MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

La tranquillité des voyageurs sur la ligne J, épisode 1

147
Publié le 26/09/2013

Interdiction_fumerBonjour à tous, suite à des alertes émises par les équipes des gares, des trains et par des voyageurs sur les axes Mantes via Poissy et Mantes via Conflans, concernant l’augmentation des incivilités, des dégradations et des signaux d’alarmes déclenchés abusivement, un plan d’actions renforcé a été déployé sur votre ligne depuis le début de l’année.

  • Sécurisation des espaces à bord en soirée et les week-ends
  • Opérations Tranquillité : Mobilisation de tous les acteurs internes
  • Opérations « Bien voyager ensemble »  Sensibilisation des voyageurs
  • Présence renforcée des acteurs de la sûreté et de la fraude
  • Poursuite du déploiement de la vidéo protection
  • La sensibilisation en milieu scolaire

Aujourd’hui, je ne vais pas détailler chacune de ces actions. Je le ferai mais dans le cadre de plusieurs billets. La première question, c’est depuis que certaines de ces mesures sont en place, sont-elles efficaces ?
Oui, sur plusieurs points. L’intérêt est multiple, il y a bien évidemment, tous les bénéfices de la prévention, la lutte contre la fraude et les incivilités avec les régularisations qui, nous l’espérons, sont dissuasives. Il y a aussi le travail inter-métiers, qui favorise les échanges, la réactivité et la qualité des interventions pour que tous les voyageurs se sentent en sécurité.

Les 1ers résultats sont positifs et encourageants, les signaux d’alarme tirés abusivement sont en recul. Nous notons une baisse de 10% depuis le début de l’année 2013 par rapport à la même période 2012. Grâce aux opérations de sensibilisation en interne, (les rencontres avec les agents, médias internes), les signalements de faits d’incivilités sont systématiquement remontés et ainsi les actions sont encore mieux ciblées.

C’est l’étude de l’ensemble des signalements, gares, rapports des équipes (contrôle, sûreté),  signalements des voyageurs (courrier ou blog) qui permet de répartir nos moyens aux bons endroits.

La première, des actions, le point 1 « Sécurisation des espaces à bord en soirée et les week-ends » vise à accroitre la tranquillité des voyageurs.

Régulièrement, on nous signale que des personnes se regroupent pour fumer dans la première voiture (au départ de Paris). Cette voiture sera donc dorénavant fermée définitivement tous les jours à partir de 21h, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés. En plus, des actions fortes qui sont actuellement menées sur la ligne J, nous espérons que cette nouvelle mesure permettra de réduire de façon significative, ce type d’incivilités.

 

147 commentaires pour “La tranquillité des voyageurs sur la ligne J, épisode 1”

  1. Thomas L. (@ookook) dit :

    Oh oui! La « vidéo protection »! Que j’aime ces caméras avec personne derrière, vendues une fortune, alors qu’on manque de personnel et de moyen pour entretenir ou même faire rouler les trains… On a les moyens qu’on veut bien se donner…

    • Jérémy dit :

      Thomas,
      J’ai moi-même été victime d’une « incivilité » dans un Transilien J il y a quelques temps, et la vidéosurveillance a permis d’en retrouver les auteurs et de les sanctionner.
      Je n’en déduis pas que c’est la solution miracle à tous ces problèmes, mais cette expérience personnelle a eu pour effet de réajuster mon opinion sur la vidéosurveillance …

    • Thomas L. (@ookook) dit :

      Pouvez-vous alors me décrire comment vous avez eu accès aux bandes? Personnellement, on m’a répondu « euh, je sais pas moi, vous dites quoi là? » du personnel sur-qualifié au Val d’Argenteuil… quand il y en a.

    • Bonjour, l’utilisation de la vidéo protection est régie par des textes légaux. Toutes les demandes d’exploitation des enregistrements ne peuvent émaner que :
      – d’une autorité judiciaire en charge de l’enquête (enquête de police, de gendarmerie ou instruction judiciaire),
      – de l’Etablissement dont dépend le site vidéoprotégé,
      – sur initiative de la Surveillance Générale de Paris Saint-Lazare, dans le cadre d’une enquête.
      Dès qu’un fait est signalé (voyageurs ou agents), ou qu’un besoin de surveillance est avéré, cet outil est utilisé.

    • Jérémy dit :

      Dans mon cas, l’accès aux bandes a été possible dans le cadre d’une enquête de police.

    • Lolo78 dit :

      Pourtant elles ont l’air de fonctionner. A Poissy nous avions des batailles entre bandes et autres dégradations (avec une armée de CRS quasiment chaque soir) et depuis qu’ils ont installé des caméras, nous n’en voyons plus.

    • picard dit :

      La vidéo protection rassure les décideurs, les bonnes gens…
      Mais lorsque l’on regarde de plus prés elle n’est guère efficace et ne peut remplacer une présence humaine.
      Je parle de personnel formé et compétent.
      Lorsque j’emprunte les transports en commun, je me sens plus en sécurité à Mexico DF que sur les lignes du Transilien. L’efficacité des contrôleurs de la Suge et de la Police Ferroviaire est remise en cause par Madame Larrouy qui nous annonce une série en plusieurs saisons pour renforcer la sécurisation des espaces à bord en soirée et les week-ends.
      Nous avons déjà par le passé subi des annonces de ce type sur les actions mise en œuvre par La SNCF, pour remédier à certains problèmes
      .Chacun est en mesure de vérifier quotidiennement l’efficacité de ces mesures et la justesse de l’analyse.
      Je conclurai en disant que lorsque l’on ne sait pas faire on ne dit pas que l’on vas faire…

  2. Roman952 dit :

    J’attends déjà et cela arrivera, ou les portes de la 1ère voitures (ou dernière dans le sens vers Paris) auront été oublié d’être déverrouillé le lundi matin et nous seront encore plus entassé qu’actuellement ! J’y mets ma main au feux !

  3. Thomas78Passer au statut dit :

    Tres septique sur la fermeture du dernier wagon, le problème sera reporté sur le wagon suivant, ou alors les fumeurs se repartiront sur tout le train, mais a mon avis ca va pas les arreter.

    Ils faudrait aussi rappeller sur le terrain l’interdiction de fumer sur TOUT les quais de saint lazare, ils y a encore trop souvent des fumeurs, parfois tout pres du quai transversal.

    Ce soir encore voie 20 (les mureaux 17h16), un fumeur a la 2eme voiture devant la porte, le fumée rentrait presque dans le train.

    • Jérémy dit :

      OUI !!
      Quand est-ce que la SNCF mettra en place les moyens pour sanctionner ces fumeurs sur les quais qui représentent la première et l’immense majorité des incivilités sur le périmètre « train de banlieue » ? Et c’est insupportable.
      J’avais déjà soulevé la question de la responsabilité de la SNCF sur le fait que l’interdiction de fumer dans les gare et sur les quais (lorsque applicable) n’était pas respectée … Une réponse cette fois Mme Larrouy ?

  4. Alec dit :

    Fumeurs plus que récurrents et souvent pas que du tabac, dans n’importe quel wagon. Je prends le train à contre sens de l’heure de pointe (ligne Ermont) , j’ai la chance de ne jamais être compressée dans mon train mais en revanche de nombreuses altercations :tentative de vol à l’arrachée, pluie de boules de papiers faits dans les 20minutes traînant par terre depuis le matin dans le train jetés dans le dos, insultes, etc etc. Jamais vu un seul contrôleur ni un seul agent de sécurité sur cette ligne depuis plus d’un an que je la prends au moins 2 fois par jour. Et je ne parle pas des wagons condamnés, des portes ne s’ouvrant pas ou des lumières éteintes dans plusieurs wagons d’affilé comme ce soir le 20h12 au départ d’ermont (les 3 cumulés)… Sécurisant au possible.

  5. Cedric dit :

    Bonjour

    A mon sens la seule solution efficace serait la présence systématique d’agents de sécurité dans chaque wagon et sur chaque quai….mais bonjour le cout !!!!

    La video pourquoi pas mais à condition de les visionner en direct afin d’identifier et interpeler les contrevenants avant qu’ils ne quittent le train.

    L’idee de fermer le dernier wagon pour empecher les fumeurs ne peut que les orienter vers d’autres wagons ou il y aura plus de monde

    Pour le reste pourquoi pas

  6. Nicolas LD dit :

    « Cette voiture sera donc dorénavant fermée définitivement tous les jours à partir de 21h, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés. »

    Whaou ! Belle démonstration de force… Vous ne pouviez pas trouver mieux comme couvercle sur la cocote minute. En gros les petits merdeux s’installeront dans le wagon d’avant et les gens normaux seront encore plus confinés et mal a l’aise.
    Pour ce qui est de la vidéo surveillance, dans les transports ça ne me choque pas. Il faut simplement que cela serve vraiment au agent de sureté pour agir plus vite. Sinon c’est notre pognon par les fenêtres…

    • Je suis dubitatif moi aussi. Condamner les voitures pilote ne feront que déplacer le problème dans les voitures suivantes. C’est le conducteur en revanche qui sera tranquille !

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Pour ce qui est de la tranquillité des conducteurs, qui, décidément, semblent beaucoup plus écoutés par la SNCF que le sont ses usagers, un dispositif de filtrage des fumées qui pénètrent dans la cabine de conduite n’était-il pas envisagé ? Qu’en est-il, Hélène ?

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Extrait d’un commentaire du 5 avril dernier de stephadc :
      “Suite à la réunion entre syndicats et direction d’hier , il a été décidé notamment:
      (…)
      Ligne J seulement:
      -Modification des rames VB2N avec installation du dispositif de service nuit(Voiture pilote interdite aux voyageurs)
      -Présentation d’ici 3 mois d’un prototype d’étanchéité des portes de cabines de voitures pilote suite à la présence de fumeurs en attendant des actions ciblées sur les trains de la ligne J.”
      Hélène, la décision de fermer la voiture-pilote le WE serait-elle liée à l’échec de la mise en place, pourtant programmée, de cette étanchéité ?

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Ou de la volonté de protéger le conducteur et de laisser les clients s’asphyxier…

    • Bonjour, il y a deux sujets, la modification des rames qui est en cours et le prototype d’étanchéité des portes qui est mis en place sur l’ensemble des rames VB2N.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Oui, Hélène, en effet, il y a deux sujets dans l’extrait du commentaire de stephadc que je cite mais la question que je vous pose ne porte que sur le second !
      Vous confirmez donc que ce dispositif d’étanchéité des portes du poste de conduite fonctionne désormais dans toutes les rames VB2N ?

    • Bonjour, oui, ce dispositif fonctionne et il est en cours d’installation sur l’ensemble des rames VB2N.

  7. Un agent SNCF m’a dit que sur la ligne de Conflans, il y avait régulièrement des signaux d’alarme tirés le matin, car dans un collège situé sur la ligne, les contrôles et interros écrites avaient lieu à la première heure. Les signaux d’alarme retardaient les trains, et les élèves arrivaient en retard en cours, échappant aux interros écrites. La SNCF a demandé au chef d’établissement de déplacer les contrôles et interros du matin. Résultat : les signaux d’alarme sont en net recule ! Bien vu, il fallait y penser.

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  8. StephanePasser en mode normal dit :

     » Régulièrement, on nous signale que des personnes se regroupent pour fumer dans la première voiture (au départ de Paris). Cette voiture sera donc dorénavant fermée définitivement tous les jours à partir de 21h, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés.  » :
    Hélène, je souhaite vivement que Transilien revienne sur sa décision de fermer systématiquement la voiture-pilote des VB2N le WE dans la journée ! Il est évident que le pb se reportera dans la voiture suivante. De plus, il y a aussi des trains particulièrement chargés le WE (je pense notamment aux retours de Paris en fin d’après-midi le samedi) et une telle décision aura pour conséquence de nous obliger à nous entasser un peu plus ! Déjà que depuis quelques années une voiture a été retirée de ces rames car les nouvelles locomotives étaient plus longues et ce, alors même que la fréquentation ne fait qu’augmenter, notamment avec le cadencement et le dézonage des samedis et dimanches… Et je ne vous dis même pas quand des travaux sur le RER A nous conduisent à devoir accueillir dans nos trains des voyageurs supplémentaires !
    Quand Transilien cessera-t-il de diminuer notre confort à bord de ses trains pouvant être utilisés pour un trajet de plus d’une heure ? WC la plupart du temps HS depuis la rénovation et maintenant moins de places les WE ! Les retards, supressions voire interruptions de service ne suffisent-ils pas à nous faire détester de plus en plus le train ?

  9. StephanePasser en mode normal dit :

    Cette décision de fermer la voiture-pilote le WE concerne-t-elle aussi les RIB ?

  10. StephanePasser en mode normal dit :

    De plus, en fermant cette voiture, L, A, J réduit, dans les VB2N, de 33 % les chances des usagers de pouvoir disposer d’un cabinet de toilettes ! Je parle de chances car c’est rare qu’un ou plusieurs ne soient pas HS…

    • LAMBERTPasser au statut dit :

      Bonjour Madame LARROUY, bonjour Stéphane,
      Je découvre, avec stupeur, cette décision RADICALE de fermer la voiture-pilote des VB2N à partir de 21 h le soir et pendant toute la durée du week-end.
      Au nom des nombreux groupes de randonneurs qui utilisent cette ligne J le week-end (et particulièrement les gares de La Frette, Herblay, Conflans, Triel, Meulan, Juziers, Epône Mézières, Pontoise, et toutes gares jusqu’à Gisors), je vous fais part de notre désapprobation la plus totale sur cette mesure. En effet, nous avons besoin de place dans ces trains, particulièrement chargés le dimanche après-midi en raison du dézonage du Pass Navigo. Nous avons donc pour habitude de nous répartir dans le train et, depuis que vous avez raccourci la longueur des rames à 6 voitures au lieu de 7 (à cause de la longueur des motrices BB27500), le nombre de places assises offertes se trouve considérablement réduit. En condamnant la voiture pilote, vous nous contraignez à voyager debout pour 1 trajet qui dure parfois 1 h (surtout pour la ligne Paris Mantes via Conflans où les trains sont toujours omnibus). De plus, l’accessibilité aux toilettes, comme le dit Stéphane, quand elles existent, ne sera plus possible en raison de cette fermeture. Donc, nous vous demandons de revoir votre décision et d’étudier d’autres solutions pour surveiller les contrevenants qui fumaient dans cette voiture : renforcement des brigades de la SUGE, etc. Bien cordialement.

    • Jérémy dit :

      Alors donc en fermant la 1ère voiture on va résoudre le problème des incivilités dans les trains.

      A quand la fermeture des salles d’attente de Pôle Emploi pour résoudre le problème du chômage ?

  11. phn60Passer au statut dit :

    Tout à fait d’accord avec ces commentaires, ce n’est pas comme ça que l’on va régler le problème!
    Il faut sanctionner très sévèrement les individus qui refusent de respecter les règles à commencer par le personnel lui même car il n’est pas rare de voir des contrôleurs fumer sur les quais de gare.
    J’en ai marre de ce pays où on applique le principe qui dit que ce sont les plus génés qui doivent partir…

  12. JerePasser au statut dit :

    Bonjour,
    Le problème est qu’il vont se mettre dans les autres voitures, sur la ligne P il a le méme problème, il faut renforcer les présences de la suge. Le lien ci dessous est un reportage sur les incivilités de la ligne J.
    http://videos.tf1.fr/jt-20h/2013/l-incivilite-dans-les-transports-8088618.html

    • Nicolas LD dit :

      Dans le mille, c’est exactement comme ça que ça se passe.

      Et combien d’agent sur le Quai 27 de PSL qui clopent à tous bout de champs.
      Je suis tout a fait d’accord avec le fait de sanctionner avec des amandes lourdes mais ces personnes là ne sont que rarement solvables….

    • Thomas78Passer au statut dit :

      Exactement, en plein dans le mille je reconnais tres bien la rame du 23h23 en direction de Mantes via Poissy que je prenais regulierement auparavant, ou ces sauvages n’hesitent pas a fumer et tout éteindre avant l’arrivée de la police en gare de Poissy, beaucoup de problemes a l’époque sur cet axe, ou un simple croisement de regard pouvait aller tres loin.

    • Les croisements de regard qui vont loin sont encore d’actualité ! J’en ai fais les frais ! Il y a deux ans si mes souvenirs sont exacts, j’étais sur une plateforme, et je regardais la centrale de Porcheville par la fenêtre. Il faisait nuit, et le reflet d’un jeune homme se trouvait au même endroit que la centrale. Il m’agressa verbalement en me demandant pourquoi je le regardais. Je lui répondis que je regardais la centrale. Il me dit que je le regardais par l’intermédiaire du reflet sur le vitre du train. C’était plus fort que moi, j’ai ri tant la situation était ridicule. J’ai tenté de le raisonner, mais rien n’y faisait, sa colère augmentait et je craignais pour ma sécurité. Il m’a plaqué contre la porte du conducteur, et j’étais sur le point de frapper pour demander de l’aide. Puis un jeune homme à peu près du même age que lui est descendu de l’étage, et lui a dit de me laisser. Au passage, il m’a dit de m’en aller, ce que j’ai fais sans demander mon reste…

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  13. chris78Passer en mode normal dit :

    on marche vraiment sur la tête … vous comptez supprimer un wagon entier ? ça n’a vraiment pas fait tilt quand vous avez pris cette décision que le problème se rencontrerait dans le wagon suivant ? et si ça se passe dans le 2ème wagon ? vous le fermerez également ? vous ne pouvez pas vous attaquer au problème plus sérieusement ? déployer des agents ? les bras m’en tombent !

  14. xavier dit :

    Pour éviter que les gens mettent leurs pieds sur les banquettes, je propose également qu’on les supprime et qu’on voyage debout, ca réglera le problème!

    C’est vraiment navrant… mais c’est malheureusement le reflet des institutions et de la République en général, on baisse son pantalon, on regarde ailleurs, surtout ne pas provoquer…

    • Lolo78 dit :

      C’est clair. Quelques amendes seraient bien plus efficaces. Ils se feraient taxés une première fois, peut être une deuxième mais ils arrêteraient la troisième fois…

      Les fumeurs sont nombreux sur les quais. Un rappel puis des verbalisations seraient sans doute bienvenues.

  15. nic' dit :

    Supprimer les médiateurs qui ne servent a rien et renforcer plutôt la sûreté ferroviaire qui elle est plus efficace !.

    • Jérémy dit :

      Et le bilan de ces médiateurs justement, quel est-il ?

      J’ai pratiqué la ligne J section Conflans-Mantes pendant 3 ans, je n’ai pas senti un apport flagrant en termes de tranquillité grâce à ces médiateurs …

  16. Bonjour à tous, je comprends et j’entends bien vos remarques. Nous avons constaté, et nous ne sommes pas les seuls, que lorsque nous avions des trains comme le Francilien (boa) ou bien des gares lumineuses sans trop de recoins, les incivilités sont en baisse. L’espace en question est confiné et le fait de se retrouver dans une voiture plus grande avec plus de voyageurs devrait avoir un impact. Nous misons sur le fait que ces voyageurs indélicats, une fois dispatchés dans les autres voitures se sentiront moins à l’aise et n’oseront plus fumer. Il n’y aura pas de problème de voiture inaccessible le matin car dès que la rame n’est plus sous tension, le système se déverrouille automatiquement. Ce dispositif sera mis en place uniquement sur les (VB2N) rames à étages. C’est, en effet, dans ces rames que nous rencontrons ce problème.

    • LAMBERTPasser au statut dit :

      Bonjour, merci pour votre réponse. Effectivement, vous avez raison et j’avais oublié la configuration particulière de cette voiture pilote VB2N : seul l’étage du haut comporte une salle en continu.
      Quant à l’étage inférieur, effectivement, il est « coupé en deux » par un bloc-armoire électrique. La conséquence, c’est que les fumeurs peuvent aisément s’y regrouper (surtout dans la partie de tête, la plus proche des conducteurs), car ils y sont « confinés ». Mais je persiste à dire, comme les autres blogueurs, que cette démarche punitive n’est pas une vraie solution. La seule solution, c’est d’augmenter le nombre de rondes des brigades de la SUGE. Votre argument selon lequel les incivilités sont en baisse dans les rames « boa » est, sans doute vrai, mais ceci voudrait dire alors que vous parlez des rames « boa » qui circulent sur la banlieue Nord, car vous ne pouvez, matériellement, pas avoir eu le temps de faire des statistiques sur des rames NAT Francilien qui n’ont roulé que pendant 1 mois et demi cet été sur la ligne L. Et pourquoi écrivez-vous à l’imparfait « lorsque nous avions des trains comme le Francilien », alors qu’il n’y en a jamais eu sur la ligne J (qui n’a connu que les rames Talbot, puis les RIB et RIO (non articulées et sans intercirculation) et les VB2N ? En toute cordialité.

    • Bonjour, je ne vais pas revenir sur l’emploi d’un temps plus qu’un autre. J’écris beaucoup sur le blog, ce genre d’erreur peu parfois m’arriver et je constate que je ne suis pas la seule à qui cela arrive. Je reprends « Nous avons constaté (Transilien), et nous ne sommes pas les seuls, que lorsque nous avons des trains comme le Francilien (boa) ou bien des gares lumineuses sans trop de recoins, les incivilités sont en baisse. » C’est tout à fait cela, je me base sur notre expérience (Transilien : ligne H) et celle d’autres transporteurs (ligne métro 14,…) avec qui il existe un partage d’expérience.
      Mettre un agent dans chaque train est aujourd’hui impossible, augmenter la présence de la SUGE pose les mêmes problèmes, nous n’avons pas un nombre d’agents illimités et nous devons les positionner en priorité sur des lieux ou dans des trains identifiés comme problématiques (grâce aux remontées quotidiennes des agents ou des voyageurs). Ils viennent également en soutien aux contrôleurs en cas de besoin (opération lutte anti-fraude).
      Je peux vous assurer que les agents de la SUGE sont positionnés au mieux tous les jours de l’année.

    • Nicolas LD dit :

      Pardonnez moi mais même si je comprends bien qu’il n’est pas facile de mobiliser un agent par rame (utopie) il faudrait au moins en ajouter…

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Hélène, comment faut-il comprendre votre phrase « Ils (les policiers de la SUGE) viennent également en soutien aux contrôleurs en cas de besoin (opération lutte anti-fraude). » ? Le travail des contrôleurs ne servirait-il pas systématiquement la lutte anti-fraude ? Que font-ils d’autre quand ils vérifient nos titres de transports ?

    • Bonjour, je parle des agents de la SUGE dont le travail n’est pas que la lutte anti-fraude. Une opération de contrôle est bien de la lutte anti-fraude.

    • LAMBERTPasser au statut dit :

      Bonjour Madame, je vous rassure, j’ai bien conscience qu’il va nous falloir arrêter d’échanger sur ce sujet de la voiture pilote, car chacun campe sur sa position.
      Je publie ci-dessous la réponse que j’ai obtenue du service clientèle du Transilien, mais qui ne me satisfait toujours pas. Cordialement à vous.

      « Je fais suite au message concernant la condamnation des voitures sur la ligne J.

      J’ai transmis votre message à la direction de la ligne J.

      Il m’a été confirmé qu’une réponse avait été apportée à ce sujet sur le blog de la ligne par Mme Larrouy qui dirige les lignes L, A et J : http://malignej.transilien.com/2013/09/26/la-tranquillite-des-voyageurs-sur-la-ligne-j-episode-1/

      Cette décision est une mesure pour limiter la présence de fumeurs dans les trains, et fait suite à des observations et des retours des voyageurs incommodés. Comme vous le savez, ces fumeurs sont une véritable gêne et de nombreux voyageurs nous sollicitent à ce sujet.

      Si des mesures de sécurité sont renforcées, il reste impossible de prévoir des patrouilles de la SUGE dans tous les trains, et bien sûr la ligne J n’est pas la seule concernée par ce problème, qui reste lié aux comportement d’une minorité d’individus qui nuisent à la qualité des transport.

      Je ne suis pas en mesure de vous indiquer si cette mesure à un caractère définitif, et je transmets votre témoignage à la direction pour qu’elle prenne connaissance de votre mécontentement.

      Je vous assure, Monsieur Lambert, que notre objectif n’est pas de nuire à la qualité des transports mais de mettre fin ou de limiter au maximum les incivilités qui dégradent les services à bord des trains de la ligne pour les voyageurs.

      Nous restons attentifs aux retours et aux critiques de ces derniers lorsque des actions sont mises en place et vérifions de prêt les résultats de chaque mesure prise, dans l’optique d’une amélioration.

      Je reste à votre disposition pour toute demande relative au réseau Transilien et vous souhaite une agréable journée.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Auparavant les voyageurs incommodés pouvaient éviter de monter dans la voiture-pilote et faire le choix du moindre risque « tabagisme passif » en s’installant dans une des 5 autres voitures. Désormais, cela leur sera imposé mais avec un risque plus grand de tomber sur des fumeurs irrespectueux (en effet, même si, comme nous l’a expliqué Hélène, certains usagers qui fumaient dans la voiture condamnée n’oseront peut-être pas le faire dans les autres, il y en aura forcément plus qu’avant) et la certitude d’être plus les uns sur les autres. La qualité des transports s’en trouvera donc dégradée ! Vous comprendrez donc ainsi que je considère que le raisonnement tenu par L, A, J ne tient pas.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Hélène, on voit que les responsables de la SNCF prennent rarement les trains dont ils ont pourtant la charge d’organiser le service !
      Pas plus tard qu’il y a deux semaines un samedi en fin d’après-midi et alors que la SUGE venait de quitter le train et que la voiture-pilote était condamnée, un groupe de jeunes n’a pas hésité à fumer (et, semble-t-il, pas du tabac !) dans un des halls de la voiture suivante où je me trouvais et alors même qu’elle était remplie de voyageurs ! Certains, comme fresh (pardon pour le procès d’intention mais je vous connais bien sur ce point ! :) ), vont peut-être me dire : “Que n’êtes-vous intervenu pour rappeler la loi ?”. Je leur répondrai que, vu qu’avant de se rendre dans le hall, un de ces individus malappris se trouvait en face de moi et n’avait pas hésité à cracher par terre alors que la police était encore dans la rame, il m’a semblé que c’était peine perdue… Toujours est-il que, dans un cas où l’on fume dans le hall, ce sont les plus fragiles d’entre nous qui risquent d’être le plus incommodés puisque les places réservées pour les personnes à mobilité réduite sont toutes proches et dans un espace particulièrement réduit et donc peu ventilé ! J’ai aussi pu constater d’autres jour que, bien que la voiture-pilote des RIB soit conçue de façon guère différente des autres de la rame, cela n’empêche pas la présence régulière de fumeurs dans cette voiture et aussi celle qui la précède ou la suit (selon le sens de la marche).
      Dès lors, pourquoi ne pas laisser la voiture-pilote accessible ? Certes, les fumeurs fumeront mais dans un espace confiné où, de toute façon, les honnêtes gens n’ont guère envie d’aller et ces derniers pourront au moins disposer de l’étage de ladite voiture… Reste l’inconfort pour les conducteurs mais, d’une part, le pb se pose autant, me semble-t-il, dans les RIB et, d’autre part, vous ne répondez pas à mon message de ce jour à 11h38 (filtrage des fumées).
      Par ailleurs, vous dites qu’ “Il n’y aura pas de problème de voiture inaccessible le matin car dès que la rame n’est plus sous tension, le système se déverrouille automatiquement.”. On comprend donc que, pratiquement, le conducteur a la main sur le dispositif. Dans ce cas, la décision prise pourrait-elle, pour le moins, être réétudiée afin de limiter le recours à ce dispositif aux trains les moins chargés des samedis et dimanches ?
      Pour finir, je constaterai, tristement, qu’on se demande à quoi sert ces blogs vu qu’on ne nous demande jamais notre avis avant de décider de façon autoritaire. Prenez l’exemple des nouveaux tableaux horaires (par gares) à Asnières, choix qu’un grand nombre de voyageurs continue de critiquer régulièrement sur la toile sans que cela fasse bouger d’un iota votre position…

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Pour le moins, il faudrait aussi que cette voiture soit tout de même ouverte lorsqu’il y a déjà une autre voiture condamnée dans une rame, que le précédent train a été supprimé ou en cas de grève (cela peut aussi arriver le WE !).

    • StephanePasser en mode normal dit :

      “ Il n’y aura pas de problème de voiture inaccessible le matin car dès que la rame n’est plus sous tension, le système se déverrouille automatiquement. “ :
      Franck, fresh, stephadc ou autre ADC, que pensez-vous de cette remarque d’Hélène ? En effet, elle me paraît surprenante vu qu’une rame a plusieurs fois dans la journée l’occasion de ne plus être sous tension, lorsqu’elle “change de sens” au terminus ou aux changements de groupe électrique, comme Asnières ou Villennes, par ex ! De plus, je ne vois pas les 4 portes de la voiture-pilote et celle de l’intercirculation entre elle et la suivante ou précédente être commandée par un même dispositif, et à distance de surcroît…

    • C’est tout à fait possible. Il existait sur certaines rames Z2N qui circulaient en extrême matinée, ou en extrême soirée entre Mantes et Paris, un dispositif dit « de nuit ». Il pouvait être activé par le conducteur lors de la mise en marche du pupitre de conduite. Ce dispositif éteint la lumière dans la première et dernière voiture, et maintient les portes fermées. Les usagers devaient se rassembler dans les 2 voitures du milieu.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Sauf que, si je me souviens bien, Franck, dans les Z2N, entre les voitures de tête et de queue et la suivante ou la précédente, il n’y a pas de portes d’intercirculation actionnables par l’usager !
      De plus, cela voudrait dire que, dans les VB2N, ces dernières s’ouvrent au moment des changements de groupe électrique…

    • Il y a des portes d’intercirculation dans les Z2N entre les 2 voitures du milieu. J’en ai souvent eu recours. En revanche la présence d’armoires électriques empêchent de passer dans la voiture de tête, ou la voiture de queue.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Bonjour, le dispositif sera activé le soir à partir de 21h, dès que la rame ne sera plus sous tension, le système se déverrouille.
      Le week-end, les conducteurs s’assureront que le dispositif est actif avant de prendre le départ. La porte permettant l’accès aux autres voitures sera verrouillée mécaniquement.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Vous écrivez que  » le dispositif sera activé le soir à partir de 21h  » et que « Le week-end, les conducteurs s’assureront que le dispositif est actif avant de prendre le départ. », cela signifie-t-il que les procédures du soir et du WE sont différentes ? Vous ne confirmez pas que c’est le conducteur qui actionne le dispositif ?
       » dès que la rame ne sera plus sous tension, le système se déverrouille  » : vous confirmez donc que la système se déverrouille à chaque fois qu’on change de sens au terminus ou qu’il y a changement de groupe électrique ?
       » La porte permettant l’accès aux autres voitures sera verrouillée mécaniquement.  » : on pourra donc se retrouver un matin avec une impossibilité de passer de la voiture-pilote, où, je le rappelle, se trouve un des 3 cabinets de toilettes, à la suivante !

    • Stéphane, lorsque le conducteur change de bout au terminus, il n’ouvre plus le disjoncteur grâce à un dispositif que l’on appel le maintien de service. Cela permet de ne pas plonger les usagers dans le noir lorsque c’est la nuit, et cela maintien le chauffage. Cela permettra aussi le maintien du dispositif. Quant aux changements de groupe électrique, il y a des batteries qui assure un éclairage de secours, et le maintien des portes fermées.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Franck, il me semble pourtant que le courant est coupé au moins quelques secondes lorsque le conducteur change de bout et que la lumière s’éteint alors…

    • Bonjour, la procédure n’est pas différente, c’est bien l’agent de conduite qui active le système. Quand on change de sens , le système ne se dévérouille pas immédiatement mais au bout de plusieurs minutes. La réouverture de la porte d’intercirculation est l’objet d’une nouvelle mission pour les conducteurs en fin de service. Le lieu et la mise en service de ce dispositif est identifié dans le roulement du conducteur et ldans e roulement des rames concernées.

  17. Chris92700Passer au statut dit :

    Madame Larrouy,

    J’ai bien lu votre article, ainsi que l’ « Envoyé Spécial » sur la SNCF à bout de souffle.
    Pour faire le lien entre ces 2 informations :
    – Quelles sont les actions de la SNCF pour permettre la tranquillité des voyageurs (cF. titre de votre article) face à un réseau décadent, du matériel dépassé et un mépris & mensonge de la part de la Direction ?
    – Pour votre plan n°1 (sécurisation, …), comment comptes-vous sécuriser à court terme le réseau ferroviaire ?

    Merci

    • Bonjour, comme évoqué plusieurs fois, les décisions et les projets ne peuvent pas se mettre en place en un jour. Les investissements sont colossaux et les projets engendrent des travaux importants et longs. Pour vous répondre, nous avons initié (avec les nombreux acteurs des transports en Ile de France) de nombreuses actions : pour un meilleur service, une rénovation importante du réseau est en cours, je ne vous apprends rien. Un plan de rénovation du parc matériel également, des nouvelles rames neuves circuleront prochainement sur la ligne. Nous avons renforcé les mesures de sécurité aux abords des voies avec la mise en place de clôtures sur certaines parties de la ligne limitant ainsi les accès au réseau ferré. Nous modernisons les gares afin d’en faire des lieux de vie pour tous. Nous progressons sur la prise en charge des voyageurs (travaux, incident) et l’information avec de nouveaux outils (PIVIF, applications Smartphones). Certes, tous ces changements ne sont pas tous visibles pour l’ensemble des voyageurs mais ils sont réels, il n’y a pas de mensonges mais bien des actions et des investissements. Nous ne sommes pas des magiciens et trouver les moyens financiers pour traiter l’ensemble des gares, des voies, des trains dès demain est impossible. Ce n’est pas pour autant qu’un plan de rénovation majeur n’est pas mis en place.

    • Mäx dit :

      Bonjour Hélène,
      Nous sommes bien conscient que des investissements sont fait, pour preuve toutes les semaines il y a des travaux sur une de nos ligne. L’info en temps réel via smartphone est un plus quand elle fonctionne.

      Par contre nous avons l’impression, en vous lisant, que le matériel roulant va être changé, alors que les rames Francilien ne concerneront qu’une partie de la Ligne J. Du coup, y a t il quelque chose de prévu pour les rames doubles de Mantes via Conf’ et Poissy qui devront se substituer totalement aux Ptit Gris ? Seront-elle un jour remplacées, ou améliorées (clim, video surveillance, info sur écran, adaptation pour les PMR…). Ou devrons nous attendre Eole ?

      merci,

    • Bonjour, oui, les Francilien sur J ne concernent qu’une partie du parc puisqu’ils viennent remplacer les RIB/RIO (trains gris). Les VB2N (Voitures Banlieue 2 Niveaux) seront en priorité affectées aux plus longues relations de la ligne J (Mantes par Conflans, Mantes par Poissy et Gisors). Leur durée de vie est encore longue (une quinzaine années). Elles sont déjà réfrigérées. Il y a un projet en cours pour la sûreté (fermeture voiture derrière cabine en extrême soirée), il y a un projet de vidéo surveillance, il y a un projet d’info à bord depuis le centre opérationnel. Le projet Eole arrive à l’horizon 2020 sur la relation Mantes par Poissy et, effectivement, sera doté de matériel nouvelle génération.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Hélène, pourriez-vous nous rédiger un article sur le nouveau matériel EOLE puisqu’il est déjà commandé ?

    • Bonjour, c’est beaucoup trop tôt, je n’ai pas assez d’informations sur le sujet à ce jour.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Hélène, comment cela peut être « beaucoup trop tôt » dès lors que les rames sont déjà commandées ? Sans d’ailleurs que nous ayons été consultés, ce qui aurait pourtant pu être une utilité de ce blog, après les mauvaises surprises du Francilien…
      Puisque vous n’avez pas assez d’info sur le sujet, dites-nous, SVP, au moins ce que vous savez !

    • Nicolas LD dit :

      Plutôt que de les payer pour venir faire les beaux à Herblay le matin à 8h00 l’heure idéal pour commetre un crime en toute tranquillité…
      Il y a deux semaines un de ces agents m’a toisé du regard pour essayer de me faire « plier ». Je lui ai demandé s’il y avait un souci et il n’a même pas répondu… si en plus de ne pas être là au moment ou il faut ils manquent de courage on fait quoi ?

  18. picard dit :

    Hum….Madame Larrouy.
    Encore un effet d’annonce
    Ils fument dans la première voiture soit,
    Je monte dans la deuxième et cela ne me dérange guère.
    Rasoir d’ OKAM
    Sur les portes de la première voiture indiquer :wagon fumeur et installer à l’intérieur des cendriers.
    Sur les quais prévoir un endroit pour les fumeurs toujours avec des cendriers.
    La vidéo surveillance … Efficacité ?

    • Bonjour, nous ne pouvons pas mettre en œuvre vos propositions, vous le savez comme moi.
      La vidéo surveillance permet de résoudre des incidents de façon régulière sur l’ensemble de la ligne. Pensez-vous vraiment que si ce n’était pas le cas, les investissements continueraient ?

  19. picard dit :

    Bonsoir Madame,
    Bien évidemment mon post et les autres n’étaient qu’un clin d’œil, même celui qui a disparu du blog.
    En quelques décennies le nombre de cheminots à diminué de manière significative alors
    que le CA de l’entreprise a fortement progressé. Dans les années 70 il m’était impossible d’utiliser le RER C à une du matin sans billet (à l’époque ce n’était le RER) les CAB n’existait pas encore.
    Aujourd’hui il est possible d’utiliser la ligne J sans billet pendant deux ans sans se faire contrôler une seule fois. Et en cas de contrôle il existe des moyens pour ne pas payer. Le tout sans haine et sans violence.
    Revenons aux fumeurs de la première voiture :
    Dans les faits même si vous ne pouvez pas mettre fumeur près de la porte et installer des cendriers, cela est et je pense restera un wagon fumeurs car vous ne mettrez pas en place les moyens pour que cela cesse.
    Le fermer ne fera que reporter le problème ailleurs, donc je répète: mauvaise pioche.
    La vidéo surveillance permet de résoudre des délits de tout petits délinquants, les autres les vrais ont depuis trouvé les parades, et il existe d’ailleurs des études assez sérieuses sur le sujet.
    Au fait à Saint Lazare les usagers et les agents SNCF fument toujours en bout de quai, malgrès des annonces très sérieuses sur de vigoureuses mesures pour faire cesser ces actes délictueux l’année dernière sur ce blog, c »est pourquoi je reste assez dubitatif sur l’efficacité des nouveaux épisodes à venir sur plusieurs saisons.

  20. Précision dit :

    Des actions louables, qui ne règlent pas tout, mais le mieux étant l’ennemi du bien, c’est déjà ça.

    En revanche, il y a un autre point sur lequel nous aimerions que la SNCF communique davantage.

    La CJUE vient de trancher : les voyageurs ont droit au remboursement partiel du prix de leur billet de train en cas de retard significatif, même si ce retard est dû à un cas de force majeure.
    Elle rappelle que le Règlement (CE) n° 1371/2007 du Parlement européen et du Conseil, du 23 octobre 2007, sur les droits et obligations des voyageurs ferroviaires prévoit un remboursement de 25% pour les retards de plus d’une heure, 50% au delà de deux heures.

    Et donc, AUCUNE exception à ce droit à indemnisation lorsque le retard est dû à un cas de force majeure.

    http://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2013-09/cp130119fr.pdf

    Les actions pour la tranquilité des voyageurs sont une bonne chose, mais vous témoigneriez d’une véritable considération pour les usagers en les informant de leurs droits, et plus encore en respectant ceux-ci !

    • Bonjour, je ne suis pas une spécialiste de ces sujets, j’ai donc pris le temps de chercher des informations avant de revenir vers vous; D’un point de vue juridique, le règlement du 23 octobre 2007 prévoit que les États membres de l’Union européenne peuvent décider d’exemptions pour les services ferroviaires urbains, suburbains et régionaux (art. 2-5), s’agissant notamment de l’indemnisation des voyageurs (articles 15 à 18). En France, le législateur a décidé de cette exemption pour les « services publics de transport ferroviaire de voyageurs urbains, départementaux ou régionaux » (article L. 2151-2 du code des transports). En outre, l’autorité compétente pour l’organisation d’un service public ferroviaire de transport de voyageurs peut décider d’appliquer tout ou partie des dispositions non obligatoires de ce règlement (même article). Dans ce cadre, et dans la mesure où le STIF n’a pas décidé de rendre obligatoire l’intégralité du règlement précité à Transilien, ce dernier, qui exploite un service régional de transport ferroviaire, bénéficie de l’exemption décidée par le législateur français. Par conséquent, les voyageurs de Transilien ne peuvent pas se prévaloir des dispositions du règlement précité relatives à l’indemnisation des voyageurs, ni de l’arrêt ÖBB de la Cour de justice de l’Union européenne du 26 septembre 2013 qui porte sur ces dispositions.

  21. StephanePasser en mode normal dit :

    Hélène, vu l’unanime désapprobation exprimée ici et puisqu’à ma question “Vous confirmez donc que ce dispositif d’étanchéité des portes du poste de conduite fonctionne désormais dans toutes les rames VB2N ?”, vous avez répondu que “ce dispositif fonctionne et (…) est en cours d’installation sur l’ensemble des rames VB2N.” — et que, dès lors, bientôt, la santé des conducteurs ne sera plus en cause — il conviendrait que L, A, J revienne sur sa décision de fermer la voiture-pilote les samedis, dimanches et fêtes à la date où ce dispositif d’étanchéité aura été complètement déployé. Quelle est-elle d’ailleurs ?
    Pour le moins, pouvez-vous nous assurer que la fermeture de cette voiture ne sera pas activée en cas de travaux obligeant nos trains à accueillir des voyageurs d’autres lignes ou axes, de grèves ou autres plans de transport adaptés et lorsqu’au début de son roulement une rame a déjà une autre voiture de condamnée ?

    • Bonjour, je confirme qu’il est en cours d’installation sur l’ensemble des voitures et qu’une fois qu’il le sera, le dispositif sera maintenu. Le sujet n’est pas uniquement ce dispositif d’étanchéité, il y a aussi les regroupements de fumeurs dans cet espace. Pour finir avec les travaux, la capacité d’emport de nos trains en soirée et les Week-ends est largement supérieure aux flux rencontrés sur ces créneaux. Même en période de travaux, les voyageurs pourront s’installer à bord de la rame sans rencontrer de difficulté même avec 1 voiture condamnée.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Hélène, si des fumeurs se regroupent dans cet espace, il y a donc moins de chances qu’ils gênent les autres voyageurs dans le reste du train que si la voiture en question est fermée ! Comment pouvez-vous, à ce point, faire fi du bons sens ?
      Vous écrivez que « Même en période de travaux, les voyageurs pourront s’installer à bord de la rame sans rencontrer de difficulté même avec 1 voiture condamnée. ». Je suis au regret de vous opposer ma propre expérience, notamment du WE des 14 et 15 septembre derniers : en effet, même avec 6 voitures, des voyageurs étaient debout ! Et pour peu qu’un train soit supprimé ou parte en retard…
      J’ai de plus en plus l’impression que sur ces blogs on ne nous oppose que mépris et déni !

    • Bonjour, l’objectif n’est pas d’avoir une voiture fumeur. Le but est de pousser ces personnes à se dispatcher dans la rame en misant sur le fait que quand l’effet de groupe n’est pas présent, ils n’oseront plus fumer; L »expérience que vous évoquez n’est en rien liée aux travaux de la ligne J. Il y avait des travaux sur le RER A, ce qui a peut-être favorisé un report de certains voyageurs sur la J.

      Nous le savons la fréquentation des trains est importante mais ce problème n’est pas lié à la fermeture de cet espace. Il ya hélas souvent des voyageurs debout même quand cet espace est accessible. Le mépris ou le déni serait de ne pas prendre le temps de vous répondre, il me semble que jusqu’à présent, j’ai toujours traité vos questions. Maintenant, le blog n’est pas un outil qui va prendre en compte et mettre en place toutes les demandes des voyageurs qui sont d’ailleurs parfois totalement en opposition. L’idée est de vous en apprendre plus sur vos transports, d’être à votre écoute et d’adapter certaines choses quand nous le pouvons. Tout cela reste au niveau de l’établissement des lignes. Toutefois, dès que j’identifie des besoins ou des remontées importantes plus liés à la production, je ne manque pas de le faire savoir à la direction Transilien ou aux pôles production.

    • Nicolas LD dit :

      « Bonjour, l’objectif n’est pas d’avoir une voiture fumeur. Le but est de pousser ces personnes à se dispatcher dans la rame en misant sur le fait que quand l’effet de groupe n’est pas présent, ils n’oseront plus fumer;  »

      Comment pouvez vous affirmer que cette manoeuvre les poussera a se dispatcher ?
      Pour moi ils squateront le wagon d’avant et emmerderont encore plus de monde.

      Envoyez la SUGE avec la police, verbaliser sérieusement ces gens et déloger les systématiquement, au bout d’un moment ils s’arreteront.

      Faite comme dans les stades de football, créez des fichiers pour interdire l’accès aux transports purement et simplement au bout de 3 récidives.
      Si les gens sont prévenus…

    • Bonjour, je vous retourne la question, comment pouvez vous affirmer qu’ils iront fumer dans le reste de la rame une fois que l’effet de groupe ne sera plus présent ?
      Nous devons tenter des choses pour que ces personnes ne s’approprient pas cet espace. Nous ne pouvons pas mettre un agent dans chaque train, nous devons donc trouver d’autres solutions pour pallier ce problème.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Je ne vois pas pourquoi l’effet de groupe aurait plus lieu dans la voiture-pilote que dans un hall d’une autre voiture, comme j’ai pu récemment le constater et l’écrire ici (cf mon msg du 27 septembre à 18h34). Dès lors, pour un bénéfice très hypothétique, vous portez une atteinte certaine au confort des usagers de ces trains.
       » L’expérience que vous évoquez n’est en rien liée aux travaux de la ligne J. Il y avait des travaux sur le RER A, ce qui a peut-être favorisé un report de certains voyageurs sur la J.  » :
      Comment pouvez-vous écrire cela ? Vous n’allez tout de même pas me dire que, quand sont mises en place des navettes « Cergy-Poissy », L, A, J ne pense pas qu’il y aura à Poissy plutôt un report des voyageurs sur les trains presque directs de la ligne J que sur les omnibus de la ligne L !
      Il y a tout de même plus de risques de voyager debout, notamment en cas de grève ou de travaux entraînant des reports sur les trains de la ligne J, quand une voiture entière est fermée que quand on dispose de toutes les voitures dans une rame !
      Non, Hélène, vous n’avez pas traité ici toutes nos questions ou, pour le moins, nous n’avons pas toujours pu aller jusqu’au bout d’une discussion, ce qui est pourtant nécessaire pour qu’elle soit la plus constructive possible.
      Les points de vue des voyageurs sur le sujet de cette page ne me semblent pas en opposition. Je dirais même qu’ils sont concordants !
      Est-ce l’établissement des lignes, la direction Transilien ou un pôle production qui a pris cette décision critiquée ici ?

    • Bonjour, ces données sont intégrées mais il y a aussi beaucoup de voyageurs qui ne souhaitent pas nécessairement se rendre sur Paris. Que vous dire, oui, Transilien a pris cette décision. Il y a des décisions à prendre et des choix à faire et c’est exactement ce qui vient d’être fait dans le cadre de ce projet.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Vous m’avez mal lu, Hélène ! Je vous disais justement que cela ne gêne pas de telles personnes de se regrouper ailleurs que dans la voiture-pilote et que je l’avais d’ailleurs constaté récemment.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Moi j’appelle cela un choix autoritaire alors qu’il aurait pu faire l’objet d’une concertation ici ! Et comme avec celui des nouveaux écrans par gare à Asnières, les critiques pleuvent ensuite quand Transilien, par susceptibilité sans doute, ne peut/veut plus revenir sur sa décision… Pour moi, il s’agit bien de mépris des usagers qui sont les premiers à subir de mauvaises décisions.

    • Marie dit :

      D’ailleurs on attend toujours les réponses au sujet de ces écrans inutiles…
      Je ne cite plus le nombre de situations où on n’a plus la moindre information sur les trains qui circulent parce que ces écrans n’affichent que les deux suivants qui sont parfois tellement retardés que d’autres passent avant.

    • Nicolas LD dit :

      Comment je le sais ?
      Ce n’est pas compliqué, ce genre d’individu ne respecte rien, donc pourquoi ne pas continuer a être en bande dans le wagon d’avant ? Et en rêgle générale les solutions envisagé par la SNCF sont inadaptées.

      A quoi cela sert de créer un sujet comme celui-ci si de toute façon la décision est prise ?
      Je pensais qu’on débatait ici mais non c’est une conférence d’information….

      Pour mémoire les choix effectués par la SNCF ou le STIF ne vont quasiement JAMAIS dans le sens des usagers, ce qui compte c’est : ponctionner plus, dépenser le minimum pour un service pourri au final.

      Pour info et ça n’a rien a voir (sauf peut être avec la qualité de service) ça fait deux semaines que mon train est en retard, le matin et le soir :
      Herblay – > PSL 8:00
      PSL -> Herblay 17:40 ou 18:00
      Pas forcément beaucoup mais toujours un peu entre 4 et 15 minutes.

      Marre de payer plus de garderie à l’école a cause de cette SNCF et ce STIF.

      Pour l’humour : Stiff en anglais, ça veut dire : Rigide…

    • Chris92700Passer au statut dit :

      @Nicolas LD :
      Ce n’est pas à vous de justifier vos propositions. C’est celles et ceux qui mettent des actions en places de justifier leurs actions (qui ont un coût).
      @Madame Larrouy :
      Quels sont les arguments qui vous ont poussé à prendre cette décision ? Vous dites que vous allez « tenter des choses », c’est à dire vérifier que la pratique est en adéquation avec la théorie… mais sur quelle théorie vous basez-vous ?

    • KV dit :

      Bonjour,

      Je me permets de rebondir sur le fait qu’ « ils n’oseront plus fumer » car la voiture pilote est fermée.
      Je ne partage pas cet avis et l’expérience du train de 20h23 en direction de Mantes la Jolie (qui par ailleurs avait la voiture pilote fermée avec un message sur la porte indiquant que c’était pour le confort des usagers) ne vont pas dans le sens de l’hypothèse que vous formulez, dans le sens ou il y avait des fumeurs.
      Le fait de fermer ou non le wagon n’a pas d’incidence car « les fumeurs du 1er wagon » seront désormais appelés les « fumeurs du 2e wagon ».
      Ce n’est, à mon sens, pas en fermant un wagon, ou en faisant de la sensibilisation que la loi sera respectée. Malheureusement…
      Je ne suis personnellement pas pour la répression à tout va, mais une loi se doit d’être appliquée qu’on soit en accord avec ou non.
      Partout ailleurs, lorsque la loi n’est pas respectée il y a des sanctions… Pourquoi pas là? (peut-être bientôt compte tenu des autres actions engagées)

      Cordialement,

    • Bonjour, nous allons renforcer notre présence et mener des opérations dans les trains de la Ligne J à partir de la fin du mois prochain, afin de lutter contre les incivilités et assurer la tranquillité des voyageurs.

    • Ce qui n’est pas le cas lorsque les trains de la ligne J sont supprimés en soirée, et que les trains de la ligne L sont prolongés jusqu’à Poissy. Malgré mon signalement sur le blog de la ligne L, on continu à mettre des Z6400 en unité simple. Ainsi un samedi soir, j’ai voyagé dans un train bondé de la ligne L, debout jusqu’à Poissy faute de places disponibles. À chaque gare, le conducteur devait s’y reprendre 2 ou 3 fois pour arriver à fermer les portes. Monsieur Darsonville (responsable du blog de la ligne L), m’a répondu qu’il était prévu dans le plan de transport que les Z6400 circulent en unité simple en soirée. Certes, mais il ne faut pas oublier que le report des usagers de la ligne J sur la L occasionne une affluence facile à anticiper en contrer en faisant tout simplement circuler les Z6400 en unité multiple !

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • LAMBERTPasser au statut dit :

      Bonjour Franck, vous évoquez les Z6400 utilisées en soirée pour remplacer les RER A sur le trajet Paris – Poissy. Cette mesure occasionne un surnombre de voyageurs sur les missions omnibus Paris – Poissy via La Garenne (mais sans Nanterre U). Autrement dit, même vers 23 h, impossible de trouver une place assise. Alors MM. Darsonville et Monnet, vous n’allez pas nous dire qu’il n’y a pas de matériel libre le week-end et que vous n’êtes pas en mesure de mettre en circulation des Z 6400 doubles. Mais moi, je pose la question : il y a moins d’un an, en cas de travaux sur le RER, on voyait sur le groupe V des trains directs Paris – Poissy, directs jusqu’à La Garenne-Colombes et certains étaient même assurés par du MI84. Je sais bien qu’il n’y a plus beaucoup de MI84 en service sur la ligne A, mais le peu qui reste pourrait être utilisé à cette fin. A défaut de MI 84, vous pourriez utiliser des Z6400 doubles §
      De cette façon, les trains du groupe III omnibus Nanterre ne seraient pas bondés.

    • C’est cela Monsieur Lambert. Donc suite à mon signalement, Monsieur Darsonville m’a répondu que le plan de transport en soirée prévoir que les Z6400 circulent en unité simple. Or je ne comprends pas ce qui empêche de faire une exception et de prévoir des rames en unités multiple dans ces situations la. Même les conducteurs avec qui j’en ai discuté ne comprennent pas non plus. Résultat surstationnement dans les gares, difficultés pour fermer les portes, et retard pouvoir aller jusqu’à 10 minutes au terminus.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Dernière phrase lire : et retard pouvant aller jusqu’à 10 minutes au terminus, et non pas pouvoir.
      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  22. Jérémy dit :

    Hier matin, 08h10 Paris St Lazare quai 18 train 13103 à destination de Rouen Rive Droite : le conducteur du train fumait sur le quai, face à la voiture motrice.

    Ce matin, 08h10 Paris St Lazare quai 18 train 13103 à destination de Rouen Rive Droite : le conducteur du train fumait sur le quai, face à la voiture motrice.

    Mme Larrouy, pourriez-vous faire remonter ce comportement et nous tenir au courant des sanctions qui seront prises. Il est déjà insupportable de voir le nombre de personnes ne respectant pas l’interdiction de fumer sur les quais de St Lazare, il est inadmissible que ces infractions soient le fait de vos propres agents …

    • aga dit :

      Je vous conseille deux films qui vous plairont sans doute :
      « Le Mouchard » de John Ford
      et « La Balance » de Bob Swaim.
      Vous auriez aimé les années 40.

    • Mäx dit :

      non mais ça ne va pas @aga !

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Bonjour Aga,

      Êtes vous le conducteur concerné ?
      Si non, quel intérêt avez-vous à dénigrer les usagers souhaitant voir appliquer le règlement ? Et notamment si le non-respect volontaire du règlement est réalisé publiquement par un agent Transilien / SNCF…

    • LAMBERTPasser au statut dit :

      Bonjour Jérémy, à propos de faire appliquer le règlement, il faudrait que, tous, vous le regardiez plus attentivement le règlement. Il me semble qu’il existe un article stipulant que « fumer est interdit sur les parties couvertes des quais de gare ». Pour celui qui connaît bien la gare Saint-Lazare, il existe un nombre non négligeable de quais « à l’air libre » (juste avant le pont de l’Europe). Or, pour le train que vous citez, dont la composition est toujours longue, le conducteur se situait bien en tête du train (c’est son poste de travail !) et, puisque sur cette ligne les trains sont longs, il était donc dans la partie non couverte de la gare (donc hors de la marquise). Alors, vous ne pouvez pas lui faire grief d’avoir fumé. Conclusion : je suis non-fumeur et, avant de dénoncer le personnel SNCF qui fait son travail, je serais plutôt enclin à signaler les VOYAGEURS contrevenants que je vois fréquemment le soir sur les quais de la ligne L.

    • R-icPasser au statut dit :

      Bonjour Philippe,

      Je ne voudrais pas jeter d’huile sur le feu mais les annonces diffusées à longueur de journée dans la gare parlent d’une interdiction totale de fumer dans l’ensemble du site (quais, couloirs, …). Donc, outre le règlement, c’est surement une refonte des annonces qui est à prévoir… (mais si la sncf me lit, qu’elle n’en fasse pas une priorité…. il y a plein d’autres choses plus urgentes à traiter ;) )

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Pourquoi passe-t-on alors des annonces sonores comme quoi il est interdit de fumer sur « l’ensemble des quais » ??? Je ne comprends plus…

    • Marie dit :

      Et vous pourriez pousser l’analyse jusqu’à expliquer que l’interdiction peut être étendue aux quais non couverts par les préfets, ce qui est le cas de TOUTES les gares parisiennes !!!
      Donc oui ce conducteur était en infraction, oui Jérémy a eu parfaitement raison de le faire, et j’espère que d’autres prendront la suite.
      Et au nom de quoi est-il plus pertinent de dénoncer un voyageur qu’un conducteur ?!!
      C’est à la SNCF de faire respecter l’interdiction, c’est à elle de s’en charger, lui faire remarquer que ses propres agents ne fument pas, c’est la mettre en face de ses responsabilités.

    • Marie dit :

      lire « ne la respectent pas »

    • xavier dit :

      Bonjour Philippe, je ne suis pas d’accord avec vous:
      – il est interdit de fumer partout en gare de St Lazare (cf: http://meslignesnetu.transilien.com/2013/04/16/comment-ca-marche-le-tabac-en-gare/)
      – Si les employés de la SNCF ne respectent pas eux même le règlement, quel crédibilité ensuite pour le faire respecter par les clients? C’est le principe de l’exemplarité… malheureusement ca ne veut pas dire grand chose dans notre pays (cf le prefet en charge des PV qui se les faisaient sauter…)

    • Marie dit :

      Au passage, au vu de nos échanges, la SNCF est parfaitement au courant du nom respect de la loi, elle laisse donc sciemment les usagers fumer et s’expose ainsi à des sanctions pénales.

    • Jérémy dit :

      Philippe,

      Pour compléter ce que disent Marie et Xavier :
      L’interdiction de fumer dans les lieux à usage collectif ne concerne en théorie pas les quais de gare à l’air libre ou bénéficiant d’un simple auvent (semi-couverts). Toutefois, les préfets peuvent étendre cette interdiction aux quais non couverts, ce qui est le cas des quais de l’ensemble des gares SNCF de Paris (et d’autres villes très probablement). C’est au passage rappelé sur les panneaux d’interdiction postés sur les quais, que peu de monde lit apparemment.
      Nous ne sommes pas là pour juger la décision de la préfecture, on peut simplement constater que oui, l’interdiction de fumer est utile sur les quais semi-couverts voire même à l’air libre, surtout quand on voit l’odeur et les nuages de fumée qui se répandent sur les plateformes à à l’intérieur des trains à proximité des portes. Plus globalement, regardez ce qu’il se passe dans certains Etats américains (Californie en tête) : il est interdit de fumer à moins de x pieds des bâtiments, ce qui évite de transformer certains halls et fenêtres de rez de chaussée en véritables fumoirs comme on peut le voir en France.

      Enfin, j’essaie dans la mesure du possible de me renseigner de manière approfondie avant de dénoncer un fait/un comportement, ce qui, sur le coup, n’a pas été votre cas ;)

    • Chris92700Passer au statut dit :

      De toute façon, la SNCF ne respecte pas son propre règlement… ce n’est pas nouveau.
      Les agents de conduite sont censés pouvoir nous vendre des titres de transports… mais jamais aucun n’a voulu. Alors que c’est dans leur règlement !
      Mais là-dessus, Mme Larrouy n’a volontairement jamais voulu répondre. Un silence de plus pour cacher l’illégalité dans laquelle baigne tranquillement Transilien !

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Il s’agit de l’ arrêté ci-après reproduit, pris notamment en application de la circulaire suivante (http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2009/03/cir_27045.pdf) et de l’art. R. 3511-1 du Code de la santé publique, dont il faut sans doute entendre le 2° (interdiction de fumer “dans les moyens de transport collectifs”) comme incluant éventuellement les parties non-couvertes de certaines gares sans quoi on pourrait douter de la légalité de ladite circulaire.

      Arrêté n° 2007-20068 modifiant l’arrêté n° 78-16420 du 25 juillet 1978 relatif à la police dans les parties des gares de chemins de fer d’intérêt général et de leurs dépendances accessibles au public

      Le Préfet de Police,

      Vu le code de la santé publique, notamment ses articles R. 3511-1 à R. 3511-8 dans leur rédaction issue de l’article 1er du décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006 fixant les conditions d’application de l’interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif ;
      Vu la loi du 15 juillet 1845 modifiée sur la police des chemins de fer ;
      Vu le décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006 fixant les conditions d’application de l’interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif ;
      Vu la circulaire du 28 novembre 2006 relative à la mise en œuvre du décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006 fixant les conditions d’application de l’interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif ;
      Vu l’arrêté préfectoral n° 78-16420 du 25 juillet 1978 modifié relatif à la police dans les parties des gares de chemins de fer d’intérêt général et de leurs dépendances accessibles au public ;

      Sur proposition du directeur des transports et de la protection du public,

      Arrête :
      Art. 1.

      Après l’article 9 de l’arrêté n° 78-16420 du 25 juillet 1978 susvisé, il est inséré un article 9-1 ainsi rédigé :
      « Il est interdit de fumer sur l’ensemble des quais des gares suivantes :
      • Paris Montparnasse ;
      • Paris Austerlitz ;
      • Paris Nord ;
      • Paris Est ;
      • Paris Lyon ;
      • Paris Saint Lazare ;
      • Bibliothèque François Mitterrand ;
      • Saint Michel Notre Dame ;
      • Musée d’Orsay ;
      • Invalides ;
      • Pont de l’Alma ;
      • Champs de Mars Tour Eiffel ;
      • Boulevard Victor ;
      • Avenue du Président Kennedy ;
      • Boulainvilliers ;
      • Avenue Henri Martin ;
      • Avenue Foch ;
      • Neuilly Porte Maillot ».

      Art. 2.
      Le présent arrêté entre en vigueur à compter du 1er février 2007.

      Art. 3.
      Le directeur des transports et de la protection du public, le directeur de l’ordre public et de la circulation et le directeur de la police urbaine de proximité sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la préfecture de Paris et de la préfecture de police, ainsi qu’au bulletin municipal officiel de la ville de Paris, et notifié au Directeur général de la SNCF.

      Fait à Paris, le 31 janvier 2007

      Le Préfet de Police
      Pierre MUTZ

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Je complète la fin de mon premier paragraphe : « sans quoi on pourrait douter de la légalité de ladite circulaire et, en conséquence, de l’arrêté du préfet ».

    • JP dit :

      J’aime la référence à la loi du 15 juillet 1845 relative à la police des chemins de fer !!!!

    • Nicolas LD dit :

      Jérémy a parfaitement raison de dénoncer ces agents.
      Le conseil que je pourrais vous donner c’est de faire preuve de respect avec les usager qui payent votre salaire énorme pour le travail fourni !

      Quelle honte !

    • Jérémy dit :

      Bonjour aga,

      Félicitations, vous avez atteint le point Godwin en un seul message. Je m’attendais à ce genre de réaction faisant référence à ces années sombres de l’Histoire de France, mais pas aussi vite. Personnellement je préfère parler de dénonciation : on évite tous les sous-entendus et connotations nauséabondes (encore un terme connoté ;-)) embarqués dans le terme « délation ». Et pour vous répondre, oui je dénonce, c’est mon but et j’assume totalement dans le sens où le respect des lois et le respect d’autrui font partie de mes valeurs morales. Si vous ne voyez pas la différence entre signaler une personne en infraction et contribuer à la déportation et au massacre de personnes sous des motifs ethniques/religieux, alors je pense que notre échange va s’arrêter là. Une dernière précision cependant : je pense que vous êtes allé un petit peu loin en m’assimilant à un collabo « des années 40 ». A la lecture de mon message, il vous viendra peut-être l’envie de venir vous excuser (ou pas), dans tous les cas vous savez où me trouver (cf. mon 1er message).

      Sur le fond, et pour les personnes ayant davantage de discernement que notre ami aga, j’ai déjà auparavant testé des modes d’action différents pour comprendre pourquoi l’interdiction de fumer sur les quais n’est jamais respectée ni appliquée :
      – par le dialogue direct avec les fumeurs/contrevenants –> échec n°1, cela a plutôt tendance à entraîner de la violence verbale voire physique, ce qui m’a amené à penser que OUI fumer rend nerveux.
      – en interrogeant les agents (contrôleurs en l’occurrence) SNCF sur leur inaction face à ce genre de situation –> j’ai rapidement compris que c’était le dernier de leurs soucis.

      En parallèle, je suis entré en contact avec une association de défense des non-fumeurs (DNF). Ils m’ont tout d’abord confirmé qu’il revient bien à la SNCF de faire appliquer l’interdiction de fumer sur son périmètre (ce qui répond à plusieurs questions sans réponse que j’ai adressées à Mme Larrouy, visiblement peu préoccupée par le sujet elle aussi). Par ailleurs, on m’a aussi suggéré de faire remonter à un responsable SNCF toute infraction constatée, ce que j’ai donc fait par mon message ce midi.

      Au plaisir de prolonger la discussion.

    • LAMBERTPasser au statut dit :

      Jérémy bonsoir,
      Désolé, mais je ne connaissais pas cette restriction mise par la préfecture de Paris et c’est effectivement une mesure que j’approuve. Il faut voir la gare Saint-Lazare et les autre dans sa globalité. Veuillez donc m’excuser pour mon intervention un peu hâtive. Mais j’étais un peu sous le choc de lire sur ce blog des informations à l’encontre d’un conducteur, métier que nous nous devons de respecter. Cordialement à vous.

    • Jérémy dit :

      Je n’ai aucune animosité envers les conducteurs dont je respecte le métier (il ne faut pas oublier que sans eux nous serions à pieds). Je précise que je n’ai jamais mentionné nommément le conducteur en question, seuls les responsables SNCF peuvent l’identifier et, en fonction de leur processus interne, le sanctionner, ce que je trouverais normal ne serait-ce que pour donner l’exemple. Pas de quoi être choqué, donc.

      Je parlais de respect envers les conducteurs, je ne suis pas sûr que cela soit réciproque : aucune (ou presque) annonce dans les trains lors de situations perturbées, conducteurs qui prennent un malin plaisir à faire sonner les portes alors que des voyageurs sont encore entrain de descendre (personnes agées comprises, j’ai déjà assisté à une chute à cause de cela), conducteurs/agents fumant sur les quais (cf. mon témoignage), conducteur utilisant son téléphone à bord du train (idem c’est du vécu) … et je ne parle pas des droits de retrait abusifs, des grèves à répétition, ni des échanges directs relativement peu constructifs que l’on peut avoir sur ce blog (salutations fresh). Je me dis qu’il va m’être difficile de conserver cette bienveillance envers les conducteurs et plus généralement envers le personnel SNCF.

    • FreshPasser en mode normal dit :

      Que voulez-vous, on est obligé de se rabaisser au même niveau que ceux qui postent sur ce blog(salutations Jéremy).

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Du fait que les conducteurs existaient bien avant les blogs, n’est-ce pas plutôt les bloggeurs qui sont obligés de se rabaisser au niveau des agents ?

    • Nicolas LD dit :

      fresh, le mieux, si cela ne vous plait pas de vous rabaisser au niveaux des usagers dont vous vous moquez bien et si vous êtes si brillant, ça serait de ne plus poster non ?

    • Nicolas LD dit :

      Et Jérémy, vous oubliez les conducteurs de train qui klaxonne pour faire coucou a leur collègues… Heureusement je ne vis pas proche des voies sinon j’aurais déjà fait un meurtre…

    • stephadc dit :

      A l’origine , la loi Evin prévoyait un local pour les salariés fumeurs , il ne faut pas l’oublier !
      Je ne souhaite pas approfondir ces « querelles de clochers » , il y a des tords de chaque cotés!
      Je trouve les diverses réflexions du sujet malsaines!

      @NicolasLD:Où habitez vous ?
      L’utilisation du sifflet est règlementée , ainsi , on siffle obligatoirement au croisement ou dépassement de trains , aux entrées et sorties de tunnels , au droit des pancartes « S » en cas de danger ainsi que d’en d’autres cas règlementaires !

      @l’utilisation du téléphone portable et de la radio sol/train est aussi réglementaire , j’ai effectivement aussi vu des collègues au téléphone ou à la radio en roulant , mais ce n’est pas pour autant que ce ne soit pas pour le service !
      Avec les différents évènements en Europe de cet été , on peut lire tout et n’importe quoi , mais surtout n’importe quoi !
      @Jeremy ,:il ne me semble pas avoir lu au moins une fois , une once de bienveillance envers les conducteurs ou agents de la SNCF de votre part !Non?
      Autres points:
      -grèves à répétitions ! A partir de combien elles sont à répétition , à comparer avec le nombre réels bien sûr , (même si une seule journée est de trop pour moi!)
      -échanges directs avec relativement peu constructifs !
      En faisant référence à un seul agent , cela ne démontre pas votre honnêteté !

    • EricBarthas dit :

      stephadc :
      dans le cas de la cigarette sur le quai, seuls les fumeurs sont en tort !

    • stephadc dit :

      Entièrement d’accord !
      Mais c’est avant tout la mentalité française , et cela concerne tout le monde dans tous les domaines !

    • Jérémy dit :

      @stephadc
      A répétition = à partir de deux, je vous renvoie vers le Larousse si vous ne me croyez pas. Je ne sais pas où cette conversation va nous mener si je dois expliquer chaque terme que j’emploie.
      Et oui, toute personne ayant emprunté la ligne depuis plus de 6 mois peut parler de grève à répétition.

      « En faisant référence à un seul agent , cela ne démontre pas votre honnêteté ! »
      Il y a un peu plus d’un agent de conduite sur ce blog !Non? Quand à mon honnêteté, je n’ai à la « démontrer » à personne, encore moins à vous.

      Concernant votre rappel sur la loi Evin, ce n’est pas à nous usagers qu’il faut reprocher le manque d’espace pour fumer. J’ai failli croire à un moment que les conducteurs/agents-fumeurs étaient à plaindre. Au passage, cela me fait toujours rire d’entendre un fumeur dire qu’on lui enlève la liberté de fumer où il veut et quand il veut, alors qu’il n’a même pas la liberté de ne pas fumer quand il ne veut pas …

      Enfin, pour vous qui semblez si bien me connaitre, je reconnais que ces derniers temps je suis majoritairement intervenu pour dénoncer des manquements de la SNCF. Et les occasions étaient nombreuses ! Alors à l’évidence oui, je me répète et je rouvre mes guillemets, il m’est « difficile de conserver cette bienveillance envers les conducteurs ».

    • Nicolas LD dit :

      @stephadc :
      Je vis à Herblay, je n’avais pas toutes les informations mais un cas me vient, au passage a niveau, un techincien lève la main pour saluer le conducteur du train et ce dernier clauqe un pouet pouet retantissant, il n’y avait pas de danger. Bref ce n’est pas le plus important, j’en conviens.

    • Nicolas LD, ce technicien devait être en intervention aux niveau du passage à niveau. Lorsque des agents sont en intervention sur le bords de la voie, le conducteur doit siffler. C’est le règlement. Même si le technicien n’avait pas salué le conducteur, il aurait sifflé quand même. Sephadc me corrigera si je me trompe. :)

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Marie dit :

      C’est quand même incroyable de voir où ce genre de sujet amène ! C’est bien représentatif de l’incapacité de la SNCF à répondre clairement aux problèmes. Vous êtes vraiment maîtres dans l’art de noyer le poisson dans l’eau.
      Je vous rappelle quand même qu’on parle d’une LOI qui s’applique à TOUS et vous trouvez le moyen d’ergoter ! Ce n’est pas comme ça que les choses vont changer !

    • Marie dit :

      « De la bienveillance »… ah ça me rappelle le conducteur de ce matin qui a fait sonner alors que la voiture n’était pas encore vide (et donc pas encore reremplie évidemment…). Mais c’est la fautes des méchants voyageurs qui s’entassent tous à l’avant… ah non non, c’était bien la dernière voiture du train. En l’occurrence sur la L, mais L ou J, même combat. Madame Larrouy c’est un scandale de continuer à faire circuler le francilien en simple. Et pour en revenir au débat que nous avons eu une fois sur le nombre de mètre linéaire de porte, vous auriez été surprise de voir la « rapidité » pour vider le train !
      J’imagine que stepadc vous avez des milliers d’exemples de bienveillance des conducteurs à l’égard des passagers… Et pour rappel, on parle quand même d’un comportement illégal…

    • FreshPasser en mode normal dit :

      nicolas LD
      Si vous n’êtes pas contents, même remarque, pourquoi continuez-vous à poster?
      Lorsque je dis qu’il y en a qui ne connaissent rien:
       » vous oubliez les conducteurs de train qui klaxonne pour faire coucou a leur collègues… »
      Avant de poster ce genre de commentaires, renseignez-vous!

  23. xavier dit :

    C’est très représentatif de la mentalité des employés de la SNCF. Ils se croient au dessus des lois et du règlement. Par contre, si nous nous décidons de ne pas montre notre pass Navigo pour protester contre votre service lamentable, on a le droit de se faire traiter de délinquant. Vos amis les contrôleurs vont nous « balancer » à la SUGE et on va se prendre un PV. Continuez comme ca !

  24. aga dit :

    @Mäx : je vais très bien merci de vous inquiéter.
    Je souhaite également que le réglement soit appliqué à tout le monde, y compris aux agents SNCF. D’ailleurs je ne supporte pas la fumée du tabac.
    Par contre, pire que le tabac, je ne supporte pas la délation, ça ne fait pas partie de mes principes et de mon éducation.
    Que l’on dise « j’ai vu des agents SNCF fumer dans l’enceinte de la gare » ne me choque pas, et si ça peut aboutir à une note auprès du personnel SNCF, c’est une bonne chose, mais que l’on nomme précisément par deux fois, deux individus….ça ne passe pas.
    Alors oui, je dénigre et sans aucun intérêt personnel.

    • Chris92700Passer au statut dit :

      La délation est une question de culture et d’éducation. Dans plusieurs pays, cela est vu par la population comme un acte responsable, basé sur un respect de la vie en communauté. Mais libre à chacun d’avoir son avis.

      Pour ma part, je trouve ça très choquant de voir des agents fumer sur le quai alors que la remarque a été faite de nombreuses fois, et ce depuis des années. Vu le comportement (parfois au-delà des limites) de la part des agents SNCF envers les clients, je ne vois pas pourquoi les client n’iraient pas faire cette délation. On note que, à la différence de certains agents, Jérémy l’a fait poliment et sans intimidation physique.

      Et puis entre nous… on sait très bien que rien ne sera fait…

    • Nicolas LD dit :

      Les vraies sanctions dans la fonction publique ? Il n’y en a presque jamais, on a le droit de rien faire, de fumer, de ne pas respecter la loi, de faire ce qu’on veut… c’est merveilleux comme mentalité.

    • stephadc dit :

      Mais bien sûr , on est au pays des bisounours , c’est bien connu !

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Mme Larrouy le dit ci-dessous : pas de sanction, juste un petit rappel (lors de la pause café ?).
      Preuve qu’on peut être à la SNCF\Transilien, faire certains choses interdites (liste exhaustive à définir) et ne pas être inquiété…
      Par contre un client qui oublie son pass Navigo oooooooooooooooooooh le délinquant ! Limite criminel !

    • Nicolas LD dit :

      Non les bisounours respectent les autres :)

  25. Marie dit :

    Ca ne passe pas ?! Et se faire enfumer par des agents qui se croient au-dessus des lois vous trouvez que ça passe ?!!
    Fumer à côté de non fumeurs ça devrait même être qualifié de mise en danger de la vie d’autrui ! Donc merci au contraire aux personnes qui dénoncent les contrevenants, parce que oui, la santé est plus importante que vos pauvres petits idéaux mesquins.

  26. Bonjour, j’ai fait remonter vos commentaires au niveau de l’établissement des agents de conduite et cet agent sera sûrement sensibilisé sur ce sujet. Pour vous répondre clairement, il est interdit de fumer en gare de Paris Saint Lazare et ce dans l’ensemble de la gare, quais compris (toute la longueur du quai).

    • Jérémy dit :

      Bonjour Mme Larrouy,
      Merci pour cet engagement fort qui prouve que vous prenez le problème à bras le corps.
      Et sinon, concernant plus généralement l’application de l’interdiction de fumer sur les quais ?
      Cordialement,

    • Bonjour, les agents que vous citez dans vos témoignages, ne dépendent pas de l’établissement des lignes L,A et J. J’ai donc transmis ces derniers aux bons responsables. Dans votre entreprise, cela ne fonctionne pas de la même manière ? Ce n’est pas votre responsable qui revient vers vous si besoin mais son collègue d’une autre entité ?

    • Jérémy dit :

      Premièrement le message auquel vous répondez ne concernait pas spécifiquement le non-respect de l’interdiction par du personnel SNCF mais bien par l’ensemble des usagers, question au sujet de laquelle votre action est très faible voire inexistante, en tout cas largement inefficace.
      Deuxièmement, votre erreur me donne l’occasion de revenir sur cet élément de langage que vous nous ressortez (trop) souvent quand on demande des comptes sur le service rendu. Vous oubliez que vous vous adressez à un client et non à un collègue en interne. Vous êtes l’interface entre l’entité Transilien/SNCF et nous les clients, à ce titre c’est bien à vous de nous tenir informés de la prise en compte de nos remarques/demandes. Et, pour vous répondre, dans mon entreprise c’est bien la personne qui est en interface avec le client qui assume d’éventuels manquements au contrat/cahier des charges ; elle ne se réfugie par derrière une autre entité et/ou un éventuel sous-traitant.

    • Bonjour, nous mettons en place de nombreuses actions contre les incivilités et plus particulièrement les fumeurs. Vis à vis des clients, nous avons notamment lancé les opérations « bien voyager ensemble », des sensibilisations, et la réfection de la signalétique. Certes ce n’est peut-être pas suffisant à vos yeux mais nous ne pouvons pas prendre en charge l’éducation des voyageurs. En interne, nous effectuons des rappels réguliers à nos agents, et ces rappels sont aujourd’hui plus ciblés grâce à vos signalements. Il y a aussi de la sensibilisation et des formations,….
      Pour finir, concernant mon rôle, je pense que vous faites erreur, je ne suis pas l’interface entre les clients et Transilien, pour cela, il y a le service clientèle.
      Je n’ai pas à vous tenir au courant de la prise en compte de vos demandes ou remarques. Je ne pourrais d’ailleurs pas répondre à tous les commentaires. Mon rôle est de vous renseigner concernant des questions que vous pouvez vous poser, vous en apprendre plus sur votre gare, votre train, les agents et vous tenir informer des évènements et l’actualité de la ligne. Le blog n’est pas le service clientèle. Je prends également le temps de faire remonter toutes vos remarques aux principaux intéressés pour qu’ils prennent en compte ces dernières (quand c’est possible) dans le cadre des dossiers qu’ils gèrent.
      Il me semble qu’au quotidien j’assume ce rôle et que je réponds à la plupart des commentaires, le fait que mes réponses ne vous conviennent pas est un autre sujet. Quand il y a un manquement « au cahier des charges/contrat », je ne le cache pas et nous sommes d’ailleurs pénalisés pour cela dans le cadre du contrat qui nous lie à l’autorité organisatrice. Oui, la SNCF est une grande entreprise complexe avec différentes entités et elle fait également appel à des entreprises extérieures et ne peut pas faire et prendre seule toutes les décisions, c’est un fait et nous devons composer avec. Pour l’interdiction de fumer, je reprends, oui, il est interdit de fumer dans la gare St Lazare, les agents sont concernés au même titre que les voyageurs. Nous traitons ce sujet en interne et si des sanctions sont prises, c’est sur décision du responsable concerné et je ne peux en rien intervenir.

    • Les agents SNCF qui fument sont sanctionnés. J’ai entendu une discussion entre 2 conducteurs ou l’un disait à l’autre qu’il avait été verbalisé par la SUGE parce qu’il fumait en bout de quai.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Enfin une bonne nouvelle ayant attrait au principe d’égalité devant la loi !

    • Jérémy dit :

      Ah oui, de la « sensibilisation ». Et quel est le bilan de ces actions de sensibilisation ? Parce que sur le terrain, personnellement je n’ai constaté AUCUNE amélioration concernant le problème des fumeurs. Ceci dit, je serais intéressé de discuter avec quelqu’un qui me prouvera le contraire.
      La SNCF est responsable de l’application de l’interdiction de fumer sur ses quais (confirmé par une association de défense des droits des non-fumeurs) : je me répète qu’est-ce qui est mis en place pour faire appliquer cette interdiction ?

      Concernant l’interface entre les clients et Transilien, vous me renvoyez donc au fameux « Service Clientèle » qui est cette entité qui répond par des éléments de langage « bateaux », pré-formatés et probablement pré-rédigés et surtout avec qui aucun dialogue n’est possible. En clair, il n’y a quasiment plus d’interface entre Transilien et ses Clients : communication quasi-inexistante et inefficace en situation perturbée, pas de communication des conducteurs, agents de quai qui n’ont aucune information et donc aucune valeur ajoutée, « Service Clientèle » indigne de ce nom. Ah si, il nous reste « le journal L A J », les annonces sonores pre-enregistrées (et souvent hors sujet) à bord des trains (quand elles sont audibles), les affiches nous rappelant d’acheter un terminal payant pour recharger le navigo, et les tracts Sud-Rail distribués par des agents fantômes.
      Alors ne vous étonnez pas si nous nous tournons par dépit vers le seul espace de « dialogue » qu’était censé être ce blog.

  27. Chris92700Passer au statut dit :

    J’espère que le jour où j’oublierai mon navigo et que je serai contrôlé, les contrôleurs préféreront me sensibiliser plutôt que me verbaliser.

    Ah non… ça c’est dans le monde des Bisounours, ou de la SNCF…

  28. peurdy dit :

    bonsoir ; la sncf m’indique que le probléme de tabagisme ,sur la ligne j serra réssolue a 21H
    mais moi je bosse a paris ;c’es a 18H QUE JE RENTRE les portes du 1er vagon sont fermées la plupart du temps ,au moment ou il y a le plus de monde

  29. peurdy dit :

    bonsoir ,madame hélène Larrouy ;a propos des 1er vagons  »portes fermer » vous m’indiquer si peu ;que c’estait a partir de 21H ,donc le soir; ce soir a 18H01 en partant de st lazare j’ai pus constater que les portes du 1er vagon etaient belle et bien condannées;
    a cette heures de pointe; imaginé bien la bouscullade dans le 2er ;aprés une dure journée a travailler a paris; ont croit réver!!!!!!!!!!!!!!!

  30. peurdy dit :

    a j’oubliais ,la date es le 4 novembre 2013 ,l’heure 18H01 a st lazare ,quai 14 il me semble;déstination mante la jolie;1er vagon fermer

  31. peurdy dit :

    bonsoir Mme LARROUY ;je prend le train tous les soir a paris st lazare ;direction mante la jolie via poissy pour me rendre a aubergenville ;il est 18H01 a paris;
    ce soir j’ai pensé a vous car non seulement notre 1er vagon n’etait pas fermer ;mais a ma grande surprise c’etait un vagon style « musé d’orsay »!!!!!! moi qui suis ébéniste réstaurateur de meubles ancien ,je ne pouvais pas réver mieux ;ca fait plus de 20 ans que je fréquente cette ligne ;c’est la 1er fois que je voyage ainsi au milieu de tableaux aussi merveilleux merci et encores merci ;pourvue que ca dure !!!!!!!!!!!!!!!!!mais merci

Les commentaires sont fermés.