MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Forfait « antipollution » pour le 23 février

5
Publié le 22/02/2018

Pollution aux particules fines : déclenchement du forfait "antipollution"

En raison du pic de pollution sur l’Ile de France, un forfait antipollution, à 3,80€, est mis en vente pour la journée du 23 février.

Ce titre est valable sur l’ensemble des réseaux Transilien, RATP et Optile en région Île-de-France (sauf Orlyval).

Voici le communiqué de presse :

Valérie Pécresse, Présidente d’Île-de-France Mobilités et de la Région Île-de-France, décide de déclencher le forfait
« antipollution » sur l’ensemble du réseau de transports en commun francilien pour la journée du vendredi 23 février pour faire face au pic de pollution aux particules fines.

Les relevés d’Airparif signalent actuellement un pic de pollution persistant aux particules fines PM10 sur l’Île-de-France.
Île-de-France Mobilités déclenche la mise en place du forfait « antipollution » toutes zones, créé en 2017, au tarif de 3,80€ pour la journée. L’objectif de ce titre de transport est d’inciter les Franciliens à laisser leur véhicule au garage et de privilégier les transports collectifs durant cet épisode de pollution.
Le coût de cette mesure est estimé à 500 000 euros par jour.

5 commentaires pour “Forfait « antipollution » pour le 23 février”

  1. KonylPasser au statut dit :

    C’est une bonne initiative dit comme ça.
    Mais vu comme les transports en IDF et particulièrement la ligne J sont dans un état lamentable, ça risque plus de dégouter les gens plutôt que de les inciter.
    Au moins ce n’est plus gratuit, car tellement injuste pour ceux qui payaient toute l’année.

    • KonylPasser au statut dit :

      Et pardon mais comment expliquer vous le COUT de cette mesure ? vu que les gens qui prennent ce genre de billet sont en voiture habituellement, vous devriez encaisser plus non ?

  2. miss caramelPasser en mode normal dit :

    Lutter contre la pollution ne peut guère être critiqué.
    Mais le coût de cette mesure m’interroge également. Que représente ce montant ? Le manque à gagner venant de personnes qui auraient pris un billet à tarif normal ? La perte induite par le transport d’un nombre de voyageurs plus important que d’habitude à un tarif trop faible pour couvrir le prix de leur voyage ?
    Avec seulement 10 jours par an, on arrive à 5 millions d’euros. Il me semble que l’argent économisé pourrait être mieux employé. Pour renouveler les joints des fenêtres des VB2N par exemple… On se gèle à cause des courants d’air par ce froid glacial… Et quand il pleut, certaines rames deviennent des piscines…

  3. KarinePasser au statut dit :

    Bonjour, je n’ai pas d’informations à ce sujet : il s’agit là d’une décision d’Ile-de-France Mobilités. Peut-être que ce tweet peut vous aider.

  4. miss caramelPasser en mode normal dit :

    Karine, j’ai suivi votre conseil et lu le tweet, ainsi que les commentaires. Vous devriez éviter de faire de la com’ sur le sujet : impossible d’acheter ce fameux forfait sur la plupart des automates… Bug, couac !

    En attendant, ce soir dans le Mala de 21.23 pour Mantes, il faudra éviter le contrôle anti canabis aux voyageurs : dans la voiture 5, on serait tous positifs !!! Mais comme la voiture 1 et la voiture pilote sont fermées, pas très envie de laisser ma place… C’est bien la preuve que la fermeture de la voiture pilote ne dissuade absolument pas les fumeurs. Ils se contentent de changer de voiture. Et tout le monde le sait à la SNCF mais personne ne fait rien. On ne voit même plus la police ferroviaire dans les trains après 21h…

Laisser un commentaire