MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Sur la ligne J, on s’est préparé au froid et à ses conséquences…

19
Publié le 23/01/2015

FloconsChaque hiver, la baisse importante de température, les chutes de neige peuvent avoir de lourdes conséquences sur vos conditions de transport. Les équipes des lignes L, A et J sont préparées à ces phénomènes naturels.

Elles ont même eu droit à un test « grandeur nature » pour s’entraîner aux alertes « froid »
« L’alerte froid » est lancée par Météo France à partir de -5°C. Notre partenariat étroit avec Météo France permet d’anticiper l’impact des conditions climatiques sur la circulation des trains.

Une alerte « froid » est lancée, que se passe-t-il ensuite ?

Un ensemble de mesures que nous allons détaillées est alors déployé pour maintenir un haut niveau de sécurité et renforcer la fiabilité du système ferroviaire…

Il faut préserver le matériel roulant…
Pour améliorer la fiabilité du matériel, plusieurs actions sont nécessaires parmi lesquelles on trouve sur nos lignes :

  • La mise en place de housses de protection des attelages automatiques du matériel
  • La pulvérisation d’antigel sur les portes et les endroits susceptibles de gêner l’utilisation de ces dernières…
  • La présence renforcée de conducteurs et d’agents du matériel sur plusieurs sites (ils participent à des opérations qualifiées de « dégelage » du matériel en stationnement…).
    En cas de chute de neige, on peut être amené à observer un phénomène dit de « congère ». Ce sont des blocs de neige glacés soulevés par le souffle des trains et projetés sur les vitres. Les vitres et des organes essentiels, comme les capteurs de signalisation situés sous caisse, peuvent être endommagés. Pour des raisons de sécurité, les trains concernés sont indisponibles. Par mesure de prévention, on peut être amené à réduire la vitesse des trains (ce qui a pour conséquences d’allonger le temps de parcours de ce train et des autres trains par décalage…).

Il faut préparer les infrastructures…
L’accumulation de neige dans les aiguillages peut empêcher leur manœuvre et, de fait, bloquer la circulation. En complément du déneigement des aiguillages et de leur réchauffement à distance, les aiguilles dites « stratégiques » sont étroitement surveillées en vue d’une intervention immédiate au cas où…

Il faut maintenir un accès aux quais…
Avec l’enneigement des quais, l’accès des voyageurs est rendu difficile voire impossible par la neige et/ou le verglas… Les agents des gares sablent les quais et les accès au sein des emprises ferroviaires. Des annonces d’appel à la vigilance sont également diffusées.

Jean-Marc, notre expert « Grand froid », parle de la « Journée froid » : un vrai test grandeur nature !
C’était le 6 novembre dernier, comme chaque année, une « fausse alerte météorologique Grand Froid » est lancée pour tester les circuits d’alertes, vérifier la prise en compte de ces alertes météo par les agents opérationnels 24h/24 et 7j/7 afin de déclencher les actions correspondantes.
Ce sont nos collègues de « l’infra circulation » qui l’ont reçue et qui se sont chargés de la diffuser au Centre Opérationnel Transilien de Saint-Lazare pour une diffusion plus large auprès de tous les acteurs concernés : agents en gare, Postes Information Voyageurs, équipes de la traction, du matériel et de l’infrastructure, Centre Opérationnel Escale, contrôleurs…
Dès que ces différents acteurs ont eu connaissance de l’alerte, il leur a fallu inventorier et vérifier le bon état de l’outillage spécialisé (pelles, stocks de sable, d’antigel…).
Il leur a fallu aussi s’assurer de la « bonne » mise en place des organisations pour limiter les conséquences du froid (positionnement et déploiement du personnel…) et vérifier que les gestes métier étaient correctement effectués par les équipes.
Cette journée a permis de détecter quelques dysfonctionnements comme un numéro de fax erroné et des réchauffeurs d’aiguille inopérants… Des actions correctrices ont immédiatement été opérées. Malgré les moyens mis en œuvre, la mobilisation de tous et cette journée d’entraînement, ces aléas climatiques ne peuvent jamais être totalement maîtrisés…

picto grand froid

19 commentaires pour “Sur la ligne J, on s’est préparé au froid et à ses conséquences…”

  1. miss caramelPasser en mode normal dit :

    Peut-être est-ce parce qu’il avait trop froid à attendre à quai que le train de 8h29 au Mureaux est encore parti ce jeudi 22 janvier avec plusieurs minutes d’avance ? C’est la deuxième fois à une semaine d’intervalle. Si c’est le même adc, il faudra lui apprendre à lire les horaires ou lui offrir une visite chez l’ophtalmologiste !
    M. Langé, quelle explication cette fois ???

  2. linor9510 dit :

    Je me rappelle qu’en janvier 2013, (le 25 exactement), il y avait eu un épisode de neige important et effectivement, j’ai vu qu’un RIB était en retard. J’ai aussi vu la semaine dernière et aussi en début décembre (le 9 décembre exactement) que des mesures pour maintenir l’accès aux quais avaient été prises (à cause du verglas). C’est vrai que ce n’est pas facile de faire circuler des trains par neige ou verglas. Pour en revenir à janvier 2013, je redoutais de ne pas pouvoir rentrer à cause de cette neige.

  3. SubyPasser au statut dit :

    Bonjour,
    Il faudrait peut être revoir la température à laquelle vous déclenchez votre plan grand froid, ou en partie. En effet, comme je l’avais signalé ici, j’ai déjà eu des quais verglacés sans pour autant qu’il fasse -5°c.
    D’autre part, dans l’établissement de votre plan, vous devriez tenir compte des gares dans lesquelles les abris de quai fuient (Houilles, Vernouillet, etc). En effet, les quais étant mouillés, la formation de verglas n’en ai que plus facile…

    • Bonjour, le plan grand-froid (pour des températures à partir de -5°C) est mis en place uniquement pour protéger notre matériel roulant. Le sablage des quais par nos agents est réalisé à partir du moment ou une alerte neige ou phénomènes glissants est annoncée par Météo France. Des mesures en local (sans attendre d’avis Météo France) peuvent également être prises par les responsables des gares pour le sablage des quais…

  4. MathieugrgPasser au statut dit :

    Bonjour
    C est tres interessant. Toutefois, est il prevu (et les moyens necessaires sont ils disponibles) de realiser la totalite du plan de transport en cas de grand froid ou existe t il un plan adapte consistant a ne faire circuler qu une partie des trains habituels? Si c est le cas, il pourrait etre bon de signaler par avance aux usagers quels serint les trains certains rt quels seront ceux qui ne le sont pas. Merci d avance.

  5. LantarPasser au statut dit :

    Pas de plan B à la SNCF, décidément tout est possible.

    • La Fouine dit :

      Tout est possible, y compris le fait qu’avec le réchauffement climatique nous n’aurons probablement pas plus de neige cet hiver en région parisienne que nous n’en avons eu l’année dernière ! Rassurez vous, nous ne sommes pas à New-York.

    • Bonjour, le problème est plus complexe qu’il n’y parait… Si un plan de transport adapté est établi, il prévoira un conducteur donné pour un train prévu de rouler. Imaginons que le conducteur prévu ne puisse pas, à cause des mauvaises conditions météo, être à l’heure pour assurer son train… que fait-on ? On supprime le train prévu de circuler ? Ce n’est pas concevable. Un plan de transport adapté doit être respecté. Nous préférons donc essayer de coller au plus près du plan de transport nominal.

    • Vous pouvez cependant établir un plan de transport adapté comme plan B, sans pour autant chambouler tout le roulement des conducteurs Monsieur Langé.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  6. LantarPasser au statut dit :

    Nominal ? La sûreté de fonctionnement ça se calcule comme on dit. Dans le cas de PSL, on ne mettra pas trop de temps malgré ce que certains pensent à modéliser votre PB. Mais je crains que le maillon faible soit connu avant même d’avoir commencé.

    • Bonjour, pour être plus précis : en cas d’alerte froid classique, l’objectif est de préparer matériel roulant et infrastructure pour couvrir un plan nominal de base. En cas de fortes chutes de neige qui ne permettent pas de garantir le fonctionnement de tous les aiguillages, nous avons un plan de transport adapté qui vise à solliciter le moins possible ces aiguillages.

  7. lerigoleur dit :

    bonjour M.
    qu’est-ce que vous me rappelez de moins
    j’ai très envie de retourner avec vous pour mon projet de la SNCF
    c’est-à-dire monter cabine avec le conducteur du train
    merci de bien lire mon commentaire
    merci de la tension que vous me portez Jonathan
    lerigoleur

  8. challenger_frPasser au statut dit :

    Des trains peuvent circuler, quitte à tracer leur propre trace dans de la neige…
    https://www.youtube.com/embed/Yja2VmZOfdA

Les commentaires sont fermés.