MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

La tablette, fidèle compagnon de route du conducteur

8
Publié le 27/06/2017

Les nouvelles technologies n’échappent pas au monde du ferroviaire. Aujourd’hui, les Agents de Conduite (ADC) possèdent une tablette pour faciliter leur quotidien.

Arnaud27, conducteur et commentateur régulier sur le blog de la ligne J, a accepté de m’en dire un peu plus sur son outil de travail.

 

Arnaud27 : conducteur pendant 10 ans sur les lignes L, A, J et U, mais aussi du train laveur et  des trains de travaux.
Depuis 6 ans, conducteur sur les IC/TER et occasionnellement sur la ligne J.

 

Je partage cet entretien avec vous.

 

Qu’est-ce que Sirius ?

Sirius – qui signifie Système Informatique Regroupant les Informations Utiles au Service des conducteurs – est une application interne disponible sur iPad et réservée aux conducteurs.

Tous les conducteurs y ont accès.

Cette application possède plusieurs avantages : elle permet au conducteur de consulter son planning à tout moment, de préparer ses journées et d’accéder à un certain nombre de documents facilement.

Elle permet surtout d’afficher la fiche train lors de la conduite du train.

 

Un véritable tableau de bord en mode conduite

Pour pouvoir consulter la « fiche train », l’ADC doit verrouiller sa tablette : les autres fonctionnalités de la tablette ne peuvent plus être utilisées et le conducteur peut ainsi se concentrer sur la conduite.

 

 

L’écran prend alors la forme d’un tableau de bord avec les vitesses à respecter pour être à l’heure et la liste des prochaines gares de passage et d’arrêt (la prochaine gare d’arrêt est signalée en orange).

Les points kilométriques de chaque gare ainsi que les horaires d’arrivée et de départ apparaissent également pour chacune des gares d’arrêt ou de passage : cela permet au conducteur de gérer sa conduite afin de respecter les horaires et/ou, le cas échéant, de rattraper quelques précieuses minutes sur les tronçons où il en a la possibilité (la mention « retard » ou « avance » est d’ailleurs indiquée sur l’écran).

 

Le saviez-vous

La marche à blanc organisée pour tester les horaires liés à la refonte de la grille horaire de l’axe J Nord a permis de ré-ajuster à la décaseconde près les horaires indiqués sur l’application Sirius.

 

Permettre une traçabilité

A la fin de son service, le conducteur remplit un bulletin de service dans lequel il rend compte de sa journée. Cela lui permet de noter tous les éventuels événements qui auraient pu se produire.

Cela peut faire sourire, mais la météo est un paramètre très important à renseigner car cela permet de comprendre et de justifier un éventuel retard en ligne.

 

 

Pourquoi c’est une réelle évolution

Maintenant il est possible d’emporter partout certains documents de plusieurs centaines de pages qui ne pouvaient être transportés systématiquement et l’accès aux mises à jour en « temps réel » de ces documents permet de connaître les dernières informations en cours.

Il y a néanmoins certaines contraintes.

L’application utilisée par le conducteur, fonctionne en mode hors-connexion et ne nécessite donc pas nécessairement de réseau internet durant son utilisation sur le terrain. Une connectivité internet est cependant nécessaire pour effectuer les diverses mises à jour des documents mais aussi pour télécharger la journée suivante. Cependant celles-ci peuvent s’effectuer en dehors du service, entre deux journées de service ou la veille si le conducteur était en repos.

Dans l’idéal, chaque conducteur recharge tous les soirs sa batterie pour qu’elle soit au maximum sur sa journée du lendemain. Si cela n’est pas suffisant, chacun possède également une batterie de secours.

 

Maintenant que vous avez découvert le support de travail des conducteurs, avez-vous d’autres questions ?

N’hésitez pas à les poser, Arnaud27 sera très heureux de partager ses connaissances avec vous.

 

8 commentaires pour “La tablette, fidèle compagnon de route du conducteur”

  1. JohannPasser au statut dit :

    Bonjour comment cela est utilisé en cas de perturbations, le Road Book s’adapte t’ils avec les horaire à chaque gare en fonction des retard et ralentissement devant lui.
    Le déroulement de la mission se fait ‘il en temps réel en fonction du positionnement du train.
    Le cas échéant comment cette technologie pourrait servire afin d’être à dispo Dans l’appli SNCf et ausnipermettre aux Usagers de suivre les trains en temps réel

    • Arnaud27Passer en mode normal dit :

      Bonjour

      En effet cela fonctionne par GPS, le déroulé est donc automatique et tiens compte de l’heure réelle.
      En cas de changement de mission, on doit télécharger les nouveaux horaires (fiche train).

      Vôtre idée est intéressante mais cela serait peut-être risqué en cas de perte de connexion ou autres aléas.

      Les trains sont déjà suivis avec le système infogare.

    • JohannPasser au statut dit :

      Arnaud27 Merci de votre retour, effectivement qui dit GPS, dit dépendance a un réseau internet. Mais comme il y a de gros problème avec l’infogare sur le suivie des trains en temps réel, dût aux problèmes de balise en général j’imagine, on se retrouve régulièrement en gare ou sur l’appli sncf avec des temps t’attente erronées, surtout en condition de perturbation.

  2. Cel95Passer au statut dit :

    Bonjour. Je pense que c’est une très bonne initiative que d’apporter un meilleur confort aux conducteurs. Je me mets à leur place et je pense que ça ne doit être simple pour eux tous les jours !
    Je me pose toutefois la question suivante: ont ils la possibilité de communiquer aux usagers plus rapidemment les incidents en cours ?

    • Arnaud27Passer en mode normal dit :

      Bonjour

      Merci pour vôtre commentaire.

      Communiquer oui mais quand la situation le permet car nous sommes devenus multitâches…
      La sécurité des circulations sera toujours la priorité.
      Certains sont plus à l’aise que d’autres sur le sujet…

      L’application ne sert pas à l’information en situation perturbée si telle était vôtre question.

  3. bbh75Passer au statut dit :

    C’est sympa de pouvoir mettre un visage sur Mr Arnaud27.

    Si je comprends bien, à la fin de chaque service, les données de la tablette sont vidées afin que le conducteur fournisse ses rapports de la journée. Etant donné que la tablette a un GPS, des codes missions de train, il est donc possible d’avoir le tracé GPS du parcours et donc un calcul extrêmement précis des respects / retards. Avec de telles solutions, le site de retard aurait une information fiable et incontestable concernant les suppressions / retards non répertoriés.

    • Seb bPasser au statut dit :

      Je suis assez d’accord avec cette remarque.
      La tablette pourrait être exploitée aussi pour avoir des données sur les retards et la ponctualité en général.
      Et le suivi semi temps réel (GPS) ne pourrait pas t-il être couplé à un système pour savoir où est le train pour nous autre usager ? Oui le train peut ne pas avoir de signal GPS, mais c’est peu probable qu’il est 0 signal sur l’ensemble de son trajet en dehors d’une panne de la tablette elle même.
      Pouvez-vous remonter ces idées à vos équipes, il y a quelque chose à creuser.

    • KarinePasser au statut dit :

      Seb b, je remonte votre commentaire et interroge les équipes pour voir ce que nous pouvons faire.

Laisser un commentaire