MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

La ponctualité au mois de juin

46
Publié le 18/07/2013

Bonjour à tous, inutile de refaire le mois de juin, nous savons vous comme moi que les chiffres ne sont pas bons. Plusieurs événements majeurs en sont la cause. Ces derniers ont eu un impact important sur la ponctualité et n’ont pas facilité vos déplacements.

Le bilan ponctualité pour le mois de juin reflète la situation.
Il est de 83,5 % sur le mois pour la totalité de la ligne et de 86,3 % en cumul depuis le début de l’année. Sur les 3 axes, les résultats sont les suivants : 

  • Paris – Ermont : 86 %
  • Paris – Mantes-la-Jolie via Poissy : 83,3 %
  • Paris – Mantes via Conflans (incluant Paris – Gisors) : 81,8%

Concernant les incidents les plus marquants de ce mois :
Dès le 3 juin, un mouvement social a débuté et il s’est étendu à l’ensemble du réseau de Paris St-Lazare le 4 juin. Le trafic était alors désorganisé et il a fallu plusieurs jours pour revenir à une situation normale.
Le 4 juin, l’événement a eu un impact sur 208 trains et près de 71 200 voyageurs ;
Le 5 juin, c’est un accident de personne à Colombes qui a de nouveau fortement impacté le trafic avec 147 trains pour un peu plus de 40 700 voyageurs
Le 6 juin, à la suite de violents orages, il y a eu un problème d’alimentation électrique sur toute la région entre Conflans et Eragny qui a de nouveau provoqué le retard de nombreux voyageurs ;
Le 7 juin, c’est un dérangement sur une installation (objet sur la voie) à Bois Colombes qui a retardé les voyageurs. Suite à cet incident, des personnes sont descendues sur les voies et le trafic a dû être interrompu, ayant des conséquences sur 73 trains et plus de 376000 voyageurs ;
Le 13 juin, c’est un mouvement social national qui a provoqué la mise en place d’un service minimum ;
Et enfin, le 18 juin, ce sont des personnes qui ont été signalées sur les voies à la suite de la panne d’un train au Stade, impactant 73 trains et retardant un peu plus de 28 000 voyageurs.

Les incidents de ce mois ont particulièrement désorganisé le service. Lorsque ce dernier est à ce point perturbé, nous tentons d’agir à plusieurs niveaux, et nous savons que nous devons progresser sur :

  • La prise en charge
    En cas de rupture totale de la circulation, nous recensons les moyens routiers disponibles à l’instant T et nous tentons de mettre en place des moyens de substitutions. Nous savons qu’un bus ne pourra pas offrir la même capacité qu’un train et c’est bien l’une des raisons qui explique que nous réorientons les voyageurs qui le peuvent vers d’autres itinéraires.
  • L’information

L’une de nos premières missions est donc avant tout de diffuser cette information (rupture des circulations) afin d’interpeller un maximum de voyageurs en leur conseillant d’emprunter des itinéraires alternatifs quand ils le peuvent. Certes, c’est plus long mais cela reste un moyen de rentrer chez eux alors que les possibilités pour sont réduites. D’autre part, dans les gares, en fonction de l’événement, nous rencontrons parfois des difficultés pour estimer le temps nécessaire à la reprise progressive du trafic. Il est alors difficile de vous informer au plus vite sur le prochain train que vous allez pouvoir emprunter puisque cela peut dépendre de :

  •  l’intervention des différents acteurs dans le cas d’un accident de voyageur,
  • l’intention des agents dans le cadre d’un mouvement social inopiné,
  • le temps moyen pour évacuer des personnes sur les voies,
  • le temps d’intervention des forces de police quand elles sont sollicitées, •
  • etc.

Vous soulignez alors un manque d’information. Or, même si nous sommes conscients que nous devons progresser sur celle-ci, nous sommes aussi contraints d’attendre l’évolution de l’événement, pour vous en dire plus sur le prochain train au départ.
Dès qu’un nouvel élément est connu, il est annoncé.
Si la situation n’évolue pas, le message reste alors identique et informe les voyageurs sur l’incident, sa nature, son début et l’état du trafic. Je sais que vous souhaiteriez obtenir des informations précises dans le cas d’un incident majeur hélas, pour les raisons citées ci-dessus, ce n’est pas toujours possible dans un délai très court.

46 commentaires pour “La ponctualité au mois de juin”

  1. Mäx dit :

    Bonjour,
    Je sais que je radote, mais il est évident qu’une statistique aux heures de pointes serait bien plus judicieuse !

    • EricBarthas dit :

      En effet,
      rien que sur les 2 premières semaines, je suis de mon point de vue à 0% de ponctualité (je ne suis jamais arrivé à l’heure pendant ces 2 semaines).
      J’arrive donc à une ponctualité en pointe à 50%. On est loin des 81%.

    • Bonjour, avant 2012, nous avions un suivi de la régularité des trains qui couvrait uniquement les périodes de pointes. Ce suivi était jugé peu proche de la réalité par beaucoup de voyageurs qui soulignaient justement que les périodes hors pointe n’étaient pas comptabilisées. Afin de répondre aux attentes et assurer un suivi plus juste pour les voyageurs, nous avons travaillé avec le Stif pour mettre en place la ponctualité des voyageurs qui prend en compte le retard des voyageurs et non plus celui du train et cela sur l’ensemble de la journée. Il est toujours complexe de satisfaire tout le monde.

    • EricBarthas dit :

      Certes, tout le monde ne prend le train en pointe.
      Mais faire un zoom sur les pointes serait un plus utile car demandé, et facilement faisable dans la mesure où le suivi est fait sur tout les trajets.

      Le mieux serait encore de mettre en opendata les heures réellement relevées qui vous ont permis de faire ce calcul.
      Ainsi chacun pourrait faire son calcul.

    • picard dit :

      Le 20 juin un arbre est tombé sur le quai de la gare de Montgeroult- Courcelles selon les observateurs.
      Sur un poteau caténaire selon la SNCF.
      Cette chute a entrainé des retards (3H00) , des suppressions.

    • Chris92700Passer au statut dit :

      3h00 selon la police
      3 minutes selon les syndicats SNCF…

  2. miss caramelPasser en mode normal dit :

    Et celles de juillet ne seront pas bonnes non plus !

    Mardi 16 juillet 8h40 supprimé aux Mureaux
    Jeudi 18 juillet idem
    Jeudi 18 juillet départ de PSL à 17h41
    17h58 à Houilles : « Nous sommes retenus en gare pour une procédure de dépannage »
    18h08 Annonce sur les quais (pas dans la rame) : « la rame actuellement à quai n’assure plus le service voyageurs. Prochain train pour Mantes à 18h15 ». Aucune explication, aucune excuse, comme d’habitude…
    18h12 Annonce sur les quais : « la rame… Prochain train pour Mantes à 18h21 » (tiens, je ne savais pas qu’il fallait 20 mn pour faire PSL/Houilles)
    18h21 On voit arriver un VB2N. Mais la joie a été de courte durée : voiture de tête condamnée ! Il faut donc s’entasser dans un train réfrigéré jusqu’au point de congélation.

    Cet après-midi, en réunion, des collègues se sont étonnés de mes quintes de toux et de mon foulard. Pas étonnant si l’on résume l’expérience de ce soir : 15 mn dans une RIB courant d’air aux fenêtres ouvertes, 15 mn dans la même rame à l’arrêt en plein soleil, 20 mn dans une VB2N transformée en congélateur !

    Il est vrai ques les voyages sont source d’expériences, mais celles que la SNCF nous fait vivre au quotidien deviennent insupportables. D’autant qu’en ce moment, il y a une recrudescence de contrôles qui me semblent pour le moins mal venus vu les conditions de transport.

    Je prévois, en septembre, de faire mes propres statistiques de régularité sur les trains que j’emprunte aux heures de pointe. Je pourrai les comparer aux vôtres…

  3. polaire dit :

    vous avez oublier de mentionner les train en panne !! les coupure d’electricité et les agressions….

    • Bonjour, il est évident que ce ne sont pas que les évènements les plus marquants du mois qui provoquent ce mauvais résultat, tout le monde l’aura compris. Les résultats de la ponctualité prennent en compte au quotidien tous les évènements.

  4. Lolo78 dit :

    Je crois que celle de l’année n’est pas bonne non plus ;)

    La ligne J et le RER A c’est de pire en pire chaque année.

    • Bonjour, en effet, vous avez raison les résultats depuis le début de l’année ne sont pas bons, nous sommes loin de l’objectif. Je sais que ces chiffres paraissent étonnants et que vous avez l’impression que lorsque nous affichons un pourcentage au-delà de 80% ce n’est pas possible. A vos yeux ce résultat semble beaucoup trop élevé. Je rappelle qu’il s’agit du suivi sur l’ensemble de la journée et que ce résultat est présenté sur le mois. Pour nous, il est médiocre et il ne correspond pas aux attentes, tous les agents ont conscience que ces résultats sont mauvais et que nous sommes loin d’avoir une bonne qualité de service.

  5. olivia dit :

    c’est vraiment le manque de moyen de substitution qui pose probleme, on est vraiment laissé la en plan
    je suis a verneuil y’a que le J qui passe, donc j’ai pas d’autres moyens de rentrer!

    • Mäx dit :

      quand ça merdouille trop je prend le bus de l’A14 à Verneuil, puis RER A de la Défense à Paris. Ca met un peu plus de temps mais au moins le bus ne fait jamais greve, n’est jamais en panne, toujours propre et calme :)

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Sauf que la capacité d’un bus est très inférieure à celle d’un train !

    • Mäx dit :

      Je sais bien ! Mais ça dépanne, surtout quand on part tot :)

    • Bonjour, oui c’est un réel problème lorsqu’un incident imprévu paralyse l’ensemble des circulations sur la ligne J. Nous travaillons sur le sujet pour tenter d’améliorer la prise en charge mais nous ne pourrons jamais mettre en place des bus en grand nombre pour toutes les destinations. Pour plusieurs raisons, le coût serait trop important et nous n’aurions de toute façon pas assez de bus pour le faire. Dans le cas d’un incident moins important, nous rencontrons déjà des difficultés pour trouver des compagnies de bus qui peuvent répondre favorablement à nos demandes. En cas d’incident important, cela serait encore moins facile. Nous devons trouver d’autres pistes pour remédier à ce problème. C’est un travail à faire en commun et en cohérence avec tous les transporteurs de la région.

  6. miss caramelPasser en mode normal dit :

    C’est sûrement pour améliorer ses stats que l’ADC du 8h49 au Mureaux a fermé les portes à 8h47 ce matin…

  7. chris78Passer en mode normal dit :

    Merci pour toutes ces informations. Vivant tout cela au quotidien c’est de plus en plus usant et démoralisant. le souci c’est qu’on ne peut plus rien prévoir professionnellement ou personnellement. en retard pour ainsi dire tous les matins et ratant le bus qui ne nous attend pas le soir , dès que le week-end j’ai besoin de venir sur Paris … je prends la voiture ! je peux par contre souligner cette semaine la prise de parole de certains conducteurs qui nous annoncent le temps de retard 5 mn avant notre arrivée à st lazare (mais qu’ils attendent finalement d’être bien garés vu le temps que cela demande parfois). cette semaine nous avons eu des conducteurs « causants ». 17 mn de retard (+3 ou 4 pour avoir accès à un quai) sur un parcours qui en demande habituellement 25 … vous pouvez mieux faire quand même. vous pourriez demander aux conducteurs d’élever le niveau sonore lorsqu’ils s’adressent à nous …ça serait pas mal parce que leurs discours sont souvent inaudibles.

    • Bonjour, je suis parfaitement consciente des difficultés que vous rencontrez au quotidien et je peux vous assurer que je connais vos problématiques liées au transport pour deux raisons. Je voyage moi aussi beaucoup en Ile de France au quotidien et je suis un agent sncf. Deux raisons qui font que je connais très bien le sujet. La qualité des transports doit progresser en région parisienne, pendant longtemps grâce à l’engagement de tous les cheminots, la qualité de service était au rendez-vous mais depuis plusieurs mois, la situation s’est détériorée. Le réseau ainsi que le parc matériel doivent être rénovés et adaptés à la fréquentation. Tout cela est en cours mais ce sont des projets et des chantiers très longs. Je vous remercie pour votre témoignage qui me permet de démontrer à nouveau en interne que cette prise de parole est attendue de la part des voyageurs. Certes, il y a des ajustements à faire comme vous le soulignez. J’espère toutefois que vous recevrez de plus en plus souvent les informations qui vous sont utiles à bord du train.

    • Thomas78Passer au statut dit :

      Justement a ce propos il y a encore de gros progrès a faire, mardi soir 17h16 a PSL pour les mureaux, nous sommes parti avec 10 minutes de retard sans AUCUN MOT DU CONDUCTEUR!

    • Bonjour, merci pour votre intervention, je viens de signaler ce manque.

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Je voyage moi aussi beaucoup en Ile de France au quotidien et je suis un agent sncf
      Parlons du rapport qualité prix : quelle note donnez-vous au service Transilien ? Combien payez vous le train ? Ah oui… je sais… donc vous ne pouvez pas comprendre aussi bien que nous.

      Une étude a démontré (l’essai a été fait avec du café) qu’on a tendance à préférer quelque chose si elle est gratuite… même s’il s’agit de la même chose (ici 2 mêmes cafés).

    • Bonjour, oui j’utilise ma carte d’agent SNCF lors de mes déplacements professionnel ou privés toutefois, je vous rappelle que nous ne sommes pas le seul transporteur en Ile-de France, donc j’utilise aussi mon pass Navigo tous les jours.
      Pour mes déplacements privés, quand je pars en vacances en France, je prends le train et je bénéficie d’un avantage au même titre que dans d’autres professions. Et quand je pars à l’étranger, je prends parfois l’avion. Tous les cheminots ne partent pas en week-end toutes les semaines ou tous les mois, ils ne sont pas aussi nombreux à pouvoir le faire aussi souvent que vous pouvez le penser.

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Je parle du rapport qualité / prix.. et pas du rapport quantité / prix.
      D’ailleurs l’étude dont je parle est un comparatif de qualité selon un critère important (selon l’appréciation humaine)…. et pas quantitatif.

  8. solo dit :

    Bonjour,
    81% … effectivement ce n’est pas bon … si je rendais 81% des services attendus à mes clients je n’aurais plus de contrats et donc plus de job… mais effectivement pour le SNCF ce n’est pas grave.
    Pour la petite histoire, je viens de me faire contrôler ce matin dans un train en retard et pour manifester mon mécontentement j’ai dis au contrôleur que je présenterai mon titre de transport dans 5 minutes (ce que j’ai d’ailleurs fait). et bien savez vous quel est la suite de l’histoire. JE ME SUIS FAIT VERBALISER POUR REFUS D OBTEMPERER (83€). Alors oui je n’ai pas obtempéré effectivement pendant 5minutes .. mais alors bien sûre quand la SNCF est en retard tout va bien et personne ne peut rien dire, mais quand l’usagé exprime son mécontentement pendant 5minutes et bien on verbalise.
    Bravo … continuez comme ça, c’est parfait !!!! y a rien à dire …

    • Cyrille2 dit :

      Bonjour Solo,
      La verbalisation est erronée. Le refus d’obtempérer ne s’applique pas dans ce cadre là. Il s’applique pour assurer la sécurité. D’ailleurs les agents départ devraient l’utiliser lorsqu’un quai est bondé à cause d’une arrivée et d’un départ simultané.
      La verbalisation aurait dû être « non présentation de titre de transport ». Je ne suis pas juriste mais à mon avis, à condition d’avoir le temps à consacrer à cette tâche, je jouerai un moment sur ce vice de forme.
      Il m’est arrivé la même chose que vous un jour. Du coup, j’ai cherché mon titre de transport pendant 5 minutes. Bizarrement, suivant votre tenue vestimentaire, la réaction des contrôleurs est différentes. Lorsque je suis en costume, leurs réactions sont plus policées que lorsque je suis habillé en tenue pratique pour affronter les transports. Pourtant je suis toujours le même chef d’entreprise finalement. Une autre réaction que vous pouvez avoir pour signifier votre mécontentement est de soit les ignorer pendant quelques instants, communication identique à celle que l’on subit quotidiennement, soit partir de votre place. Les agents, hormis ceux de la SUGE évidemment, ne peuvent vous retenir physiquement. Si les controleurs sont accompagnés de la SUGE, presentez votre titre de transport quand ceux -ci vous l’auront demandé pour ne pas tenter une qualification de « voie de fait ».
      Avec des réactions comme a eu le contrôleur, cumulé aux conditions de transports animalières quotidiennes, il n’est pas étonnant qu’il y ait certains accidents « physiques » que je ne cautionne pas.

    • Nicolas LD dit :

      Une fois je me suis assis sur dans le carré réservé au personnes agées, femmes enceintes. Il n’y avait absolument personne. Je me lève et propose systématiquement ma place si quelqu’un de prioritaire arrive.
      Bref un agent SNCF très arrogant arrive (donc pas prioritaire) avec son bardat et me sort que je suis sur une place réservé aux agents de la SNCF (le mec ose me montrer l’étiquette ou est marqué « local technique » en me disant « c’est marqué là » il s’agit d’une armoire électrique ou un truc du genre) et qu’ils sont prioritaire (le mec voulait prendre les quatre places, pas une, les quatre ! Ni une ni deux, je lui dis qu’il y a plein de place dans le train et qu’il peut aller ou il veut.
      Le monsieur me demande mon titre de transport et note le numéro de mon pass Navigo que je lui tend avec le sourire. Et me dit « Entrave à la circulation des trains, vous allez voir ce que vous allez voir ». Je suis resté à ma place, sans bouger en le regardant. Je n’ai jamais rien reçu pour la bonne est simple raison qu’il n’avait pas entrave… C’est un peu différent mais il ne faut pas tout accépter non plus.

    • Bonjour, vous relatez un évènement dont je n’ai pas connaissance, mon rôle n’est pas de traiter votre demande qui concerne un voyageur individuellement. Pour évoquer votre problème, je vous invite à nous contacter via le service clientèle qui traite ces cas.
      Je sais que la qualité de service n’est pas au rendez-vous mais la présentation du titre de transport reste une obligation et les contrôles sont légitimes. Les attentes varient d’un voyageur à l’autre, d’un côté une demande pour avoir plus de contrôle et une tolérance zéro et de l’autre un appel un refus de ces contrôles (non présentation de titre de transport, ou autre) car la présence des contrôleurs est jugée inutile. Dans ce cas, que faire pour satisfaire une majorité de voyageur ?
      EricBerthas et Solo, je viens de modérer vos commentaires, je pense que vous comprendrez que je ne peux pas laisser sur le blog un lien de comme celui ci. Ce document est intéressant, si vous le souhaitez, je peux le remettre en ligne en supprimant au préalable les coordonnées personnelles qu’il contient.

    • EricBarthas dit :

      Madame Larrouy,
      ce document a été mis en ligne par un DEPUTE !
      Comment allez vous faire pour le modifier ?

    • solo dit :

      Bonjour Madame et merci de votre réponse.

      Les contrôles sont effectivement légitimes, mais ils le sont quand le service est au rendez-vous ce qui, vous l’avez évoqué, n’est pas le cas. Je n’ai d’ailleurs pas refusé le contrôle mais juste dis à votre contrôleur que je présenterai mon titre de transport dans 5min (finalement pas grand chose au regard des heures attendues à la gare Saint Lazare le soir avec le stress de la nounou…). Un moyen de contestation comme un autre.

      Aujourd’hui, malgré une qualité de service intolérable la SNCF n’envisage AUCUN GESTE COMMERCIAL ni réparation des préjudices subis. Alors oui en tant qu’usagé nous souhaitons faire part de notre mécontentement. Votre réponse est peut être un début si elle est suivi d’action.

      PS: Je comprend tout à fait la modération de mon post mais pour information ce document est accessible sur le WEB

    • Chris92700Passer au statut dit :

      la présentation du titre de transport reste une obligation
      Et si on parlait de toutes les obligations que la SNCF ne remplit pas ?

    • Madame Larrouy, le Comité que je représente ne remet pas en cause les contrôles. En revanche, nous avons beaucoup de mal a accepter cette tolérance zéro dès qu’un usager refuse la présentation de son titre de transport pour protester, ou cet abus d’autorité comme dans l’exemple de Nicolas LD. J’ai eu en effet connaissance du signalement de Nicolas LD, il a même contacté le Comité. Cela s’est passé à bord d’un TER en provenance de la Normandie, entre les gares de Bonnières et Mantes la Jolie. À moins qu’il s’agisse d’un autre cas. mais alors cela devient inquiétant cette recrudescence d’abus d’autorité.
      Avant d’infliger une amende de 83 € pour refus d’obtempérer, ou parce que l’usager s’est installé dans un lieu ou il ne devrait pas être, il faut privilégier LE DIALOGUE ! Avant de verbaliser, le contrôleur pourrait d’abord expliqué à l’usager qu’il est en tort, et ce qu’il risque. Et si, <b<et seulement si l’usager s’obstine, alors la oui le contrôleur doit faire son travail.
      Madame Larrouy j’ai pu constater de moi-même des comportements de contrôleur pas du tout exemplaire ces derniers temps. Des comportements qui dans le contexte actuelle pourraient très vite amené à une nouvelle agression avec les conséquences que l’on connait. Loin de moi l’idée de dire que la faute revient au personnel SNCF, mais je pense que dans le contexte actuelle, il serait bien que tout le monde met un peu d’eau dans son vin.
      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • solo dit :

      Bonjour,
      Pour compléter le récit je tiens faire savoir que la SUGE qui a été appelée pour mon cas en me disant qu’ils appellaient la police , c’est présenté en qualité de Police et non en qualité de SUGE. (témoin à l’appui)
      On peut rapidement imaginer l’impacte sur l’usagé lors du contrôle et l’impacte légal d’autant que les prérogatives et droits de la SUGE ne sont pas ceux de la police. Entre autre les simulations de contrôle d’identité tel qu’elle a été pratiqué Vendredi dernier.
      Il me semble important que les usagés connaissent ces pratiques illégales , et surtout connaissent leurs droits.
      Tous les moyens sont bons pour dialoguer à la SNCF …

    • Nicolas LD dit :

      Bonjour,

      Pour moi cela c’est produit sur un PSL – Herblay autour de 18h00.

  9. R-icPasser au statut dit :

    N’oubliez pas de mettre le STIF en copie !

    Une mésaventure similaire m’est arrivée il y a 2 ans. Les contrôleurs m’avaient juré ‘leurs grands dieux’ que si je me présentais le jour même ou le lendemain à la recette de je ne sais plus quoi dans le 11ème arrondissement (je pourrai retrouver l’adresse si nécessaire) l’amende serait annulée. Finalement, 5 euros de frais de dossier ont été maintenus. J’ai réclamé à la SNCF qui m’a dit que c’était du ressort du STIF… alors j’ai écrit à HUCHON que je connais bien de réputation puisqu’il a été maire de ma ville… et j’ai reçu une réponse 4 mois plus tard pour m’entendre dire que c’était du ressort de la SNCF.

    Que des rigolos… et encore… si seulement c’était drôle.

  10. bruyere dit :

    c est marrant on dirait un copie/colle chaque mois juste vous changez le nom du mois,donc je réitère ma question restée sans réponse:
    Paris – Mantes via Conflans (incluant Paris – Gisors) : 81,8%
    donc est il possible de ne payer que 81,8% de mon pass navigo.
    ou de m en faire rembourser 18,2% ?
    J imagine le chirurgien annonçant a la famille de son patient: » je n ai pu sauver que 81,8% de votre enfant »…

  11. Mika dit :

    Bonjour,
    Je salue l’initiative du dialogue et Madame Larouy même si je me surprends à perdre parfois mon sang froid devant une telle torture quotidienne…
    2 remarques :
    Usager quotidien de la ligne J (Vernouillet Saint Lazare), j’ai eu à déplorer en particluier plusieurs suppression de train sur l’horaire 7h37 la semaine 28 sans AUCUNE explication. Un matin, toutefois, un message nous a tous laissé incrédule « train supprimé pour cause d’absence de matériel ». Avouez qu’il y aurait de quoi penser qu’on nous prend pour de sombres idiots.
    Notre ligne « bénéficie » de plus en plus souvent de vieux trains à niveau unique (certains les appellent les « petits gris ») ou nous nous entassons d’autant que les trains précédents sont annulés, double peine. Ces trains, hors d’âges, sont-ils surs ? Quand peut-on espérer bénéficier de train avec un minimum de confort (place et clim).
    Merci de votre réponse.
    Mika

    • Mika dit :

      Bonjour, ce matin, à nouveau train de 7h37 annulé à 7h35, ça commence à bien faire.
      Existe-t-il une association d’usagers couvrant notre gare (Verneuil Vernouillet), je suis disposé à cotiser pour lancer une action collective ; il est évident qu’on nous considère comme quantité négligeable.
      J’en veux pour preuve mon message précédent resté sans réponse…

  12. Voyageur_Steph dit :

    La ponctualité au mois de JUIN là voilà, j’ai pris 2 carte 1 semaine car en congé le 15 Juin.

    Voilà ce que j’ai subit sur 2 semaine :

    04/06 greve surprise.Aucun trafic a St Lazare.ligne J trafic interrompu.
    Plus de 2h pour rentrer,Metro 13,metro 1,RER A,Bus,20mn de marche.

    05/06 9:20 parti a presque 25. 6mn de retard à St Lazare

    06/06 19:13 arrivé à Saint-Lazare, celui de 16 à disparu. 21 parti a l’heur ms 5 mn de retard a Vernouillet. Au total arrivé 20mn de retard à mon rdz vous.

    07/06
    10:07 Petit gris.
    19:16 Petit gris. Parti a 19

    10/06
    7:17 Petit gris. Parti à 7:20.
    17:01 parti a l’heure. Bloqué à Houilles. Message du conducteur à 24 : Bloqué pour une personne de type suicidaire présent en gare des Mureaux. 17:54 personne interpellée. 18:04 départ de Houilles. 18:15 arrêté en pleine voie avant Villennes. Arrivée à Verneuil à 18:21

    Et la suite en Juillet :

    8/07 reprise. 17:41 petit gris
    9/07 7:18 retarder à 16. Arrivé à 20. parti à 21.
    Arriver St Lazare à 7:48 soit 3 mn de retard
    17:41 encore petit gris
    10/07 train de 17:21 controlleur a vernouillet. comme par hasard sur l’horaire ou y a peu de monde et pas de petit gris
    11/07 7:17 parti a 22
    17:36 petit gris supprimé à 40.
    17:41 parti à 44
    12/07 17:16 petit gris encore
    15/07 19:21 petit gris toujous. parti a 23
    16/07 N’est pas pris le train
    17/07 8:18 porte arriere gauche premier wagon condamné. A St Lazare quai à gauche forcement.
    18/07 9:18 Train partie a l’heure. contrôle ds le train. présentation de mon passe et mon justificatif d’achat mais je refuse le bip de mon passe sur la machine. Le contrôleur s’énerve et me dit que je vais pas passer comme ça. Retenu a quai par les contrôleur a St Lazare. Ils ont demandé l’aide de la police SNCF. Autour de moi 6 contrôleur et 4 agent de police SNCF. Police Sncf agressive et contrôle d’identité sans justificatif. Alors que j’ai demandé. 166€ d’amende pour refus d’obtempérer et voyage sans titre de transport alors que j’ai largement présenter de quoi prouver que mon titre de transport est valide.
    19/07 7:18 parti a 20. porte arrière droite du premier wagon condamné

    Bien sûr je vais contester l’amende, car je paye et ai toujours payer. Mais apparemment nous usager n’avons pas le droits de faire part de notre mécontentement.
    Pour info, je tiens quand même à souligner que d’habitude les autres contrôle ce sont très bien passer et que les contrôleurs acceptait de ne pas biper la carte navigo.

  13. Eric78 dit :

    Bonjour,
    C’est bien de constater que la SNCF n’assure sa prestation qu’à 83,5 % (avec toutes les pondérations possibles pour embellir ce chiffre, qui chacun l’a remarqué, ne reflète pas la réalité des usagers). Mais que fait la SNCF pour corriger le tir ? Pourquoi ne pas calculer le prix mensuel du pass Navigo sur la qualité de vos prestations ?
    83,5 %, c’est un résultat officiel, cela veut donc dire que nous avons payé 16,5% pour une prestation que la SNCF n’a pas assurée. Ce qui aura peut-être pour effet de motiver la SNCF pour améliorer ses résultats. Ca ne doit pas être très compliqué à mettre en place ça, non ?
    Merci de votre réponse.

Les commentaires sont fermés.