MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

« Mesdames et Messieurs, votre attention s’il vous plait »…

69
Publié le 16/08/2016
Laure2

Sur un quai de gare, un excès d’annonces toutes « quasi-identiques » fait que l’on ne les écoute plus !

Le message délivré se perd, les informations ne passent pas alors qu’elles pourraient vous être utiles…

Forts de ce constat, nos agents « sonoristes » des Postes Information Voyageurs (PIVIF) ont donc dû renouveler leur façon de faire avec comme principal objectif : aller à l’essentiel tant sur la forme que sur le fond pour que vous reteniez le message des annonces.

Je vous invite à découvrir la recette suivie par nos sonoristes pour y parvenir…

Un coach vocal pour améliorer sa technique

Prendre la parole au micro n’est pas chose facile – je vous en parle en connaissance de cause pour avoir fait de l’info trafic il y a quelques années :) -.

Faire une annonce nécessite de maîtriser les bases de l’expression orale comme contrôler sa respiration abdominale, articuler, se tenir correctement pour ne pas bloquer la respiration, faire des phrases courtes, utiliser des mots simples compréhensibles par tous…

Ces bases ont toutes été retravaillées par la plupart de nos sonoristes « locaux » avec un coach vocal.

Elles ont été complétées par des exercices d’un genre nouveau autour de textes de la littérature française. Nos sonoristes devaient alors identifier les passages « clefs », les résumer et les restituer à l’oral devant leurs collègues. Cette méthode (« redoutablement » efficace) a notamment démontré l’importance des silences et de l’accentuation des mots les plus importants. En respectant ces principes, pas de doute, et d’avis général, le message est plus « percutant » ! Nos sonoristes ont alors été invités à mettre en pratique ces principes sur des annonces qu’ils sont amenés à faire au quotidien. Mais le travail ne s’est pas arrêté là…

Dans le cadre de ce coaching, rien n’a été laissé au hasard : hauteur et timbre de voix ont été évalués tout comme le débit et le volume, au regard de chaque situation. Parmi les situations les plus courantes, on trouve des annonces pré-enregistrées (annonces de desserte, annonces à caractère plus commercial ou des messages « sûreté ») et des annonces « en live » (qui informent sur un incident en cours par exemple…). Si chaque sonoriste est libre d’apporter sa touche personnelle dans ses annonces, il doit toutefois veiller à respecter ces critères pour rendre compréhensible le message à délivrer.

micro

Un modèle d’annonce pour coller à vos attentes

En cas d’incident notamment, vous êtes nombreux à rechercher le même type d’informations. Ces informations sont jugées « essentielles » et vous souhaitez les retrouver dans les annonces. Les sonoristes font donc des annonces qui respecte un modèle de base avec, dans l’ordre d’apparition :

  • d’abord un message d’accroche,
  • puis l’annonce de l’impact sur votre trajet (suppression/retard, quel moyen de substitution éventuellement, etc…),
  • et enfin l’annonce du motif.

Une exception cependant en cas d’accident de personne, le motif est annoncé en premier…

L’efficacité d’une l’annonce passe aussi par le respect de ce cadre.

La maitrise de la technique et le respect du cadre d’écriture d’une annonce font que le ton de chaque annonce doit vous sembler naturel. Ainsi, quand vous l’écoutez, vous avez une impression de langage parlé alors qu’en fait, ce n’est pas du tout improvisé, loin de là. Celles et ceux d’entre vous qui ont fait/font de la radio/TV le savent bien et pourront sans doute le confirmer ;). Pour le reste, la liberté de formulation des annonces par les sonoristes reste totale : avec ses mots, le/la sonoriste doit vous rendre « intelligible » la situation comme si vous étiez en face de lui/d’elle et qu’il/elle vous expliquait la situation. On appelle ça, « le storytelling ». Des supports d’aide à la rédaction des annonces existent mais, bien souvent, dans le vif de l’action, le/la sonoriste parle directement au micro.
Désormais, quand vous entendrez une annonce en gare, peut-être que vous ne l’écouterez plus de la même manière… Selon le slogan d’une radio bien connue, « écoutez la différence » et dites-moi si vous l’entendez…

 

Ps : ce billet a été rédigé avec l’aide de Laure, du PIVIF de Conflans Sainte-Honorine (en photo). Vous pouvez entendre sa voix dans les gares situées sur les axes Conflans Sainte-Honorine/Gisors & Conflans Sainte-Honorine/Limay. Laure est également présente sur Twitter : @LaureCSH

69 commentaires pour “« Mesdames et Messieurs, votre attention s’il vous plait »…”

  1. SubyPasser au statut dit :

    Pascale,
     » principal objectif : aller à l’essentiel tant sur la forme que sur le fond  »
    Nous n’en doutons pas; cependant merci alors de nous expliquer pourquoi la SNCF a remplacé le mot « suppression » par « retiré de la circulation » et le mot « retard » par « allongement de temps de parcours ». Dans les 2 cas c’est beaucoup plus long à dire et va complètement à contresens de ce que vous avez écrit.

    Par ailleurs je vois que la ponctualité de juillet est arrivée (en baisse). Comme d’hab, peut-on avoir le détail par branche svp? Merci.

    • PascalePasser au statut dit :

      Vous avez raison Suby, certaines expressions ont vu le jour il y a quelques mois déjà sur l’ensemble des lignes Transilien. C’est notamment dans un but d’homogénéisation (ces formulations, j’en conviens, ne sont pas toujours faciles à utiliser… à commencer par celles et ceux d’entre nous qui font de l’information voyageurs écrite où le nombre de caractères est souvent contraint…). Sur le blog, je continue à parler de retard… ;)

      Concernant la ponctualité de juillet dernier, voici le détail :
      – sur l’axe Paris/Ermont : 93,5%
      – sur l’axe Paris/Mantes via Poissy : 85%
      – sur l’axe Paris/Mantes via Conflans et Paris/Gisors : 83,2%.

    • SubyPasser au statut dit :

      Merci pour votre réponse.

      Perso je pense que le changement est dû à une volonté d’éviter les mots qui fâchent et qui pourraient entâcher la réputation de la SNCF. Car je ne peux me prononcer pour mes collègues voyageurs, mais « retiré de la circulation » ou « allongement de temps de parcours » sont des expressions que je n’ai jamais entendu sur le réseau Transilien avant il y a qq mois. D’autres que moi peuvent-ils témoigner dans un sens ou dans l’autre?

      Quant à la ponctualité une fois encore Gisors et J5 sont à la ramasse. Mois après moi c’est la même chose, et pourtant les RIB sont parties depuis plusieurs mois maintenant…

  2. StephanePasser au statut dit :

     » sur les axes Conflans Sainte-Honorine/Gisors & Conflans Sainte-Honorine/Limay  » :
    Pascale, j’avais cru comprendre qu’axe = branche et que le groupe VI (Mantes par Conflans et Gisors) constituait un seul axe = une seule branche ?

    • PascalePasser au statut dit :

      Dans le cas présent, j’ai précisé les « zones » de prise de parole de Laure en les nommant « axes » (pas trouvé d’autre terme… désolée). Ce découpage ne correspond pas aux axes que vous connaissez par ailleurs : J4, J5 et J6 pour les plus connaisseurs d’entre vous.

    • StephanePasser au statut dit :

      Pascale, vous pouviez parler de « sections de ligne » par ex…

    • PascalePasser au statut dit :

      Bon faut que j’essaie de m’en souvenir… mais ça reste long…

  3. Pascale, merci pour le clin d’oeil. Je me suis senti visé. ;)

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • PascalePasser au statut dit :

      … et oui, j’aime bien glisser quelques clins d’œil dans mes billets ;) J’aurais aussi voulu avoir l’avis du professionnel quant à la facilité ou non de prendre la parole au micro…

    • Et bien je vous confirme que ce n’est pas un exercice simple, et que tout doit être préparé à l’avance effectivement. Mais cependant, il nous arrive aussi d’improviser quand même. Si un soucis survient, les agents du PIVIF interrompent leur annonce, et la reprenne plus tard. (Déjà entendu sur le terrain). À la radio, vous ne pouvez pas ! Il faut donc « meubler » comme on le dit dans le jargon. ;)

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • PascalePasser au statut dit :

      Merci pour votre témoignage de pro :)

  4. SubyPasser au statut dit :

    Tranche de vie d’un client de SNCF Transilien, depuis hier soir:
    Premier train, le RER C: au moins 2 voitures condamnées (pas eu le temps de voir s’il y en avait plus vu le mouvement de foule) en pleine heure de pointe, et bien sûr sans aucun message pour nous prévenir
    Deuxième train, la ligne J: au moins 3 voitures avec la réfrigération HS (pas eu le temps de vérifier les autres voyants bleus allumés), alors que la température extérieure avoisine les 30°c. Un exemple du gouffre qui existe entre ce que la SNCF annonce aux médias (+90% matériel avec clim ou réfrigération, probablement 100% maintenant qu’il n’y a plus de RIB mais qui omet de dire que tous ne fonctionnent pas) et la réalité du terrain.
    Ce matin la ligne J est fidèle à elle-même avec une arrivée à PSL en retard, ce qui a pour conséquence de me gratifier de 14 minutes d’attente pour ma correspondance avant de voir arriver un RER C avec une voiture condamnée.

    J’ai donc eu loisir d’écouter les annonces de la radio ligne C, histoire de comparer la réalité avec ce qui nous a été écrit ci-dessus. Visiblement sa manière d’aller à l’essentiel est de parler très vite, probablement trop d’ailleurs.

  5. FannyG dit :

    Bonjour, pourriez vous nous indiquer la raison de notre attente dans ld train de 18h en direction de gisors? Nous n avons pas d annonce. Merci

  6. Mao dit :

    C’est la honte !! On comprends qu’il peut y avoir des soucis, mais SVP faites des annonces!! Tenez-nous au courant !!!! C’est vraiment pénible de ne pas savoir pourquoi le train est à l’arrêt depuis 30 min!! Et cela est arrivé soit cet après-midi(train de 18:07 de BoisColombes ) que sur le train de 22:16 de St Lazare ( parti à 22:45!!!)

  7. Missy dit :

    Le trajet entre Saint-Lazare et Mantes-la-Jolie via Conflans (train de 18h56) était particulièrement pénible aujourdhui.

    Un retard de plus d’1h20, des arrêts fréquents sans la moindre explication pendant longtemps. Nous avons fini par comprendre par la suite qu’il s’agissait d’une personne sur les voies, que certains voyageurs avaient vue. Je dis bien UNE personne. Il a fallu 1h20 pour mettre hors de nuire UNE personne et pendant ce temps nous étions enfermés dans un train bondé et nous suffoquions (pas d’aération, chaleur insupportable, pas de climatisation, fenêtres qui ne s’ouvrent pas, train surchargé).

    Aucun post sur ce blog ne mentionne ces insupportables manquements de la part de la SNCF.

    • PascalePasser au statut dit :

      Missy, normal que vous n’ayez pas de post en « live » sur ce blog qui n’est pas un outil d’info trafic. En revanche, sur le blog, vous pouvez trouver des informations/explications a posteriori. Voilà pourquoi ce matin, j’ai donc posté un billet qui permet de faire un retour global et plus détaillé sur l’événement, ses conséquences, l’information voyageurs…

  8. Un eragnienPasser au statut dit :

    Bonsoir, que s’est il passé ce soir à Saint Lazare c’était un bordel et une gestion catastrophique attendre 2h pour avoir un train!!
    Arrivé à Saint Lazare à 18H30 je comprend vite que y’a un problème heureusement je croise un agent qui me dit qu’il y avait des personnes sur les voies et et que les trains vont repartir mais ils ne repartiront jamais!!! Les annonces ont les entendaient mal, les écrans indiquaient les trains de 17H50 alors qu’il était 19h. Les infos traffic sur les écrans sont venus très en retard de même sur l’appli. Ensuite vers 20h un train pour Gisors est annoncé et un agent dis à plusieurs personnes que le train fera un arrêt à Eragny et Saint-ouen, arrivé à conflans le train annonce sans arrêt jusqu’a Pontoise, les gens commencent à sortir et le ton monte vite avec l’agent présent dans le train (le pauvre il s’est tout pris dans la face mais en même temps après 2h d’attente ça se comprend) au final on a obtenu nos arrêts supplémentaires mais si les personnes n’avaient pas gueulé on aurait attendu combien de temps encore un autre train? La logique et la SNCF ça fait 2!! Bref arrivé à 21h ça fait long pour un trajet de 35 min!!! Et merci à l’agent du train de nous avoir écouté et tout le monde s’est excusé auprès de l’agent une fois arrivé a eragny.

    • Solvejg dit :

      D’après le seul journal que j’ai pu voir communiquer sur cet incident (Normandie) ce serait 1 seule personne sur les voies à PSL qui aurait générée tout ce ramdam… La suge serait intervenue entre 17h et 20h… pour une personne qui « se déplaçait » (je cite le community manager du twitter officiel sncf).
      J’ai également fui en étant forcer de rejoindre le E par l’extérieur :s. A 20H30 de EE les panneaux disaient que le trafic venait d’être rétabli mais en 20 minutes je n’ai vu aucun J décoller de EE.

    • Missy dit :

      Une gestion aussi catastrophique à cause d’UNE personne se déplaçant sur les voies en dit long sur la SNCF.
      Mais le plus grave reste incontestablement le traitement sans le moindre égard que subissent les usagers, jour après jour. C’est une honte.

    • Un eragnienPasser au statut dit :

      Et ce matin on recommence aussi bien train de 6h09 a eragny retardé puis supprimé a 6h28 prochain train a 6h40 (enfin si lui il passe?) vraiment rien a faire des gens ici!!!
      De plus si 1 seul personne a foutu tous se bordel et bien ecrasé qu’on en parle plus (je suis provoquant c’est fait expres!!!)

    • Un eragnienPasser au statut dit :

      Encore une preuve que c’est mal géré a 6h35 on nous annonce que le train a été supprimé et que le prochain va arriver et a 6h40 on nous annonce que le train est retardé et que ca fait suite aux incidents d’hier. Et voila train supprimé aussi. Et apres venez pas vous étonner que les gens soient enervés vous vous foutez de notre gueule. Donc pendant plus d’une heure il n’y pas de train pour saint lazare a eragny vous trouvez ca normal?

    • Solvejg dit :

      Je ne blâmerai pas la sncf dans son ensemble, juste le pipeline de gestion de St Lazare, malheureusement inexistant.
      J’ai appris il y a qqs temps de cela que les transiliens (je ne parle pas des grandes lignes, cela n’aurait rien changé donc pour les intercités et autres) sont autorisés à rouler en cas de personne « errant » sur les voies. Ce n’est certes pas très vieux, mais aujourd’hui c’est censé être le pattern appliqué… je ne sais pas pourquoi cette nouvelle directive n’est pas du tout appliquée…

    • PascalePasser au statut dit :

      Solveig, je me renseigne sur cette « nouvelle directive » et reviens vers vous dès que j’ai plus d’infos…

    • PascalePasser au statut dit :

      Voici la réponse de Jacques-Guy Langé, responsable de la « tour de contrôle » de Paris Saint-Lazare :
      « La situation est plus compliquée que ça Solvejg.
      S’il n’y a pas d’entrave de la circulation, on peut faire rouler un train avec remise d’ordre de circuler en marche prudente (c’est-à-dire à vitesse très réduite). Le conducteur a alors ordre de faire part de ses constatations (la procédure est alors très longue).
      C’est ce qui a été fait mercredi dernier, mais il y avait toujours l’individu errant dans les voies… puis d’autres personnes. »

    • Arnaud27Passer en mode normal dit :

      Cela n’a jamais vraiment bien fonctionné, l’idée étant de ne pas rester arrêté en pleine voie en cas d’alerte radio et d’aller rejoindre un quai à vitesse réduite.

  9. jgi81Passer au statut dit :

    Zéro pointé en effet sur la communication en gare PSL. J’étais coincé dans le train pour Mantes via Poissy. Une seule annonce du conducteur (« Je ne sais rien »…) annonces sur les quais absolument inaudibles que l’on soit sur le quai ou dans les trains. Et puisque Bouygues ne semble toujours pas s’être décidé à collaborer avec la SNCF pour assurer une couverture correcte de la gare, et la SNCF ne veut apparemment pas étendre le wifi jusqu’aux quais, difficile de savoir ce qui se passait.
    Bilan : 5 heures de trajet pour aller d’Arcueil (17h15) à Carrières sous Poissy (22h15).
    Au moins rassurez-nous : la SUGE a arrêté quelqu’un ? Il y a plainte, ou quelque chose pour marquer le coup ?
    Apparemment, les rares RER A ont été perturbés aussi… mais pourquoi donc si l’intrus était à PSL ??? Il y a vraiment des choses bizarres dans les procédures.

    • jgi81Passer au statut dit :

      Et j’oubliais le grand moment où la sonoriste de PSL prie les personnes à destination de Cergy ou St Germain en Laye d’aller à Auber récupérer le RER A… Sans doute l’effet du stress mais franchement ça n’ajoutait pas à la bonne ambiance générale.

  10. La SNCF me fait péter un plomb dit :

    Après la débandade d hier, le train Ermont-Eaubonne-PSL de 6h55 ne partira qu à 7h01 car le conducteur était occupé à discuter au téléphone, le train ne repartira que grâce à l intervention d une passagère qui est allée rappeler au chauffeur que le train aurait déjà dû quitter le quai depuis 6mn.

    • Arnaud27Passer en mode normal dit :

      Il était peut-être au téléphone justement parce que le train ne partait pas…

    • PascalePasser au statut dit :

      Comme indiqué par Arnaud27, le conducteur peut utiliser son téléphone pour rentrer en contact avec ceux qui lui accordent l’autorisation de partir… Très sincèrement, il est difficilement imaginable que le conducteur ait une conversation personnelle dans ce cas de figure…

  11. Olivier 42 dit :

    Depuis avant 8h ce matin, aucun train à Ermont-eaubonne pour Saint Lazare. Presque aucune info à part nous dire que c’est une conséquence des perturbations d’hier soir ! Incompréhensible. Expliquez nous comment une seule personne peut provoquer un tel bazar, même le lendemain.

  12. Aboudou dit :

    Bonjour, j’ai vécu les incidents de la veille et les vis actuellement en direct live. Parqués comme des animaux et orientés au gré des annonces erronées. Salutations

  13. Lotte dit :

    Bonjour Pascale,

    Mercredi 17 août. 18h01, je monte dans le 17h54 affiché. Le train blindé de monde, le conducteur nous informe « bonjour je vous tiens au courant dès que j’ai l’autorisation de partir ». 19h41, le train démarre. Le conducteur était donc vivant !!
    Pas une seule annonce audible sur le quai et dans le train. Les annonces sur le quai transversal c’est bien. Pas pour ceux qui sont dans les trains….
    Nous sommes au 21ème siècle Pascale. Les problèmes de communication dans une grande entreprise comme la votre, ça ne devrait pas exister. On nous prélève 3€ de plus sur notre Pass Navigo depuis le 1er août. Pensez à acheter des micros, des formations aux conducteurs, pour C-O-M-M-U-N-I-Q-U-E-R !!!!!!!!
    Bonne journée

  14. Mao_75 dit :

    2ème tentative pour laisser un commentaire depuis hier:

    C’est la honte!!! On comprends qu’il peut y avoir des soucis, mais SVP faites des annonces!!! Tenez-nous au courant!!C’est vraiment pénible de ne pas savoir pourquoi le train est à l’arrêt depuis 30 min!! Et cela est arrivé soit hier après-midi (train de 18:07 de Bois Colombes – jamais parti- j’ai pris le métro!) que hier soir (train de 22:16 de St Lazare, qui est finalement parti à 22:45!!)

    ps: est-ce que c’est vrai que tout cela a été cause par UNE personne!?? ON SOUHAITE CONNAITRE LA VÉRITÉ!!

  15. Voyageur CeP dit :

    Bonjour,

    « Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. » disait Lamartine. La SNCF prend le contre-pied : « un seul être sur les voies, et tout est surpeuplé ».

    Hier soir, train de 18h03, quasiment aucune annonce pour savoir ce qu’il se passe, les panneaux d’affichage en vrac, l’appli transilien qui annonce un retour à la normal à 18h40, puis 19h, puis 19h30, puis 21h.. puis ce matin à 8h toujours pour le même incident.. et c’est pas fini puisqu’à l’heure où j’écris on annonce le retour à la normale à 10h ce matin. On en est donc à plus de 14h de temps de perturbation (nuit comprise) pour une personne sur les voies. Vous trouvez ça normal ?

    Ce matin, gare de Cormeilles-en-Parisis, bien connue pour son accessibilité. Arrivée à la gare à 7h55, en même temps qu’un train pour Paris quai A. Sauf que non, ce train s’est fait vider de ses voyageurs (nombreux même en août) parce qu’il n’irait pas plus loin et tout le monde a été envoyé via le souterrain vers le quai C (voie centrale). Les écrans affichaient d’ailleurs tous les trains supprimés pour les 30 minutes à venir.

    20 minutes plus tard, vers 8h15-20, le conducteur du train quai C fait une annonce : « Ah au fait, la régulation vient de changer d’avis, le prochain départ ce sera bien le quai A ! ». Vous imaginez l’ambiance dans le train à ce moment je suppose.. mais re-belote, on revide le train, tout le monde reprend le seul et unique souterrain (pour info, il faut plus de 5 minutes à un train plein pour se vider et traverser d’un quai à l’autre) et cerise sur le gateau il restait encore au moins un tiers des passagers « en transit » quand le conducteur quai A a cru bon de lancer son signal sonore de départ, ainsi que les annonces demandant de ne pas gêner la fermeture des portes.

    Bien qu’hélas quelques personnes soient malheureusement restées à quai (tout le monde ne pratique pas la traversée de souterrain avec une ferveur olympique), je remercie chaleureusement les gens polis et civiquement responsables qui ont retenu volontairement ces portes quelques instants supplémentaires.

    Encore une fois, toutes nos félicitations à la SNCF pour la gestion des incidents, la communication, le respect des voyageurs, et toutes ces choses qui nous font préférer le train.. ou pas.

    • lara dit :

      Bonjour voyageur CEP,
      Oui c’était du folklore ce matin à Cormeilles. Comment peut-on comprendre qu’une personne errant sur les voies hier à St Lazare ait pu provoquer une interruption totale du trafic ? Et qui plus est ce matin, on en subissait encore les impacts….. J’ai un doute sur la vérité de ce qui nous est annoncé. Nous attendons le message de Pascale…… Je tiens également à remercier les personnes qui ont eu la gentillesse de maintenir la porte afin que je puisse monter. Bonne journée à tous et souhaitons pour que ce soir tout fonctionne à peu près !!!

  16. Pascaal dit :

    Témoignage : j’ai mis 4h pour rentrer chez moi au lieu de 45 minutes habituelles.

    Merci la SNCF qui est incapable de gérer efficacement le moindre incident.

    Mais grace à la SNCF, je sais comment je vais voter aux prochaines élections.

  17. usagerfatigué78 dit :

    Expliquez-nous sérieusement comment l’incident du 17 au soir terminé (je cite vos infos trafic de ce matin : « présence de personnes sur les voies (incident terminé) ») peut encore perturber le 18 au matin le trafic de la ligne J en supprimant deux trains entre 6h50 et 8h00 dans ma gare et en ralentissant le trafic avec « fin des ralentissements estimée à 10h00 » annoncé encore à 8h59.
    Je pense plutôt que l’incident a bon dos pour les problèmes répétitifs (le 17 au matin quasiment idem – sans explications) ; auriez-vous des arguments convaincants ?

    • stephadc dit :

      Certains ont mis beaucoup de temps pour rentrer chez eux hier soir suite à une succession d’incidents!
      Il en est de même pour les conducteurs , qui doivent(obligation légale) respecter des temps de repos !
      Normalement , un conducteur doit avoir 14 h minimum de repos entre 2 journée de travail !
      Ce temps est de 9h lors d’un découché (repos dans un foyer ou hôtel)
      Ces temps peuvent être réduis d’1 h en cas d’incident mais seulement 1 fois toutes les 3 semaine de travail.
      Certains conducteurs ont donc dû respecter leurs temps de repos , provoquant des retards sur les prises de service de ce matin, sans compter un début d’incendie à Asnières ce matin!

    • Arnaud27Passer en mode normal dit :

      Le système est donc trop rigide dans ce genre de situation…

  18. LaurentP dit :

    Bonjour,

    SOA-Quartier de l’Eglise ce matin :
    06h06 annoncé, puis retardé, puis supprimé
    06h36 annoncé, puis retardé, puis supprimé
    06h56 annoncé, puis retardé, puis supprimé

    07h16 annoncé sur les écrans
    Toutefois : « aucune circulation jusqu’à nouvel ordre » selon l’agente dans la « maisonnette » qui tient lieu de BV et qui ouvre à 07h00 en découvrant le chaos…

    Finalement, le train était bien là, tant pis pour les gens qui se sont fiés à l’agente dépassée malgré elle par les événements et sans aucune information fiable à fournir…

    Tout ceci expliqué comme étant la conséquence d’une personne sur les voies…la veille ??
    Mais qu’a donc fait cette personne qui impacte la circulation du lendemain à ce point, elle a démonté les rails ?

    Merci de vos retours,
    L.

  19. Elisabeth dit :

    Bonjour,
    ce qui se passe sur la ligne J depuis hier soir est un pur scandale.
    Qu’une seule et unique personne sur les voies soit à l’origine d’une telle pagaille montre l’ampleur de l’incompétence et de l’irresponsabilité de la SNCF. Oser faire subir cela à des gens qui veulent simplement rentrer chez eux après leur journée de travail est une honte. Pas la moindre information en l’espace de deux heures, trains surchauffés, surpeuplés,… les animaux sont mieux traités que nous. Et encore j’ai eu de la chance, pas de malaise voyageur, pas de signal d’alarme tiré malgré l’inhumanité des conditions de transport que la SNCF se permet d’imposer aux cochons de payants.
    Encore merci pour ce cauchemar.

  20. PascalePasser au statut dit :

    Bonjour à tous, je ne fais pas de réponse individuelle mais vous informe que je viens de publier un billet sur l’incident survenu hier soir. J’espère qu’il vous apportera quelques clefs de compréhension : https://malignej.transilien.com/2016/08/18/retour-lincident-mercredi-17-aout/

  21. LB dit :

    Bonjour,

    Oui des réponses à des questions précises serait trop demander.

    Le post ci-dessus est tellement cocasse : on y parle d’amélioration de messages dans les gares, de sonorisation, de maîtrise d’expression orale, de coach vocal, de l’importance accordée aux silences dans les messages, de l’accentuation de certains mots et de toutes les subtilités qui pourraient échapper à un simple usager, alors que dans les faits on reste à dans des trains enfermés comme du bétail sans la moindre info pendant 3 heures à Saint-Lazare, comme hier.

    Cette propagande officielle est indécente.

  22. Z.G dit :

    Et si c’était (enfin) l’occasion de repenser vos procédures tant décriées :
    – si malaise voyageur, on le laisse dans le train qu’on bloque à la gare suivante ? On pourrait plutôt l’évacuer au plus vite sans attendre les pompiers (la présence ds le train est la cause du malaise…) et accessoirement permettre au train de continuer à rouler.
    – si 1 personne sur les voies, on arrête la totalité de la circulation sur un périmètre de +sieurs hectares ? On pourrait plutôt circonscrire les arrêts à la seule zone concernée ou mettre en place des passages sécurisés pour garantir que le trafic ne tombe jamais à 0

    Allez, si l’incident d’hier peut servir de remise en cause, ça pourrait presque valoir le coup…

  23. Hagard Saint-Lazare dit :

    Bonjour, frères de galère :
    Paris – Les Mureaux, hier soir, avant 20h : plus d’1h30 d’attente sans aucun train (foule très dense, affichage défectueux et annonces inaudibles pour planter le décor)
    … dont la moitié dans un train bloqué à quai, surchauffé, sans lumière, avec les pleurs des NOURRISSONS et des enfants épuisés.

    Personnellement, je trouve les passagers très corrects :
    – les personnes âgées qui quittent le train, au bord du malaise,
    – les mamans les yeux graves, sans bouteille d’eau pour veiller sur leur enfant, vague espoir de ma future retraite (à protéger on est tous d’accord),
    – les autres évitent de s’étriper pour un différent mineur (tout le monde est motivé pour que ça ne dégénère pas plus).

    Une personne errait sur les voies à Clichy, d’après une annonce. « Ils » n’ont pas pu l’attraper, disait la rumeur. Une seule ? Du genre avec la casquette vissée de travers et une ceinture un peu large ??

    Ensuite, ce fut « le train ne peut pas partir, par manque de personnel ».
    Corrects les passagers : personne n’a bronché. Personne n’avait envie de rire, à ce stade de la soirée.

    Pour terminer, l’annonce vague « le train est en cours de préparation » nous a semblé étrange … surtout au bout de 10 minutes !
    … Mais quand la lumière s’est allumée dans le train, une fois que le conducteur ait réussi à mettre le train sous tension, on a tous su ce qu’était un miracle multiconfessionnel.

    En cette période Vigipirate renforcé, la défaillance des procédures de l’entreprise SNCF ne serait elle pas sur le point de faire plus de victimes, en cas de panique, qu’un « incident » répertorié/avoué comme politiquement correct dans le langage définitivement inadapté, pour une communication, non pas luxueuse mais potentiellement vitale pour les passagers ?

    Bravo à tous les passagers. Peut mieux faire pour la SNCF.

  24. MaxximanuPasser en mode normal dit :

    Bonjour,

    L’incident d’hier soir à ST LAZARE nous ramène à la triste réalité ; lorsque l’on a réellement besoin des annonces au micro, elles sont totalement défaillantes, voir inexistantes.

    Non pas à cause des personnels, qui sont probablement de bonne volonté, mais du manque flagrant de communication du fameux COT.

  25. RAILLERIE dit :

    Je crois que les usagers pourraient porter plainte pour mauvais traitement car si vous faisiez pareil ne serait-ce qu’à un animal, vous seriez répréhensibles et amendables!!!

  26. RAILLERIE dit :

    Tiens ce soir c’est Montparnasse qui est touché… Une épidémie de gens sur la voie….ou bien c’est à leur tour de créer le chaos…car pour ça on peut vraiment compter sur la SNCF !!
    Ils mettraient pas autant d’énergie à faire rouler les trains…

  27. kiwi078Passer en mode normal dit :

    Sur un quai de gare, un excès d’annonces toutes « quasi-identiques » fait que l’on ne les écoute plus ! Ainsi commence ce sujet … je le ferais personnellement commencer par ‘Dans les rames comme sur un quai de gare’ … car le nombre d’annonces sonores dans les rames est devenu insupportable ; certaines sont redondantes : ‘Ce train est en direction de PSL et desservira PSL’, d’autres inutiles, infantillisantes et déresponsabilisantes ‘Prenez garde au quai’, d’autres sont en doublons et souvent en contradiction avec l’intervention de l’agent de conduite. Ajoutez à cela les sonneries de portables, les conversations, téléphoniques ou pas, des passagers, et le train de banlieue est devenu un lieu de bruit permanent absolu. je préférais largement la situation d’il y a quelques années où on était au calme , certes au prix d’une vigilance personnelle à assurer pour surveiller son trajet, mais quoi de plus normal ?

    • PascalePasser au statut dit :

      Kiwi078, je comprends kiwi078 que vous puissiez être exaspéré(e) par ce que vous estimez être une pollution sonore. Voici toutefois quelques éléments qui vous aideront à comprendre cette situation :
      – les annonces de destination et de desserte du train sont un minimum que l’on doit à nos voyageurs,
      – les annonces sont redondantes parce qu’elles sont renouvelées à chaque arrêt et donc destinées à des voyageurs différents,
      – les annonces de sécurité sont une obligation légale. Elles permettent d’attirer l’attention et évitent à la SNCF des recours en cas d’accident.
      Pour le reste, conversations téléphoniques et autres, je pense que c’est un sujet qui dépasse largement le cadre du transporteur que nous sommes. Il nous faut toutefois composer avec aussi : le respect de la tranquillité de tous fait partie des règles du vivre ensemble qu’il nous est amené de rappeler régulièrement.

    • StephanePasser au statut dit :

      Pascale, je profite de votre réponse pour reposer la question suivante :
      Selon le décret du 3 mai dernier, il est interdit de « faire usage, sans autorisation, dans les véhicules affectés au transport public de voyageurs, dans les salles d’attente, sur les quais ou dans les dépendances des gares accessibles aux voyageurs et aux autres usagers, d’appareils ou instruments sonores, ou de troubler la tranquillité d’autrui par des bruits ou des tapages ».
      Si l’on compare avec ce que prévoyait le décret du 22 mars 1942 modifié préalablement applicable, le Premier ministre a ajouté « ou de troubler la tranquillité d’autrui par des bruits ou des tapages ».
      Dès lors, ne pourriez-vous pas nous préciser ce qu’il faut entendre par là ?
      Plus généralement, une instruction a-t-elle été adressée à la SUGE afin de l’aider dans l’application de ces nouvelles dispositions réglementaires ?

    • PascalePasser au statut dit :

      Stéphane, je pose la question à des spécialistes en interne et vous fais partager si j’ai un retour.

  28. Laurence Gobin dit :

    C’est très intéressant. Merci de nous faire part de votre expérience.

  29. MaxximanuPasser en mode normal dit :

    Bonjour,

    Ce matin, après un premier train supprimé, le suivant est retardé. Voici le message type :
    « Votre train circule avec un temps de parcours supplémentaire de 8 à 10 min en raison d’une difficulté de circulation »
    Pour moi, c’est du charabia.

    Voici ma contre proposition :
    « En raison d’une panne sur le train précédent, votre train arrivera en gare avec un retard de 8 à 10 min, la SNCF présente ses excuses pour la gène occasionnée »

    • miss caramelPasser en mode normal dit :

      Oui, il serait bien que la SNCF donne aux mots leur sens réel. Un train devant passer à 8h et passant à 8h10 a (et me fait subir) un RETARD de 10 mn. Par contre, dans le cas des travaux du soir, le remplacement de certains trains par des bus entraîne un ALLONGEMENT DU TEMPS DE PARCOURS. Même si le résultat est le même (= je ne suis pas à mon point d’arrivée à l’heure prévue), il serait bien de ne pas tenter d’édulcorer sans cesse ce qui est du ressort de la SNCF, à savoir les RETARDS quotidiens.

    • nono95240 dit :

      +1!!!
      Quand vous voyagez dans les autres pays de l’UE, les entreprises ferroviaires parlent très simplement et directement; sans utiliser le dictionnaire des synonymes! :-)
      Bien à vous

  30. SubyPasser au statut dit :

    Je vous invite à relire mon commentaire en tout début du billet et la réponse donnée par Pascale sur ce problème de sémantique.
    On voudrait nous faire avaler des couleuvres que l’on ne s’y prendrait pas autrement…

  31. MaxximanuPasser en mode normal dit :

    Bonjour,

    En complément d’un autre post.
    Aujourd’hui 25/08/2016, 1 train sur 2 est supprimé sur J6 entre 6h00 et 8h30 et ceux qui circulent, le sont avec 10 minutes de retard environ.

    Pourtant en 20 minutes d’attente en gare de Triel, nous n’entendrons aucune annonce, sauf celles qui concernent VIGIPIRATE.

    Ma question : peut-on savoir à quoi sert réellement le PIVIF en situation dégradée ?

    • PascalePasser au statut dit :

      Maxximanu, je transmets votre question au responsable du PIVIF de Conflans Sainte-Honorine qui gère les annonces sonores de la gare de Triel, entre autres.

    • PascalePasser au statut dit :

      Maxximanu, le responsable en local s’étonne de votre message.
      Il a effectué une ré-écoute et voici sa réponse :
      « Après vérification, il s’avère que le PIVIF a fait une annonce par gare et par train supprimé. Voici les horaires des annonces concernant Triel :
      6h17
      6h57
      7h38
      8h37 ».

    • miss caramelPasser en mode normal dit :

      Ne pensez-vous pas qu’en situation dégradée, une annonce toutes les 40 mn (59 mn même entre les 2 dernières) est totalement insuffisant ??? Cela explique que Maxximanu, en 20 mn d’attente, n’en ait entendu aucune. Il faudrait en ce cas que les agents en gare puissent prendre eux aussi la parole pour compléter cette information. Mais les prises de parole, que ce soit à bord des trains ou en gare, même si vous nous en parlez régulièrement, sont toujours aussi inexistantes !!!

  32. Brice dit :

    Bonjour,
    compte tenu des nombreux problèmes de sonorisation sur psl, ne faudrait-il pas doublonner avec des messages écrits sur les nombreux afficheurs de la gare?
    Même dans les endroits où on entend à peu près les messages, il suffit qu’un train entre en gare ou parte pour qu’on n’entende plus rien…

  33. Brice dit :

    Oui je parle bien des écrans affichant du texte qui défile.

    • PascalePasser au statut dit :

      Gare Saint-Lazare Brice ? Parce qu’il y a déjà des messages qui défilent sur les écrans Infograre présents dans les autres gares…

Les commentaires sont fermés.