MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Blog en pause : Les publications reprennent le 26/12
Contribuer

Comment s’organise un chantier sur les voies ?

54
Publié le 1/10/2015

Tout savoir sur l'organisation des travaux sur les voies : que se passe-t-il concrètement pendant le renouvellement des voies et ballast ? Découvrez les réponses de notre expert et notre vidéo dans les coulisses d'un chantier sur la ligne J.

 

Je vous propose aujourd’hui un retour technique avec Pierre, notre expert voies, sur l’organisation des travaux sur les voies. Comment les travaux sont-ils conduits ? Quelles sont les différentes phases ? Quelles sont les mesures prises lors des travaux ? Nous terminerons par un zoom sur les travaux qui nous intéressent tout particulièrement en ce moment : les travaux d’Argenteuil.

Comment se déroulent des travaux sur voies ?

Les chantiers de Grands Travaux de régénération (remplacement d’Appareils de Voie, de tronçons de Voie, caténaire, etc.) comportent une phase de travaux préparatoires, de travaux principaux, et de travaux de finition. Sur ces grands travaux, il y a une maîtrise d’œuvre SNCF (organisation, technique, exécution et suivi des marchés), une entreprise de travaux agréée qui fournit engins et personnel avec sa direction propre, et des agents SNCF pour les missions de sécurité Caténaires, Signalisation électrique et mécanique, Voie.

En phase préparatoire, l’entreprise pré-monte les appareils de voie ou les panneaux de voie. Côté SNCF Réseau, il y a mise en place provisoire des installations de sécurité, formation des trains, réception des matières et pré-montage des signaux de limitation de vitesse temporaire. Les interceptions de voie nécessaires lors de cette phase sont généralement courtes, entre fin et début de service des circulations voyageurs.

En phase de travaux principaux, l’entreprise de travaux avec son personnel et ses engins réalise le remplacement, sous suivi/surveillance de la maîtrise d’œuvre SNCF et dans le cadre des procédures sécurités prises en charge par les personnels SNCF habilités. Les interceptions de voies sont nécessairement larges lors de cette phase. Près de 60 heures d’affilée par exemple dans le cas de remplacements d’aiguillages. Lors de cette phase, on a également des taux de limitation de vitesse règlementaires 40/60/100 km/h.

 

LTV40kmArgenteuil

 

En phase de finitions, l’entreprise réalise des opérations plus courtes de réglage ou conformité similaires à celles réalisées en entretien courant, toujours sous suivi/surveillance de la maîtrise d’œuvre SNCF et dans le cadre des procédures sécurités prises en charge par les personnels SNCF habilités. Les interceptions de voie nécessaires lors de cette phase sont généralement courtes, entre fin et début de service des circulations voyageurs. Les taux de vitesse sont de 100 km/h puis vitesse normale.

Les plannings, interceptions et limitations de vitesses sont prévues 2 ans à l’avance. Il n’est donc pas possible de rallonger des travaux principaux (poursuivre une semaine de plus pour remplacer ce qui n’a pas pu être remplacé par exemple).

 

Un exemple en vidéo des travaux « RVB » (renouvellement voies ballast)

 

 

Le cas des travaux sur voies réalisés dans la zone d’Argenteuil

Dans le cas d’Argenteuil, les travaux principaux comportaient des remplacements d’aiguillage en week-end, et du renouvellement de voie (RVB) et de rail (RR) de nuit en semaine. Cette phase de travaux principaux devait s’achever en fin de semaine dernière, pour passer en phase de finitions du 28/09 au 16/10. En gros, pour garder la métaphore de la révision de la voiture, on avait une « révision » de voiture où on remplaçait toute la tôlerie la première semaine, la motorisation la seconde semaine, et l’aménagement intérieur la troisième semaine, puis 3 semaines de finitions (pneumatiques, optimisations moteur, etc). La métaphore chirurgicale est plus appropriée que celle de la révision de la voiture. Car dans le cas d’une voie, il y a réellement une notion de convalescence suite à intervention (durée de stabilisation, nivellements complémentaires et réglages du Long Rail Soudé à faire règlementairement après stabilisation…).

Avec les problèmes de qualité des travaux principaux (pannes engins, difficultés techniques) que nous avons rencontrés dans la dernière semaine des travaux principaux, lors du RVB et RR, le planning a été revu et les opérations réalisées cette semaine sont beaucoup plus lourdes que prévues. Cette semaine, au lieu d’être en travaux de finition, nous étions en fin de principaux, avec des besoins d’interceptions de voies non prévus (=> d’où la mise en place de bus) et taux de limitation de vitesse plus restrictifs que prévus (40km/h en début de semaine alors qu’on aurait dû être à 100 à cette date).

 

Si vous passez par la gare Saint-Lazare ce soir, n’hésitez pas à venir échanger avec Pierre en direct sur les travaux menés à Argenteuil… Stand « travaux Argenteuil », Gare de Paris Saint-Lazare, aujourd’hui entre 17h et 19h, face à la voie 15.

à lire aussi

Pierre répond à vos principales questions sur les travaux faits sur les voies…

54 commentaires pour “Comment s’organise un chantier sur les voies ?”

  1. Johann dit :

    Des explications qui confirment mes propos déjà publié vous avez une grosse lacune dans la planification de vos travaux, vous n’avez aucun marge de sécurité,vous ne planifiez aucun temps pour les imprévus et connaissant la difficulté de votre travail, les moyens humain et matériels nécessaires, vous ne pouvez pas négliger ce « temps d’imprevu ».
    Donc au lieu de prévoir des travaux sur 3 semaines prévoyez d’annoncer 4 semaine (3 officiel et 1 imprévu) comme ça dans votre communication vous respecter vos engagements.
    Comme déjà écrit aussi mais vous avez du mal à assimiler. Nous acceptons les travaux et leur effet cela est nécessaire. Ce que l’on accepte pas c de passer un contrat moral sur une date de fin x et de se voir rendre un chantier « fini » en y.
    Si les travaux se termine 3 jours avant rassurez vous on viendra pas vous taper sur les doigts.
    Cela ne me rassure pas du tout sur votre capacité à d’anticiper et vos compétence dans la planification de travaux. Donc le mois prochain si travaux il doit y avoir le foutage de gueule continuera.

    • Pierre (Maintenance Voie PSL) dit :

      Bonjour Johann,
      Le problème des marges pour gestion des imprévus est un vrai sujet. Mais si cette marge est insuffisante parfois, il ne s’agit pas simplement d’un excès d’optimisme des organisateurs des travaux. Pour détailler mon explication, j’ai besoin d’introduire quelques termes techniques:
      – « interception »: la période sans train pendant laquelle la voie sera réservée aux travaux
      – « capacité travaux » / « empreinte capacitaire » : c’est la durée durant laquelle une infrastructure donnée est affectée aux travaux entre deux points du réseau
      – « empreinte capacitaire » : expression graphique de la succession des durées d’interceptions sur une période donnée
      – « sillon » : c’est la capacité d’infrastructure requise pour faire circuler un train donné d’un point à un autre à un moment donné », autrement dit la « période durant laquelle une infrastructure donnée est affectée à la circulation d’un train entre deux points du réseau ferré »

      Ma réponse à votre question:
      l’expression de besoin capacitaire (les interceptions dont il faudra disposer pour réaliser les travaux) doivent être faites à A-3, pour une première présentation (proposition) des conséquences sur les sillons aux activités de voyageurs pour Juin A-2 (réunion dite « RP0 »: interceptions, limitations de vitesses, mouvements de trains…)
      Lors de cette réunion « RP0 » a lieu une concertation entre l’expression de besoin de la partie Réseau qui sera maître d’oeuvre sur les travaux et la partie Mobilité en charge de la construction de son plan de transport et de son adéquation avec les besoins de la clientèle. Certainement Réseau plaidera pour la plus grande fiabilisation du chantier par attribution d’une capacité importante, et Mobilité plaidera le besoin des usagers, les contraintes de transport et la fiabilisation des sillons commerciaux. C’est donc deux ans à l’avance, bien avant d’avoir identifié le maître d’oeuvre travaux ou l’entreprise en charge des travaux (et sa méthode de réalisation, de ses engins…), bien avant d’avoir les études techniques complètes de la voie ou des caténaires, que se décide (que se négocie) l’empreinte capacitaire. Pourquoi si tôt? Parce qu’après cette concertation entre Réseau et les activités de transporteur (Transilien, Fret, etc.) se joue une autre course contre la montre pour l’élaboration du Service Annuel; le plan de transport, les horaires de trains, les roulements de rames, les services des personnels à bord, la maintenance des rames, etc.
      Voilà. Le produit de sortie de ce processus complexe de planification des travaux débouche parfois sur des plannings avec trop peu de marges. Et l’organisateur des travaux nommé à M-6 n’y est pour rien. C’est une donnée d’entrée.

  2. lufokr001 dit :

    Donc, c’est pas « Incendie des voies ». C’est vraiment « Tardif des travaux » !!!

  3. EricBarthas dit :

    Enfin une explication. Mais tellement politiquement correcte qu’on dirait que la situation est presque normale.
    La réalité du terrain c’est que ces travaux ont été sous-traité à une entreprise pas compétente (déraillement, panne de la bourreuse), vos agents nous le disent, Pichenot-Bouillé, ce ne sont pas les meilleurs. Et au lieu d’annoncer direct la couleur, vous notre le poisson avec des incidents (de signalisation, rails cassés, voir). Alors qu’il ne s’agit purement et simplement que de travaux.

  4. MathieugrgPasser au statut dit :

    Interrssant de voir les glissements semantiques de la sncf: on passe de « incidents sur la voie » a pannes de materiel et rallonge de 25% de la duree des travaux… Ca fait beaucoup et ok craint le pire pour les 7 ans de travaux (je n ose pas dire de malheurs…) qui nous attendent avec eole. Que prevoient les contrats avec le prestataire? Une obligation de resultat? Quid en cas de faute, de retard?
    Vous dites qu il faut du temps pour evaluer les consequences d un pepin en cas de travaux. Mais dans ces cas, n y a t il pas un réforcement du cot ou des plans b pour etre pret a reagir? Une classification des incidents sur une echelle qui permet tout de suite de repercuter le message on a un gros probleme, un moyen ou un petit avec des fourchettes d interruption ou de ralentissement approximatives a communiquer aux equipes et aux usagers? Si un deraillement se produit, ca ne sert a rien de parler d incident affectant la voie en laissant penser que ca se reglera dans les 30 min.
    Au passage, est ce que plutot que de saupoudrer les travaux sur toutes les lignes a la fois et d arriver a 10 ans de travaux, est ce qu il ne serait pas judicieux de reunir toutes les equipes eńmeme temps sur une ligne? On aurait 3/6 mois de galeres, mais apres, si les travaux reussissent, ca devrait aller mieux?

    • Pierre (Maintenance Voie PSL) dit :

      « Plutot que de saupoudrer les travaux sur toutes les lignes a la fois et d arriver a 10 ans de travaux, est ce qu il ne serait pas judicieux de reunir toutes les equipes en meme temps sur une ligne? »
      C’est possible, mais la perception du besoin client indique qu’une telle stratégie ne serait pas tolérée par les clients.
      Je dirais que c’est un choix de société. Reste à faire émerger un choix ferme qui engage tout le monde pour de nombreuses années…

    • Olivier_R dit :

      C’est encore à cause des clients !

  5. (Commentaire retiré à la demande de son auteur) dit :
    • (Commentaire retiré à la demande de son auteur) dit :
    • SubyPasser au statut dit :

      Bonjour,
      il y a 2 cas possibles:
      – la suppression en cours de journée (matin ou soir, peu importe); celle-là rentre dans le compte de la ponctualité
      – la suppression annoncée la veille: celle-ci est exclue du calcul de la ponctualité. Donc, quand on a 17 trains supprimés comme cette semaine sur Argenteuil, cela permet d’améliorer les chiffres!

    • PascalePasser au statut dit :

      Transilien est une activité de Transilien pour le compte d’une autorité organisatrice, le STIF.
      Le STIF souhaite depuis 2012 que la performance soit mesurée en ponctualité voyageurs.
      C’est pour cela que les résultats sont présentés sous cette forme.
      Si d’aventure d’autres autorité organisatrices (Régions pour les TER par exemple) venaient à modifier le système de mesure de la performance de leur transporteur, les données publiées reflèteraient ces nouvelles demandes.

    • PascalePasser au statut dit :

      Je complète ma première réponse pour être tout à fait exhaustive : Le comptage voyageurs est un comptage unique qui sert de référence. Il n’est pas actualisé tous les jours par les relevés des tourniquets (imaginez que la gare est fermée. Pas de trains. Mais pas de voyageurs. Donc pas de retards comptés : ce serait une arnaque !)
      Le calcul se fait sur la base des X voyageurs prévus faire leur trajet entre la gare A et la gare B.
      Ils sont normalement prévus le faire sur le train 1.
      Si le train 1 arrivé à la gare de A à l’heure : les voyageurs sont comptés comment montant dedans. Et on regarde leur heure d’arrivée à la gare de B. on end éduit : ils sont à l’heure ou ils sont en retard.
      Si le train 1 est supprimé ou retardé à son arrivée en gare A, deux hypothèses : un autre train d’avant passe à la même heure en gare de A. on considère que les clients ne vont pas attendre leur train mais monter dans le premier train qui leur permet d’aller à la gare B. donc on regarde à quelle heure ils sont arrivés à la gare de B. si ils sont à B à l’heure où ils auraient du arriver avec le train 1 : ils sont à l’heure. Si ils sont à B plus de 5 minutes après ils sont en retard.
      Autre hypothèse : il n’y a pas de train passant à l’heure du train 1 en gare de A. donc les clients montent dans le « premier train qui passe en gare de A ». et dans ce cas comme souvent c’est plus de 5 minutes après ils sont de fait en retard….
      Le train supprimé compte donc bien dans les stats : les voyageurs prévus dans ce train n’ont pas de train : ils prennent un autre train. Et si leur heure d’arrivée est plus de 5 minutes après leur heure théorique, ils sont tous en retard.
      Cette méthode là a quelques avantages :
      – Si un train Paris Gisors vous dépose tous les jours à Pontoise avec 6 minutes de retard : vous vous sentez en retard. Normal. Mais si le train rattrape son retard entre Pontoise et Gisors avec une arrivée à 2 minutes à Gisors il est compté à l’heure…..
      – A l’inverse si les trains de l’axe Paris/ermont se mettent à perdre du temps pour un incident X à Sannois : certes tous les voyageurs allant à Sannois et Ermont seront en retard. Par contre ceux qui vont à Argenteuil ne seront pas génés. Dans le système de ponctualité voageurs ils sont comptés à l’heure, ce qui est leur cas.

  6. andre dit :

    Grand foutage de gueule au depar de gisors ce matin…un train en panne parait-il. …donc 2 de supprimes..!!!! Aux heures de pointe bien entendu

    • Leo60000Passer au statut dit :

      Encore très dur ce matin Un premier message pour un train en panne. Mais attention ! Un deuxième pour annoncer 2 trains supprimés de suite.
      Pourquoi ?! Pas de raison logique.

      Ligne J : suppressions Gisors/Paris St-Lazare.
      Trains supprimés :
      – Gisors 07h26 – Paris Saint Lazare 08h38 – mission PENU.
      – Gisors 08h11 – Paris Saint Lazare 09h17 – mission PACY

    • Leo60000Passer au statut dit :

      Le PACY semble maintenu. Mais personne n’est informé. Voici un problème dans l’organisation de l’information. Pas de mail de rectification

    • Amelie A dit :

      Est ce que le PACY a circulé ???
      Si oui je suis outrée !! J’ai raté le train d’avant (le train était à quai quand je suis arrivée à la gare, mais ayant reçu la notification Transilien me disant que le PACY etait supprimé je ne suis pas descendue de ma voiture pour prendre des infos) et j’ai fait une heure de route pour prendre un train sur l’axe mantes la jolie/conflans/psl !!! Pour éviter d’arriver encore avec plus d’1h de retard car mes employeurs ne me croient plus…
      Rassurez moi et dites moi que Transilien n’a pas oublié de nous prévenir. Sachez que les notifications Transilien ne sont pas anodines et qu’il y a vraiment des personnes impactées derrière…

    • PascalePasser au statut dit :

      Je vous mets en lien le tweet émis sur le fil de la J annonçant sa remise en circulation : https://twitter.com/LIGNEJ_SNCF/status/649824694712037376

    • Olivier_R dit :

      Quand une nouvelle information vient annuler une premiere donnée plus tot, il faut qu’elle soit egalement diffusée par le meme mode de communication. C’est incroyable qu’il faille vous apprendre cela !

    • PascalePasser au statut dit :

      En effet, je viens de découvrir en enquêtant qu’aucune alerte « rectificative » n’avait été envoyée par le canal initial. Je vous avoue avoir été moi-même étonnée et en avoir fait part à mes collègues en rappelant notamment la fréquence de circulation des trains sur l’axe Paris/Gisors. Ils m’ont assuré que, la prochaine fois, ils le feraient. Sincèrement désolée.

    • Amelie A dit :

      Merci pour votre message Pascale.
      Vous ne pouvez pas savoir à quel point ça fait déjà du bien de lire ce « Sincèrement désolée ».

    • Amelie A dit :

      Pascale, ………… j’en reste Coîte…………..

      Merci Olivier de votre commentaire très juste.
      Je n’ai pas Twitter et donc dorénavant qu faire ? Ne plus me fier aux notifications Transilien ? La confiance et nettement ébranlée.
      Toutes ces erreurs de communication incessantes sont vraiment usantes. Voyez les conséquences pour moi ce matin ! Préjudices moral et financier (100 km aller retour avec ma voiture aujourd’hui qui auraient pu être évités !!). Même si d’habitude je suis compréhensive, ce matin la goutte d’eau fait plus que déborder le vase.

    • Amelie A dit :

      Surtout que je viens de voir que le Tweet datait d’hier soir à 23h alors que la notification du train annulé, je l’ai reçue ce matin à 6h10 (J’ai la copie d’écran qui le prouve , malheureusement je ne peux pas la mettre ici). Comment expliquez-vous cela ?????? Cela me met encore plus en colère !

    • Olivier_R dit :

      Comment ne pas douter de l’engagement personnel des agents sncf ? Le boulot est toujours fait à moitié ! Ici, aucune cause exogene ne peut etre avancée !!! Pascale, je n’envie pas votre position, ni votre mission à chaque fois sabordée par ce type de situations.

    • toni07 dit :

      @Amelie A

      Si l’envie et le temps vous le dit, vous pouvez expliquer votre situation sur le forum, qui regroupe (entre autres) tous les incidents subis au jour le jour. Vous pourrez y déposer copies d’écrans, photos, etc.
      De même, vous pourrez ouvrir d’autres sujets ou participer à ceux déjà existants (état des trains, gares, actions collectives). L’adresse est ici: http://malignej.forumactif.fr/. Je précise à nouveau que ce forum n’est lié à aucune association, aucune entité de la SNCF, est gratuit, et ne rémunère personne.

      ____________________________________________________________________
      http://malignej.forumactif.fr/ Forum des utilisateurs de la ligne J

    • (Commentaire retiré à la demande de son auteur) dit :
    • toni07 dit :

      @Sebastien B
      Ok je n’avais pas vu votre message. Je vais voir ce que je peux faire. Merci à vous.

    • Pascale, il va vraiment falloir que ceux qui rédigent les alertes se ressaisissent ou changent de poste, car les erreurs sont de plus en plus fréquentes ! C’est inacceptable, d’autant plus que ça arrive de plus en plus fréquemment ! Par conséquent, les usagers perdent confiance sur ce que disent ces canaux. Il y a quelque temps, j’ai reçu plusieurs jours de suite des alertes sur mon smartphone qui disaient : Trafic perturbé sur… et le reste était vide. Ces alertes étaient accompagnées d’un mail me disant :

      Bonjour M. Franck

      Le trafic est perturbé sur

      Heure de dernière mise à jour des informations :

      Axe concerné:

      SNCF Transilien

      D’autre fois j’avais des alertes me disant :

      6h56 : Trafic perturbé.

      Sympa mais sur quelle ligne et quel axe ? La J ? La L ? La A ??? Enfin mardi on m’annonce vers 17h00 que la circulation des trains est interrompue entre Argenteuil et Conflans dans les 2 sens. Or selon la géolocalisation des trains, ils circulaient sur cet axe. Je vous ai envoyé un mail à ce sujet, ainsi qu’à la direction. Réponse de la direction : Cette interruption prendra effet à partir de 22h00 mardi soir. Ils ont oublié de préciser l’heure. Et bien bravo ! Puisque ce blog est lu par beaucoup, je me permets d’adresser un message aux rédacteurs des alertes : relisez-vous avant d’envoyer vos alertes que diable !!!

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • PascalePasser au statut dit :

      Franck, pas normal en effet. Je viens de transmettre votre message de mécontentement à l’équipe en charge d’émettre les alertes (équipe pour votre info, basée à Paris Est).

  7. Vendredi 2 octobre 2015, et ça continue, encore et encore :

    Supprimés :

    – Pontoise-PSL de 06h23
    – Gisors 07h26 – Paris Saint Lazare 08h38 – mission PENU.
    – Gisors 08h11 – Paris Saint Lazare 09h17 – mission PACY.

    Vendredi commence comme lundi, mardi, mercredi, jeudi…. Pas un jour de répit pour les usagers de la ligne J. Semaine pourrie, jusqu’au bout. Jusqu’à quand ce désastre qui use nos nerfs, notre santé?

    Certes, certes, les travaux, on sait, mais événements (bonnes excuses?) qui font suite… aux ¤ feuilles sur les rails, aux ¤ grosses chaleurs, à la ¤ vétusté du matériel, aux ¤ pannes de signalisation, aux ¤ problèmes de personnels, aux ¤ incivilités des voyageurs, aux ¤ cafouillis de la SNCF qui a parfois du mal à se coordonner entre toutes les fonctions, aux ¤ suicidés, aux ¤ grèves de Sud Rail/CGT, aux ¤ intempéries de type orage, foudre… Vous en voulez encore ?
    Aux Révoltés, nous avons deux ans de témoignages d’usagers indignés, souvent compréhensifs, quand ce sont des causes externes au bon vouloir de la SNCF, mais des usagers excédés, à bout. Des centaines, peut-être même déjà des milliers de témoignages sur notre groupe Faceboo (740 membres)
    Bientôt, une journée d’action où vous allez enfin pouvoir vous faire entendre et montrer que la coupe est pleine. Les décideurs, STIF, SNCF, élus locaux, doivent entendre notre détresse et notre ras le bol. Nous proposerons des pistes de solutions en temps voulus, mais pour l’heure, ça va être le moment de se mobiliser et de montrer que les usagers ne comptent pas pour du beurre, qu’ILS SONT LA RAISON D’ÊTRE MÊME DE LA LIGNE J, sa FINALITÉ ABSOLUE, ce pourquoi les cheminots se donnent jours et nuits pour tenir à bout de bras une ligne à l’agonie. Beaucoup de cheminots nous le disent tous les jours, dans les rames, en gares, par mail, via Twitter. Eux aussi sont à bout (lisez ou relisez le Billet d’humeur de Fred sur le site web des Révoltés, billet qui résume la situation et montre pourquoi la ligne J est au bord du gouffre).

    Notre coup de gueule collectif et notre action d’octobre ne seront pas dirigés ni contre la SNCF qui a certes des tords mais ne peut pas tout non plus (30 années de sous investissement dans le ferroviaire, ça ne se rattrape pas en deux ans…), ni contre les cheminots, pas même contre le STIF pourtant premier responsable de ce désastre, non plus contre toute la chaîne de politiques irresponsables ou trop timorés qui ont permis, depuis si longtemps, cette catastrophe, non, juste dénoncer cet état de fait, ALERTER avec force et vigueur les actuels ou futurs décideurs du ferroviaires pour que les choses changent, vite, le plus vite possible, pas dans 10 ans comme le précisait Bénédicte Tilloy. Nous ne pourrons pas attendre si longtemps, trop de voyageurs auront sombré, trop de familles auront éclaté, trop de gens auront perdu leur travail, trop de ville seront économiquement en train de péricliter du fait d’un service public défaillant. NOUS NE POUVONS PLUS ATTENDRE. ~@_ï =€

    Les moutons dociles se rebellent ? Non, juste les usagers/clients qui ont certes des devoirs.. mais aussi quelques droits, et d’abord celui d’être transporter dignement, et non comme du bétail.
    _______________________________________________________________________
    A. Pasquet, F. Dovillez, E. Barthas pour l’association URJ : Les Révoltés de la ligne J – Mail: revoltes.lignej [at] gmail.com – Web: revoltes-lignej.fr – Une suppression, un retard ? Signalez-le sur l’appli de N.L: retard-ligne-j.neryl.fr
    Et toujours son célèbre groupe Facebook : Ligne J: Usagers Usés! Mobilisons-nous!!!! (plus de 740 membres) – ainsi que son fil Twitter : #RevoltesLigneJ

    • SubyPasser au statut dit :

      « Supprimés :

      – Pontoise-PSL de 06h23
      – Gisors 07h26 – Paris Saint Lazare 08h38 – mission PENU.
      – Gisors 08h11 – Paris Saint Lazare 09h17 – mission PACY »

      A cette liste vous pouvez rajouter le PILA de 0629 Les Mureaux – PSL

    • bbh75Passer au statut dit :

      7:43 Rosny 30 minutes de retard comme Lundi

  8. Raymond95 dit :

    Bonjour,
    Effectivement quel est le rapport entre les travaux à Argenteuil et le(s) train(s) en panne au départ de Gisors ? Eh bien l’état de délabrement du matériel avec lequel la SNCF essaye de nous « transporter ».
    Quand les travaux seront finis à Argenteuil nous en serons malheureusement toujours au même point.
    Il est temps que la SNCF remplace les trains amortis qui circulent encore sur notre ligne, tous les autres motifs d’incidents resteront suffisamment nombreux.
    Monsieur PEPY patron de la SNCF doit présenter ses excuses pour les mauvais traitements qu’il nous inflige et s’engager à tout faire pour améliorer rapidement la situation !

  9. Maxime13Passer au statut dit :

    Ce matin Rame 243 avec une voiture condamnée (avant dernière sens Province/Paris)

  10. Erik dit :

    Bonjour Mme Pascale, M. Pierre,

    A vous lire, j’ai toujours la même impression : votre communication utilise des mots sans en connaitre le sens ; nous constatons bien le décalage entre les mots que vous employez et la réalité observée matin et soir … Vous croyez « bien faire » en préparant un plan organisé, rédigean une analyse de risque, etc. mais comme vous ne comprenez pas le sens des termes employé, le résultat ne peut pas être bon.

    Le terme « organisation », le verbe « organiser » a pris -pour les entreprises- le sens de « mettre en oeuvre [qqch] de façon préétablie ». Pour mieux comprendre le sens de « préétabli » dans cette définition, il faut utiliser le sens étymologique : « organiser = jouer de l’orgue ».
    Vu ce que vous nous faites entendre matin et soir, vous jouez de l’orgue mais cela fait de la cacophonie plus que de la musique harmonieuse …
    Pour éviter la langue de bois, je propose une formulation neutre : « Comment se déroule un chantier sur les voies ? »

    La même remarque peut se faire sur le verbe « conduire des travaux » … si les voitures, les avions étaient conduites/pilotés comme sont conduits vos travaux, nombre d’accidents remplirait les faits divers …
    La SNCF ne conduit rien … elle subit les aléas comme une graine de pissenlits suit le vent sans savoir où elle va. Je propose une formulation neutre : « Comment se passent les travaux ? »

    Dans nombre d’entreprises, on fait des travaux pour maintenir l’outil de production, pour l’adapter à de nouveaux produits. Cela n’a rien de spécifique à la SNCF et certaines boites parviennent parfaitement à gérer les travaux sans (ou quasi) rupture de service (par exemple : eau, gaz, électricité) ou dans des délais très contraints (entretien aéronautique, maritime). Ces travaux peuvent présenter des risques pour le personnel ; parfois il sont sous-traités ; cela n’est pas non plus spécifique à la SNCF …
    Si vous voulez progresser, je vous invite à rencontrer des professionnels sérieux qui « organisent leurs chantiers » et « conduisent les travaux qu’il ont organisés au préalable ». Avec un peu de courtoisie, ils vont donneront discrètement les bons tuyaux …
    « organiser », c’est entre autres prévoir des aléas pour se donner des « plans de crise ». Un bon plan de crise doit proposer des solutions qui peuvent s’adapter sans trop de difficultés aux aléas (que l’on ne connait pas exactement) tout en rendant un résultat relativement proche de la situation normale. Généralement, on tolère que pour des aléas très rares, on dégrade le résultat « normal » mais plus l’aléa est prévisible, plus le plan de gestion de crise doit proposer une solution pour coller à la situation normale…

    Si vous avez défini une organisation et un plan de crise pour gérer les aléas, ceux-ci sont de toute évidence inéfficaces et je vous invite à retravailler sérieusement dessus en repartant d’une page blanche. Je reste à votre disposition pour échanger techniquement et sérieusement en vue de vous améliorer .

    Bonne journée
    Erik

  11. Chipie95 dit :

    Vous remarquerez que Pascale ne commente plus…. Elle fait elle même le constat que notre quotidien est juste surréaliste et à vrai n’a pas de réponse à nous donner tellement le constat est navrant !!!!!
    Nous avons eu un mois de septembre NOIR et aucune geste commercial ne sera fait pour nous simple usagers qui essayons chaque matin de nous rendre au travail tant bien que mal.
    C’est un cauchemar… quand allons nous nous réveillés !!!!

    • SubyPasser au statut dit :

      Vous verrez Chipie95 que le mois noir dont vous parlez se finira avec une ponctualité proche de 90%…

    • PascalePasser au statut dit :

      Chipie 95, au vu du nombre de commentaires particulièrement élevé cette semaine, j’ai préféré intervenir un peu différemment, notamment en publiant plus de billets que d’habitude. J’ai lu attentivement vos nombreux commentaires (ça, je le fais tout le temps) et j’ai identifié les sujets récurrents de discussion (ceux en tout cas sur lesquels je peux avoir une marge de manœuvre). J’ai alors choisi de rédiger des billets en lien avec vos principales interrogations. Mon objectif est bien, qu’avec le blog, la majorité d’entre vous trouvent des réponses à leurs principales questions. Cette semaine, vous avez notamment pointé le problème de l’estimation des retards, le pourquoi de ces travaux qui ne se passent pas bien, l’origine des incidents (il a fallu expliquer par exemple et c’est normal qu’il n’y avait pas un mais plusieurs incidents en série..). Autant de sujets auxquels j’ai tenté d’apporter quelques clefs de compréhension.

    • bbh75Passer au statut dit :

      Les problèmes ont commencé le 26. Votre premier billet date du 29. Il faut attendre en tout 4 jours pour que la SNCF communique en reconnaissant un problème sur la zone d’Argenteuil. Dans les mots de Pierre, vous laissez pourtant entendre que tout était bien géré dès la fin de la semaine passée. Encore une fois, ce n’est pas un retour honnête mais un exercice de communication qui détaille une complexité des tâches engendrant des délais additionnels maitrisées. Cela passe sous silence les problèmes comme un rail qui traîne à côté des voies.

      >>La théorie:
      « Il n’est donc pas possible de rallonger des travaux principaux (poursuivre une semaine de plus pour remplacer ce qui n’a pas pu être remplacé par exemple). »
      >>A propos d’Argenteuil:
      « Cette semaine, au lieu d’être en travaux de finition, nous étions en fin de principaux, avec des besoins d’interceptions de voies non prévus »

      Comment pouvez-vous vous contredire?

    • PascalePasser au statut dit :

      Difficile pour Pierre, notre expert, de prendre la parole sur le blog alors que sa priorité n°1 était bien de gérer la succession d’incidents survenus sur la zone d’Argenteuil.
      Je vous mets en lien deux de ses prises de parole de vendredi :
      http://malignej.transilien.com/?p=14819/comment-page-1/#comment-66232
      http://malignej.transilien.com/?p=14819/comment-page-1/#comment-66233

    • SubyPasser au statut dit :

      Bonjour Pascale,
       » Mon objectif est bien, qu’avec le blog, la majorité d’entre vous trouvent des réponses à leurs principales questions »
      Je suis ravi de lire ceci; peut être pouvez-vous alors répondre aux questions sur la production que nous posons depuis février ????

  12. Guil95Passer au statut dit :

    Bonjour,
    Tous les jours il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. Ce matin, j’ai beaucoup aimé tous les écrans HS à Cormeilles, avec le message sonore nous informant que pour les renseignements il nous restait les affiches en gare, comme si les horaires et arrêts des trains respectaient les affiches en gare, très drôle.
    Heureusement que des annonces sonores en live nous informaient, mais dans le souterrain, les annonces, on ne les entend pas.
    Bref, au moins, le train était à l’heure au départ et à l’arrivée, assez rare pour le souligner.

    • PascalePasser au statut dit :

      Le responsable de la gare m’a effectivement informé de ce problème ce matin. Je sais par ailleurs que des agents étaient également présents pour vous aider (et pour donner des informations via un stand sur les travaux de la zone d’Argenteuil). Les avez-vous vus ?

    • Guil95Passer au statut dit :

      Je n’ai pas vu le stand mais j’ai vu les agents, comme hier.
      L’annonce sonore annonçant un train 3 minutes plus tard m’a suffit.

  13. Patibulaire dit :

    Bonjour Pascale,
    Cette semaine, Gisors-PSL, le train de 7 h 26
    Lundi retard 50 minutes
    Mardi retard 55 minutes
    Jeudi retard 10 minutes
    vendredi, train supprimé donc 20 minutes de retard.
    Collégiens, lycéens, salariés tous dans la même galère !!!
    c’est insupportable.

  14. Le Privatisateur dit :

    Pascale,
    L’organisation d’un chantier sur les voies, honnêtement, ce n’est pas notre problème ! Les problèmes liés à ces travaux et les dysfonctionnements qui suivent, là oui !
    Ce sont les mêmes questions qui reviennent, toujours sans réponse, la SNCF applique des pénalités de retards à ses entreprises sous-traitantes pour restitution tardive ou dysfonctionnement engendré par les travaux réalisés : où passe cet argent ? Vraisemblablement, il ne nous ait pas restitué, nous qui sommes pourtant les 1er impactés….

  15. miss caramelPasser en mode normal dit :

    Hier, l’écran de la gare des Mureaux et celui de l’entrée du souterrain étaient HS. Ce matin, tous les écrans, y compris l’affichage sur les quais, étaient HS.
    La sonorisation aussi semblait HS car il n’y avait même pas d’annonces pour la direction des trains entrant en gare.
    Et le personnel aussi était HS car il n’y avait (bien sûr !) personne sur les quais pour renseigner les voyageurs… Il faut dire que le seul endroit où je vois régulièrement des agents en nombre est un renfoncement près de la gare où ils font leur pose cigarette.
    Peut-être devriez-vous m’offrir une casquette pour les renseignements donnés ce matin ?

    • PascalePasser au statut dit :

      Je transmets à la responsable de la gare des Mureaux.

    • PascalePasser au statut dit :

      La responsable de la gare m’a confirmé qu’il y avait régulièrement des problèmes avec les écrans infogare aux Mureaux. Des demandes d’intervention sont faites régulièrement.
      Concernant le positionnement de l’agent, si c’était le 1 er au matin (ce que laisse penser votre témoignage), la responsable de la gare assure qu’il était sur le parvis à côté de l’ automate. La responsable de la gare était elle-même présente en renfort dès 6h50 dans le hall. Tous deux aidaient les clients à recharger leur pass (les distributeurs ne fonctionnaient pas bien également).
      Pour info, en gare des Mureaux, il y a un seul agent d’accueil de matinée, et effectivement, il est difficile qu’il soit partout à la fois mais, en temps normal, il doit se trouver sur le quai.

    • La responsable de la gare m’a confirmé qu’il y avait régulièrement des problèmes avec les écrans infogare aux Mureaux. Des demandes d’intervention sont faites régulièrement.

      On parle la de la gare des Mureaux, mais c’est exactement pareil à Paris St Lazare : quand ce n’est pas les écrans c’est la sono. Récemment j’ai interpellé un agent départ pour lui demandé pourquoi il n’y pas d’annonce pour indiquer que tel train est supprimé. Réponse de l’agent départ : la sono est en panne ! Paris St Lazare, Les Mureaux, même combat…

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • miss caramelPasser en mode normal dit :

      Mon message du 2 octobre disait bien « ce matin » donc je ne sais pas où était l’agent ce 2 octobre au matin, mais pas sur le quai en tout cas. D’ailleurs, même s’il n’y a qu’un seul agent le matin, nous aimerions le voir plus souvent car la plupart du temps, c’est l’homme (ou la femme) invisible.
      En ce qui concerne les pauses cigarette devant la gare, c’est plutôt le soir que je les vois, vers 19h. Et là, il y a du renfort : entre 3 et 5 agents.

  16. bbh75Passer au statut dit :

    Et après le matin, c’est encore reparti pour le soir:
    Ligne J: Paris/Poissy/Mantes ralenti
    Heure de dernière mise à jour des informations : 02/10/2015 à 17:05.
    Axe concerné:
    Paris/Poissy/Mantes la Jolie.

    Prévoir 10 à 20 minutes supplémentaires de trajet dans les deux sens.
    Fin des ralentissements estimée à 20h00.

    Les trains Paris – Les Mureaux sont supprimés.

    Motif : incident affectant la voie entre Houilles Carrières et Sartrouville.

    SNCF Transilien

Les commentaires sont fermés.