MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

L’open data : SNCF Transilien ouvre ses données sur l’accessibilité des gares

8
Publié le 13/09/2013

Flèche_bas_vert-pommeBonjour à tous, Transilien fait un pas de plus dans l’ouverture de ses données et va de nouveau à la rencontre des voyageurs et des développeurs, en mettant à disposition ses données sur l’accessibilité des gares et des trains.

La démarche, nommée « Hackcess », permet d’imaginer de nouvelles applications et de nouveaux services afin de faciliter le déplacement des personnes à mobilité réduite : personnes en fauteuil roulant, aveugles, malentendants, personnes âgées, parents avec poussette, voyageurs avec valises, etc.

Trois temps forts :

  • Le samedi 14 septembre : des voyageurs, des associations d’usagers et des informaticiens se réunissent à la Cartonnerie (11e arrondissement) afin d’identifier les besoins et imaginer des applications et des objets connectés facilitant le trajet des voyageurs.
  • Le samedi 26 octobre : pour la Journée de l’accessibilité, les voyageurs sont invités à géolocaliser sur une carte l’ensemble des équipements accessibles dans les 381 gares franciliennes : ascenseurs, escaliers mécaniques, portillons élargis, guichets adaptés, etc.
  • Et du 15 au 17 novembre, Transilien organise un « hackathon » de 48h, où startups, développeurs, graphistes, urbanistes et étudiants, développeront des applications à partir des idées qui vont émerger ce week-end.

En plus, de ces données sur l’accessibilité des gares et des trains en Île-de-France, SNCF Transilien a rendu publics depuis le début de l’année 2012 : le taux de remplissage des trains, les horaires ligne par ligne, les équipements des gares et le nombre de bornes d’appel d’urgence publiques.

L’engagement de SNCF Transilien dans « l’open data » lui permet d’améliorer l’information des voyageurs, d’affiner et  mettre à jour ses données grâce à la participation en temps réel des voyageurs, de développer de nouvelles applications visant à améliorer le service, comme  Tranquilien et Ecofrancilien.

 

 

8 commentaires pour “L’open data : SNCF Transilien ouvre ses données sur l’accessibilité des gares”

  1. guigui27 dit :

    Je vous signale qu’il y avait beaucoup de secousses à un moment sur le train (rib/rio) PsL – Pontoise de 19h57.

    • Maxime13Passer au statut dit :

      je confirme, le train de 7h06 au depart de cormeilles, nous secoue de droite à gauche entre le Cormeilles et le Val, quand la vitesse est elevée….s’en était flippant. Observé sur ce tronçon avec les ptits gris….une info à nous donner pour rassurer les usagers/clients, Madame Larrouy?

    • Maxime13Passer au statut dit :

      j’ai un peu l’impression de parler à un mur…remarquez depuis quelque temps ce blog est devenu une vitrine de pub pour tout mais rien sur notre quotidien. De moins en moins d’info, de plus en plus de probleme…..alloooooooooooooooooooooooooo y’ a quelqu’un aux commandes ou quoi?

    • Bonjour, oui, c’est un phénomène connu. Les suspensions sur les trains gris sont très souples et il est vrai que parfois à certains endroits les secousses peuvent être plus importantes. Ce ne sont pas des moments très agréables mais il n’y a pas de risque pour la sécurité des voyageurs.

  2. Thomas L. (@ookook) dit :

    On note surtout que les informations horaires temps réels (ceux affichés par les applications transiliens) ne sont pas élargies à la ligne J: vous avez peur des « vraies » statistiques qu’on pourrait en tirer je suppose?

  3. R-icPasser au statut dit :

    Toujours rien pour les windows phones ?

  4. EricBarthas dit :

    Madame Larrouy,
    à moins que les choses aient changé depuis l’été, il me semble que les données sensibles ne sont ouvertes que sur des mailles larges.
    Par exemple, ne sont accessibles que le nombre total de personnes transitant pas une gare pour la journée entière, journée ‘moyenne’ (c’est à dire hors vacances et jour férié). Et encore ce nombre est en fait une fourchette large (moins de 300, moins de 1500…).

    Ce qui serait utile, en plus des accès aux gares et des équipements :
    – l’heure d’arrivée réel de chaque train dans chaque gare desservie
    – le nombre de personnes reellement recensées lors du dernier comptage dans chaque gare, pour chaque train.
    Avec ces données nous pourrions calculer la ponctualité en pointe par exemple.

Les commentaires sont fermés.