MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

La tranquillité des voyageurs sur la J, épisode 3

39
Publié le 10/10/2013

SNC_Illu_Personnage_34-03Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais vous en apprendre plus sur l’action n° 4 (la présence renforcée des acteurs de la sûreté et de la fraude)  et l’action n° 5 (Poursuite du déploiement de la vidéo protection).

La présence renforcée des agents

Nous organisons des opérations spécifiques certes mais le travail du quotidien se poursuit.

La présence renforcée des acteurs de la sûreté et de la fraude est quotidienne et constante, rien que sur la période de l’été, en plus des tournées prévues tous les jours, il y a eu 24 opérations de lutte anti-fraude (contrôleurs + les agents de la SUGE).

Depuis le début de l’année, on compte plus de 73 000 régularisations (toutes infractions).
Il existe plusieurs types d’incivilités, les personnes qui souillent les voitures et qui fument à bord des trains mais il y a aussi les comportements risqués comme traverser les voies, endommager les installations, etc. Certes, je sais que vous n’appréciez pas toujours ces contrôles mais ils sont associés à la lutte contre la fraude.

Autre exemple, en septembre dernier, pour assurer une rentrée scolaire en toute tranquillité pour tous, nous avons mis en place un plan d’accompagnement spécifique pour les gares et les trains les plus empruntés par les élèves. La prévention reste au cœur de notre dispositif, ainsi des agents de la SUGE, des contrôleurs et des agents de la Médiation ont accompagné des élèves dans de nombreuses gares aux heures des sorties de classe. L’idée étant que les bons gestes dans les transports se prennent dès les premiers jours.

Poursuite du déploiement de la vidéo protection 

On le sait c’est un des outils qui favorise la sécurité et les gares des lignes L, A et J seront d’ici un an toutes équipées. Aujourd’hui, il y a 72 % des gares qui sont couvertes, l’effort se poursuit.

39 commentaires pour “La tranquillité des voyageurs sur la J, épisode 3”

  1. Chris92700Passer au statut dit :

    Bonjour,

    il y a eu 24 opérations de lutte anti-fraude (contrôleurs + les agents de la SUGE)
    >>> J’ai en effet constaté beaucoup d’opérations « contrôles en gare »… mais dans les trains rien de plus que d’habitude. Ayant travaillé tout l’été, j’ai constaté que j’étais toujours bien seul dans mes trains aux heures de pointes : peu de monde (risque d’agression et de nuisances plus élevé) et pas d’agents (Transilien et/ou SUGE).
    Il faut dès lors parler d’anti-fraude plutôt que de sécurité…

    Il existe plusieurs types d’incivilités, les personnes qui souillent les voitures et qui fument à bord des trains …
    >>> A ce propos, il y a des conducteurs qui fument là où c’est interdit !

    un plan d’accompagnement spécifique pour les gares et les trains les plus empruntés par les élèves
    >>> De quoi s’agit-il en détails ? Car il m’arrive de prendre des trains aux horaires des lycéens, et je n’ai rien remarqué de particulier dans les trains.

    Poursuite du déploiement de la vidéo protection
    >>> Ca, c’est une bonne nouvelle !

    • Bonjour, Vous le savez comme moi, on ne peut mettre des agents de la SUGE ou des contrôleurs dans chaque train. Mais vous pouvez constater à la lecture des commentaires qu’à l’inverse de vous, certains voyageurs les rencontrent beaucoup plus souvent.
      Quant à leur rôle, nous devons, nous, trouver des compromis pour tenter de satisfaire le plus de monde. Certes la lutte anti-fraude est importante mais elle l’est tout autant que la sûreté des voyageurs.
      Oui, il y a certains agents qui fument en gare St Lazare et j’ai signalé ces faits à leurs différentes entités. Certains trains sont accompagnés par des équipes. Elles se déplacent sur l’ensemble d’un après midi et il est, en effet, possible que lorsqu’il vous arrive de prendre un train aux horaires des lycéens, vous n’ayez pas eu l’occasion de les rencontrer. Nous avons renforcé la présence et les effectifs sur certaines zones, les agents circulent dans les trains et se positionnent dans les gares.

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Mais vous pouvez constater à la lecture des commentaires qu’à l’inverse de vous, certains voyageurs les rencontrent beaucoup plus souvent.
      >>> Tout à fait, j’ai noté les commentaires des autres participants au blog. Toutefois, je me pose de la corrélation entre la présence des agents (SUGE & contrôleurs) et les lignes les plus risquées. Pourriez-vous nous donner des statistiques sur ce point ? Mes informations datent un peu…

      il y a certains agents qui fument en gare St Lazare et j’ai signalé ces faits à leurs différentes entités
      Je note donc que si je suis pris un jour à fumer sur un quai, je leur demanderai de seulement le signaler à mon entité supérieure, par soucis d’égalité / de non-discrimination.

    • Bonjour, comme évoqué dans l’un de mes billets sur la tranquillité, la présence accrue des agents sur un site plutôt qu’un autre est décidée en fonction des différentes remontées quotidiennes des gares, agents, voyageurs, évènements et de la production. Nos effectifs sont positionnés au mieux en fonction de ces informations. Il semble d’ailleurs que la baisse de 10% des signaux d’alarme tirés abusivement est déjà en soit un bon résultat. Ce n’est qu’un sujet mais c’est un véritable fléau sur certaines portions de ligne. D’après les études, 82 % des clients se sentent en tranquillité, nous œuvrons pour que ce taux augmente. Si nous voulons revenir à une baisse significative des incivilités, vous comprendrez bien que je ne vais pas vous donner dans en détail les plannings des tournées et présences des agents associés aux différentes remontées que nous avons.

  2. RAHAL dit :

    EMPRUNTANT LA LIGNE J ST LAZARE COLOMBES TOUS LES JOURS, IL N Y A PAS UN JOUR SANS PROBLEME DEPUIS LA CREATION DE CETTE LIGNE
    LE TEMPS DU TRAJET EST AU MOINS DE 20-25 MN LE MATIN : ARRËT TOUS LES JOURS A BOIS COLOMBES
    CETTE LIGNE EST ELLE NECESSAIRE ????

    • nico92 dit :

      Vu le nombre de personne qui l’emprunte, vous y compris, je pense que l’on peut raisonnablement penser qu’elle est nécessaire… non ? Je dirais même qu’elle est victime de son succès en terme de (sur)fréquentation.

    • Bonjour, oui, il me semble aussi que votre analyse est la bonne, il s’agit d’un axe très fréquenté et la fréquence des trains y est très élevée ce qui favorise son développement. De plus, depuis quelques années, nous avons noté une hausse de la fréquentation importante. Nous sommes aujourd’hui dans le cas d’une exploitation en zone dense avec un réseau qui est très sollicité. Le moindre incident à des répercussions immédiates et l’effet boule de neige peut très rapidement se mettre en place. Les trains perdent du temps en ligne et vous perdez de précieuses minutes, notamment dans une zone si proche de Paris, tous les trains se dirigeant vers la gare tête de ligne de St Lazare.

  3. MaxximanuPasser en mode normal dit :

    Bonjour,

    Merci pour ces infos.
    A titre perso, je prends les contrôles avec plaisir, du moment que les controleurs soient corrects et c’est en générale le cas.

    S’agissant des accompagnements spécifiques, c’est une démarche intéressante parce qu’on identifie facilement qui pose problème.

    Prenons l’exemple de mon trajet (Ligne J Paris / Mantes via Conflans) ST Lazare > Triel sur Seine. S’agissant signaux d’alarme, ils sont systématiquement tirés à la gare de Chanteloup les Vignes, par des enfants/jeunes, dans les voitures directement en face de la sortie, entre 17h00 et 20h30.
    J’imagine que l’ont peut facilement cibler les patrouilles sur ces heures là ?
    Par ailleurs, est-il envisageable de faire usage de la vidéo-surveillance pour identifier ces fauteurs de trouble ? Après tout, ils prennent le train tout les jours dans la même gare, ça ne doit pas être très compliquer de les appréhender…

    En revanche, il y a qlq temps, 2 types fumaient un joint dans un RIO/RIB au beau milieu des autres passagers, en direction de Mantes.
    En descendant, je suis allé le signaler à l’agent en gare (quelqu’un de très serviable, soit dit en passant), mais elle m’a répondu qu’elle ne pouvait rien faire, les agents de contrôle étant à Conflans.

    • phn60Passer au statut dit :

      La video protection, pourquoi pas; mais identifier une capuche parmi tant d’autres…

    • Jérémy dit :

      Je vous assure que c’est tout à fait possible. J’ai au moins un exemple vécu à vous fournir (capuche + casquette même !).

    • Bonjour, en effet, nous avons d’ailleurs mis en place un plan d’actions spécifique sur l’axe de Chanteloup. Nous avons doublé les effectifs des agents de médiation et adapter les plannings des agents de la Suge pour qu’ils soient plus présents sur certaines heures de la journée, week-ends compris. Les déplacements sont décidés en fonction des remontées terrain (gares, voyageurs, vidéo surveillance). Pour finir, je ne manquerai pas de remonter aux agents de la gare de Triel que vous avez été satisfait de votre échange avec l’un d’entres eux. Je peux comprendre la réponse de cet agent, il est vrai que les équipes se déplacent sur l’ensemble d’une zone et qu’ils ne peuvent pas toujours rejoindre rapidement un train ou une gare.

  4. BenoitPasser au statut dit :

    Et des trains propres qui ne sentent pas l’urine ? C’est pour quand ?

    • EricBarthas dit :

      Quand les gens arreteront de prendre les trains pour leurs commodités !

      Autant je ne me gene pas pour signaler les défauts de la sncf, autant je hais certains comportement des usagers. Ce manque de respect peut prendre des formes extrèmes (urine et autres déjections issus d’un corps humain) mais d’autres faits sont pour moi une forme d’irrespect :
      – ces dames qui terminent leur maquillage dans le train (un peu de pudeur bon sang!),
      – les jeunes (et parfois moins jeunes) qui mettent les pieds sur l’assise des sièges alors qu’il y a un repose-pied installé exprès juste en-dessous.

      La liste est longue mais ces deux cas sont ceux que je rencontrent le plus souvent.

    • Mäx dit :

      sans oublier ceux qui se coupent les ongles !!

    • Jérémy dit :

      Sans chercher à excuser ces incivilités extrêmes (et inexcusables), il est bon de rappeler que nos Transilien sont dépourvus de toilettes (fait reconnu est assumé par la direction Transilien), et donc que les déjections/urine peuvent provenir de voyageurs malades et/ou bloqués sur les voies.

    • EricBarthas dit :

      2 petites précisions :
      les trains sont équipés de toilettes (parfois hors service mais existantes)
      En cas d’envie pressante on peut toujours descendre à la prochaine gare sans se délester dans le train non ?

    • Marie dit :

      Les toilettes sont quasiment toujours condamnés, ça revient à dire qu’il n’y en a pas. Et quand les trains sont bloqués, arriver à la prochaine gare, c’est déjà un exploit.
      Vous êtes sacrément gonflé avec votre remarque sur les dames. Ce n’est pas mon cas ne serait ce que vu les conditions de voyages j’aurais bien du mal à le faire, mais il faudra m’expliquer en quoi c’est un problème de pudeur de se mettre un coup de mascara dans le train ! Vu le temps qu’on y passe je comprends très bien que certaines essaient d’optimiser leur temps ainsi. J’imagine que vous appréciez que votre femme/collaboratrice/collègue fasse attention à elle. Et bien devinez quoi, ça rentre pas forcément dans les emplois du temps matinaux très chargés, souvent plus pour les femmes que pour les hommes. Mais j’imagine que vous êtes un homme parfait qui fait déjeuner et s’habiller ses enfants, les amène à l’école pour que votre moitié ait tout le loisir de s’apprêter !

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Les toilettes sont généralement fermés. Je n’en vois que très rarement d’ouverts !

      Pour la petite histoire… il y a quelques semaines, un voyageur s’est trouvé mal dans le train… à priori, il se sentait mal suite à un passage au restaurant. Celui-ci s’est précipité pour aller aux toilettes… qui étaient fermés. Je vous laisse deviner où il a vomi… Merci la SNCF \ Transilien !

    • StephanePasser en mode normal dit :

      De plus, il n’y a même pas de toilettes dans les gares de banlieue alors descendre en chemin, EricBarthas… Je crois qu’il est envisagé d’en installer dans les stations de la future branche ouest du RER E (je me trompe, Hélène ?) mais ce sera sans doute des WC automatiques qui seront donc aussi très souvent HS et/ou risqueront d’être déjà occupés au moment d’un besoin pressant, comme vous dites !

    • Bonjour, en effet, c’est ce qui est prévu. Pour le moment, je ne sais absolument pas la forme que prendront ces toilettes.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Et dans le Francilien, pas de toilettes du tout ! Et je rappelle que cela avait grandement surpris MM. Huchon et Pépy lors de son inauguration…

    • MaxximanuPasser en mode normal dit :

      Bonjour,

      A titre personnel, les toilettes dans les trains de banlieue sont à proscrire absolument. Il ne s’agit que d’une sources de problèmes (odeurs, délis voire crimes…)
      Je crois que pour un trajet d’une heure, on peut se retenir !

      En revanche, je soutiens l’installation de WC automatiques (genre Decaux à Paris) dans les BV.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Maxximum, vous pensez que, pour un trajet d’une heure, on peut se retenir. Vous parlez sans doute pour vous mais que faites-vous des jeunes enfants, des personnes âgées ou souffrant de certaines pathologies, physiologiques ou psychologiques ? Et, si, un jour, vous digérez mal et avez envie de vomir ? De plus, certains usagers ne prennent pas qu’un seul train ou peuvent aussi venir d’un lieu où il n’y a pas de toilettes ! Par ailleurs, il arrive fréquemment qu’un train soit en retard ou supprimé et qu’on doive ajouter des minutes à son temps de parcours. Et puis, vous ne pensez pas que le confort ne doit pas régresser avec le temps ?
      Quant aux toilettes automatiques, je maintiens qu’ils sont insuffisants et souvent HS, notamment parce que beaucoup de gens ne savent pas lire qu’il faut laisser faire le nettoyage entre deux occupants…

    • MaxximanuPasser en mode normal dit :

      @Stéphane,

      Ayant moi même 2 enfants en bas age j’ai une petite idée de la logiqtique nécessaire ;-) Néanmoins, je maintiens qu’avant de voyager il faut prendre ses précautions. Pourquoi ? Parce que malheuresement les toilettes dans nos banlieues ce n’est pas possible.
      Les voyageurs sont des porcs, il faudrait une nettoyage systématique en bout de ligne et franchement je n’y crois pas: et d’autre part cela peut devenir trés dangeureux si vous croisez certains individus.
      On a tous en tête des faits divers avec cas de viols dans ces toilettes.

      C’est sans doute triste, mais c’est la réalité. Je ne vois pas comment la SNCF pourra seule transformer le comportement d’une société qui se laisse aller.

    • Honnêtement je préfère voir des dames qui terminent leur maquillage que des personnes qui se curent le nez, pètent (oui vous avez bien lu), ou encore éructent à la face !

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Franck, je ne suis pas sûr qu’on puisse totalement contrôler ses flatulences ! :)

    • Exceptés les personnes malades ou les personnes âgées, ces choses la peuvent se contrôler. Dans les cas que j’ai rencontré, la personne en bonne santé se levait volontairement de son siège pour se soulager, et se rassoit le plus simplement du monde, comme si cela était normal…

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Bonjour, n’hésitez pas à me faire remonter des informations, je ne manquerai pas de les faire parvenir à la responsable qualité à bord qui veillera à identifier la rame et la voiture afin de signaler le problème au centre de maintenance.

  5. Alec dit :

    Moi je suis contente, j’ai été contrôlée 1 fois cette semaine entre Asnières et Ermont !! En deux ans à un rythme au moins égal à 2 trajets par jour sur ce tronçon, c’est la toute première fois. Pourvu que ça dure. Avant, j’utilisais la ligne L et j’étais contrôlée au minimum 2fois par semaine, parfois même 2 fois sur le même trajet entre Asnières et maisons laffitte (changement de train à Becon). La répartition des agents laisse songeur…

  6. Lolo78 dit :

    Le problème des contrôles c’est surtout les contrôles en gare, ils font perdre du temps alors qu’il y a déjà de gros bouchons aux portiques pour sortir ou entrer en gare, parfois on est à 5 mn près avec les enfants à déposer à l’école ou à récupérer le soir.
    Bref, on rajoute du stress et des soucis alors qu’on en a déjà beaucoup avec les transports en commun…

    • Bonjour, je comprends bien qu’ils peuvent vous faire perdre un peu de temps mais nous avons grâce à cela la possibilité de contrôler parfois plusieurs trains à l’arrivée ou au départ d’une gare. Ce qui ne serait pas le cas si nos équipes étaient à bord d’un seul train. Dans ce cas, il s’agit certes de lutte anti-fraude mais c’est également intimement lié à sûreté. Plus nous sommes visibles d’un grand nombre de voyageurs plus la tranquillité est préservée.

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Plus la tranquillité est préservée… sur le lieu de contrôle.
      Un contrôleur sur un quai, c’est un contrôleur en moins dans un train !

  7. Parménide dit :

    Bonjour,
    Je suis nouveau sur la ligne J, et je me demande comment peut-on faire lorsque l’on a une envie pressante d’aller aux toilettes ?
    Même si on pouvait se retenir jusqu’à la gare suivante (pas gagné), ce qui nous ferai perdre pas loin de 30 min, il ne me semble pas qu’il y ait de toilettes dans aucune gare hormis le terminus !!
    Que reste-t-il ? Se faire dessus, s’humilier et indisposer tout un wagon (oui dans ces conditions je pense que « wagon » est le bon mot) ? (J’ai de la chance de ne pas avoir eu à le vivre ni à le supporter, mais il semble, au regard des témoignages, que ça existe, et ce n’est malheureusement pas étonnant dans ces conditions)
    Je repose donc ma question, quelle solution est-il proposé à l’usager pour « la tranquillité des voyageurs » ?

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Parménide, en effet, c’est un pb important et qui ne se posait pas autrefois !
      Il faut toutefois distinguer selon le matériel : dans les Rames Inox Banlieue (RIB), matériel sans étage, il y a toujours un cabinet classique de toilettes par voiture mais ce type de rames est appelé à disparaître et à être remplacé par le Francilien qui, au grand étonnement de MM. Huchon et Pépy lors de son inauguration, il y a quelques années à la gare du nord, ne comporte pas de WC. Pour ce qui est des trains à deux niveaux (VB2N), avant leur rénovation, il y avait aussi un cabinet classique de toilettes par voiture (7 à l’époque, avant de les atteler à des loco plus longues) mais, depuis l’installation de la clim’ qui nécessitait de l’espace, il n’y en a plus que 3 (soit dans 1 voiture sur 2, dont la voiture-pilote qui est maintenant fermée le soir et le week-end !) et, de plus, trop sophistiqués (à évacuation différée) et donc trop souvent HS.
      Pour ce qui est de la gare St-Lazare, les toilettes sont payantes alors que les loyers des nombreuses boutiques qui l’ont transformée en centre commercial pourraient largement contribuer à les financer ! Mais Transilien, ne se sentant pas concerné, a déjà ignoré cette suggestion et renvoyé à la responsabilité de Gares et connexion…
      Peut-être faudrait-il s’adresser à nos élus régionaux qui devraient normalement souhaiter une société du “care” (cf le discours politique de Martine Aubry) ? :)

    • Stéphane, ou avez-vous appris que MM. Huchon et Pépy se sont étonnés de l’absence de toilette dans le Francilien ? Loin de moi de vouloir mettre votre parole en doute, mais il paraitrait que c’est le STIF lui-même qui a demandé au constructeur qu’il ‘y ait pas de toilette, jugeant que les trajets effectués par ces trains étant courts. Il me semble au contraire que Monsieur Huchon semblait bien au courant de l’absence de ces commodités.

      Parménide, j’ai surpris plusieurs fois des personnes en train d’uriner dans l’espace réservé aux vélos d’un train, faute de WC disponible. Absolument dégoutant, je vous l’accorde, mais on ne pourra pas jeter la pierre à la personne qui ne pouvait plus se retenir…

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Franck, si je me souviens bien, je l’avais lu dans La vie du rail, à l’époque de cette inauguration. A moins que je ne l’eusse vu au journal régional de France 3…
      Je propose d’installer des pots de chambre dans ces espaces réservés aux vélos ! :)

    • Merci pour la réponse Stéphane.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Jérémy dit :

      Question soulevée régulièrement, et encore très récemment.
      Encore plus que pour les « envies pressantes », la question se pose aussi en cas de voyageur malade.

      Pour compléter ce que dit Stéphane, dans les RIB les toilettes sont quelque fois accessibles (il faut monter dans la bonne voiture) mais dégueulasses. Dans les trains à 2 niveaux, elles semblent toutes fermées (je n’ai pas la prétention d’avoir silloné tous les VB2N de la région ;)).

      Plus étonnant, dans les TER Haute-Normandie au départ de St Lazare, de très nombreuses sont régulièrement hors service (principalement dans les trains « récents » à 2 niveaux). Plutôt gênant quand on voit la longueur de ces trajets …

    • Tout à fait Jérémy, et c’est un réel problème.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

Les commentaires sont fermés.