MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Attention de gros travaux sur les lignes de Paris St Lazare, le week-end de la fête des mères, ne voyagez pas en train !!!

57
Publié le 20/05/2011

Bonjour à tous, cette fois, il ne s’agit pas de travaux de nuit mais d’un arrêt total des circulations le samedi 28 mai toute la journée et le dimanche 29 mai jusqu’à 17h. Aucun train ne va circuler entre Paris St Lazare et Argenteuil. Il faut absolument que vous prépariez votre trajet sur le site transilien.com ou en lisant attentivement les affiches en gare. Vous devez impérativement prévoir un allongement de votre temps de parcours allant de 25 minutes à 50 minutes en fonction de votre trajet et de la fréquence des bus de substitution.

 

Hélas, le trafic routier ne peut être estimé précisément à la minute près. Le temps de parcours indiqué peut donc varier, ce qui est susceptible de perturber et rallonger le temps de correspondance. Pour ma part, je vous conseille de limiter vos déplacements voire ne pas voyager sur cet axe pendant ces deux jours. Voyons en détails le programme sur la ligne J.

  • Des navettes ferroviaires assureront la desserte des gares d’Argenteuil, Sannois et Ermont Eaubonne. Si vous souhaitez vous rendre sur Paris, vous devrez emprunter depuis Ermont le RER C ou la ligne H, de là, pour vous rendre à paris St Lazare prendre le RER E.
  • Pour vous rendre dans l’une des gares entre Asnières et Argenteuil, des bus de substitution seront mis en place au départ de ces deux gares avec desserte des gares du Stade et Colombes.
  • La gare de Bois Colombes ne sera pas desservie. Si vous souhaitez vous y rendre mais aussi en partir. Pour aller en direction de Paris, vous devez rejoindre à pied la gare de Bécon Les Bruyères ou Asnières et emprunter les trains de la ligne L. Pour aller en direction Argenteuil, vous devez rejoindre à pied la gare de Colombes et prendre ensuite un bus de substitution.
  • Pour accéder à la gare d’Asnières depuis Paris ou vice versa, vous pouvez emprunter les trains de la ligne L en direction de  Nanterre Université / Maisons Laffitte.
  • Les trains Paris / Mantes La jolie via Conflans Ste Honorine seront supprimés.
    Pour vous rendre vers l’une des gares entre Conflans fin d’Oise et Mantes La jolie d’une part et entre Conflans Fin d’Oise et Argenteuil d’autre part, vous devez emprunter  un train au départ de Paris St Lazare en direction de Pontoise, Boissy l’Aillerie ou Gisors. Ils seront déviés de leur itinéraire habituel et se rendront directement en gare de Conflans fin d’Oise. De là, vous accédez à la gare haute de Conflans fin d’Oise et après un changement vous pourrez vous diriger soit vers Mantes La Jolie ou Argenteuil (via Conflans St Honorine jusqu’à 21h30).
  • Au-delà de 21h30, si vous souhaitez vous rendre vers l’une des gares entre Conflans Ste Honorine et Argenteuil. Vous devrez également emprunter un train au départ de Paris St Lazare en direction de Pontoise mais au lieu de descendre à Conflans fin d’Oise, vous devrez descendre en gare d’Eragny Neuville. Un bus vous prendra en charge et vous serez dirigé vers Conflans Ste Honorine. Des navettes ferroviaires prendront le relai entre Conflans Ste Honorine et Argenteuil.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à consulter l’affichage en gare, le site transilien.com ou vous adresser aux agents des gares qui seront tous mobilisés pour ces travaux de grande ampleur.

Pour vous aider dans vos trajets, vous pouvez également consulter tous les moyens de substitutions mis en place sur l’ensemble de votre ligne en cliquant ici.

Et j’insiste si vous pouvez reporter vos déplacements à un autre week-end, n’hésitez pas !!

57 commentaires pour “Attention de gros travaux sur les lignes de Paris St Lazare, le week-end de la fête des mères, ne voyagez pas en train !!!”

  1. Merci madame Larrouy pour ces explications. Cependant je ne trouve pas normal que la gare de Bois Colombes ne soit desservie par aucun moyen de substitution. La seule chose proposée aux usagers, c’est d’aller à pied à la gare d’Asnières ou Bécon les Bruyères, ce qui représente tout de même entre 20 et 25 minutes de marche ! Ce n’est pas un problème pour les bons marcheurs, mais avez vous pensé aux personnes âgées, aux personnes à mobilité réduite et autres personnes ayant des difficultés dans leurs déplacements ? Sauront-ils également quel chemin emprunter pour ce rendre aux autres gares ? A moins que vous ayez mis en place un parcours fléché ?

    J’ai regardé le plan de la ville de Colombes, et j’ai vu que les bus de substitution devront forcément passer à proximité de la gare de Bois Colombes. Je ne vois donc pas ce qui les empêche de faire un léger détour.

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  2. gribouille95 dit :

    Bonjour,

    Absence de communication sur les travaux WE du 28/29 Mai en gare de Bois Colombes.

    A ce jour pas ou très très peu de communications par messages audio dans les gares du Gpe6 (PSL Mantes via Conflans) et Gpe4 (PSL Ermont), et quelques panneaux que plus personnes ne lit, hormis en gare de PSL, mais avec des messages différant toutes les 5mn l’oreille humaine n’est plus sensible à grand-chose sauf en situation très perturbée, (trop d’informations tue l’information).
    Il serait très heureux de sensibiliser un peu plus par des messages audio dans les gares du Transilien, les clients de ces lignes qui depuis 2006 (réouverture de la ligne Paris Ermont), n’ont pas subis de « désagréments utiles » de ce type entre Paris et Conflans.

    Bon courage pour ce WE.

    • Bonjour. Je suis surprise de votre commentaire car nous avons beaucoup travaillé en amont la manière d’informer au mieux nos clients. Je me renseigne tout de suite.

    • gribouille95 dit :

      La meilleur des solutions pour analyser une partie de la qualité du travaille réalisé,
      Prendre son bâton de pèlerin et se mettre dans la peau d’un client lambda ou utiliser des sociétés d’analyse extérieure (audit….).
      Puis regarder les faits et le ressenti client ne loupons pas ces phases d’échauffements avant les années à venir.

  3. StephanePasser en mode normal dit :

    Le week-end prochain, à cause des travaux en gare de Bois-Colombes, les usagers des gares de Maurecourt à Mantes devront emprunter les trains origine ou terminus Pontoise (et au-delà) entre St-Lazare et Conflans fin d’Oise bas et les navettes Argenteuil Mantes entre Conflans fin d’Oise haut et Mantes. Le temps d’attente, pour la correspondance — à Conflans fin d’Oise — et quel que soit le sens, ne sera guère inférieur à 20 min. N’aurait-il pas été possible d’adapter les horaires des trains entre Argenteuil et Mantes afin que ce temps d’attente soit au moins deux fois moins long ?

    • Bonjour. La grande difficulté de ce genre d’opérations est de trouver le meilleur équilibre entre des solutions dont aucune n’est parfaite car elles génèrent forcément de la frustration. Je ne peux pas vous répondre directement quel était le problème posé spécifiquement par une solution qui aurait optimisé Maurecourt car les décisions ont été prises il y a très longtemps (généralement plusieurs mois voire plus d’un an). Mais je sais que nous avons collectivement pris les décisions qui nous paraissaient les moins pénalisantes au global pour l’ensemble de tous les clients. En fait, le plus difficile dans tout ça, c’est bien de gérer l’énorme frustration légitime des clients. Je comprends bien que la situation est difficile, mais il faut en passer par là pour régénérer le réseau et le fiabiliser.

    • Freddy dit :

      Le temps d’attente de 20 minutes permet d’assurer une certaine robustesse dans le système de substitution proposé. Ainsi, il permet d’anticiper le retard éventuel des bus et vous permettre d’attraper la navette ferroviaire de et vers Mantes.

      Cette attente théorique de 20 minutes paraît certes longue mais permet à coup sûr d’éviter bien des désagrément et, pourquoi pas, une attente encore plus longue si l’un des deux systèmes venait à être retardé !!!

    • StephanePasser en mode normal dit :

      La correspondance que j’évoque et qui se fait à Conflans fin d’Oise moyennant une attente de 20 min. est entre 2 trains, pas entre un bus et un train, Freddy ! Et je note simplement que, pour les gares de Conflans Ste-Honorine à La Frette-Montigny (pour les gares de Cormeilles à Argenteuil, il est proposé de transiter par Ermont-Eaubonne, relié à Paris par les trains des lignes H ou C) pourtant plus proches de Paris et moins nombreuses, l’attente à Conflans fin d’Oise est moins longue (environ 10 min.) que pour celles de Maurecourt à Mantes.

    • Bonjour Stéphane, je complète ma réponse. Nous travaillons toujours à réduire le temps de correspondance entre deux trains de mission différente mais la conception d’un plan de transport ne peut pas seulement tenir compte du temps de correspondance dans une seule gare. Il dépend surtout des possibilités de garage du matériel dans les gares se trouvant à chaque extrémité de l’itinéraire et de la durée du trajet de chaque trajet. Il est à noter qu’en situation normale, lorsqu’un client souhaite se rendre de se rendre à Maurecourt en empruntant d’abord un train se dirigeant vers Pontoise, il aura de toute façon un temps d’attente de 15 minutes en gare de Conflans Ste Honorine.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Il s’agit peut-être du temps de correspondance dans une seule gare, Conflans-Fin d’Oise, mais ce sont toutes les gares de Maurecourt à Mantes qui étaient concernées par ma remarque et pas seulement Maurecourt ! De plus, vous vous trompez en évoquant une correspondance pour Pontoise. En effet, il s’agissait bien d’une correspondance, exceptionnelle, permettant de relier, d’une part, les gares de Maurecourt à Mantes et, d’autre part, Paris St-Lazare !

  4. 24heures dit :

    C’est n’importe quoi!!!!!!

    C’est scandaleux!!!! Vous avez inventé la grève qui ne dit pas son nom!!! Que dire d’autre alors que l’usager de Bois-Colombes est simplement invité à marcher… enfin à se débrouiller par lui-même comme pendant les grèves…

    C’est la 1ère fois que je vois une telle interruption de service où on laisse les usagers se débrouiller par eux-mêmes, sans bus de substitution, sans rien…

    Accessoirement, prendre un bus RATP puis un train, c’est 2 tickets et c’est plus cher.

    Et de toutes façons, à Bois-Colombes, le message, c’est clairement dém***-vous, enfin… marche ou crève.

    Inadmissible également d’apprendre cette situation en live alors que le site de Transilien n’en dit pas un mot dans les travaux des lignes St Lazare (à quoi il sert ce site en l’occurence à part de l’institutionnel?)

    Pourquoi ce type de travaux bloquants n’a pas été programmé en plein été quand il y a moins de monde? Pourquoi est-ce que depuis l’ouverture de la ligne sur Ermont les trains ont pris systématiquement 5 minutes au moins de retard alors que cette ouverture était censée arranger les choses? Pourquoi y a t’il de plus en plus en de petits gris aux heures de pointe? Que faites-vous pour améliorer la vie des usagers à part avoir mis des tourniquets à toutes les gares proches de Paris? (légitime mais qui ne change rien pour l’utilisateur lambda)

    Cette grève du service public ce week-end et la communication, sinon inexistante, du moins lamentable, qui a été faite autour (et je ne parle pas des « plans » de substitution incompréhensibles faits par des ingénieurs pour des ingénieurs) sont la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

    Le pire, c’est que même si la SNCF lit ce mail, je sais qu’elle s’en fout comme de sa première locomotive.

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Bonjour,

      Quelques remarques vis-à-vis de ce message.

      – Que la gare de Bois-Colombes soit oubliée, c’est en effet assez scandaleux… Mais peut être y a-t-il une raison ? Mme Larrouy pourra peut être nous en dire plus ?

      – Le réseau ferroviaire n’est pas vraiment en bon état, et si on ne fait des travaux que l’été, il faudra des années pour tout faire… autant en faire dès que possible.

      – Tout a fait d’accord concernant le site Transilien : l’information n’est PAS sur la 1ère page et ce site connait de nombreux bugs.
      Exemple : un accident survenant à 17h00 et on reçoit un mail d’avertissement à 18h, voir même 19h00 ! Impossible de chercher un voyage en demandant de prendre en compte les non-changements de zones ! etc.

      – Gréve ? Mme Larrouy, serait-il possible que vous fassiez un article, avec des photos, sur les travaux qui auront été effectué durant le week-end ? Cela montrerait qu’il s’agissait bien de travaux efficaces ! (et pas d’une grève…)

      Cordialement,
      Christophe

    • FreshPasser en mode normal dit :

      Sur le site Transilien, c’est écrit qu’il y a des travaux, j’ai cliqué sur « prévisions » et tout était inscrit.

      Les aiguillages à Bois-Colombes vont être changés!!
      Certains datant de 1967!!

      Par contre, en effet, personne ne comprend vraiment pourquoi la gare de Bois-Colombes ne sera pas desservie par les bus alors que la semaine dernière, lors de travaux sur les voies, des bus étaient mis en place et desservaient toutes les gares entre Asnières/Seine et Argenteuil!!

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Personnellement, je ne regarde que rarement le site Transilien car j’ai les horaires des trains que je prends régulièrement en tête. Il n’y a que pour les trajets que je n’ai jamais fait que je regarde le site.
      Résultat… j’aurais pu ne pas être au courant de cette coupure pour travaux.

      Mais ce qui me gêne, c’est d’être inscrit sur le site Transilien pour recevoir des e-mails en cas de perturbation… et de n’avoir pas reçu de message.
      A quoi ça sert si je dois moi même aller chercher l’information alors que je suis censé être averti automatiquement ?

      Si je n’avais pas été inscrit sur le sitE… oui ça aurait été à moi d’être vigilent car j’aurai fais le choix de ne PAS bénéficier d’outil automatique d’aide au déplacement… mais ce n’est pas le cas.

      Cordialement,
      Christophe

    • StephanePasser en mode normal dit :

      En proche banlieue, et notamment dans cette zone historique de Bois-Colombes et Colombes qui a d’ailleurs fait l’objet d’une très intéressante conférence de M. Pierre Tullin en décembre dernier, les gares sont très rapprochées et il existe d’autres moyens de transport, notamment des bus, pour se rendre à Paris. De plus, les usagers habituels de Bois-Colombes peuvent, tout en demeurant plus près de cette gare que d’une autre, ne pas se trouver beaucoup plus éloignés de Bécon-les-Bruyères ou d’Asnières.

    • Pierre TULLIN dit :

      La suite de la conférence de décembre 2010 a lieu samedi prochain 10 décembre 2010 au Conservatoire de Musique de Colombes à 14h30.
      Venez nombreux découvrir les profondes transformations de la période 1897 – 1937 dans Colombes et ses environs.
      Entrée libre et gratuite… dans la limite des palces disponibles

    • gribouille95 dit :

      Je me permets de rebondir sur ce mail et tout particulièrement sur les « grévistes de ce WE »

      En vous donnant quelques exemples de leur quotidien des agents SNCF et Entreprises de travaux extérieurs ferroviaires en ne parlant que des phases de travaux principaux
      (et sans regarder dans le détail les phases de travaux préparatoires et de finitions qui ce déroulent de nuits quand nous sommes sous la couette, des hommes et des femmes travaillent 2 à 3 semaines avant et après les phases de travaux principaux)

      Voici un petit exemple du planning des « grévistes de ce WE » entre Avril et Octobre 2011.

      Avril : 4 WE de travaux à Mantes La jolie et Vernon
      Mai : 1 WE Nanterre RER 2 WE à St Cloud 1WE Bois Colombes
      Juin : 1 WE Cormeilles + Conflans St H 1 WE Mantes La Jolie.
      Juillet Aout 6 semaines de Régénération voie du coté de Chaumont.et 2 WE à Argenteuil
      Septembre : 1 WE à Paris Saint Lazare
      Octobre : 1 WE à Paris Saint Lazare 2 WE à Argenteuil 2 WE Achères Eragny ……

      Si vous souhaité ou dans votre entourage des femmes et des hommes courageux souhaitent chômer 40 WE par an je crois que la SNCF et les Entreprises de travaux extérieurs ferroviaires recherchent et embauchent quelques centaines de poste en IdF.
      Regardons un peu plus loin que le coin de notre rue et la vie sera plus belle.

      Bon courage aux « grévistes de ce WE »

    • EFFEXOR 78 dit :

      Bravo!

    • FreshPasser en mode normal dit :

      Tiens, c’est nouveau ça, des travaux vont être réalisés et pour vous, il s’agit d’une grève!!
      Vous n’aurez qu’à aller voir en gare de Bois-Colombes ce week-end et vous verrez ce qu’est une « grève »!!

    • gribouille95 dit :

      c’est une vision particulière du monde de «  »24heures » » pas de Train => c’est la grève; pas de soliel => c’est la nuit; pas de bras => pas de chocolat ….sans rancune c’est surement sous l’effet de la colère que ces mots se sont écris

  5. Bonjour à tous,
    Je vais essayer de répondre à l’ensemble de vos questions.
    Pourquoi la gare de Bois Colombes n’est pas desservie ce week-end. ?

    La desserte par bus est possible de nuit, le trafic routier autour de la gare et le flux de voyageurs à ce moment de la journée peut permettre la mise en place d’un service de substitution. Ce qui n’est pas le cas en pleine journée. Le flux de voyageurs est totalement différent, nous aurions du prévoir 3 bus toutes les 10 à 15 minutes. Cette gare est difficilement accessible et le trafic routier aux alentours le week-end est très dense. Les bus auraient rencontré beaucoup de difficultés pour accéder à la gare.

    L’attente d’un bus aurait été supérieure au temps nécessaire pour se rendre à pied en gare de Colombes ou Asnières. C’est un choix et nous devons en faire tous les jours, comme expliqué plus haut la grande difficulté de ce genre d’opérations est de trouver le meilleur équilibre entre des solutions dont aucune n’est parfaite car elles génèrent forcément de la frustration.

    Pour ce qui est de la période choisie pour ces travaux, ce n’est en aucun notre choix. Si nous avions pu les réaliser de nuit sur une plus longue période ce choix aurait été fait.

    Les infrastructures ne nous appartiennent pas, elles appartiennent à Réseau Ferré de France (RFF).

    C’est RFF qui en fonction de ses impératifs impose un planning de travaux. Il est ensuite soumis à la SNCF qui émet des réserves ou pas. Ce qui a été le cas, il y a 3 ans quand ce programme de travaux du 28/29 a été défini. Mais la décision finale appartient à RFF

    Le site transilien.com, après vérification, j’ai bien trouvé l’annonce de ces travaux sur le site, dans la rubrique « état du trafic ». Ils sont encore dans la rubrique « prévision », à partir de demain, vous devriez retrouver cette info dans la partie « travaux en cours ». Par contre, je trouve en effet, que l’info n’est pas visible et je viens de contacter en urgence les responsables du site pour que ces travaux apparaissent dès la page d’accueil.

    Pour le moment voici le lien de la rubrique état du trafic : http://www.transilien.com/web/TraficDetail.do?page=trafictravauxprevisiondetail&urlModule=/site/pid/10&id=5&oldPage=trafictravaux

    Sur le sujet communication, nous avons fait poser de grandes bâches de plus de 3 mètres de large en gare d’Argenteuil, Bois Colombes et Asnières pour interpeller tous les voyageurs et les inciter à se renseigner sur les difficultés de circulation du week-end. En gare de Bois Colombe, il y a deux bâches qui se trouvent à chaque extrémité de la gare depuis le 20 mai. Des affiches sont également présentes en gare. Pour ce qui est des annonces sonores, on vient de me confirmer que des annonces ont été faites depuis quelques jours le matin et le soir aux heures de pointe.
    J’espère avoir répondu à vos interrogations, ce qui vous permettra je l’espère de mieux comprendre nos choix ou nos impératifs.

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Merci pour votre réponse.

      Quelques détails « personnels » :
      – Je ne passe que rarement par l’entrée principale de ma gare… je n’ai donc vu la grande bache / pancarte que « tard ».
      – J’ai effectivement entendu une annonce dans un train. Mais il est vrai qu’en général je dors ou écoute de la musique.

      Je confirme qu’il y a eu des informations en gare et même dans le trains de la part des conducteurs. Il n’était pas facile de rater l’information si on prend le train tous les jours.
      C’est juste dommage pour le site Transilien…

    • gribouille95 dit :

      «  »Pour ce qui est des annonces sonores, on vient de me confirmer que des annonces ont été faites depuis quelques jours le matin et le soir aux heures de pointe » »

      vous devez surement parler des 5 gares d’Argenteuil à Asnieres que faite vous des clients des 26 autres gares environs de la ligne, qui ce « casserons le nez sur les transbordement par bus » ou aucune annonce sonores à été réalisées …… et le WE prochain rebelote avec les tx de Cormeilles de Samedi à lundi matin.

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Prenant tous les soirs le train à la gare de Limay (petite gare un peu « perdue » dans la campagne), je confirme qu’il y a des annonces qui y sont faites régulièrement par le responsable de la gare.
      Ces annonces sont faites entre 17h00 et 19h00, heures où je prends habituellement mon train.

    • gribouille95 dit :

      rien ou presque sur le Val d’Arg, Cormeilles, La frette, Herblay …..

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Personnellement, je ne me suis engagé que pour Limay aux heures où je prends le train… pas les autres gares ni les autres horaires !

  6. Freddy dit :

    La période estivale est effectivement la plus simple pour mener à bien des travaux importants sur la voie. Elle serait d’ailleurs privilégiée si notre opération était la seule prévue. Or, de nombreuses autres opérations de rénovation sont organisées dans la région et au niveau national.

    Or les moyens humains et le nombre d’engins proposés par les sous-traitants pour ce type de travaux ne sont pas infinis et extensibles et des arbitrages sont donc obligatoires : travaux l’été, travaux la nuit, travaux le week-end, travaux lors de « Ponts », les organisations s’opèrent durant plus de 30 mois pour offrir un service le moins perturbé pour le client, mais également une plage suffisante pour les maitres d’œuvre et d’ouvrage.

    Reste que les travaux organisés ce week-end affectent une ligne des plus chargées du réseau et deux des gares les plus fréquentées : Argenteuil et Bois-Colombes.
    Il est de toute manière illusoire de proposer une substitution aussi efficace que le système ferroviaire habituel et le but du maître d’ouvrage est d’imposer aux clients de se dérouter (via Ermont et le Nord, via les autres moyens proposés, via d’autres services ferrés ou les trains détournés, …) ou de reporter le voyage.

    Cette problématique impose d’éviter d’orienter la desserte routière vers la gare de Bois-Colombes précisément afin d’éviter un massif afflux de voyageurs vers les moyens de substitution routiers dont on sait qu’ils seront insuffisants pour accueillir la totalité des voyageurs.

    La priorité est donc, clairement, de diffuser, de disséminer les voyageurs vers d’autres options (bus RATP, autres gares voisines, report du voyage, moyens personnels).

  7. Dernière minute, les travaux sont maintenant sur la page d’accueil du site transilien.com.
    Christophe, je me renseigne sur le sujet e-mail, je reviens vers vous dès que possible.

  8. patouche dit :

    Bonjour,
    mme Larrouy vous avez oublié de répondre à une question qui me parait essentielle :
    « Pourquoi est-ce que depuis l’ouverture de la ligne sur Ermont les trains ont pris systématiquement 5 minutes au moins de retard alors que cette ouverture était censée arranger les choses? Pourquoi y a t’il de plus en plus en de petits gris aux heures de pointe? Que faites-vous pour améliorer la vie des usagers à part avoir mis des tourniquets à toutes les gares proches de Paris? (légitime mais qui ne change rien pour l’utilisateur lambda) »
    Nous sommes tous les matins parqués comme du bétail dans les petits gris en heure de pointe, et le soir quand nous arrivons a saint lazare pour rentrer chez nous, on nous balade de train en train 2 à 3 fois pour nous faire prendre à nouveau un petit gris alors qu il doit contenir les voyageurs de 3 à 4 trains suite a des suppressions intempestives. C est un probleme RECURRENT ! de plus l’affichage de la ligne de Ermont Eaubonne se fait tres souvent à meme pas 5 minutes du départ du train du coup c est la ruée à chaque fois. Il faudrait vraiment revoir votre organisation.

  9. patouche dit :

    J ai un autre point a signaler concernant les trains gris, tres souvent : j ai vu a plusieurs reprises des personnes (souvent agées) tomber entre le train et le quai car il y a un tres grand espace entre le train et le quai. La derniere fois c est arrivé a saint lazare voie 1, un jeune est descendu entre le train et le quai pour remonter une personne agée. C est dangereux ! Pourquoi rien n’a été fait pour limiter les espacements??
    merci

    • Freddy dit :

      Les quais ont été construits au gré des opérateurs et des époques. Ainsi, une multitude de hauteurs cohabitent selon les réseaux.

      Voilà pourquoi de nombreux matériels devant s’affranchir de ces différences sont équipés de petites marches. Cette solution n’est pas idéale car une lacune reste toutefois présente.

      Le matériel n’a eu de cesse au fil des années de tenter de s’y adapter : marchepieds variables sur certaines rames RER, application de lames comme sur certains bus, mais dont les mises à niveau techniques sont très délicates.

      Les nouveaux matériels sortent quant à eux d’usine avec des systèmes plus fiables.

      A noter que même si cette opération est lourde et onéreuse, les quais eux aussi s’adaptent au fur et à mesure (cas des quais du RER B en ce moment, RER E et A voilà quelques années maintenant) pour recevoir de manière plus confortable les clients et effacer la différence de niveau.

      Les lignes du réseaux St Lazare épousent parfaitement ce dilemme issu de la richesse historique de ce réseau, devenue pénalisante pour l’exploitation moderne.

      Outre ces problèmes évoqués plus haut, le cas de la gare Saint-Lazare, précisément sur la voie 1 que vous évoquez, est ce quai en courbe qui, physiquement, interdit aux train, fussent-ils les plus modernes, d’épouser la bordure du quai.

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Pour compléter la réponse déjà donnée…

      Lorsque j’ai travaillé à Alstom Transport (ma 2ème expérience dans le ferroviaire), j’ai été confronté à ce soucis. A savoir, l’espace entre la porte du train et le quai.
      Le quai est toujours différent d’une gare à l’autre. Certaines sont en ligne droite, d’autres en courbes (avec des courbes différentes) et ils sont tous à une hauteur différente. De ce fait, un train ne peut pas être adapté à tous les quais ! Et si on modifie les quais, certains trains pourraient ne plus pouvoir rentrer en gare…

  10. Duplex dit :

    La gestion des « petits gris » a déjà été évoquée dans ce blog. Les rames à deux niveaux sont prioritairement engagées sur l’axe Paris Mantes par Poissy pour permettre aux trains Transilien une meilleure insertion dans la trame des sillons Intercités et TER. Voilà pourquoi, en attendant l’arrivée des rames « Francilien » sur le réseau Saint-Lazare dans 2 ans maintenant, les petits gris continuent leur parcours.

    L’ouverture de la ligne Paris-Ermont a, contrairement à votre ressenti, largement arrangé les conditions de trafic des lignes Paris-Ermont, Pontoise/Gisors et Mantes par Conflans. Reste que la grille de circulation est tellement contrainte que les petits retards 4, 5, 6 ou 7 minutes sont quasi quotidien et difficiles à résorber.

    La gare de Bois-Colombes est le symbole de ces flux de trafic croisés qui imposent, le matin, un léger allongement de la durée de stationnement des missions Ermont. La faute à une gare saint-Lazare elle-aussi saturée et qui ne permet pas d’ordonnancer de manière libre les convois qui y aboutissent.

    Les aléas de circulation, valables sur toutes les lignes du réseau Transilien (installations, circulations, matériels, tiers, …), imposent parfois des transbordements comme à Argenteuil pour ce qui concerne votre ligne.

    L’organisation interne tente de s’adapter aussi rapidement que l’environnement et les conditions dans lesquelles s’opèrent vos transports quotidiens évoluent … et ce n’est pas une mince affaire.

    • 24heures dit :

      Peut-être que pour ceratins usagers de certaines gares les choses se sont améliorées mais il est clair que pour ceux de Colombes / Bois-Colombes le bilan est négatif, alors que la communication de l’époque de l’ouverture mettait en valeur un progrès. Pour Bois-Colombes, c’était mieux avant, et pas la peine de raconter de salades. Point.

  11. 24heures dit :

    Sinon, je suis content de voir que mon post a réveillé ce topic et a permis de débattre. Il a certes été fait sous le coup de la colère, que j’éprouve toujours, mais cette occurence coincide pour nous avec d’autres circonstances particulières ce week-end, et ce téléscopage s’avère calamiteux.

    Par ailleurs je ne renie en rien mes propos. En synthèse de réponse ou de commentaire à tous les posts précédents :

    – quand je parle de « grève », je suis bien conscient de ce qui se passe en arrière-plan. Pour autant, pour l’usager, c’est absolument le même résultat que pendant une grève : service interrompu à 100%, grosses déficiences d’information, aucune solution alternative proposée si ce n’est la RATP (Rentre Avec Tes Pieds). En résumé : l’abandon total de l’usager (qui paie les transports par ses impots et ses billets si je ne m’abuse).

    – l’explication avec RFF n’a, toujours pour l’usager, aucun sens. Comme pour vos plans (pour ce week-end) de contournement illisibles (sur tracts et sur sucettes en gare) qui ne sont déchiffrables que par des ingénieurs car conçus par des ingénieurs et non par des communiquants, cette justification ne parle à personne. RFF / SNCF, c’est votre cuisine, pas celle de l’usager, gardez-le en tête.
    Pareil pour les disponibilités des engins de travaux : ce n’est pas l’affaire de l’usager. Sinon, quand je me fais contrôler je pourrais aussi arguer de la non-disponibilité de mon ticket : je suis sûr à 100% que ça ne le ferait pas.

    – ce type de travaux bloquants pourraient certainement être faits uniquement l’été… mais si on les étalait… et si on les prévoyait… Parce que fin mai, certes, ça n’est pas pire que si c’était mieux (Coluche)

    – pour le site Transilien : un gros bravo au webmaster pour sa réactivité et son anticipation sur un détail comme la fermeture totale de la ligne J pendant le we. Merci à Mme Larrouy qui l’a tuyauté, pas merci à la panne de la machine à café ce matin qui refusait de rendre la monnaie et qui a retardé la mise en ligne de la news à 11h02 (certes, plus de 12h avant l’événement, on est dans les temps, coco!)
    Du coup, comme ceux qui partent en avance croisent ceux qui arrivent en retard (Coluche toujours) la fin de la news est tronquée : « Transilien SNCF vous remercie de votre compréhe ». J’en rigole mais dans le privé un webmaster comme ça… il se fait virer vite fait.

    Post-scriptum : belle opération de com’ que d’avoir fait ça pour la fête des mères…

  12. Freddy dit :

    Vous avez souhaité obtenir des informations et des réponses en nous interrogeant via ce blog. Mais le ton de vos interventions ne nous incite pas à aller plus avant dans leurs traitements.

    Le but de ce blog, inédit, est de pouvoir discuter librement, directement. Ceci n’enlève en rien les bases d’une communication courtoise et respectueuse, votre rancoeur fût-elle acérée par vos expériences quotidiennes sur nos lignes.

    Si l’unique but de vos posts reste cette véhémence non constructive sans nous laisser la possibilité de quelques justifications de toute manière irrecevables à vos yeux, le plus simple est clairement de vous abstenir. D’autres contributeurs tout aussi critiques restent largement plus intéressants.

    Maintenant, nous aurons plaisir à vous apporter des éléments de réponse, informations et explications (pourquoi pas sur le rôle de RFF, d’un train de travaux ou sur le traitement quotidien de la régulation de votre ligne) et vous restez naturellement le bienvenu … vos critiques constructives, votre capacité d’écoute et votre ouverture d’esprit aussi.

    Pour le site Transilien, les travaux étaient bel et bien indiqués dans la rubrique « Travaux » en regard de la ligne concernée, comme tous les travaux organisés et prévus à l’avance. La réactivité du webmaster sous l’impulsion de Mme Larrouy a simplement permis de mettre ces informations à la une du site, pour davantage de visibilité. Ces travaux ont en outre été repris sur le réseau INFOGARE, et même sur les médias franciliens comme France 3 ou 20 minutes.

  13. Marc dit :

    Merci de votre remarque Freddy.
    Il est bien de rappeler quelques notions :-)

  14. 24heures dit :

    Quant au site web, je suis désolé de vous contredire puisque cela semble vous agacer, mais c’est faux. Quand je vais chercher de l’info sur Transilien.com, depuis la home je vais dans « état du trafic et des travaux », puis je cherche ma ligne, en l’occurence la J, et je vais voir dans « travaux en cours » ou prévisions. Et l’événement de ce week-end n’y a été signalé que vendredi matin (mise à jour en « urgence » suite à nos échanges ici semble t’il).

    Alors soit je suis un internaute particulièrement stupide qui ne sait pas naviguer, soit le site est sous gestion d’ingénieurs et non de communiquants, soit il faut changer de webmaster (ce qui se passerait dans le privé, je suis désolé de le redire).

    Je ne vois pas en quoi j’ai manqué ici à un quelconque moment de respect ou courtoisie. Je connais plutot mieux que la moyenne des usagers les trains, le fonctionnement de la SNCF ou encore la problématique RFF, par intérêt personnel qui me conduit régulièrement sur des forum tels que trains-en-voyage.com ou trainsfrançais.free, ou les hors series de Rail Passion. Cela ne m’enlève pas pour autant mon sens critique d’usager dans des circonstances telles que celle de ce week-end où la SNCF montre une fois de plus qu’elle est toujours incapable de gérer efficacement les situations de « crise », à commencer par le volet communication.

    Je suis désolé que vous ayiez du mal à intégrer la dimension contradictoire dans les échanges d’un blog. Si cet endroit a pour but unique la promotion de la SNCF et que les points négatifs de sa prestation doivent être passés sous silence, alors peut-être vaut-il mieux fermer la fonction « commentaires ». En tous cas je suis loin d’être le seul à penser et à dire que ce qui se passe ce week-end est n’importe quoi, mais visiblement vous auriez préféré n’en rien savoir. Le service public dans toute sa splendeur, quoi.

    • Lolila dit :

      Effectivement, désolé de vous contredire mais les travaux sont annoncés depuis plus d’une semaine sur le site transilien.com dans la rubrique « Etat du trafic et travaux en cours » avec fiches horaires et tracts explicatifs de la circulation du week-end… De plus, en ce qui me concerne, sur la partie de ligne Gisors/ Pontoise, durant la semaine nous avons eu le droit à des annonces en gare et ce, en plus de l’affichage effectué. Pour passer à côté de l’information ce week-end, il fallait vraiment le vouloir… Ou alors faire preuve d’une mauvaise foi énorme !!

    • 24heures dit :

      Peut-être… mais pas à l’enroit que j’ai mentionné. Or c’est un endroit où un usager pas forcément habitué au site transilien.com peut spontanément aller pour chercher l’info, la preuve. Autre preuve, c’est que suite aux remontées ici ça a été modifié, il y avait donc bien quelque chose qui aurait du être fait et qui ne l’avait pas été.

    • Lolilola dit :

      L’info se trouvait dans la rubrique concernée c’est à dire « Etat du trafic & TRAVAUX » je pense que ça ne peut pas être plus clair comme nom…

  15. thierryPasser au statut dit :

    Pour réagir a tous ces echanges. Il me semble que l’information est beaucoup mieux passer que pour les précédents travaux effectués avant la mise en service de la branche Ermont.

    – En ce qui concerne le site internet l’information est présente depuis plus d’une semaine. Les fiches horaires y sont meme téléchargable.

    – Le seul reproche que je ferait juste c’est avoir mis en place des navettes Argenteuil-Le Stade- Colombes, il aurait certainement été plus confortable de metre en place des navettes Argenteuil – Le stade Les Courtilles metro. A mon sens sa n’aurait pas necesité plus de moyens. Et sa aurait permis de reduire le temps de transport entre Argenteuil et Paris.

    • Bonjour Thierry, lors des différentes réunions concernant ces travaux, nous avons étudié plusieurs scénarios. Toutes les possibilités offertes permettant de diriger les voyageurs vers des gares les plus importantes ou les stations de métro permettant d’aller le plus rapidement possible vers Paris ont été étudiées. La solution de l’arrêt au métro  » Courtilles  » a été évoquée, mais non retenue. Le principal motif étant les grandes difficultés de stationnement dans ce quartier pour une desserte cadencée à 15 minutes et plusieurs bus par rotation.

  16. StephanePasser en mode normal dit :

    Hier dimanche, en arrivant à la gare St-Lazare vers 17h30 pour prendre le train de 17h42 qui devait desservir toutes les gares d’Argenteuil à Mantes, j’ai pu constater que, les travaux ayant pris du retard, la voie n’avait pas pu être rendue à temps pour permettre le retour à la normale à l’heure annoncée. En conséquence, ce train, parti en réalité à 17h54, a desservi Conflans fin d’Oise bas (en empruntant le groupe V jusqu’à Houilles/Sartrouville puis le III) puis Eragny-Neuville, où un premier tête à queue nous a permis de nous diriger vers Conflans-Ste-Honorine, où un second changement de sens a été suivi de la desserte de toutes les gares de Conflans fin d’Oise haut à Mantes.
    Il me semble que ce n’est pas la première fois que des travaux se terminent tardivement. Quelles sont les statistiques de Transilien en la matière ? Serait-il possible à l’avenir d’estimer plus largement ces opérations ?
    Par ailleurs, je me suis demandé à quoi cela servait de disposer désormais d’écrans électroniques en guise de panneaux de départ de quai si, comme hier, cela oblige à faire des annonces dans la gare pour préciser que, contrairement à l’affichage, “la gare de Conflans Fin d’Oise sera desservie avant Ste-Honorine”. Il est pourtant simple, avec un écran relié à un ordinateur, d’afficher, non pas la liste de toutes les gares de Conflans Ste-Honorine à Mantes, mais la suivante : “Conflans fin d’Oise bas, Eragny-Neuville, Conflans-Ste-Honorine à Mantes”. Heureusement que le conducteur nous a exposé au micro avant le départ ce parcours inhabituel !

    • Thibaud92 dit :

      Stéphane, et Franck aussi, je vais essayer de tenter une réponse, ou du moins de répondre à vos remarques !

      Ainsi, la gestion en opérationnel n’est pas une mince à faire, et surtout surtout ça n’est pas si simple que cela peut paraitre.

      Les travaux n’étant pas rendus, avant de prendre une quelconque décision, il faut savoir pourquoi il y a du retard, et en conséquence quelle est la durée estimée de ce retard !

      A partir de là, il est décidé de retarder le départ du train et de lui faire assurer sa desserte normale, avec l’itinéraire normal, ou d’envisager un détournement !

      Dans le cas de dimanche, à 17h30 les travaux n’ont pas été rendus suite à divers aléas, et donc des mesures supplémentaires complexes et longues ont dues être prises. Les astreintes ont été mobilisées et ont été présentes sur le terrain tout le week-end (citons l’exemple d’une astreinte Infra Transport qui a passé quasi 20h non-stop sur le terrain).
      En effet, faire rouler un train après un renouvellement complet de la voie n’est pas simple : imaginez vous que le chantier ai pris du retard et qu’il soit décidé absolument de faire rouler les trains, alors que par exemple la voie n’est pas stabilisée….. Imaginez les conséquences possibles.

      Ainsi, à 17h30 les travaux n’étant pas finis, la voie ne permettait pas la reprise des circulations. Une cellule de crise s’est ainsi ouverte, faisant le point régulièrement sur l’avancement du chantier. En gare St Lazare, les premières infos qui sont arrivées ont fait état, dans un premier temps, d’un léger retard. Il a donc été décidé d’attendre d’obtenir des informations fiables sur la durée du retard avant de faire quoique ce soit.

      Ainsi, à 17h40, la circulation n’était toujours pas possible à Bois Colombes, nous avons appris qu’il fallait compter 2 heures avant un retour à la normale. Par conséquent, après un temps de flottement (…..), les Responsables Opérationnels Transilien (et après un certain « forcing » des agents sur le terrain, en gare St Lazare) ont décidé de maintenir les circulations via le groupe V comme durant le week-end.

      Concernant votre trains de 17h42 et son problème d’affichage, dans un premier temps il a été décidé de ne pas lui faire marquer d’arrêt en gare de Conflans fin d’Oise bas pour, mais seulement en gare de Fin d’Oise haut (après retournement à Eragny Neuville et Conflans St Honorine), et ce pour gagner du temps sur le parcours total jusque Mantes !

      Les décisions prises concernant les circulations avaient pour objectift d’impacter au moins les voyageurs, et donc de faire rouler un maximum de trains avec les dessertes prévues.
      Cependant, il n’y avait pas que ce seul train à faire rouler, donc une fois la décision prise et la desserte décidée, l’affichage du train fait en gare, … il fallait également s’intéresser aux trains suivants, et en situation perturbée, on ne pense effectivement pas à l’ensemble des éventualités possibles en terme de desserte, de matériel, … : les cheminots sont humains !!! Et il faut essayer d’assurer le meilleur service possible.

      Donc quelques minutes avant l’heure du départ, un bouclage est effectué avec l’ensemble des acteurs opérationnels concernant votre train (comme cela a d’ailleurs été effectué avec l’ensemble des trains suivants…), et il fut donc décider de lui faire marquer, logiquement en effet, un arrêt supplémentaire à Fin d’Oise Bas. D’où une première information erronée sur les écrans d’affichage. L’Agent Circulation de Paris Saint Lazare a donc sollicité le conducteur en lui demandant d’informer ses voyageurs de sa desserte, tandis que des annonces complémentaires ont été diffusées en gare.

      Il me semble, de mon point de vue (qui n’est pas forcement impartial), que la situation perturbée a été gérée de manière plutôt efficace et que les décisions rapides qui ont été prises ont permis de continuer à faire rouler les trains tout en tentant de desservir un maximum de gare possibles . Les premiers trains ont en effet pris beaucoup de retard au départ, mais par la suite, mis à part les liaisons PSL – Ermont qui n’ont été supprimées (et pour cause…), les autres circulations ont pues être assurées par un itinéraire équivalent… avec peu de retard au départ.

      Je reste à votre dispostion pour d’autres éventuelles questions !

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Merci Thibaud92 pour ces précisions ! Je tiens tout de même à ajouter que l’information donnée aurait dû être encore plus explicite car, vu le nombre d’usagers que j’ai vus descendre à Conflans Fin d’Oise à 18h19, il me semble que la plupart, sans doute à destination d’une gare située entre Maurecourt et Mantes, ont cru qu’ils devaient, comment pendant tout le temps prévu des travaux, attendre (ce qu’ils ont fait d’ailleurs !) un autre train (qui fut pourtant le même !) à la gare autrefois baptisée Pont Eiffel, gagnée par les escaliers…

  17. Je remarque que le rendu tardif des travaux arrive de plus en plus souvent. Et cela ne concerne pas uniquement les lignes L, A, J, mais de l’ensemble du réseau transilien. J’utilise aussi les lignes E, et H, et il m’est arrivé également d’être bloqué sur ces lignes pour un rendu tardif des travaux. Et il m’est arrivé également de voir sur le site transilien que ça se produisait ailleurs aussi. Si je peux comprends que la complexité des travaux et un imprévu puisse se produire, tout comme Stéphane je ne comprends pas en revanche pourquoi cela arrive de plus en plus souvent !

    La remarque de Stéphane concernant les tableaux d’affichage m’étonne également. Guillaume Ancel prédécesseur de notre directeur de ligne actuel, Olivier Devaux, avait expliqué au comité lors de l’installation de ces nouveaux tableaux, qu’ils offraient un bien meilleurs confort d’utilisation que les tableaux à palette. Or il est étonnant à l’air du tout informatique de voir qu’il n’est pas possible de modifier l’affichage en cas de modification de desserte. Étonnant également de voir qu’aucunes explications et excuses sur ce rendu tardif n’ait été fait sur ce blog.

    Pour répondre à Madame Larrouy concernant la desserte supprimé de Bois-Colombes le week-end dernier, je comprends vos explications. Néanmoins si les cars ne pouvaient pas venir jusque devant la gare, ils passaient forcément à proximité. N’était-il pas possible au moyen d’un parcours fléché, comme je l’ai déjà vu pour une autre gare de la ligne L, de diriger les usagers vers la route ou le car passait, et y prévoir un arrêt ? Car comme je l’ai dit plus haut, 20 et 25 minutes de marche, si cela ne fait pas peur au bon marcheur, il n’en est pas de même pour les PMR, et personnes âgées. C’est assez paradoxale, alors que transilien se dit si soucieux de l’accès de ses gares aux PMR…

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Bonjour Franck, au sujet des redditions tardives des travaux : Afin de réaliser le remplacement de l’infrastructure ferroviaire les services techniques disposent de plages horaires (appelées « plages travaux ») strictes. Suivant la nature de l’opération à réaliser, ces plages travaux sont calculées afin de garantir en fin d’intervention la reprise de la circulation normale des trains mais les techniciens de l’infrastructure ne sont jamais à l’abri d’aléas susceptibles de retarder l’heure de fin de chantier. C’est pourquoi nous intégrons déjà une marge de sécurité importante entre la prévision réelle de rendu de travaux et l’heure de prévision de reprise des circulations (environ deux heures pour le cas dont nous parlons). Mlalheureusement dans ce cas précis, nous avons joué de malchance et un problème a été détecté au tout dernier moment, ce qui n’a pas permis de tenir dans la marge de sécurité.

      Au sujet du stationnement des bus de substitution : je comprends bien votre remarque. mais pour faire un arrêt, nous avons besoin d’un itinéraire qui passe à proximité, mais aussi d’une aire de stationnement ; c’est bien cette aire de stationnement qui manquait, et non pas le fléchage ; c’est en tous les cas le résultat de toutes les recherches d’optimisation des moyens de substitution qui ont été menés en amont des travaux ; le dispositif d’information en amont et en opérationnel repose sur les annonces sonores, les affiches, le fléchage et un renfort des équipes d’accueil en gare. Ces équipes d’accueil sont positionnées de façon stratégiques entre les gares et les lieux de desserte bus afin d’accompagner au mieux le client dans la poursuite de son voyage. Le fléchage (toujours possible) présente l’inconvénient d’être arraché et de disparaître alors qu’un agent Itirémia est plus visible et disponible. Et pour finir, en effet, Transilien se soucie de plus en plus de s es clients qui rencontrent des contraintes particulières lors de leurs déplacements. De nombreuses actions sont menées dans ce sens. Hélas, il s’agissait d’une situation exceptionnelle, et c’est bien pour cela que j’ai insisté dans ce billet sur le fait qu’il valait mieux ne pas se déplacer en train ce fameux week-end.
      Au sujet des tableaux d’affichage, je ne suis en mesure de vous répondre mais je suis en recherche d’informations.

  18. Freddy dit :

    Les travaux sur les installations sont de plus en plus contraints, surtout en terme de timing qu’ils soient organisés sur une nuit, une journée en un week-end comme ce fut le cas à Bois-Colombes. En clair, la massification des interventions engendrent une multiplication des intervenants et des interventions : les risques sont naturellement, et mathématiquement accrus.

    Ainsi, l’organisation huilée et préparée à l’avance peut-être mise à mal en cas de défaillance importante au sein du des chantiers : problème d’approvisionnement, problème au cours des travaux (pannes, défaillances), problème lors de la restitution et des nombreux essais et réglages obligatoires (en voie, au poste), problème sur les convois de travaux. Alors qu’un incident au début des travaux peut, souvent, se rattraper, il est clair qu’un dysfonctionnement survenant sur une des dernières phases le dernier jour sera à coup sur très problématique. En fonction des travaux et de la zone concernée, la voie peut alors être rendue à la circulation de manière partielle (1 voire 2 voies sur 2 ou 4), ou alors pas du tout, ce qui a été le cas ce week-end.

    Nous devons alors appliquer en opérationnel des scénarii de repli prévus à l’avance lorsque ceux-ci s’avèrent possibles.

  19. thierryPasser au statut dit :

    Domage que de ne pas avoir reci de reponse officiel sur les point si dessus?

    -La gare de bois colombes aurait pu etre deservie par un navette de minibus specifique depuis Becon ou Asnieres (2 Minibus aurait sufit). Et pour les autre bus au arret provisoir aurait pu etre crée au bourguignons.

    Les bus des ligne 178 et 167 de RATP arrive deservie la gare de bois colombes a Toute heure de la journée?

    – Quand à l’affichage Pourquoi n’est il pas capable de s’adapté au aléa d’exploitation. par exemple pour argenteuil sur les nouveaux ecran circulaire il aurai due affiche les voie du RER E. Pourqoi cela n’as pas eté possible.

    Peux etre une réponse un jour!!!!!

  20. Merci Freddy pour votre réponse. J’attends celle de madame Larrouy pour les autres points.

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  21. Bonjour à tous, je vais tenter de vous expliquer le fonctionnement des écrans d’affichage, en ce qui concerne les questions d’itinéraires et de bus de substitution, j’attends encore des éléments et je ne manquerai pas de vous en faire part.
    Pour en revenir aux écrans, la desserte affichée correspond à la desserte habituelle et théorique du train, c’est une mission.
    Selon les jours, les trains peuvent avoir des arrêts différents donc des missions différentes.
    Ensuite on ajoute à cela les missions travaux qui sont programmées à l’avance et couvrent toute la période de travaux prévue.
    Il faut savoir que ce système de téléaffichage est limité en nombre de missions et nous ne pouvons pas en créer à tout moment comme nous le souhaitons.

    Le fond du problème général repose sur le fait que nos outils sont vieux et peu maniables.
    Les missions travaux sont créé e s en amont mais nous n’avons aucune souplesse pour les modifier. Du coup, lorsqu’il y a un retard sur l’horaire théorique de reprise après des travaux, les missions du train redeviennent normales. Nous devons alors les modifier manuellement pour informer les clients de la modification de desserte. Ce qui est assez compliqué car pour cela nous devons demander une intervention au poste d’aiguillage de Paris.
    Pour complexifier encore, cette opération ne peut s’effectuer que de nuit car elle impacte tous les affichages (Transilien, Intercités et Ter) et les modifications de voies de Paris Saint Lazare.
    Si cette modification n’est pas possible, nous passons des annonces sonores en gare pour informer les clients des modifications de dessertes éventuelles.
    Donc j’espère que vous comprenez mieux pourquoi nous avons parfois du mal à être à jour à 100%.
    Et ceci d’autant plus que ce jour-là, le responsable en poste le jour des travaux a fait le choix de gérer en priorité les clients sur la plateforme et d’informer les clients de ces modifications grâce aux annonces sonores.
    Par contre il y a une bonne nouvelle, c’est que prochainement une nouvelle version du système d’affichage (appelé Cati) va voir le jour. Nous n’avons pas encore de date précise à vous annoncer car nous devons d’abord nous assurer de la viabilité de cette version. Mais en tous les cas et en bref, avec cette nouvelle version, nous pourrons effectuer toutes les modifications en opérationnel et en temps réel.

  22. Bonjour à tous, comme promis, je me suis renseignée et les agents en charge de la mise en place des différents moyens de substitution justifient leur décision de ne pas desservir la gare de Bois Colombes car elle était loin d’être isolée. Il y avait des alternatives pour diriger les clients vers d’autres lieux (y compris à pied) pas trop éloignés d’une ligne ferroviaire, sans oublier le métro. C’est à cause de tous ces éléments que la solution des mini-bus a en effet été envisagée mais pas retenue.

  23. thierryPasser au statut dit :

    Le nombre de message sur ce blog temoinge a mon avis d’un réél probleme!

    ====> Quel suite la SNCF à toutes ces remarques?

    ====> Quel conclusion la SNCF a elle retenu?

    ====> Quel action corrective sera mise en place lors des prochaines substitutions routieres?

    ====> Les usagées ou client seront mise à contribution pour metre en place un plan de transport (féroviaire & routiers) adapté?
    de quel manniere?

    Vous avez dit que certaine solution on eté envisagé mais pas retenu. Par exemple pour les navette de minibus.
    ====> Pour quel raison?

    Vous dite qu’ il est dificile d’amenager un terminus aux Courtilles pourtant sa semble beaucoup plus facile qu’à Asnieres ou à Colombes.
    Le 304 (ligne equipé de véhicule Articulé de 18m) y fait sont terminus depuis plus de 2 ans. Les Navettes RATP pour le stade de colombes y font egalement terminus les jours de match sans aucun dificulté.
    ====> Ou est la difficulté?

    Vous avez également dit qu’il etait impossible de marquer un arret aux bourguignions car il n’y avait pas l’espace necessaire sur la voirie. Pourtant les lignes 165 et 238 s’y arrete deja et sur un ite propre.
    Il n’y as pas vraiment de raison que les bus de substitution s’y arrete plus longtemps que les autres bus!
    Pourquoi cela n’a il pas été fait?

    • Bonjour Thierry, désolée pour cette réponse tardive, en effet les remarques ont été nombreuses.

      Nous éviterons à l’avenir de fermer une gare, si cela doit à nouveau arriver, elle sera desservie par des navettes minibus. D’ailleurs si la gare de Bois Colombes est à nouveau concernée par des travaux majeurs, une desserte en navette- minibus assurera une liaison entre la gare de Bois-Colombes et la gare de Bécon les Bruyères, ainsi qu’entre la gare de Bois-Colombes et Colombes. Au sujet de la contribution des clients ou usagés, c’est certes souhaitable, Toutefois, le nombre de chantiers sur la région de Paris St Lazare est conséquent et il est assez difficile d’organiser des réunions de riverains et de voyageurs pour toutes les communes impactées, De plus, comme je l’ai déjà indiqué, dans tous les cas, ce n’est pas la SNCF qui peut organiser ce genre de réunions, mais Réseau Ferré de France (RFF). C’est RFF qui programme, pilote et finance les travaux d’infrastructure. Notre rôle de transporteur est de réaliser ces travaux et mettre en place un plan de transport de substitution qui corresponde aux attentes du STIF. Notre seconde mission est d’assurer la mise en place d’un plan de communication en amont de chaque opération : affiches, annonces sonores dans toutes les gares concernées et information des élus. En cas de très gros chantiers (comme celui de Bois Colombes), ce dispositif est complété par une information à la presse écrite (journaux gratuits, Le Parisien, etc..), et une distribution de prospectus en gare.

  24. Je suis heureux de lire que des dispositions vont être prises pour la desserte des gares en cas de fermeture de celle-ci pour travaux, notamment pour la gare de Bois-Colombes. J’ai trouvé totalement anormal qu’aucun moyen de substitution n’ait été proposé lors de sa dernière fermeture. Si quelques affiches annonçaient les travaux, rien en revanche pour orienter les usagers vers les autres gares, qu’ils devaient rejoindre par leur propre moyen ! Je l’ai déjà dit, 20 à 25 minutes de marche c’est faisable, mais quand est-il des personnes âgées et PMR ?

    On m’avait expliqué que les moyens de substitution ne pouvaient desservir Bois-Colombes, car la gare est difficile d’accès, et le temps de transbordement s’en serait trouvé fortement rallongé. Mais vous voyez, quand on veut bien se donner les moyens, on arrive à trouver des solutions. Quand on veut, on peut !

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

Les commentaires sont fermés.