MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Ligne J, des incidents le mercredi 23 octobre

15
Publié le 24/10/2013
SNC_Illu_Transport_2-02

Bonjour à tous, hier soir, plusieurs incidents sont venus perturber le trafic sur les axes Paris Ermont et Paris Mantes la Jolie via Conflans/Pontoise et Gisors.

 

 

En début de point vers 17h45, un acte de malveillance en gare d’Argenteuil a provoqué un retard de plus de 15 minutes sur un train. Nous avons donc été contraints de réadapter l’offre en supprimant certains trains et  en modifiant la desserte de certains autres. Cet incident a eu des répercussions jusqu’au environ de 19h.

 

 

 

A 18h20, un nouvel incident a de nouveau perturbé le trafic. Un train est tombé en panne à Asnières sur Seine. Dans un premier temps, l’agent de conduite a appliqué son guide dépannage mais hélas sans succès, il a été contraint de faire une demande de secours (dans notre jargon interne cela veut dire qu’il faut organiser l’évacuation de la rame).

 

A 18h40, il a émis cet appel, nous avons alors organisé le rapatriement de ce train mais au préalable nous devions effectuer certaines vérifications techniques. Pour se faire, nos agents devaient intervenir sur les voies et nous avons été contraints de les protéger en interdisant la circulation des trains sur la voie annexe.

 

Les trains Paris Ermont ont été déviés sur les voies qu’empruntent les trains allant de Paris à Mantes La Jolie via Conflans, Gisors, et Pontoise. Quand nous prenons ce genre de décision, nous savons que le taux d’occupation des voies concernées va augmenter et que nous allons devoir supprimer des trains pour fluidifier la circulation.

 

En effet, le débit d’une ligne est définit grâce au nombre maximum de circulations qu’il est possible d’y faire transiter par heure. Bien évidemment, le fait d’y ajouter les missions pour Ermont a un impact. C’est ce qui explique qu’hier soir certaines missions ont été changées et que d’autres trains ont été supprimés (Paris Cormeilles). Nous devons faire passer plus de trains, ils sont tous les uns derrière les autres et cela occasionne également des retards.

 

A 19h55, le train a pu être évacué libérant ainsi les voies, la circulation a pu reprendre ;  toutefois des retards et suppressions ont perduré jusqu’à 21h30 environ.

 

15 commentaires pour “Ligne J, des incidents le mercredi 23 octobre”

  1. StephanePasser en mode normal dit :

     » Quand nous prenons ce genre de décision (…) ils sont tous les uns derrière les autres et cela occasionne également des retards.  » :
    Pourquoi dans ce cas-là ne pas maintenir l’ensemble des départs prévus en augmentant l’écart-temps entre chacun d’entre eux et quitte à terminer la pointe plus tard ?

    • Bonjour, pour prendre l’exemple du 23 octobre : si nous avions choisi d’augmenter plus l’écart-temps entre les trains d’Ermont et de Paris-Mantes via Conflans, cela aurait signifié moins de trains pendant la période de pointe de soirée, et donc un temps d’attente encore plus élevé pour les voyageurs, et une affluence encore plus élevée pour les trains (donc des voyageurs en plus qui n’auraient pas pu monter dans les premiers trains, et encore plus de retards liés à la saturation des trains).

      Par ailleurs à partir du moment où l’incident est terminé (les voies sont « dégagées ») et que les voyageurs de la pointe de soirée ont atteint leur destination, nous privilégions de revenir sur les heures de train théoriques afin de ne pas continuer avec une circulation totalement désheurée.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Hélène, ce que vous dites dans votre premier paragraphe n’est pas totalement faux mais vous oubliez que des trains ont été supprimés, ce qui augmente aussi le temps d’attente de certains voyageurs de J4-J6 et la charge des trains qui sont maintenus !
      Pour ce qui est de ce que vous défendez dans votre second paragraphe, une desserte de pointe, même avec un écart-temps plus long qu’habituellement, ne serait pas pire que la fréquence des heures creuses.
      Et j’aimerais aussi avoir l’avis d’un conducteur, comme fresh ou stephadc, voire de quelqu’un qui travaille au COT sur cette idée…

  2. guigui27 dit :

    Bonjour,
    Mercredi dans le train de 19h20 à PSL qui est donc partit en retard, pensez vous que c’est normal de voir une fenetre qui à été retiré posée au sol.
    Voici le lien de la photo que j’ai pris: http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=815832DSC0096.jpg

    Personne ne passe rapidement dans les trains à PSL entre les départs?.

    Vous n’avez donc pas fermé la voiture 1 (en partant de la motrice) et il aurait pu se produire un accident (un bras en dehors du train,..)

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Et vous ne l’avez pas ramené chez vous en souvenir ? :-D

    • Bonjour, il se peut que cet évènement se soit produit peu de temps avant et la rame a circulé jusqu’à ce qu’un agent constate cette anomalie. Cette situation anormale est exceptionnelle et j’ai transféré cette information immédiatement dès que j’en ai pris connaissance ce matin.

  3. Dominique Kieffer-Salvar dit :

    Ligne J,n entre Cormeilles et St Lazare : Nous les cormeillais nous sommes fait avoir à 100% lorsque vous avez ouvert la ligne Sannois: on nous a promis + de trains et moins d’arrêts! FAUX: + de trains direct, et arrêt au Val et à Argenteuil.
    Nous les Cormeillais n’avons QUE la ligne J, partout ailleurs maintenant on trouve le RER et bien d’autres lignes. Les Cormeillais en ont assez de leurs vieux trains jamais à l’heure ou annulés! Certains songent même à déménager alors que l’on vente Cormeilles à 18′ de Paris ! Quelle utopie !
    Pas de trains directs, et moins de trains voilà ce qu’on a gagné depuis la ligne de Sannois!
    Des trains TOUJOURS PLEINS pour Argenteuil et remplis de voyous; on aimerait aussi + de surveillance; Il y a BEAUCOUP A FAIRE sur la ligne J de Cormeilles

    • EricBarthas dit :

      Bonjour,
      je comprends votre situation inacceptable.
      Je voudrais juste apporter une précision à votre propos : toute les communes de la rive droite entre conflans et mantes ne dispose que de la ligne J, pas seulement Cormeilles.

    • LAMBERTPasser au statut dit :

      Bonjour EricBarthas, une petite exception à votre affirmation (quand vous dites que toutes les communes ne disposent que de la ligne J). Or Conflans-Fin d’Oise dispose, heureusement, aussi de la ligne A du RER et c’est ça qui sauve cette commune, car il y a moins d’incidents, que je sache, sur le RER A (ligne certifiée) que sur la J et deux fois plus de trains aux heures de pointe. Pour Cormeilles, je compatis, car j’ai bien vu, à la mise en service de la ligne d’Ermont vers St Lazare que cette desserte supprimerait les directs Cormeilles – Paris et que, en heures creuses, il n’y aurait plus que 4 trains (au lieu de 6) par heure, semi-directs.

    • EricBarthas dit :

      C’est l’exception : en gare basse il y a même la branche transilien vers Cergy.
      Le rer A est peut-être certifié mais la situation n’est pas rose non plus.

    • JP dit :

      Ne vous plaignez pas, 4 trains en journée c’est pas mal.
      Ce soir en heure de pointe on avait pas mieux !

    • Bonjour, c’est un fait connu de l’ensemble des acteurs (autorité organisatrice, transporteur, propriétaire du réseau,…), le réseau ferré en Ile-de France est saturé. Ce constat est valable pour de nombreuses gares. Il n’est alors pas simple de satisfaire l’ensemble des voyageurs en offrant des missions directes pour ou vers Paris. La surveillance du réseau est quotidienne, nos équipes effectuent des tournées à bord des trains et dans les gares et ils veillent à la tranquillité des voyageurs. Ils sont également présents sur d’autres opérations et viennent en soutien lors d’évènement ou d’incident sur le réseau. Je vous invite à lire les derniers articles publiés sur ce thème pour en apprendre plus.
      La tranquillité – épisode 1, épisode 2, épisode 3 et enfin épisode 4. Il n’est pas envisageable d’avoir un groupe d’agents disponibles pour que chaque train soit accompagné

      Toutefois nos équipes se déplacent sur l’ensemble de la ligne et peuvent intervenir. Il existe différentes possibilités pour nous contacter si vous êtes victime d’un incident, un vol, une agression physique ou verbale…Je vous invite à lire ce billet : Comment nous prévenir, pour une intervention immédiate ?

  4. Rémy dit :

    Il y a quelque chose qui me tracasse dans cette information…
    18h20 : constatation de la panne d’un train
    18h40 : demande de secours

    Pourquoi ces 20 minutes d’attentes ?
    La logique voudrait qu’en cas de panne, l’appel de secours soit fait avant l’application d’un quelconque guide de dépannage, afin de mettre en place les moyens d’évacuation de la rame et de rapatriement du train en panne pendant que l’agent de conduite tente de faire redémarrer le train, et ainsi anticiper un éventuel (je devrais même dire très probable) échec de cette tentative de dépannage.
    Alors je ne sais pas combien de temps prend l’évaluation technique mentionnée dans ce billet ni l’organisation d’un rapatriement de ce type, mais il est évident que réaliser ces tâches en parallèle de l’application du guide de dépannage permettrait un gain de temps considérable pour le retour à une situation « normale » du trafic.

    Ah, et il y a autre chose qui me perturbe avec ces événements du 23 octobre…
    Pourquoi, lorsque plusieurs incidents surviennent simultanément, vous ne nous informé que de l’un d’entre eux, différent selon le mode de diffusion de l’annonce (ce jour là, annonce du conducteur dans un train : train en panne à Asnières ; flash circulation : acte de malveillance à Argenteuil ; annonce sonore en gare : je ne sais pas, la seule que j’ai entendue a été coupé avant la fin) ? Cela provoque confusion et manque de confiance vis-a-vis de votre communication.
    Voire même cela pourrait montrer un certain mépris de la SNCF envers ses clients, en considérant que ces derniers ne seraient pas capables de traiter plus d’une information à la fois…

    Bon sinon c’était encore du joli ce matin (30 octobre) : arrivé en gare de Sannois à 6h52 comme d’habitude, les trains de 6h56, 7h06 et 7h16 pour Saint Lazare sont supprimés. Quelques minutes plus tard une annonce sonore indique que le train de 7h26 est supprimé lui aussi, prochain départ à 7h36. 40 minutes d’attentes, c’est trop pour moi. la population de 5 trains concentrée dans un seule, c’est intenable. Ne reste plus qu’à rejoindre la gare d’Argenteuil pour avoir un autre train.
    Si encore j’avais été alerté à temps, je serais allé travaillé en voiture. Mais encore une fois l’application Transilien a brillé par son inutilité car je n’ai reçu aucune alerte sur cet incident. ça fait plus d’un an que j’ai cette application sur mon téléphone et que je suis abonné aux alertes des lignes que j’emprunte, et je n’ai jamais été informé à temps du retard ou de la suppression d’un de mes trains, ou d’un incident quelconque.

    • Première chose Rémy, et les conducteurs comme Fresh par exemple me corrigeront si je me trompe. Il me semble qu’au bout de 15 minutes d’immobilisation de la rame, même sans demande de secours du conducteur en panne, la procédure de secours est lancée.

      Ensuite, votre remarque sur la demande de secours dès que la panne est constatée est judicieuse. Cependant il faut qu’il y ait un conducteur de réserve disponible, ce qui est rarement le cas puisque tout est en flux tendu (moyens humains comme matériels). Il faut donc supprimer un train pour que le conducteur aille chercher une locomotive de dépannage. Il faut ensuite que cette locomotive arrive a atteindre le train en panne. S’il y a plusieurs trains bloqués derrière, cela s’avère impossible. Bref la procédure de secours est très longue et difficile, c’est donc pour cette raison que la SNCF attend que le conducteur dise qu’il ne peut plus rien faire, avant de lancer la procédure.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Bonjour, l’explication de Franck est assez précise sur la façon de gérer une avarie sur le matériel en ligne. La procédure est, en effet, lourde et il arrive régulièrement que le conducteur dépanne sa rame et reprenne sa route. La gestion tel un incident engendre beaucoup d’actions, je vous invite à lire ce billet pour comprendre comment se déroule une « crise »
      Les voyageurs sont informés de l’incident en fonction de l’impact sur leur circulation. Votre train étant sûrement gêné par celui qui était en panne l’annonce du conducteur était alors justifiée. En gare d’Argenteuil, à ce moment là, il devait y avoir plus de voyageurs concernés par les impacts de l’acte de malveillance ce qui justifiait cette information.
      D’après vous l’information varie selon le mode de diffusion, je ne suis pas d’accord, il varie selon l’endroit et l’impact de l’incident à l’instant T. C’est justement parce que nous pensons que chaque voyageur doit savoir ce qui provoque son retard à l’instant T que les informations sont différentes. Ce n’est pas en additionnant tous les incidents qui interviennent sur tous les axes ou dans toutes les gares dans une même annonce que nous allons améliorer la qualité de l’information.
      Au sujet de l’application Transilien, j’ai transmis votre remarque. Une alerte est émise en cas d’incident en ligne. Les suppressions que vous évoquez perturbent votre voyage mais elles ne sont pas liées directement à un incident. Pour connaître le prochain départ, il faut consulter la rubrique « les prochains trains » disponible sur l’application.

Les commentaires sont fermés.