MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Ligne J, soyez vigilants, des travaux à prévoir en soirée.

28
Publié le 27/09/2013

Logo-pelle-travaux-vertBonjour à tous, les travaux se poursuivent :

  • Ligne J : Mantes la Jolie jusqu’au 13 oct

Des travaux en gare de Mantes la Jolie modifient la circulation des trains sur les axes Paris Saint-Lazare – Mantes la Jolie via Conflans Sainte-Honorine et Paris Saint-Lazare – Mantes la Jolie via Poissy – les nuits  dimanche 29 / lundi 30 septembre, de 00h30 à 06h00.
Un service de bus de substitution est mis en place, entre Epône Mézières et Mantes la Jolie, et entre Mantes la Jolie et Meulan Hardricourt, avec desserte des gares intermédiaires.
Plus d’informations sur les horaires

  • Ligne J : Asnières-Le Stade du 24 sept au 04 oct

Des travaux entre les gares d’Asnières sur Seine et Le Stade modifient la circulation des trains sur  les axes Paris Saint-Lazare – Mantes la Jolie via Conflans Sainte-Honorine et Paris – Ermont Eaubonne – les nuits depuis le 23 septembre jusqu’au vendredi 4 octobre / samedi 05 octobre 2013 sauf les nuits du samedi 28 septembre / dimanche 29 septembre et dimanche 29 septembre / lundi 30 septembre, de 22h00 jusqu’à la fin de service.
Les trains sont sans arrêt entre Asnières sur Seine et Argenteuil dans les deux sens de circulation.
De plus, sur l’axe Paris – Ermont Eaubonne, les trains sont terminus – origine en gare d’Argenteuil.
Une substitution routière est mise en place entre Asnières sur Seine et Ermont Eaubonne dans les deux sens avec desserte de toutes les gares intermédiaires.
Plus d’informations sur les horaires

 

28 commentaires pour “Ligne J, soyez vigilants, des travaux à prévoir en soirée.”

  1. usagé_blasé dit :

    Bonjour,
    Juste pour vous signaler que l’appli transilien fonctionne fort mal pas aux heures de pointes. Pourriez vous transmettre aux équipes en charge page info trafic + prochain trains.
    Pour info, sur la même connexion wifi le site transilien fonctionne OK. Probablement pas suffisamment de serveurs pour absorber les pics de demandes.
    Il existe une alternative utiliser l’appli SNCF direct.

    • Bonjour, merci, j’ai transféré votre commentaire à mon correspondant de la direction Transilien qui est en charge de cette application.

    • Hector dit :

      Je constate avec plaisir que la transmission interne d’information est possible à la SNCF. Avez-vous également fait remonter ma question (ci-dessous) à M. Pepy ? Merci d’avance !

    • Bonjour, il me semble vous avoir déjà répondu. Sachez que vous pouvez écrire à Mr Pépy au siège de la SNCF, 2, place aux étoiles, 93633 La Plaine Saint Denis. Sans attendre de parcourir l’ensemble de la ligne J, Il semble qu’il est bien conscient de l’importance d’agir.
      Dans le projet qu’il vient de présenter ces derniers jours (la stratégie de l’entreprise pour les sept ans à venir), Il souhaite une hausse de la qualité pour les transports de proximité, que le niveau de satisfaction clients des trains du quotidien soit égal à celui du TGV. L’Ile-de-France est pour lui une priorité nationale.

    • Hector dit :

      Je vous demande, poliment mais très fermement, de transmettre personnellement à M. Pepy, et sans atermoiements supplémentaires, la très simple question que je lui pose par votre intermédiaire (je me contenterai d’un seul chiffre en réponse : le nombre de trajets effectués par M. Pepy en 2012 et 2013 dans un train de banlieue aux heures de pointe : 400, 100, 20, 3 ? ce n’est tout de même pas un secret d’Etat, et je ne demande aucun commentaire du chiffre donné en réponse). Merci de me confirmer que vous le ferez d’ici demain soir – ou de m’expliquer si vous en êtes empêchée par une directive interne, que je souhaiterais dans ce cas connaître.

    • Bonjour, et je vous réponds poliment également, si vous souhaitez obtenir une réponse à votre question, vous pouvez le contacter directement à l’adresse indiquée. Je ne peux pas mieux faire. Je ne vais pas envoyer un mail à Mr Pépy pour lui poser votre question, si tous les agents sollicitaient le président dès qu’ils ont une question tout cela serait ingérable, j’imagine que vous pouvez facilement le comprendre. Il est possible de le solliciter par courrier et vous obtiendrez la réponse à votre question.

    • Hector dit :

      Madame Larrouy,
      avez-vous enfin transmis ma question ? C’est ma cinquième relance, ce qui n’est guère acceptable. Craignez-vous à ce point que la réponse soit embarrassante pour M. Pepy ? La manière façon de dissiper le doute (qui croît de jour en jour sur la connaissance réelle que peut avoir le président de l’effarante incurie des transports suburbains) est de communiquer très factuellement sur le nombre de fois où ledit président a emprunté un train de banlieue aux heures de pointe.
      Ce matin : indescriptible chaos à la gare Saint-Lazare, des milliers d’heures collectivement perdues… Quelques questions :
      1. Qui est le responsable ?
      2. Quelle est la nature exacte des sanctions prévues ?
      3. Quel la nature précise du plan d’action lancé afin que cette situation ne se reproduise pas ?
      4. PERSONNE ne semble avoir pensé à faire faire des arrêts supplémentaires aux rares trains qui circulaient. Exemple : aucun train pour Corbevoie affiché vers 8h10 ; en revanche un train direct La Défense et St-Cloud a roulé à vitesse très réduite, sans s’arrêter, devant les quais bondé d’Asnières, Bécon et Courbevoie : peut-on demander un peu d’intelligence ?
      J’attends vos cinq réponses par retour.

    • Bonjour, pour la dernière fois, n’attendez pas de ma part une action concernant Mr Pépy. J’ai expliqué ma position et vous avez toutes les informations utiles pour le contacter. Vos questions concernent la ligne L, je vais cependant directement vous répondre. Il y a eu une restitution tardive des voies à la suite des travaux hier matin. La mise en place d’un aiguillage a pris plus de temps que prévu. Il y a donc eu des perturbations importantes. C’est le contrat qui nous lie au Stif qui va définir le niveau des sanctions financières. De plus, une enquête est en cours pour en tirer les enseignements nécessaires . Au niveau du plan de transport, la mise en place des omnibus aurait encore plus engorgé le système avec comme conséquence une desserte quasi nulle sur les missions Saint Nom Bretèche et Versailles. Le COT a alors mis en place le plan de transport le plus pertinent vis à vis de la réduction de capacité qu’il y avait. Il faut savoir que les missions omnibus St Cloud étaient supprimés ce qui a provoqué la mise en place d’arrêts supplémentaires sur Bécon , Courbevoie et Asnières ( Le Val d’Or, Suresnes et Puteaux étant desservis par la ligne U ) . Le plan de transport était constitué ainsi : dans le sens Paris Province les missions St Nom la Bretèche marquaient des arrêts à Asnières , Bécon, Courbevoie, la Défense. Les missions Paris Versailles marquaient des arrêts à Bécon et Courbevoie (Asnières – Paris étant desservis par des trains de la J et de la L branche Cergy).

    • Bonjour, il me semble que vous n’avez pas lu ma réponse en détails.
      Question 1, une enquête est en cours. Question 2 : C’est le contrat qui nous lie à l’autorité organisatrice qui va définir le niveau des sanctions financières. Question 3 : une enquête est en cours pour en tirer les enseignements nécessaires.

    • Hector dit :

      La réponse que vous faites ce jour à 9h52 (sans insérer de cartouche « Répondre », ce qui est remarquable d’élégance) à ma demande maintes fois formulée est inappropriée, et l’argumentation justifiant votre dérobade manque de la plus élémentaire logique. Il ne s’agit pas de relayer TOUTES les questions à M. Pepy, mais UNE question particulière qui LE concerne personnellement dans sa relation avec TOUS les usagers-victimes de la SNCF. Il est tout à fait important que la réponse, quelle qu’elle soit, soit largement publiée. Merci donc de relayer cette question au plus vite. Ceci constitue ma sixème relance. Votre refus de transmettre est de plus en plus troublant, et témoigne d’un mépris assez effarant à l’égard de ceux qu’on hésite désormais à désigner comme vos clients.
      Par ailleurs, j’attends aussi les réponses aux questions posées ce matin à 9h19 à la suite de la situation catastrophique constatée à Saint-Lazare.

    • EricBarthas dit :

      @Hector,
      l’absence du bouton répondre est une caractéristique du blog, pour éviter d’avoir des réponses de réponse de réponse de réponse…

      Une information d’ordre général, les adresses mail en entreprise prennent 2 ou 3 formes dont
      prenom.nom (at) entreprise.com
      initialenom (at) entreprise.com

      Si vous connaissez le nom complet de votre interlocuteur, vous pouvez essayer d’envoyer les messages en utilisant ces formes, si c’est faux vous recevrez un message d’erreur.

    • Hector dit :

      @EricBarthas
      Merci ! Toutefois je ne désespère pas encore de recevoir une véritable réponse de Mme Larrouy, qui jusqu’à présent a dépensé beaucoup d’énergie à justifier ses absences de réponse.

    • Hector dit :

      Je suis désolé de ne pouvoir accepter votre dernière réponse, qui maintient le cap de votre étrange tactique d’évitement sur la question que je vous ai demandé de transmettre à M. Pepy. Ceci constitue donc ma septième relance. L' »explication » de votre position n’en est pas une : parler d’une situation « ingérable » s’agissant de la SEULE demande de cette nature jamais formulée sur ce blog par l’un de vos usagers-victimes relève de la plus extrême fantaisie. L’énergie dépensée à ces « explications » oiseuses serait mieux utilisée si vous consentiez enfin à adresser un très simple mail à M. Pepy ; cela ne devrait pas vous prendre plus de 2 minutes, et il est insupportable d’avoir à mendier un geste aussi simple de votre part.
      Je vous serais par ailleurs reconnaissant de répondre à mes 4 autres questions. Vous n’avez en effet répondu qu’à la dernière, d’une manière qui hélas ne reflète pas la réalité que j’ai pu constater à mes dépens : j’ai bien pris un train de PSL à La Défense, qui a circulé à une vitesse d’escargot, ne s’arrêtant ni à Bécon, ni à Courbevoie, et AUCUN train pour Courbevoie n’était annoncé au moment de mon départ de Saint-Lazare.
      Je reste donc dans l’attente des réponses à mes 5 questions.

    • Hector dit :

      Madame Larrouy,
      j’ai lu votre réponse avec la plus extrême attention, et ne puis me satisfaire de son inconsistance (du type « une enquête est en cours »…). Les débats institutionnels entre SNCF et STIF ne sont d’aucun intérêt pratique pour les usagers-victimes. La question que je pose se réfère à la responsabilité INDIVIDUELLE, et aux sanctions prises contre LE responsable. Si vous ne traitez pas la question à ce niveau, vous ne sortirez jamais de l’état de déliquescence généralisé des transports de banlieue. De même pour la question pour laquelle je vous adresse la HUITIEME RELANCE : quelle est l’expérience PERSONNELLE de M. Pepy en matière de transports suburbains aux heures de pointe depuis début 2012 ? C’est aussi intéressant que de savoir si Tricatel (« L’aile ou la cuisse ») pouvait supporter l’immonde nourriture dont il inondait le marché.
      En ce qui concerne la question 3, merci de me préciser la date prévue de la conclusion de l’enquête, et QUI en est responsable ? Sur la question 4, d’une grande importance pratique, que comptez-vous faire CONCRETEMENT et sous quels délais pour insuffler une petite dose d’intelligence dans la gestion des cacophonies ferroviaires que vous nous faites subir presque quotidiennement.
      Hector vous salue, casque bas.

    • Bonjour, je ne vais pas vous renseigner sur le sujet pour plusieurs raisons, ce dossier n’est absolument pas traité par l’établissement des lignes L,A,J mais par la branche Infrastructures qui travaille pour le compte de RFF et je ne sais donc pas quand cette enquête va aboutir. De plus, il s’agit d’un sujet interne à l’entreprise et il n’est pas question de le traiter sur ce blog. Ne pensez-vous pas qu’il en serait de même dans de nombreuses autres entreprises ? Et pour finir, n’attendez plus de réponse de ma part concernant Mr Pépy, je pense avoir été très claire, j’ai fourni l’ensemble des éléments qui vous permettraient d’aller au bout de votre démarche.

    • Hector dit :

      Non, madame Larrouy, vous n’avez pas été claire sur les raisons qui semblent vous interdire de transmettre ma question à M. Pepy sur le nombre de ses trajets ferroviaires suburbains aux heures de pointes depuis 2012. Cette dérobade persistante me laisse perplexe : est-elle due à un règlement interne qui fait de cette information une donnée confidentielle ? (et alors pourquoi ?), craignez-vous des conséquences professionnelles négatives pour votre personnne si vous transmettez cette demande ?, s’agit-il (mais je n’ose le croire) d’une pure attitude de désinvolture de votre part ? Je vous adresse donc par ce billet ma NEUVIEME relance.
      Sur les autres questions, votre absence de réponse est éloquente : circulez, bons usagers, et laissez les administrations mener leur enquête… Je vous signale simplement que nous ne parlons pas de n’importe quelle entreprise, mais d’un se(r)vice public, ce qui non seulement justifie mais doit imposer un contrôle par les citoyens-usagers-victimes. Par votre non-réponse, vous refusez ce principe de contrôle, ce qui n’est pas acceptable.
      Merci de revoir votre copie sur l’ensemble des questions posées.
      Bien à vous,
      Hector

  2. Hector dit :

    J’insiste, Madame Larrouy, pour que vous preniez votre courage à deux mains et transmettiez ma demande à M. Pepy : combien de fois celui-ci a-t-il pris un train de banlieue aux heures de pointe en 2012 et 2013 ?
    Je comprends que vous ne soyez pas en contact avec lui, mais j’imagine que la SNCF n’est pas à ce point désorganisée que vous ne puissiez lui faire passer une aussi simple question.
    Vous ne cessez de répéter que la qualité de service est une des préoccupations de M. Pepy. AUCUN usager n’en constate la traduction dans les faits. Il est donc ESSENTIEL que nous sachions le degré de connaissance directe que M. Pepy peut avoir de l’état d’extrême dégradation des services qui lui tiennent tant à coeur.
    Faute de réponse claire, nous serons obligés de lancer le slogan « Pepy, le Tricatel de Transilien ». Cela devrait prendre assez rapidement.

  3. challenger_frPasser au statut dit :

    Des travaux sont à prévoir sur l’automate en gars de Chars car il est HS (constat fait à 12H11 et à 19H34) (bloqué au niveau du bios system => J’ai une photo si vous le désirez à vous transmettre par mail), la gare étant ouverte de 06H30 à 13H30 et donc fermée le week-end et les après-midi en semaine, ce soir je n’ais pas pu renouveler mon pass Navigo et certains « clients » ont dû monter dans le train sans titre de transport. heureusement pas de double contrôle des titres de transport par 2 équipes qui se sont mises sur la même mission (10H57 au départ de PSL vers Gisors). Premier contrôle au départ de PSL et le second des contrôleur sont monté dans le train à la station La Frette-Montigny. La seconde équipe était embêté de ne pas pouvoir faire du chiffre (termes employés par les contrôleurs) du fait de la première équipe. Y a-t-il donc une « saine concurrence entre les contrôleurs sur la ligne J ?

    • Bonjour, désolée pour ma réponse tardive, j’ai mis votre commentaire de côté et j’ai ensuite perdu un peu de temps pour vous répondre. Il n’y a pas d’objectif financier. Par contre, il y a des objectifs sur la quantité des interventions de contrôle.

  4. BadCormeilles dit :

    Lors du conseil municipal du 25 septembre 2013, les élus ont voté une motion relative à la ligne J du transilien.

    Le service SNCF de la ligne transilienne J s’est considérablement dégradé depuis ces derniers mois. Les études du STIF le constatent. Cette ligne est le moyen de transport indispensable pour des milliers d’habitants de l’intercommunalité se rendant chaque jour à leur travail.
    Malgré de nombreuses démarches auprès de la SNCF et du STIF, la qualité du service demeure insatisfaisante eu égard au prix supporté par les utilisateurs.

    Il est proposé au Conseil Municipal de voter la motion suivante :

    Considérant que la qualité de service proposée par la Société nationale des chemins de fer aux Cormeillais, Frettois et Herblaysiens usagers de la ligne J est fortement dégradée, de façon continue et quotidienne, notamment depuis octobre 2012, ce qui est absolument inacceptable sur une telle durée,

    Considérant en particulier que de nombreux trains, souvent aux mêmes horaires, sont supprimés aux heures de pointe du matin et du soir, au dernier moment, prenant les habitants de Cormeilles-en-Parisis, de la Frette-sur-Seine et d’Herblay littéralement en otage dans leurs déplacements domicile-travail ou domicile-établissement d’enseignement, au risque qu’ils aient à subir les conséquences graves des retards répétés qui leur sont imposés dans leur vie étudiante ou professionnelle,

    Considérant que la sécurité même des usagers de la ligne J est en cause, tant du fait de la surcharge des voitures des trains qui circulent que des échauffourées entre voyageurs qui se produisent régulièrement dans les gares en aval de Cormeilles-en-Parisis, et qui sont connues de la police ferroviaire, qui intervient régulièrement,

    Considérant que les indicateurs de ponctualité sont eux-mêmes catastrophiques sur la ligne J, avec, par exemple, un taux de 84,9% de janvier à avril 2013,

    Considérant que ces indicateurs se sont dégradés continûment par rapport à 2011, puis par rapport à 2012 (87,2% en moyenne),

    Considérant que malgré les très mauvais indicateurs enregistrés par le STIF sur la ligne J, aucune mesure n’a été prise pour accélérer depuis 2009 la mise en service des nouveaux matériels « Franciliens », qui a même été retardée d’un an, au profit de la ligne M ; l’achèvement du renouvellement du matériel n’est prévu que début 2016,

    Considérant que le Président de la SNCF écrivait le 10 février 2013 « que la ligne J a particulièrement souffert depuis le mois d’octobre 2012 » et annonçait « le rétablissement d’une situation normale le plus rapidement possible »,

    Considérant que le Président de la SNCF écrivait le 23 mai 2013 que « les locomotives de la ligne rencontrent, depuis plusieurs mois, des problèmes de fiabilité qui limitent leur disponibilité en heure de pointe » et qu’il s’engageait à résoudre cette difficulté particulière « d’ici le début de l’été »,

    Considérant que les mesures annoncées par le Président de la SNCF dans ces deux courriers n’ont manifestement pas eu les effets que les usagers étaient en droit d’en attendre, et que la qualité de service ne s’est pas améliorée,

    Considérant que le Ministre délégué chargé des transports écrit le 27 juin 2013 que « des discussions entre Transilien et le STIF sont en cours concernant un possible renforcement de l’offre de service sur cette ligne », sans aucune autre information aux élus locaux, et alors que le vrai sujet est d’abord de respecter et d’honorer l’offre de service théorique existante,
    Considérant que le contrat 2012-2015 entre le STIF et la SNCF, centré autour de la qualité de service, reste à l’évidence lettre morte s’agissant de la ligne J et spécialement à la ligne Paris-Saint-Lazare/Pontoise,

    Considérant qu’il appartient en conséquence au STIF d’en tirer toutes les conséquences, de pénaliser la SNCF en vertu des dispositions contractuelles précitées et de rétrocéder aux usagers maltraités, qui paient chaque semaine ou chaque mois un abonnement sans bénéficier en retour du service qui leur est annoncé, une part de ces pénalités,

    DEMANDE INSTAMMENT AU STIF, EN SA QUALITE D’AUTORITE ORGANISATRICE DES TRANSPORTS EN ILE-DE-FRANCE :

    DE VEILLER dès à présent à l’arrêt des suppressions trop régulières de trains depuis et vers Paris aux heures de pointe de la ligne J nord.

    D’INFORMER dans les meilleurs délais le Président de la CALP du montant des pénalités infligées à la SNCF au titre du non-respect flagrant de ses obligations contractuelles en matière de qualité de service sur la ligne J nord.

    DE PRENDRE TRES RAPIDEMENT LA DECISION d’affecter ces pénalités au remboursement d’une part du coût pass navigo et des autres abonnements, y compris annuels, aux usagers concernés.

    • Thomas L. (@ookook) dit :

      Conseil municipal de Cormeilles je présume? Des gens bien… J’en transmets une copie à M. Doucet, premier magistrat d’Argenteuil.

    • Marion V dit :

      En ce qui concerne M. Doucet (également député), voilà ce que j’ai trouvé sur le site de l’assemblée nationale:

      Question écrite n° 35131 publiée le 30 juillet 2013
      transports ferroviaires – transport de voyageurs – transilien. ligne J. fonctionnement

      M. Philippe Doucet appelle l’attention de M. le ministre délégué auprès du ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche, sur les nombreux dysfonctionnements qui affectent la ligne J du transilien, reliant notamment Paris-Saint-Lazare aux deux gares d’Argenteuil (celle du centre-ville et celle du Val-d ‘Argent). Face à une fréquentation en constante augmentation, les moyens mis en place sur cette ligne sont encore insuffisants tant en termes de fréquence de passage des trains que de types de trains (trop peu de trains à deux étages) et de solutions de remplacement en cas de défaillances de service. Garantir des conditions de transports sûres serait cohérent avec, d’une part, la diminution constante de la place des voitures individuelles dans le cœur de la région parisienne et, d’autre part, le tassement du pouvoir d’achat, l’un et l’autre amenant de nombreuses catégories de population à emprunter les transports en commun. Il lui demande donc de bien vouloir lui confirmer l’engagement de l’État dans ce dossier, les décisions envisagées et les échéances de ces dernières.

  5. BadCormeilles dit :

    Oui, c’est une motion du conseil municipal de Cormeilles.

  6. xavier dit :

    Bonjour,

    Apparemment ces travaux continuent en matinée. J’ai mis ce matin 1h50 pour faire Conflans – La Défense via Saint Lazare…

    • Thomas L. (@ookook) dit :

      Je confirme. J’ai eu l’honneur de m’engueuler avec mon patron qui commence à douter de mes dire sur la déliquescence de cette ligne… Mme Larrouy, si je devais perdre mon job par la faute de la SNCF, et donc par voie de conséquence, la vôtre (je vous rassure, j’ai bien trop de valeur à mon poste pour que ce ne soit envisageable), soyez sûre que je vous citerai comme témoin d’un magnifique procès que je ne manquerai pas de rendre le plus médiatique possible.

    • EricBarthas dit :

      Même cause, même conséquence.
      Mon Juziers-PSL a finalement été terminus à argenteuil, où nous attendait un autre VB2N déjà bien plein.
      Nouveauté toute fois, nous avons desservi la gare d’asnières alors que l’adc nous a annoncé que le train serait direct psl.

      Une belle cacophonie ce matin.
      Je suggère que les travaux fassent la trève automnale et hivernale, il y aura d’autres facteurs pour provoquer d’autres perturbations : feuilles mortes, pluie, neige, verglas, froid…

    • Jérémy dit :

      50 minutes pour faire Courbevoie-La Defense ce matin (ou c’est sur la même commune …) via la L. Soit du 4,8 km/h, je regrette de ne pas y être allé à pieds.

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Marcher, c’est bon pour la santé Jérémy.
      Je pense que vous devriez faire une lettre de remerciement à M. Pepy et Mme Larrouy pour vous avoir fait faire les 10.000 pas/jour conseillés par l’OMS !

Les commentaires sont fermés.