MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Retour sur l’incident survenu le 26 septembre au soir à Maisons Laffitte

117
Publié le 27/09/2016

Appareil de voie

20h50, hier soir, un train de marchandises a endommagé un aiguillage à hauteur de Maisons Laffitte.

Du coup, cet événement a eu pour conséquence l’interruption du trafic sur deux voies de circulation.

Voici un retour sur la chronologie des faits et sur les conditions de votre prise en charge…

Les faits

Depuis hier soir, nos équipes sont « sur le pont » pour faire les réparations qui s’imposent et libérer les voies. La condition préalable était de dégager le train de marchandises (en partie, sorti de la voie). Il a donc fallu préparer ce que l’on appelle une « opération de relevage ». Elle a pu être achevée ce matin vers 10h.

Une fois cette opération effectuée, nos équipes techniques ont constaté des dégâts importants sur l’aiguillage et le rail. Il a donc fallu que des travaux complémentaires soient réalisés (ils sont d’ailleurs toujours en cours). A l’heure où je publie ce billet, un retour à la normale est annoncé. Toutefois, des perturbations ponctuelles restent à prévoir jusqu’en fin de journée.

tweet-emlcergy-maisonslaffitte

 

Votre prise en charge…

Vous avez été nombreux à me faire savoir, via les réseaux sociaux, que les trains et les quais étaient pris d’assaut. Nos équipes sur le terrain se sont pourtant mobilisées dès la première heure pour vous aider aussi efficacement que possible. Ainsi, ce matin, nos équipes mobiles de ligne se sont notamment déployées dans les principales gares touchées : Mantes, Argenteuil et Paris Saint-Lazare. Les agents des gares et les contrôleurs ont également endossé leur gilet rouge pour vous porter assistance et vous proposer des itinéraires de substitutions utiles.

tweet-giletsrouges-saintlazaretweet-emlpsl-giletsrouges

Nous avons également veillé à vous apporter une information à distance, via nos applis et fil Twitter dès hier soir et au fur et à mesure de l’évolution de la situation.

 

Vos retours/témoignages sur cet incident (même s’il n’est pas totalement résolu pour l’heure) sont les bienvenus…

N’hésitez pas à m’en faire part…

 

 

117 commentaires pour “Retour sur l’incident survenu le 26 septembre au soir à Maisons Laffitte”

  1. chris78Passer en mode normal dit :

    … et oui un gros gros bazar pour rester polie ! j’ai pu emprunter le train de 7h28 au départ de Vernouillet Verneuil et la chance d’y trouver une place assise. Manque de bol, un train nous précédant est tombé en panne … une demi-heure à patienter avant de pouvoir repartir. le conducteur nous a tenus informés. merci à lui. que dire du quai de POissy ? bondé archi bondé. des clients qui n’ont jamais pu monter à bord de ce train. même chose à houilles .. même pire je crois. et un signal d’alarme tiré ! deux heures porte à porte pour aller travailler ! un quai archi bondé à l’arrivée. alors bien sûr la SNCF envoie du personnel pour réparer mais pourquoi on en arrive là ? ça fait des mois des années que la ligne est en travaux. chaque jour apporte son lot d’ennuis pour rester polie. le soir en semaine on ne peut pas sortir. le week-end on ne peut pas sortir ! raison invoquée : des travaux ! nous en arrivons à la décision de vendre notre maison que nous adorons tant nous sommes usés par nos conditions de transport. et encore j’ai la chance de partir et de rentrer relativement tôt et de ne pas être en pleine période de pointe. mais quel stress chaque jour !

    • PascalePasser au statut dit :

      Effectivement Chris78, il y a eu en plus la panne d’un train à Medan (entre Vernouillet et Villennes)… Sur ce même train, je vous confirme qu’il y a eu ensuite un signal d’alarme tiré à Houilles… C’est la loi des séries tant redoutée par tous… Situation très très tendue à Houilles et Poissy comme vous l’indiquez du fait des reports de voyageurs des autres lignes…
      Concernant les travaux, vous doutez de leur efficacité. Pourtant, s’ils n’étaient pas réalisés, la situation serait encore bien plus compliquée qu’elle ne l’est aujourd’hui… Les travaux bien que très nombreux et pénalisants pour vos déplacements aujourd’hui sont pourtant indispensables.

    • Michele78Passer au statut dit :

      Bonjour,
      SVP, savez-vous si le passage de trains de fret va être intensifié dès l’année prochaine sur la ligne J (25 trains de plus par jour) car Pascale que j’ai interrogée n’a pas d’informations ? Merci

  2. Cormeilles95240 dit :

    Bonjour,
    ce Week-End du 24/25 septembre, tous les trains sur l’axe Paris/ Gisors-Pontoise que j’ai pus prendre en heures creuses ont tous eu entre 5 et 10 minutes de retard en raison des travaux. N’aurait-t-il pas été pertinent de signaler cet axe en avance comme perturbé en raison des travaux ou d’en modifier ses horaires?
    En ce qui me concerne, ça m’aurait évité de louper des correspondances en bus et d’arriver en retard au travail.
    Merci

    • PascalePasser au statut dit :

      Cormeilles95240, quand les travaux sont prévus d’avoir un impact sur les horaires, alors ils peuvent être modifiés (on l’a vu cet été avec des limitations temporaires de vitesse qui engendraient la perte de quelques minutes, donc un allongement de temps de parcours prévu et annoncé). Dans le cas présent, ces retards n’étaient pas prévus. D’ailleurs, je suis bien incapable de vous expliquer ces minutes de plus. Avez-vous le souvenir d’avoir roulé à vitesse réduite à certains endroits ?

    • stephadc dit :

      Oui , la vitesse a été limitée au niveau des gares de Villennes et de Vernouillet dans les 2 sens!

    • Cormeilles95240 dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre réponse.
      Les retards que j’ai constatés ont été le fruit de dépassement de TER et Intercités à Argenteuil.
      Les trains pour la Normandie étant déviée sur cette branche, ses perturbations, auraient me semble-t-il, dû être anticipé par la société nationale des chemins de fer français!

  3. Bouli dit :

    Bonjour,
    Quels dédommagements sont prévus pour compenser la non circulation des trains après 22h ainsi que les week-ends et les incidents à répétition ?
    Avec mes salutations les plus cordiales (restons polis le modérateur veille)

    • PascalePasser au statut dit :

      Bouli, pas de dédommagement prévu dans le cas des travaux (c’est le cas auquel vous faites référence quand vous parlez de la « non circulation des trains après 22h »). La SNCF a en revanche une obligation de proposer une solution de rechange pour acheminer ses voyageurs à destination… Concernant les incidents à répétition, il y a eu parfois des dédommagements accordés à titre exceptionnel. Simplement, il faut savoir que dans ce cas-là, c’est la double peine pour l’entreprise : elle paie non seulement des pénalités à son autorité organisatrice et à ses voyageurs aussi. Autant d’argent qui ne part pas dans les investissements pour limiter les incidents… Cornélien…

    • bbh75Passer au statut dit :

      Et le point de vue de l’utilisateur: combien de dizaines de millions d’euros sont perdues par an par les individus et les entreprises en raison des manquements à répétition? Lorsque je voie la campagne actuelle pour la fraude, j’ai personnellement un peu de mal à accéder le discours à sens unique. Vous pointez du doigt en permanence les usagers, vous vous dédouanez en permanence par un langage bien choisi … Je pense que la SNCF est la première à frauder: en vendant un service annuel qu’elle sait ne pas respecter.

    • (Commentaire retiré à la demande de son auteur) dit :
    • ThranPasser en mode normal dit :

      Bonjour,

      Je vais répondre ici car ça me semble approprié. Je vais commencer par l’objet même du débat avant de m’en éloigner pour aller sur le sujet plus général du message.

      Premièrement, il s’agit d’une double peine mais à qui la faute : à la SNCF qui n’a pas investit assez tôt ou à l’incident qui se produit? Pour moi, le choix est le premier et ne peut être contesté.
      Ensuite, et je vous rejoins sur ce point, ceci réduit les investissements sur le réseau mais on pourrait aussi faire des économies à d’autres endroit : communication qui se révèle inefficace, rénovation de l’aspect visuel des rames (sans vouloir être méchant, la mission première de la SNCF est de nous transporter d’un point A à un point B à des horaires prédéfinis peut importe le niveau de confort : des sièges ou des vitres abimés n’empêchent pas le voyage tant que la sécurité est là, idem pour l’absence de clim, etc.), achat de nouvelles rames (et que l’on me dise pas que la rame Francilien est la moins cher, j’aurai du mal à le croire avec tous les écrans et tout le reste qui ne sert à rien ou presque…), etc. Autant de milliards d’euros que l’on pourrait très facilement investir ailleurs.

      Maintenant, revenons-en au bazar qui a été causé par cet incident, ces causes et ces conséquences.
      Pour les causes, pas grand à chose à commenter si ce n’est ce qui a été dit au-dessus, je ne vais donc pas m’y attarder.

      L’incident en lui-même a eu des conséquences multiples, certaines qui auraient pu être évitées, ou à tout le moins, limitées par la coordination des services et la cohérence de l’information.

      1°/Un « bétaillage » des usagers

      Beaucoup d’usagers l’ont signalés, monter dans un train relevait du combat de force et je tiens à remercier les quelques personnes qui ont eu la décence d’avancer vers le milieu des rames, quitte à y être entassé autant qu’au niveau des portes. Pour les personnes qui n’ont pas fait cet effort (pourtant très utile pour permettre au plus grand monde d’aller travailler), je n’en parle même pas (et la SNCF n’a rien fait non plus pour dire aux gens de le faire, alors qu’une annonce sonore ne coute rien, ou presque…).

      Ici, plusieurs solutions étaient possibles :
      – Informer dans le mail vianavigo concernant la ligne J que le RER A était purement et simplement supprimé sur l’axe Poissy – Nanterre Préfecture, ceci m’aurait évité de me déplacer par mes propres moyens à la gare de Poissy avant d’y découvrir une situation des plus catastrophique. Comme quoi, la communication externe n’est déjà pas terrible en gare, mais en interne et par mail, c’est le néant absolu…

      -Faire rouler les rames du RER A de type MI09 (d’une capacité de 2600 places) au lieu des VB2N qui n’ont qu’une capacité de 1500 personnes (on a quand même 1000 place de plus par rame, ce qui est conséquent).

      -Mettre en place, surtout pour le mardi (plus de temps pour prévoir) des bus de substitution en plus des arrêts supplémentaires en gare pour assurer une plus grande capacité de transport, ce qui n’est pas impossible quand bien même le temps de trajet est plus long qu’en train.

      – Dévier les trains des lignes normandes sur l’axe via Conflans qui était pleinement opérationnel selon les informations que j’en ai eu (ceci aurait réduit le nombre de trains à faire circuler sur l’axe Paris – Mantes via Poissy contre un retard de 20 minutes qui est habituel).

      2°/L’information voyageurs

      Cela a été le gros point faible de cette crise, car on peut parler de crise, vous en conviendrez.
      Premièrement, il aurait été intelligent d’informer les usagers correctement et par un mail unique sur toutes les perturbations qu’ont connues les voyageurs (vous savez bien communiquer par ce biais sur certaines opérations, pourquoi pas sur ce genre d’incident, je me le demande…).

      De plus, les horaires temps réels sont des horaires PRETENDUS temps réels. Je vais prendre un exemple concret pour bien illustrer mon propos. Train annoncé à l’approche à Poissy vers 7h50 n’arrive pas, aucune annonce faite avant 10 minutes pour nous dire qu’il était retenu en gare sans aucun motif précis. Ensuite, une fois monté dans ce train (par je ne sais quel miracle), je prends l’application SNCF (la seule disponible sur Windows Phone, toujours les mêmes oubliés, enfin, ici ce n’était pas important) et je regarde les horaires de la ligne L depuis Houilles Carrières vers Nanterre Université : annoncé à 08h09 et l’autre à 08h19, en réalité un train à 08h15 que je n’ai pas pu prendre compte tenu de l’heure d’arrivée et un autre à 08h24, faudra que l’on m’explique…

      Avant de conclure, j’ai également été très déçu de l’information voyageur mise sur le fil Tweeter de la ligne J, qui est parcellaire et incomplète. Hormis de nous dire que les trains sont omnibus et les missions supprimées, il est inconcevable de ne pas penser interconnexion des modes de transport et itinéraires de substitution. Devoir consulter 5 fils (deux pour la ligne A, un pour la ligne L et un pour la ligne J) pour y retrouver ses petits et avoir des infos parfois plus rapidement, ça devient un travail de renseignement ou quoi…

      Enfin, il est fort désagréable de se voir refuser, et ce dans toutes les gares par lesquelles je suis passé (Poissy, Houilles-Carrières-Sur-Seine et Nanterre Université), la délivrance du moindre justificatif en nous disant de photographier les écrans d’information voyageur ou de le prendre dès le lendemain sur votre site internet… Peu pratique pour un employeur qui ne va pas payer les heures et nous imposer de les rattraper (enfin, si on peut avec les retards quotidiens SNCF quand bien même on prend de l’avance…).

      3°/La « pseudo »-indemnisation

      J’ai vu que les voyageurs étaient récompensés pour leur compréhension (en même temps, avons-nous le choix…) par un café dans certaines gares impactées (plus de détail pour les personnes intéressées ici : http://transilien.mobi//pageMobile/21). Si je lis bien, on a 3 ou 4 gares de la ligne J qui sont indemnisées alors que d’autres sont également équipées d’un RELAY avec café et rien, nada… Pourquoi ? Mystère et boule de gomme. N’aurait-il pas été plus simple de rendre les distributeurs gratuits ou d’offrir quelque chose d’utile (ex dans le même ordre de prix : un des micros livres que vous diffusez habituellement dans certains trains car tout le monde peut en bénéficier sans discrimination en raison de la gare prise…). Votre mesure est donc purement et simplement DISCRIMINATOIRE. Je prends l’exemple certes de la gare par laquelle je passe tous les jours ou presque et qui est Mantes la Jolie mais je pense que compte tenu du nombre de voyageurs, quelque chose aurait pu être fait aussi pour eux (et toutes les autres gares oubliées…).

      En vous remerciant par avance pour vos réponses et vos explications,

      Bonne journée

    • PascalePasser au statut dit :

      Thran, merci pour votre commentaire très complet. Je vais vous apporter quelques éléments de réponses :

      A propos de l’info voyageurs pour éviter l’effet « bétaillère » pour reprendre vos mots… Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’indiquer, il y a une discussion en interne sur le choix qu’il aurait fallu faire en terme d’info : compliqué de dire à la fois que les trains circulent (ce qui était le cas sur la ligne J, pas d’interruption) et de dissuader les voyageurs de venir prendre le train… Vous n’avez pas tort sur le fond mais comment concilier les deux messages sans engendrer de « cafouillage »… Je dois reparler cet après-midi de ce sujet plus en détails avec mes collègues (et notamment de l’info reçue par mail, de l’absence d’alertes en nombre suffisant, des infos diffusées via le fil Twitter…).

      A propos des rames MI09, elles ne peuvent pas rouler sur Mantes et Paris Saint-Lazare… Cette solution ne pouvait donc pas être mise en place…
      Pour les bus, cette solution est loin d’être suffisamment capacitaire dans ce type de situation (heure de pointe et plusieurs grandes gares « touchées »).
      La déviation des trains normands a été effectuée sur J6 (axe Paris/Mantes via Conflans). Ces déviations ont été pratiquées de manière « scénarisée » et raisonnée à la fois pour aider et ne pas trop pénaliser cet axe par ailleurs…

      Je retiens également la difficulté à aller chercher et à amalgamer les infos issues de différents canaux (l’appli SNCF qui ne « tient » pas le temps réel…), également la difficulté à obtenir un justificatif de l’incident le jour J.

      Quant à l’opération Kfé… C’est une première… Les premiers retours via le blog et le fil Twitter ne sont pas positifs (à croiser avec le nombre de cafés au final qui auront été offerts). Je prends tous vos retours sur le sujet :)

    • miss caramelPasser en mode normal dit :

      Le dédommagement, pour une fois, est prévu ! Pour nous remercier « de notre patience et de notre compréhension » suite à la situation catastrophique subie par les usagers, Transilien nous offre… UN CAFE !!! Si c’est pas du f… de g… je me demande comment cela peut s’appeler ! C’est absolument honteux, méprisant et insultant face à ce que nous subissons au quotidien.

    • PascalePasser au statut dit :

      Miss Caramel, je veux bien que vous m’en disiez plus sur le caractère « honteux, méprisant et insultant » de ce type d’initiative…

    • stephadc dit :

      Offrir un café pour tant de perturbation ?
      NUL !

    • PascalePasser au statut dit :

      Ça veut dire Stephadc que le niveau de perturbation était trop important pour que ce geste soit bien perçu ? Ce petit geste serait-il mieux perçu dans d’autres cas de figure ? Si oui, lesquels ? Preneuse de ton avis à croiser/discuter avec nos voyageurs présents sur le blog :)

    • miss caramelPasser en mode normal dit :

      N’ayant pas eu à travailler à Paris lundi et mardi, j’ai eu la « chance » de n’être pas impactée par les incidents. Mais ceux que nous subissons au quotidien me suffisent largement. Je trouve insultante la totale disproportion entre le temps (et l’argent) perdus par votre faute (même sans déraillement de train, il y a les retards et suppressions quotidiens) et ce qui nous est offert. Surtout qu’après un mois de grève, les usagers de J n’étaient même pas éligibles à un dédommagement et se sont sentis totalement méprisés. Même si, en elle-même, l’idée du café n’est pas mauvaise, elle ne peut pas passer dans le contexte actuel où nous sommes vraiment épuisés. Et ce que j’attends de la SNCF, c’est avant tout qu’elle fasse rouler des trains à l’heure dans de bonnes conditions de sécurité.

  4. Alexkikjobj dit :

    Bonjour,

    12h après la connaissance de l’incident n’était-il pas possible d’engager un service de bus de substitution entre les gares ? Ou vers les gare comme la défense ou Paris ?
    Ou d’engager plus de trains sur les axes ?
    N’est-il pas possible de lancer des trains depuis des gares plus proche tel que les Mureaux, Poissy, ou HCC
    Tous cela dans le but de désengorger les gares et trains.
    Il y aura-t-il un remboursement ?

    • PascalePasser au statut dit :

      Hier matin, je suis allée au COT (notre « tour de contrôle ») pour échanger avec le Gestionnaire de la Prise en Charge Voyageurs (c’est la personne qui est à même de passer commande de bus). Même si je me doutais de sa réponse, je lui ai quand même posé la question concernant la mise en place de bus… Sa réponse : impossible en pleine heure de pointe de mobiliser une flotte de bus capable d’absorber le flux voyageurs (non pas dans une gare mais dans plusieurs « grosses » gares). A ce sujet, je vous mets en lien un billet que j’avais écrit et dans lequel je reviens sur ces difficultés en cas de situation inopinée (même si on est à plus de 12 heures de l’événement, les difficultés restent les mêmes) : https://malignej.transilien.com/2016/05/11/avez-toujours-voulu-savoir-bus-de-substitution-episode-2/

    • (Commentaire retiré à la demande de son auteur) dit :
    • PascalePasser au statut dit :

      C’est bien noté Sebastien B. Je vais voir si je peux avoir un retour sur votre proposition et je vous tiens au courant.

    • PascalePasser au statut dit :

      Sebastien B, hier j’ai fait part de votre suggestion aux équipes qui ont géré lundi et mardi l’incident en opérationnel. Ils m’ont confirmé qu’il avait été impossible de mettre des bus en place – en dehors de ceux déjà prévus dans le cadre des substitutions routières pour les travaux -. Ils en avaient quand même fait la demande et avaient obtenu en tout et pour tout 3 bus (de fait, la demande a alors été annulée…). Les compagnies de bus que nous interrogeons sont celles qui assurent par ailleurs nos substitutions routières pour les travaux (donc déjà très sollicitées les nuits, les WE…) et ce sont donc les mêmes conducteurs de bus qui pourraient les conduire (le matin, il faut garder en tête que les compagnies de bus assurent aussi par ailleurs des prestations de « ramassage scolaire »).
      Tout ceci pour vous expliquer qu’il était donc impossible de mettre en place une substitution routière par bus suffisamment capacitaire mardi matin (puisque c’est là où se sont concentrées les principales difficultés).

    • nono95240Passer au statut dit :

      Pascale,
      Il est urgent que vos procédures soient revues en cas d’incident :
      Le 1er septembre 2015 quand il y a eu l’aiguillage HS à Cormeilles, il y avait un bordel monstre et les sociétés de bus du STIF (Lacroix par ex) n’étaient même pas au courant quand on a pris les bus blindés.
      Il faut impérativement un schéma de cohérence entre les différents moyens de transports du STIf pour organiser un minimum de moyens de replis/contournement pour absorber les flux de clients.
      On a vraiment l’impression que c’est le chaos total à chaque incident comme encore ce mois d’août à St lazare…
      Bien à vous

    • PascalePasser au statut dit :

      Nono95240, dans le cas de situation inopiné, c’est là où la commande de bus est la plus difficile. Je vous renvoie vers le billet que j’avais écrit à ce sujet : https://malignej.transilien.com/2016/05/11/avez-toujours-voulu-savoir-bus-de-substitution-episode-2/

    • bbh75Passer au statut dit :

      @Pascale
      En gros, alors que vous communiquez régulièrement sur vos scénarios de gestion de crise ô combien rodés, vous nous dites qu’en cas de situation perturbée inopinée, il est impossible de mettre en place des bus, car c’est très compliqué. Ne serait-ce pas un peu le quotidien de la J: des incidents à répétition qui par nature ne sont prévus dans vos calendriers.

    • PascalePasser au statut dit :

      Onnattendpaspatrick, le problème des bus en situation perturbée est connu (cf le billet écrit sur ce sujet ici : https://malignej.transilien.com/2016/05/11/avez-toujours-voulu-savoir-bus-de-substitution-episode-2/). Impossible de faire circuler un nombre de bus qui permettrait d’absorber le flux voyageurs d’une heure de pointe (encore plus inimaginable quand plusieurs « grosses » gares sont impactées).

  5. bbh75Passer au statut dit :

    Encore une fois, vous maîtrisez la communication pour laisser croire que vous avez communiqué la bonne information au bon moment. Or c’est faux.

    La médiocrité est le quotidien de la ligne J et ce matin nous avons encore eu droit à un mépris total des gens se rendant au travail sur Paris.
    Un mail à 2 heure du matin pour dire:
    “Axe(s) concerné(s) :
    Paris/Mantes la Jolie via Poissy
    A partir de 07h00 jusqu’à 09h30 :
    Les trains entre Paris et Les Mureaux sont supprimés.
    Les trains en provenance ou à destination de Mantes la Jolie via Poissy s’arrêtent dans les gares suivantes : Poissy, Achères Grand Cormier et Houilles Carrières sur Seine.
    Motif : incident technique sur un train Fret, puis travaux urgents nécessaires sur la voie à Maisons Laffitte.
    SNCF Transilien
    Dernière mise à jour des informations : 27/09/2016 à 02:15

    Cette information a été reprise dans une alerte reçue à 8:31.
    Est-il fait mention d’un retard sur les trains circulant: non. Pourtant entre 8h et 9h, tous les trains directs de Mantes vers PSL accusaient un retard de 25 minutes. Pas un mot dans le train, rien dans votre communication. C’est tellement banal.

    Je le répète, côté impact Ligne J, vous avez omis de voir les problèmes.
    Un tweet à 10h30 ou 11 h : Axe #ManteslaJolie via #Poissy : Incident voie : allongement temps parcours 25mn et arrêt #Houilles reporté à #MaisonsLaffitte jusqu’à 13h00. Le terme reporté est innaproprié: il n’y a pas de tweet avant faisant état de ces retards. Jusqu’alors, vous parliez de gares non desservies, changement de dessertes ou trains supprimés.

    Avant: rien, pas un mot sur les retards. Il faut que les gens devinent l’effet cascade.

    • PascalePasser au statut dit :

      Hier matin, je suis allée en salle de crise et il y a eu débat sur les informations communiquées. Aurait-il fallu être plus alarmiste dès le lundi soir pour que vous ayez la possibilité de trouver des solutions alternatives pour le lendemain matin ? Sachant que sur la J, des trains allaient circuler malgré tout… Mais ils ont été pris d’assaut (tout comme les quais de gare) avec les conséquences qui en découlent (notamment de sur-incidents comme l’utilisation du signal d’alarme, des malaises voyageurs possibles…).
      Lucile Quessart, Directrice des lignes L, A et J a demandé dès hier à ce que les Community Managers des 3 lignes lui relaient tous les témoignages et avis sur ce sujet… Je suis donc preneuse de votre avis sur ce point.

    • bbh75Passer au statut dit :

      Le problème est qu’il n’y avait aucune information concernant les retards sur la J: votre unique communication arrive à 10h30 le lendemain, alors que les retards se succèdent depuis la veille. Et encore, cette communication c’est un tweet: zéro alerte. Ce n’est donc par dur à comprendre: une fois encore, les gens étaient laissés dans le flou de par votre inertie.

    • PascalePasser au statut dit :

      Onnattenpaspatrick, nous avons déjà eu l’occasion d’en parler. D’accord avec vous pour dire que là, clairement, il y a eu un manque. Cet après-midi, je participe au retour d’expérience sur l’incident de cette semaine pour la partie « info voyageurs ». Je pars bien entendu avec l’ensemble de vos commentaires sous le bras pour porter vos différents messages…

    • (Commentaire retiré à la demande de son auteur) dit :
    • PascalePasser au statut dit :

      Encore une fois, merci pour votre retour Sebastien B. Je compile pour mon retour d’expérience de cet après-midi :)

  6. helhafiPasser au statut dit :

    D’accord avec Bouli. Un dédommagement non???j’habite à Poissy et durant trois week-ends il n’y a pas de trains. Je suis rentrée ce dimanche de l’aéroport d’Orly sud. J’ai mis 3h à cause des travaux au lieu de normalement 1h30 environ.
    Je n’ai pas de voiture car je pensais que grâce au train J je pouvais rapidement aller sur Paris et effectivement sortir le soir en semaine ou week-end.
    Votre argument principal est que faire des travaux signifie que la SNCF s’occupe des rails, des gares…etc mais vous pensez à la vie des usagers ou vous vous en foutez?on ne peut rien faire!que des travaux , on est littéralement bloqué. Et je dépense + de 70 p**** d’euros par mois pour avoir un service constamment en travaux soir et week-end???il en pense quoi le Pepy?il s’en fout aussi je pense non?je pense changer effectivement de ville en 2017 à cause de la SNCF alors que j’aime beaucoup Poissy…. Lamentable la communication de la SNCF.

    • PascalePasser au statut dit :

      Odyssée.h, les équipes savent bien que l’impact de ces travaux n’est pas neutre, loin de là, sur votre quotidien. Nous essayons d’informer le plus en amont possible pour limiter les « mauvaises surprises » (sans doute ce qui a été votre cas ce WE). Ces travaux sur les voies sont amenés à durer encore quelques années (avec un volume sans doute moins important mais on en aura quand même pas mal). Ces travaux sont nécessaires pour régénérer le réseau. Il y a aussi des travaux de grande ampleur dans les gares, et là, c’est vrai que notre partie de réseau est concernée par l’arrivée d’Éole. Tous ces travaux, ça fait beaucoup et beaucoup de désagréments subis et pas beaucoup de fruits récoltés pour l’heure…
      Dans votre cas, je serais tentée de vous conseiller le co-voiturage qui peut être une solution d’approche vers des gares qui ne sont pas concernées par des travaux…

    • Pascale, je ne suis pas d’accord avec vous dites que le volume des travaux de voie sera moins important dans les années qui viennent. Au contraire ! Les travaux de construction du prolongement du RER E jusqu’à Mantes vont débuter, ce qui va à mon avis engendrer une augmentation significative des interruptions de nuit et/ou le week-end sur l’axe Paris – Mantes via Poissy !

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • PascalePasser au statut dit :

      Franck, j’ai demandé à ma collègue Sandra (https://malignej.transilien.com/2016/06/28/travaux-cote-prise-charge/) de me faire un point sur les travaux prévus l’an prochain pour vous donner une première tendance… J’attends son retour.

    • PascalePasser au statut dit :

      Franck, voici la première tendance : en 2017, il va y avoir l’équivalent de 173 semaines de travaux de soirée (ce nombre de semaines s’explique par la superposition de différents chantiers en simultané). C’est équivalent à 2016. Il y aura 39 week-ends concernés par des travaux contre 45 en 2016. Le volume des travaux reste élevé malgré tout.

  7. OberstMammuth dit :

    Commentaire deposé sur blogs LAJ
    Et hier soir vos moyens de substition ils etaient ou ? et hier soir vos gilets rouges ou jaunes ou verts ou n’importe quelle autre couleur ils etaient ou ? et vos alertes hier soir elles etaient ou ?
    A PSL a 21h50 (40 mins apres le deraillement) y’avait personne !!!!
    et a cergy pref a 23h y’avait un pauvre employé au guichet sans info concretes pour renseigner plusieurs dizaines de personnes qui voulaient juste RENTRER CHEZ ELLES !!!!!!
    La gestion de ce nouvel incident est en dessous de tout. elle demontre votre incapacité a gerer le moindre grain de sable !!!
    Protegez vous derriere vos belles lignes de comm de votre monde merveilleux, mais la realité est autre et les vrais gens sont vraiment au bout de leur patience !!!
    Hier soir pas de consequences gravissimes, mais un jour a force de tirer sur votre reseau ferre moyennageux un autre bretigny va nous tomber dessus !!! Imaginer un VB2N de la J5 lancé pleine balle qui deraille a maisons lafitte en heure de pointe a cause de vos travaux du week end mal effectues, v’la le carnage avec des quais noir de monde !!!!!

    • Troll dit :

      Peut être rentré chez eux après leur journée de travail, peut être en repos, peut être affecté sur une autre tache. Derrière les gilets rouges et les gens qui peuvent offrir des moyens de substitution, comme des bus, se cachent des gens qui ont une vie … comme vous… C’est pas compliqué à comprendre quand même ! Les situations commme celle ci ne sont pas prévisible, il n’est donc pas possible de prévoir tout ce que vous réclamez avant !

    • PascalePasser au statut dit :

      Exact Troll… Les situations dégradées inopinées sont bien les plus compliquées à gérer. Nos équipes ne sont pas à géométrie variable, nos effectifs ne sont pas élastiques et il est difficile d’apporter une réponse qualitative dans ces cas de figure (est-ce possible d’ailleurs ?).

    • bbh75Passer au statut dit :

      @Pascale

      Pourtant, lorsqu’on lit votre billet: « Votre prise en charge…
      Vous avez été nombreux à me faire savoir, via les réseaux sociaux, que les trains et les quais étaient pris d’assaut. Nos équipes sur le terrain se sont pourtant mobilisées dès la première heure pour vous aider aussi efficacement que possible. Ainsi, ce matin, nos équipes mobiles de ligne se sont notamment déployées dans les principales gares touchées : Mantes, Argenteuil et Paris Saint-Lazare. Les agents des gares et les contrôleurs ont également endossé leur gilet rouge pour vous porter assistance et vous proposer des itinéraires de substitutions utiles. »
      Le ton est bel et bien de dire que vous étiez mobilisés, que toute l’aide optimale fut apportée. A aucun moment vous ne faites écho aux points principaux évoqués par de nombreuses personnes: défaut de communication pour prévenir des nombreux retards. Et pourtant vous le dîtes vous mêmes dans vos commentaires: c’est la SNCF qui a prise cette décision. Donc la gestion du point de vue usager est désastreuse: des gens auraient pu s’organiser pour le pas aller s’entasser sur les quais si la bonne information avait été communiquée. Mais une fois encore, il ne faut pas parler de déraillements, il ne faut pas évoquer de retards. Juste des gares non desservies et des trains supprimés.

    • PascalePasser au statut dit :

      Onnattendpaspatrick, il me semble néanmoins avoir pourtant relevé des points à améliorer dans la gestion de l’incident (comme la nécessité de prévenir dès le lundi soir d’envisager des solutions alternatives pour se déplacer le mardi matin)…

  8. YannCPasser au statut dit :

    Je crois que tous les commentaires reflètent bien le niveau désastreux du service de la ligne J ! Travaux, incidents,travaux, incidents …etc.

  9. miss caramelPasser en mode normal dit :

    « Toutefois, des perturbations ponctuelles restent à prévoir jusqu’en fin de journée. » Cela veut donc dire demain matin compris, puisque les trains ne seront pas correctement positionnés pour le début de service. Ayez le courage d’être francs, pour une fois !!!

  10. Audiween dit :

    Gestion calamiteuse en gare de Houilles Carrières avec des trains annoncés puis retardés dans des proportions invraisemblables (le 7h41 étant annoncé initialement à 7h43, pour arriver finalement à 8h15!).

    La cerise sur le gâteau aura été dans la gestion des quais : par deux fois, le direct était annoncé quai B, pour finir par arriver quai A. A l’attente insupportable s’est donc ajouté la cohue avec déplacements de foule. Le PIVIF d’Argenteuil a clairement été mauvais et il faudra le leur dire.

    • PascalePasser au statut dit :

      Je sais Audiween que la situation à Houilles a été une des plus compliquées hier (les photos des quais de Houilles qui ont circulé hier sur les réseaux sociaux sont d’ailleurs assez éloquentes – spéciale dédicace au passage à Johann qui se reconnaitra -). Je retiens donc dans votre message 2 aspects : les retards annoncés qui ne correspondaient pas du tout à la réalité (avec des écarts incompréhensibles) et des changements de quais intempestifs avec des mouvements de foule qu’il aurait fallu bien entendu à tout prix éviter. Dans votre cas, ce n’est pas le PIVIF d’Argenteuil qui intervient à Houilles mais le PIVIF d’Asnières. Merci pour votre témoignage que je vais relayer en interne.

  11. Eric.B dit :

    L’information venant de la ratp etait plus rapide et precise.
    Quand a l’information sncf elle est arrivee bien plus tard que les reseaux sociaux des usagers.
    Pas de moyen de substitution comme l’evoque le parisien mais des itineraires.
    Toujourd les memes reproches de difficulte a communiquer vite et exhaustivement.

    • PascalePasser au statut dit :

      Eric.B, quand vous parlez de l’information RATP, vous parlez de quel type d’information (à distance, en station ?)? Merci pour votre retour.

  12. Thonnon dit :

    Je trouve quand même étonnant qu’il n y ait pas eu de personnel pour réguler la descente et montee des passagers surtout à houilles ou c était une betaillere
    Pourquoi pas des bus pour remplacer les trains et enfin pourquoi faire des travaux si les problèmes surviennent dans ces endroits….

  13. MaxximanuPasser en mode normal dit :

    Bonjour,

    Quelques remarques, puisque vous nous y invitez.

    1/ Comme d’habitude, sous estimation des problèmes. Dès hier soir il était illusoire de croire que la situation serait satisfaisante. Pourtant aucune annonce hier soir en ce sens. Et ce matin, vous avez repoussé d’heure en heure la reprise… Je le repète à chaque bug en fin de service, mais bon ça ne sert à rien.

    2/ Camouflage de la réalité. Dans la novlangue utilisée depuis hier, on parle de tout sauf de la réalité (mesure de sécurité, incident,…) mais jamais d’accident ou de déraillement de train SNCF.

    3/SNCF 100 % responsable. Pas d’excuses, bien que ce soit 1 train SNCF qui ait cassé les voies SNCF retardant les trains Transilien SNCF. J’attends avec impatience les statistiques de ponctualité analysée par facteur déclenchant.

    4/ Aucune notification iPhone reçue depuis hier. Probablement encore MON TRANSILIEN qui marche à moitié

    5/ Aucun message sur Tweeter ce matin pour annoncer des perturbations avant le milieu de matinée

    6/ Pas de notion de retard en ligne, bien que du retard il y en avait et sur toute les branches

    7/ Aucun bus de remplacement, puisque par mauvaise analyse, vous pensiez que la J suffirait.

    8/ comme d’habitude, dans ces moments là je file prendre le RER RATP !!

    • PascalePasser au statut dit :

      Merci Maxximanu. Je vous remercie une nouvelle fois pour vos retours. Je les reprends point par point :
      – « sous-estimation des problèmes » : je vous invite à lire la réponse que j’ai apportée à ce sujet à onnattendpaspatrick ici : https://malignej.transilien.com/?p=17762/comment-page-1/#comment-74944
      – « camouflage de la réalité » : le billet que j’ai posté hier ne joue pas la carte de la transparence ? Qu’auriez-vous aimé avoir comme autres infos ? Sur l’origine de l’incident, pour l’instant, pas plus d’éléments à vous communiquer. Une enquête doit être menée. Pour l’heure, difficile de vous fournir autre chose qu’une chronologie des faits, les conséquences de l’incident et les mesures prises côté prise en charge…
      – « La SNCF se cache derrière ses responsabilités »… Un peu de mal à comprendre en quoi…
      – A propos des notifications et des messages via Twitter, vous regrettez le manque d’infos. Je partage votre point de vue sur le fait l’on aurait sans doute pu faire beaucoup mieux, notamment par anticipation (dès le lundi soir)…
      – Pas de notion de retard, là je ne comprends pas… Vous pouvez préciser ?
      – Concernant les bus de remplacement, ce n’est pas vraiment l’analyse qui a été faite. C’est surtout l’indisponibilité d’une flotte de bus suffisante qui a fait que ce dispositif n’a pas été mis en place.

    • MaxximanuPasser en mode normal dit :

      Bonjour Pascale,

      Merci pour vos réponses. Je réponds à votre message sur les points qui le nécessite.

      1/ « camouflage de la réalité » : le billet que j’ai posté hier ne joue pas la carte de la transparence ?

      -> Rien à dire sur votre billet, il est transparent. Ma remarque portait sur les alertes trafics ou autre Tweeter

      2/ Qu’auriez-vous aimé avoir comme autres infos ? S
      -> Parler d’un déraillement qui endommage les voies et pas d’un simple « incident » comme il y en a régulièrement. La cause attendra l’enquête.

      – « La SNCF se cache derrière ses responsabilités »… Un peu de mal à comprendre en quoi…
      -> Je veux dire que la SNCF, toujours prompte à pointer du doigt les incivilités des passagers comme cause première des dysfonctionnements quotidien, ne semble pas dans sa communication assumer la cause (déraillement d’un train SNCF) et la conséquence (la voie est abimée)

      – A propos des notifications et des messages via Twitter, vous regrettez le manque d’infos. Je partage votre point de vue sur le fait l’on aurait sans doute pu faire beaucoup mieux, notamment par anticipation (dès le lundi soir)…
      –> AMEN !

      – Pas de notion de retard, là je ne comprends pas… Vous pouvez préciser ?
      -> Sur Tweeter et dans les alertes trafics il est fait mention des arrêts supplémentaires sur la J, mais pas explicitement du retard global / allongements de temps de parcours des trains sur la ligne.

    • PascalePasser au statut dit :

      Ok Maxximanu, merci pour vos « éclairages » :).

  14. The_K dit :

    Pourquoi ne pas dire la vérité comme la RATP l’a fait en disant tout simplement que le train de marchandise à Maisons Laffitte a légérement déraillé de sa voie ?

    • PascalePasser au statut dit :

      The_K, par « sortie de voie », comme indiqué dans le billet, il faut entendre en effet « déraillement » (terme qui peut faire peur et que j’ai choisi volontairement de ne pas employer). Cet événement a eu lieu à très très faible vitesse (ce qui d’ailleurs explique que le train soit resté à la verticale).

    • MathieugrgPasser au statut dit :

      Il vaut quand meme mieux appeler un chat un chat et utiliser un language comprehensible. Ca permet de destresser et de comprendre l ampleur du probleme. On comprend qu un train qui deraille ne s enleve pas en une heure. Toujours le meme pb de langue de bois et de sous estimation systematique des invidents. Je pense que comme il y en a tellement vous preferer eviter d annoncer une einime perturbation, mais ca devient penible. Le pb est que si on fait la somme d une exploitation moyenne sur un reseau pas a la hauteur avec une organisation defaillante (gestion des incidents, eclatement de la sncf en une multitude de sous composantes regionales et par metier qui ont du mal a se parler mais doivét travailler ensemble…) et un materiel tres miyen aussi on arrive a qqch de pas terrible

    • PascalePasser au statut dit :

      Mg3, je suis d’accord « pour appeler un chat un chat ». Dans le cas d’un « déraillement », ce terme peut être rapidement anxiogène s’il n’est pas accompagné d’explications… Difficile alors quand on fait de l’information voyageurs en gare ou à distance de l’utiliser. Pour moi, sur le blog, c’est plus facile car je peux donner plus de détails ou si je vois qu’il y a incompréhension ou malentendu, je peux revenir rapidement sur mes explications pour les formuler autrement… Il y a quelques semaines, vous vous en souviendrez peut-être, le COT a procédé à un test de « langage » en évoquant la présence d’un « corps » à proximité des voies… Ce vocabulaire n’est pas passé inaperçu, a étonné voire dérangé… Tout est question d’appréciation personnelle. Voilà pourquoi l’entreprise peut vous apparaitre parfois « frileuse » dans sa prise de parole…

    • kiwi078Passer en mode normal dit :

      Absolument d’accord ; appelez un chat un chat au lieu d’utiliser en permanence des mots édulcorés qui brouillent la communication. La gestion de nos émotions nous regarde …

    • PascalePasser au statut dit :

      D’accord sur le chat ;) En revanche, je ne partage pas votre avis sur la gestion des émotions… Nous devons veiller à la sensibilité de nos voyageurs et nous nous devons de ne pas créer d’angoisse supplémentaire…

    • bbh75Passer au statut dit :

      Qui a peur du mot déraillement? Probablement plus la SNCF que les usagers. C’est une nouvelle illustration de la dialectique employée au quotidien: des termes abstraits pour noyer le poisson.

  15. Arnaud27Passer en mode normal dit :

    Bonjour

    Comment le train a t-il pu endommager l’aiguillage ?
    Est-ce en rapport avec les travaux ?
    Il y avait visiblement un dérangement sur la zone, j’aimerai en savoir plus.

    En parti sorti de la voie donc déraillé ?…

    Hier soir, j’ai apprécié la réactivité de la régulation pour enfin prendre des décisions de détournement osées.

  16. Erik dit :

    Bonjour,

    J’attendrai qu’au delà de cette « simple » description des faits, vous nous proposiez une analyse de cet incident.
    Un train qui déraille, un train qui endommage la voie sur laquelle il roule, ce n’est pas « normal » : pourquoi a-t-il déraillé ? Quelle procédure (qui devrait éviter ce type d’incident) n’a pas rempli son rôle (erreur de procédure, non-respect de celle-ci, mauvaise prise en compte des risques dans les préparatifs de travaux)? Que fera la SNCF pour que ce type d’incident se reproduise plus à l’avenir ?
    De plus, je vous rappelle qu’un incident analogue, il me semble, s’est produit l’année dernière (en juillet 2015 si mes souvenirs sont bons) lors de travaux à Argenteuil. La SNCF avait-elle alors réfléchi à cet incident ? j’en doute vu que cela se reproduit un an après…
    Sachant que la SNCF prévoit encore de nombreux travaux, une telle réflexion serait utile à l’avenir (même si je doute que la SNCF en soit capable vu l’amateurisme que nous observons chaque jour)…

    bonne journée à tous
    Erik

    • nono95240Passer au statut dit :

      Pascale,
      Y a t’il une équipe Risk Management à St Lazare?
      Si oui, il y a vraiment du boulot pour revoir les procédures…
      S’il n’y en a pas, je vous invite fortement à investir, ce sera plus efficace qu’un bataillon de chargé de communication payé fort cher à faire l’apologie d’un monde parallèle à la réalité des faits ….

    • PascalePasser au statut dit :

      A Argenteuil, de mémoire, c’était un train de travaux (avec son chargement qui s’était déversé par ailleurs sur les voies)… Là ce n’est pas la même configuration (train de marchandises sur voie centrale). Dans tous les cas de figure, vous imaginez bien que des enquêtes sont menées pour déterminer l’origine de l’incident. Pour l’instant, c’est trop tôt pour le dire…

  17. Olivier _R dit :

    Bonjour, hier soir PSL Gisor 18h20: des « agents » en gilet orange incitaient les voyageurs à se rendre en tête de train…les voitures de tête étaient bondées alors que celles de queue, « interdites » d’accès étaient à peine remplies. Au milieu de la rame, une équipe de contrôleurs, en stationnement, puisqu’ils ne bougeront pas du trajet (je sais Pascale, ils avaient surement une « raison » pour rester planter la à ne rien faire).
    Comme le suggère Nono95240, renforcer vos équipes « Risk et gestion des incidents » au lieu de payer des agents improductifs tels ces gilets orange et ces contrôleurs.

    • kiwi078Passer en mode normal dit :

      Oui Pascale, je vois cela fréquemment pour les trains de Pontoise : un agent invite les voyageurs à aller en tête de train, je suppose pour éviter la saturation de la voiture de queue au moment du départ. L’idée part d’un bon sentiment mais ceux pour lesquels la sortie se trouve en queue monteront quand même logiquement en queue, et je pense qu’il y aurait une utilisation plus judicieuse du personnel par les temps qui courent … entretenir les WC des VB2N par exemple …

    • PascalePasser au statut dit :

      Éviter la saturation, c’est tout à fait ça kiwi078 et surtout, ne pas gêner la fermeture des portes au départ pour garantir le respect de la ponctualité… Peut-être qu’un(e) régulateur de flux présent(e) sur ce blog pourra en témoigner…

    • PascalePasser au statut dit :

      Olivier_R, les « agents en gilet orange » ont pour mission de réguler les flux. Je vous confirme qu’ils incitent les voyageurs à remonter la rame le plus possible pour qu’il y ait une meilleure répartition (et pour que vous ayez également plus de chance de trouver des places assises). A Saint-Lazare, c’est vrai que l’on est souvent tenté de monter dans les premières voitures. Résultat : les voyageurs « s’entassent » et le départ peut être retardé parce qu’il est difficile de fermer les portes…

      Question : vous avez trouvé des « gilets oranges » au pied de chaque voiture même celles de tête ? Si oui, je suis surprise de lire que les voitures de tête étaient bondées… Pour ma part, je vais voir si je peux obtenir plus d’infos sur l’organisation qui est mise en place…

    • Olivier _R dit :

      Il n’y avait pas « d’agents orange » en tête du train mais ce serait bien d’en disposer également. En effet, pourquoi continuer à faire passer,circuler les usagers dans des wagons de tête surchargés alors que ceux de queue sont encore « praticables » puisque interdits d’accès…voici une nouvelle illustration de l’inutilité des solutions que vous mettez en place !

    • PascalePasser au statut dit :

      Olivier_R, j’ai vu que Franck vous avait apporté une réponse sur ce point. Rien ne vaut la réponse d’un spécialiste:)

    • Guil95Passer au statut dit :

      Bonjour Pascale,
      Des gilets orange pour réguler les flux, pourquoi pas, mais ce n’est pas toujours adapté. Ils sont là tous les soirs depuis plusieurs jours, pourtant, quand il s’agit d’un Francilien, ça ne sert pas à grand-chose, n’importe qui peut monter plus loin et revenir en queue de train par l’intérieur.
      Pire encore, un soir, ils étaient là alors qu’un train venait d’arriver sur la voie d’en face. Le quai était blindé, et dans ces cas-là, nous sommes nombreux à rentrer par la 1ère porte, mais pour remonter ensuite le train par l’intérieur… ce qu’ils nous empêchaient de faire.
      S’adapter à la situation est nécessaire.

      Vous parlez de la difficulté de fermer les portes qui retarde souvent les départs, vous pourrez en parler à l’équipe de contrôleurs qui a retenu les portes du 15h42 pour Mantes à PSL vendredi dernier (ou le précédent je ne suis plus certain), juste parce qu’ils s’y sont pris un peu tard pour monter. Contrôleurs qui sont restés sur la plateforme sans contrôler personne et à qui il faudra aussi apprendre qu’à Cormeilles on ne descend pas du même côté que les autres, comme ça la prochaine fois ils ne resteront pas devant la porte qu’on veut ouvrir pour sortir.

      Vous voulez des retours sur l’offre d’un café, je crois que vous en avez déjà eu, et je pense comme les autres. Le lendemain du déraillement, les missions Cormeilles étaient impactées, mon train était supprimé, j’ai voyagé debout dans le suivant. Hier soir, un Francilien court pour Pontoise à 17h23, blindé… je ne vais pas aller dans une des gares où je ne vais jamais juste pour boire un café en remerciant la SNCF pour ce geste ! C’est comme si mon boulanger m’offrait une miette de pain pour deux baguettes achetées, miette de pain à aller chercher dans la boulangerie d’à côté.

      Enfin, j’ai constaté hier soir qu’un sorte de palissade a été érigée entre les voies à la sortie de la gare de Cormeilles. Peut-on savoir à quoi cela sert ? Parce que personnellement, je préfère que vous mettiez l’argent des palissades, des gilets oranges ou des cafés dans la réparation des aiguillages et des trains. Je n’ai pas envie d’un déraillement prochain de train de voyageurs.

    • PascalePasser au statut dit :

      Guil95, au sujet des régulateurs de flux, je vous laisse prendre connaissance du témoignage de Franck. Bien noté ce qu’il en est pour vous de l’opé Kfé et pour Cormeilles et sa palissade, je n’ai pas réussi à avoir d’infos pour l’instant. Je continue d’investiguer… :)

    • PascalePasser au statut dit :

      Guil95, je reviens vers vous au sujet de la palissade. Un de mes interlocuteurs infra serait preneur d’une photo. Si c’est possible pour vous, pourriez-vous me la faire passer par la boite aux lettres du blog à l’adresse suivante : maligneJ@sncf.fr ? D’avance merci.

    • Pascale demande l’avis d’un régulateur de flux ? Je réponds présent ! Alors comme l’explique Pascale, notre rôle est de vous faire monter plus loin, afin de ne pas saturer la dernière voiture. Déjà, de cette manière vous pourrez tous vous assoir. Quand il n’y a pas de régulateur de flux, les trains partent avec l’arrière bondé, et devant il n’y a personne !

      Éviter la saturation de la dernière voiture évite également au train de partir avec du retard, comme le fait si bien remarquer Pascale. Parfois, le conducteur doit s’y reprendre à plusieurs fois avant de réussir à fermer ses portes. Conséquence : le train part en retard, et c’est ainsi que le régulateur va prendre la décision de rendre terminus votre train à Poissy, ou Argenteuil au lieu de le laissé aller jusqu’à son terminus aux Mureaux ou à Cormeilles en Parisis.

      Autre chose, nous avons été pris à parti parfois, car nous avons empêché quelqu’un de monter alors que les portes se fermaient. Seulement vous savez, j’ai vu des arrêts d’urgence au départ de Paris, parce qu’une personne monté in-extremis avait son sac qui dépassait de la porte. Il engageait le gabarit, trop dangereux. Et je peux vous dire qu’un arrêt d’urgence à des conséquences catastrophique pour les trains suivants ! J’ai vu aussi une personne forcer sur les portes qui se fermaient, afin de pouvoir monter. Il a cassé le système de fermeture des portes. Conséquence : train supprimé et expédié aux ateliers.

      Je peux comprendre que vous ressentez notre présence inutile, mais croyez-moi, elle a sont utilités.

      Pour finir, j’ai bien pris note que les voitures du train de Gisors à l’avant étaient saturés. Nous n’avons pas de vue sur la tête du train. Votre signalement va être remonté, et nous allons en tenir compte.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • PascalePasser au statut dit :

      Merci Franck pour ce retour très complet et pour le partage d’expérience de l’intérieur :).

    • Guil95Passer au statut dit :

      L’idée des régulateurs, en soi, n’est pas mauvaise, mais il faut l’adapter à chaque cas de figure (type de train, quai vide ou non, temps d’attente entre l’annonce du quai et le départ du train…).

      Je trouve plus judicieux ce qui, il me semble, a été fait aussi depuis quelques jours : la durée de la « sonnerie » annonçant le départ a été réduite, et l’écran au début du quai n’annonce plus les gares mais départ en cours, sans sonnerie. L’absence de sonnerie doit dissuader certains d’essayer de monter dans le train, en tout cas je suppose que c’est l’idée voulue.

    • PascalePasser au statut dit :

      Bien vu, Guil95 ! Vous êtes un des premiers à évoquer la disparition des « hurleurs » (le nom de la sonnerie qui résonnait avant votre montée dans le train). J’avais pourtant fait exprès de poster « mon » billet sur les casquettes blanches la semaine où il y a eu la suppression de cette sonnerie. Je pensais que j’aurais droit à des questions sur le sujet… Mais rien… Vous avez raison sur l’origine de sa suppression de la sonnerie : elle évite de voir des voyageurs se précipiter pour monter dans le train au dernier moment avec tous les risques que ça comporte. Cette suppression a été accompagnée d’une autre évolution que vous indiquez le désaffichage des trains à 1mn avant le départ.
      Toutes ces mesures/actions (y compris la mise en place des régulateurs de flux) ont toutes un même objectif : améliorer/garantir la ponctualité au départ.
      Je vous remercie d’avoir pu me permettre de le souligner.

    • nono95240Passer au statut dit :

      Pascale,
      Il est primordial que les scénarios de crise que vous avez soient croisés avec les nombreux retours d’expériences que vous avez depuis les incidents survenus sur le réseaux (trop nombreux mais variés.
      En effet, l’expérience voyageurs montre bien qu’il y a une grande progression à faire sur l’information et la concertation entre les différents moyens du STIF (bus, trains…) en cas de situation perturbée.
      Comme Suby le mentionne à juste tire, les ADC et Agents de maintenance du réseau font un boulot énorme mais d’un autre côté, il y a absence d’efficacité de vos procédures en cas d’incident : on a l’impression d’un chaos total qui est rajouté par des moyens déficients :
      – sonorisation mauvaise de st-lazare,
      – notifications d’applications souvent sous-estimées
      – nécessité d’utiliser les SIVE pour faire passer les itinéraires de contournements ou déviation.
      – information du personnel en gare déficiente alors qu’ils sont en première ligne avec les clients…
      Bref, il est urgent que la SNCF revoit avec les voyageurs le sujet car il y a un fossé entre votre approche et le vécu des clients.
      bien à vous,

    • Guil95Passer au statut dit :

      Bonjour Pascale,
      Je vais voir ce que je peux faire, mais il me sera peut-être difficile de prendre une photo. Il ne s’agit en tout cas pas d’une palissade, mais plutôt d’une clôture verte, entre les voies, en sortie de gare direction province. Je ne passe pas par là en train puisque je descends à Cormeilles, et je me suis aperçu de cette nouveauté en passant sur la passerelle qui suit la gare de Cormeilles.

    • PascalePasser au statut dit :

      Je viens de transférer votre réponse Guil95 (pas certaine que ça suffise). Je reste preneuse d’une photo si vous le pouvez.

    • Guil95Passer au statut dit :

      La disparition des hurleurs est probablement efficace, d’autant que c’est du changement, c’est nouveau.
      Le désaffichage des trains 1 minute avant le départ, par contre, souffre de l’affichage des voies sur tous les autres écrans. Je vois souvent des gens s’engager sur le quai alors que « départ en cours » est affiché: soit la force de l’habitude (99 fois sur 100 on part de la même voie à un même horaire), soit ils ont vue leur voie sur un des écrans dès l’entrée dans le centre commercial.
      Dès ma sortie de la ligne 14, je vois ma voie de départ et le temps qu’il me reste. Je sais qu’il me faut maximum 3 minutes pour être dans le train. Arrivé sur le quai de départ, s’il y a marqué « départ en cours », je vais malgré tout essayer de monter dans le train, c’est humain. Voilà pourquoi le décalage entre les pendules RATP et SNCF me dérange (je suis allé parler de cela aussi au guichet RATP, on m’a regardé comme un ovni, et depuis, toujours rien de changé à ce sujet).
      Le seul moyen efficace pour réguler et permettre au train de partir à l’heure sans soucis, c’est qu’une herse se dresse à l’entrée du quai 30 secondes avant le départ. Un peu à la manière des portes de quai des métros, système qu’on ne peut mettre en place le long des trains mais qui pourrait être mis en place en entrée de quai.

    • PascalePasser au statut dit :

      Ok merci Guil95 pour vos retours. Je les fais partager en interne.

    • Guil95Passer au statut dit :

      Pascale,
      Je vous ai envoyé une photo de la clôture.

    • PascalePasser au statut dit :

      Guil95, bien vu et photo immédiatement transmise à mon interlocuteur infra :)

  18. wagoman dit :

    Bonjour,

    D’après le site maponctualité hier de 06h00 à 10h00 ligne J entre Houilles et Paris St Lazare 51% des trains étaient à l’heure.
    D’après le site transilien/ bulletins de retard sur le même trajet et aux même horaires seul 1 trains était arrivé à l’heure.

    Pouvez vous expliquer ce paradoxe car je ne crois pas que ce soit un problème de ressenti. J’ai les captures d’écran si vous ou le STIF êtes intéressés.

    • PascalePasser au statut dit :

      Wagoman, je transmets votre commentaire aux équipes de la Direction Transilien pour obtenir des infos à ce sujet…

    • wagoman dit :

      Merci Pascale

    • PascalePasser au statut dit :

      Aucun paradoxe Wagoman : le site maponctualité permet de connaître la ponctualité des voyageurs et pas la régularité des trains. 51%, c’est le nombre de voyageurs qui sont arrivés à l’heure à leur destination (moins de 5mn de retard). Beaucoup de voyageurs descendent avant le terminus du train. On pourrait d’ailleurs très bien imaginer 100% des trains en retard mais chacun d’eux circulant dans l’horaire du suivant. On obtiendrait alors une ponctualité des voyageurs très élevée avec une régularité des trains au terminus catastrophique. Les données transmises sont donc confirmées.

    • wagoman dit :

      Bonjour Pascale,

      Techniquement il était compliqué d’accéder au quai et il était difficile voire impossible de monter à bord des trains bondés.

      On est donc d’accord que le 26 septembre peu de voyageurs ont été à l’heure et donc que le chiffre de 50% ne reflète pas la réalité ?

      Ce qui est dommageable c’est que cet indicateur (les 50%) sert de base au calcul pour les pénalités que vous impose le STIF.
      De plus cet indicateur est consolidé pour fournir la ponctualité de septembre.

      Bref ce chiffre ne veut rien dire et malheureusement il semble que vous basiez vos décisions la dessus.
      92% en septembre :-), personne n’y croit!!!

    • PascalePasser au statut dit :

      Wagoman, les voyageurs qui n’ont pas monter dans le train sont bien pris en compte pourtant. Je m’explique : le calcul de la ponctualité se fait sur un itinéraire donné (gare de départ/gare d’arrivée). Je ne sais pas précisément quelle requête vous avez effectuée mais j’imagine que vous avez obtenus les 50% sur le site maponctualité. Prenons le cas où tout va bien : pas de retard, le système est capable de dire que la situation théorique est bien la situation réelle. Prenons le cas de retards détectés par les balises (balises qui se trouvent le long des voies et qui détectent le passage des trains). Le système est alors capable de dire combien de voyageurs sont en retard puisqu’ils n’ont pas pu encore monter dans leur train. Le système calcule les retards en temps réel sur chaque trajet possible. Vous me suivez toujours ? Imaginons le cas d’un train qui devait passer dans votre gare à 10h15, annoncé avec 15mn de retard. Le train prévu à suivre devait passer à 10h30 : le système va alors être capable de calculer et de distinguer les voyageurs qui sont en retard (puisque leur train a 15mn de retard) des voyageurs qui vont monter dans ce même train (à la même heure que leur train initial, donc pas en retard).
      L’indicateur au global qui est publié chaque mois sur le blog est un indicateur qui prend en compte la ponctualité sur les journées entières d’un mois entier.
      Et le résultat de 50% que vous obtenu est un résultat que l’on peut juger « catastrophique ».

  19. SubyPasser au statut dit :

    Bonjour Pascale,
    que rajouter de plus à mes camarades si ce n’est pour dire qu’une fois encore vous avez été incapables de gérer la situation. Comme d’habitude quoi!

    Tout d’abord je voudrais saluer le travail des agents terrain de l’infra qui ont bossé toute la nuit et la journée suivante pour dégager et réparer la voie. Qu’ils en soient remerciés ici.

    Revenons-en aux faits: un train de marchandises déraille à MLF et endommage un appareil de voie. Compte tenu de la gravité de la situation et du temps de d’acheminement du matériel il était dès le départ illusoire de croire en une reprise le lendemain matin.
    A partir de là pourquoi ne pas avoir commandé des bus de substitution dès lundi soir pour une mise en place le mardi matin?

    Quant aux EML, quel est exactement leur fonction dans de telles situations? Que peuvent faire qq personnes face à une marée humaine?

    Bref, une fois encore, une gestion très insuffisante. Le seul bon point dans tout cela a été la comm de l’ADC le matin même. Et même si nous étions bien en retard j’ai pris le temps de chaleureusement le remercier en arrivant à PSL.

  20. 78 dit :

    « A propos des rames MI09, elles ne peuvent pas rouler sur Mantes et Paris Saint-Lazare… Cette solution ne pouvait donc pas être mise en place… »
    Et pourquoi? Les quais des gares sont désormais rehaussé.

    • Arnaud27Passer en mode normal dit :

      Ces rames sont aussi très et trop longues.

    • PascalePasser au statut dit :

      Merci Arnaud27 pour le complément d’infos apporté à 78… ;)

    • SubyPasser au statut dit :

      les quais ont pourtant été rallongés, au moins sur J5 ???

    • 78 dit :

      Merci suby pour le complément d’info…
      J’avais oublier de presiser que les quais avait aussi etait ralonger et pour avoir vu un TER arreter en gares de vernouillet verneuil. Je vous assure que les mi09 ne sont pas trop longue. Car les grand ter normand sont aussi si cen’est plus long que les rer mi09.

    • 78, les rames MI09, et MI2N utilisées sur le RER A ne disposent pas du KVB (contrôle de vitesse par balise). C’est la condition pour pouvoir circuler sur les voies en dehors de celles utilisées par le RER. Une exception avait été faite pour les RER à un étage, mais ce type de matériel ne circule plus sur les axes Cergy-Poissy.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • nono95240Passer au statut dit :

      Franck,
      Merci pour vos lumières toujours utiles!:-)
      C’est assez exaspérant de voir qu’il n’y a toujours pas d’harmonisation sur les normes de matériels roulant en 2016 notamment sur des rames qui ne sont pas si vieilles que cela (MI09 et MI2N).
      On devrait pouvoir anticiper l’interopérabilité du matériel sur le réseau francilien notamment vu le prix des rames ainsi que l’habilitation des ADC pour conduire les différents types de matériels.
      Mais bon, ce doit être un vain espoir…
      Bien à vous

  21. xavier dit :

    Donc là j’imagine tous les CM de la SNCF en cellule de crise, en train de préparer les « élements de langages » permettant de rassurer les « clients » sur l’état catastrophique de leur réseaux suite au reportage d’envoyé spécial… Ayez confiance!!!!

  22. 41 dit :

    Bonjour Pascale,

    Tout à été dit sur la façon de la SNCF de gérer les évènements de mardi (c’est-à-dire très mal)..

    Je tiens juste à repréciser un fait qui s’est déroulé en gare de HCSS : un train Normandie est passé sur les rails du quai B direction PSL (ce qui n’arrive jamais à cette heure, ils passent sur le quai A) à très vive allure alors que le quai était bondé! Les gens n’ont même pas pu se reculer! J’aimerai savoir pourquoi ce train est passé sur ce quai et pourquoi on ne lui a pas donné l’ordre de ralentir afin d’éviter de faucher quelqu’un?
    Je comprends bien que vous essayez de ne pas répercuter les problèmes d’une ligne à l’autre mais ce qui est passé est juste dangereux à mon avis.
    (Et un gros merci au personnel de la gare / personnel qui s’occupe des annonces sonores de ne pas avoir annoncé que le train de 7h40 à destination de Paris Saint Lazare arrivait sur le quai A et non sur le quai B, on a eu le droit à un beau mouvement de foule!)
    Je tiens aussi à préciser que quand les gares sont bondées on évite de faire arriver un train sur un « demi-quai » qui n’a qu’un seul escalier!

    Quant à l’opération café gratuit, je trouve ça tout bonnement scandaleux et de l’argent gâché. (Utilisez le plutôt pour faire vos travaux et que cette ligne marche enfin normalement au moins une semaine de suite.)
    (Par ailleurs tout le monde n’aime pas le café en passant!)
    Le sentiment que cette opération m’inspire est : allez on est gentil on t’offre un café maintenant arrête de râler et tais-toi. A oublier. (Je passerai outre le fait que l’opération ne concerne pas toutes les gares qui ont un Relay etc… C’est déjà dit).

    Quant aux agents de terrain (merci à eux comme même leur job est loin d’être facile), je vois mal comment ils peuvent nous aider quand monter sur un quai est impossible tellement il est bondé.

    J’ai également une question : pourquoi donc les trains circulent-ils avec des wagons condamnés??? Détachez-les des trains! Cela évitera les trains bondés quand le traffic est normal (ce qui n’arrive pas souvent).

    • PascalePasser au statut dit :

      41, Houilles a été une des gares où la situation a été la plus compliquée si ce n’est la plus compliqué (avec Sartrouville, Poissy et Maisons Laffitte). Les trains passant à grande vitesse, des annonces qui ne correspondaient pas « au bon quai », gare et quais bondés, opération café gratuit que vous n’avez pas bien perçue… tous ces points ont été évoqués lors du retour d’expérience que nous avons eu collectivement mardi dernier.
      Quant aux rames à 2 niveaux, impossible de retirer une voiture quand elle est condamnée.

    • SubyPasser au statut dit :

       » tous ces points ont été évoqués lors du retour d’expérience que nous avons eu collectivement mardi dernier »
      Et au final qu’est-ce qui va changer?? Parce que l’intégralité des points remontés ici ne sont pas nouveaux. Revenez 2 ans en arrière sur le blog et vous lirez les mêmes commentaires…

    • Michele78Passer au statut dit :

      Bonjour Pascale,
      Pourriez-vous me confirmer que le passage de trains de fret sera intensifié sur la ligne J via Conflans dès l’année prochaine (25 de + par jour).
      Merci

    • PascalePasser au statut dit :

      Je n’ai aucune information de ce type Michèle78. Je sais que des associations sont sur ce sujet avec SNCF Réseau. C’est vers elles que je vous conseille d’aller chercher les informations.

  23. leonzecat dit :

    Bonjour, bonsoir pas d’importance car de vos trains on ne voit pas la lumière …de la moindre avancé !
    A propos des « machines » de la ligne A vous dites … »incompatible » or sur wiki on a :Matériel d’interconnexion oblige, il est bicourant et apte à circuler à la fois sous 1 500 volts et sous 25 000 volts, respectivement sur les réseaux RATP et SNCF.
    Vous voulez que l’on monte en tête ? Supprimez les sorties des gares en Queue alors !! (Colombes, le Stade ….).
    Savez vous comment se déplace un agent de la SNCF ?? En voiture pour éviter les pb !! (Joke) Mais véridique
    Savez vous que les bus et le trains sont comme les Gendarmes et la Police National ?? On a a raz le bol de VOS problèmes de fierté !
    Vous n’avez rien fait pendant 20 ans et maintenant c’est les travaux tous les jours, mais c’est comme sur les autoroutes (et les radios d’autoroutes) les travaux n’entre pas dans les « perturbations » Seuls les CLIENTS sont fautifs …
    (usager cela fait service publique et vu le résultat …)
    La sncf est fautif il faut que vous en soyez convaincu (attention pas les agents …. ) Ne pas commander des trains interopérables … Honteux
    Vouloir forcer les clients a monter en tête (peux être un problème de puissance de la motrice ?? ) En dédommagement des Périls encouru proposer un CAFE ??
    J’espère qu’il était venu directement du Pérou ou de Bolivie alors ! (et pour ceux qui n’ont pas le droit au café ? rien du tout ??
    Ne pas proposer de document justificatif pour les employeurs … Honteux,
    Demander aux chauffeurs de causer dans le poste alors qu’un service de communication (qui coûte si cher) est sous-exploité … Honteux
    Afin d’éviter les communications légitime (dû souvent à votre incapacité de les transporter) de mes co-voyageurs je prend un casque, les annonces sonores ou les pubs sonores des quais de gares vidé de leur personnels ne m’aides pas
    Les dizaines d’écrans sur les quai ou dans les trains n’apportent que très rarement d’informations (pour éviter des traces écrites ??). La SNCF embauche ?? car il y a du boulot !
    Un CLIENT qui n’a pas accès aux carte navigo (trop cher) et qui prend des tickets famille nombreuse (car j’ai 3 enfants) et dont les tickets sont de plus en plus défaillant (les plus anciens de mes tickets sont ceux qui fonctionnent le mieux). Mais je suis rassuré car les tickets seront bientôt supprimés et je ne pourrais plus du tout prendre le train et par conséquent je n’aurai plus de problèmes de train !

  24. cmfr dit :

    Bonjour pourriez vous nous renseigner pour la raison, ou bien les raisons, du déraillement? merci

Les commentaires sont fermés.