes fixés sur des bras articulés sur le toit des trains. Au moment de la mise sous tension des rames, les pantographes se déploient et entrent en contact avec la caténaire : c’est ce qui permet au train d’être alimenté, et donc d’avancer.

 

 

 

 

Le bon fonctionnement de la caténaire suppose le maintien en position horizontale du fil de contact. Un système de poulies et de contrepoids permet de garantir sa tension permanente.

 

 

 

Le fil de contact est en métal : les fortes chaleurs ont pour effet de le dilater. Dans les cas les plus extrêmes, la dilatation est trop importante et le système de contrepoids ne suffit plus à la compenser et à maintenir la tension du fil de contact.

Ainsi déformé, celui-ci n’est plus horizontal : le contact avec le pantographe s’en trouve dégradé et l’alimentation électrique du train également.

Dans les pires des cas, ce phénomène peut conduire à un « enfourchement » : le fil de contact passe sous le pantographe au passage du train ce qui provoque l’arrachage de la caténaire.

Le cas particulier de la gare Saint-Lazare

Si ce que je viens de vous décrire, sur le fonctionnement des caténaires, est vrai pour la quasi-totalité du réseau des lignes L,A,J, la gare Saint-Lazare présente quant à elle une particularité importante. En avant-gare, c’est-à-dire sur une distance d’environ 400 m après les quais de la gare, les caténaires ne disposent pas du système de contrepoids qui sert à maintenir la tension du fil de contact.
En cas de fortes chaleurs, cela impose de réduire la vitesse des trains dans cette portion du réseau. Cette mesure réduit la capacité globale de circulation et entraîne du même coup la suppression de certains trains.

 

 

Les effets sur la voie

La voie est constituée de 4 éléments : le ballast en pierre sur lequel sont posées les traverses qui portent elles – mêmes les rails en fer, le tout fixé par des attaches. L’ensemble est dénommé le châssis.

 

 

 

 

L’acier est particulièrement sujet aux variations de température. Pour donner un exemple frappant : lorsque la température extérieure est de 37°, la température du rail peut, elle, monter à 55° !

A partir de 45°, le rail se déforme, cela peut donc conduire à une déformation des voies.

Dans ce cas, la vitesse des trains est abaissée ce qui, comme pour le cas des fortes chaleurs, ralentit l’ensemble du trafic.

 

 

 

Tout cela est d’ailleurs bien résumé dans cette vidéo :

 

 

Les risques de « feux de talus »

La végétation, parfois dense, aux abords des voies représente un risque de départ de feux lors de fortes chaleurs. Ces incendies, appelés « feux de talus » peuvent avoir des conséquences lourdes sur la circulation des trains.

La procédure immédiatement déclenchée prévoit l’interruption du trafic sur la voie concernée et l’intervention des pompiers qui peuvent décider de couper l’alimentation électrique sur un secteur plus ou moins large.

Pour éviter cela, chaque région réalise un schéma directeur de la « maîtrise de la végétation ». Ce schéma reprend les opérations prévues sur la végétation : désherbage (avec train ou camion désherbeur), élagage et débroussaillage manuel et mécanisé. Sur les voies et les pistes, un traitement chimique préventif, respectueux de l’environnement, est appliqué. Ces produits empêchent la croissance d’une végétation qui pourrait favoriser les incendies.

 

 

 

Ce qui est prévu en cas de canicule

En cas d’alerte de fortes chaleurs, Météo France nous fait parvenir un flash info si la température excède les 35°C. Cette alerte météo est ensuite diffusée en ciblant les régions impactées, pour que des actions soient engagées.

Les vérifications effectuées avant la période estivale

Je l’évoquais dans le billet qui porte sur le confort à bord. Des opérations de contrôle des systèmes de régulation thermique ont lieu chaque année avant les périodes estivale et hivernale. L’accent est mis sur la vérification des équipements de climatisation et de réfrigération. Ces vérifications sont opérées d’avril à juin.

Côté « infrastructure », des vérifications sont réalisées pour s’assurer que la voie ne comporte pas de « point de fragilité ». En cas d’anomalie, la réparation doit être effectuée dans les meilleurs délais, avant la saison chaude. Ce contrôle des équipements peut être effectué soit par :

  • Un logiciel qui calcule la température du rail en modélisant les prévisions de Météo France et permet ainsi de déterminer précisément la température d’une voie sur 13 jours.
  • Un coupon de rail équipé d’une sonde qui transmet des données aux agents en charge de la surveillance des voies.

 

 

La mobilisation des équipes

Chaque année, les équipes en gare sont prêtes à vous accueillir pendant ces périodes, notamment pour distribuer des bouteilles d’eau.

Des messages sonores sont aussi diffusés dans les gares pour rappeler la vigilance à adopter en cas de fortes chaleurs.

 

Pendant la canicule, pensez à adopter les bon gestes !

  • Pensez à emmener de l’eau partout où vous aller et à vous hydrater régulièrement.
  • Soyez attentifs aux autres, notamment aux personnes les plus fragiles et alertez les agents en gare si vous voyez qu’une personne est victime d’un malaise. Vous pouvez également appeler le numéro d’alerte 31 17 ou envoyer un sms au 31 17 7, ou encore signaler le malaise à une borne d’appel.

14 commentaires pour “Les effets de la canicule sur vos trains et notre façon de nous y préparer”

  1. StephanePasser en mode normal dit :

    Cédric, votre article ne rappelle pas la consigne de ne pas ouvrir les fenêtres dans les trains pour que la clim’ fonctionne ni comment on repère les voitures où la réfrigération est HS et donc dans lesquelles, au contraire, on a intérêt à les ouvrir !
    Par ailleurs, a-t-il été demandé aux conducteurs de rappeler, régulièrement le long du trajet, au micro cette consigne ? Cela semble être le cas sur le RER A, dixit Sophie sur son blog.

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Stephane, je reçois plusieurs retours qui vont dans le sens du votre concernant le rappel à faire par les conducteurs sur la nécessité de garder les fenêtres closes dans le train. Ils sont tous remontés ce qui me laisse présager que les conducteurs y sont sensibilisés. J’ai néanmoins spécifiquement posé la question.
      Bonne journée.
      Cédric

    • miss caramelPasser en mode normal dit :

      La forte proportion de voitures où la réfrigération est HS (jusqu’à 50% d’une rame) rend le message inaudible par les voyageurs !

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Cédric, les conducteurs précisent-ils comment identifier les voitures dans lesquelles la clim est HS et où, donc, la consigne ne vaut pas ?
      Quelles sont les principales raisons du non-fonctionnement des clim ? La principale, voire la seule, est-elle le mauvais comportement des usagers qui ont ouvert les fenêtres quand il ne fallait pas ?

    • CédricPasser au statut dit :

      Je pense effectivement que c’est une des causes de ces dysfonctionnement mais je ne connais pas la proportion par rapport aux volume de dysfonctionnements global. Pour en être certain j’ai posé la question au service concerné et j’attends leur retour.
      Bonne journée.
      Cédric

  2. StephanePasser en mode normal dit :

    Cédric, miss caramel, je viens de retrouver ce commentaire que j’avais posté il y a plusieurs années :
     » Je voudrais faire un petit topo (en écrivant sous le contrôle des professionnels passant par ici qui pourraient me dire si, éventuellement, je me trompe) à propos des voyants visibles dans le hall de tête (en partant de PSL) des VB2N :
    – défaut CVS aux (convertisseurs auxiliaires, basse tension) (écrit en rouge) : aucune ventilation dans la voiture, confirmé par la présence du seul éclairage de secours, là on a intérêt d’ouvrir toutes les fenêtres lorsque la chaleur est aussi forte qu’en ce moment
    – défaut clim (rouge) : il y a une ventilation mais la réfrigération ne risque pas de se mettre en route en cas de besoin, même remarque quant aux fenêtres même si on n’a tout de même un peu moins chaud
    – aucun voyant : la réfrigération se mettra en service quand la température sera supérieure à celle de référence, ne pas ouvrir les fenêtres (et d’autant moins en bas où les grilles de ventilation sont plus étroites)
    – réfrigération en service (écrit en bleu) : la clim fonctionne (cela dit, plus forte à l’étage qu’au niveau inférieur), ne pas ouvrir les fenêtres (et d’autant moins en bas) « 

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Stéphane,
      merci pour ce commentaire qui en informera plus d’un sur la signification des voyants et le comportement à adopter.
      Cédric

  3. KonylPasser au statut dit :

    Bonjour,
    Pouvez vous revenir sur le feu de talus de Conflans hier matin alors même qu’il pleuvait à 7h30 ?
    Train supprimé sans aucune raison, retards systématiques, ne trouvez vous pas qu’un service impeccable encouragerait moins de fraude ? Plutôt que de mettre des portiques qui seront inefficaces contre la fraude et gênant pour ce qui payent…
    La ligne J est un cauchemar, jour après jour, au moins deux interruptions de trafic par semaine (et moi je compte le week-end) !
    Que prévoit la SNCF pour palier a cette incapacité structurelle à faire fonctionner la ligne correctement ?
    Quand allez vous prendre de vraies mesures pour améliorer la situation pour les clients ?

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Konyl, vous ne pensez donc pas que, tels qu’ils sont conçus, ces portiques seront plus efficaces contre la fraude ?
      Cédric, pouvez-vous nous confirmer que leur conception est telle que, contrairement aux générations précédentes, on ne pourra pas les enjamber ou les escalader ?

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour,
      un coup d’oeil suffit à s’en persuader, les portes sont en plus dotées d’une arche ce qui les rend d’autant plus difficiles à escalader !
      Cédric

    • KonylPasser au statut dit :

      Bonjour,
      Non, effectivement car il est très simple de suivre quelqu’un sur le passage.
      Aucun choix fait par la SNCF ne va dans le sens des clients, pourquoi cela serait-il le cas.

      Cédric, pouvez vous répondre à mes questions ?
      Par ailleurs ce matin, nous sommes arrivés voie 26, les portiques ralentissent beaucoup la sortie, c’est tellement évident, mais vous nierez jusqu’au bout j’imagine.

    • CédricPasser au statut dit :

      Re-bonjour Konyl,
      j’ai répondu à vos questions précédemment.
      Je ne cherche pas à nier vos points d’alerte, je les remonte systématiquement. En revanche certains méritent parfois des éclaircissements et/ou des rectifications!
      Vous avez raison, la fraude sera toujours possible, néanmoins, la dissuasion induite par ces portes rendra ces comportements moins fréquents !
      Bonne journée à nouveau.
      Cédric

    • CédricPasser au statut dit :

      Bonjour Konyl,
      les conditions de circulations ont été difficiles à plusieurs reprises durant cette période et j’en suis vraiment navré !
      Cela n’a, en revanche, aucun lien avec le projet des portes de validation à Saint-Lazare. Je ne vois pas vraiment de corrélation entre la fraude et l' »impeccabilité du service dont vous parlez car je ne pense pas que les fraudeurs empruntent le train car des incidents impactent le service.
      Les actions pour améliorer les choses sont en cours, elles sont néanmoins longues à mettre en place car elles concernent des aspects structurels du réseau : rénovation du parc matériel avec le déploiement de trains neufs, programme travaux conséquents dans les gares et sur le réseau ferroviaire pour le rénover et le moderniser, amélioration du schéma de maintenance avec des travaux importants prévus pour rendre les technicentres davantage capacitaires et réactifs, réalisation de grands projets tel que le projet EOLE…
      Je vous souhaite une bonne journée malgré tout.
      Cédric

    • KonylPasser au statut dit :

      Cédric,
      Vous ne voyez pas la corrélation entre service impeccable et fraude ?
      C’est très simple, en tant que client, plus je me sent volé au quotidien car on me fait payer le prix fort pour un service mauvais, des gilets rouges qui se moquent ouvertement des clients, des interruptions de trafic quasi-quotidiennes, moins j’ai envie de payer.
      Si vous allez dans un bar et commandez un café et le serveur vous l’apporte froid et vingt minutes plus tard, est ce que vous allez le payer ? Je ne pense pas non, imaginez une seconde que le prix du café soit prélevé sur votre compte bancaire et que le serveur se moque de vous.
      C’est le même problème ici en quelque sorte, le café froid c’est le train, le serveur la SNCF.
      Par ailleurs, les travaux que la SNCF réalise sont le fruit d’une accumulation de retard inouï car l’argent n’a pas été utilisé comme il fallait pendant des dizaines d’années.
      Les projets mis en œuvre pour soi-disant « améliorer » notre quotidien : les résultats ne sont pas au rendez vous, jamais.
      La nouvelle grille est moins robuste qu’avant.
      Les CAB de PSL vont aggraver énormément la circulation des clients.
      Eole arrivera tellement tard que la démographie aura déjà largement contrebalancé le bénéfice de la mise en place de cette ligne.

Laisser un commentaire

Le blog est en pause ! On se retrouve le 19 août :)