MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Hier soir, des circulations suspendues en gare St-Lazare

90
Publié le 4/04/2013

Bonjour à tous, hier, et vous le savez déjà, un agent de conduite a été agressé par 3 individus alors qu’il leur rappelait les règles de protection contre la traversée dangereuse des voies.

Suite à cette agression, ses collègues ont exercé leur droit de retrait et le trafic a été très perturbé dès le début de l’après-midi. Il a ensuite été totalement interrompu pendant plus de 2 heures. Une négociation avec les organisations syndicales représentatives des conducteurs a été ouverte immédiatement pour tenter de trouver une solution afin de rétablir les circulations dans la soirée.

Dans l’attente de la reprise du trafic, nous avons immédiatement mobilisé un maximum d’agents afin de renseigner les voyageurs. Un communiqué de presse ainsi que toutes les alertes (application, site Transilien,…) ont été émises afin de prévenir un maximum de monde, l’objectif étant d’inciter un maximum de voyageurs à emprunter des itinéraires de substitution.

Vers 19h, le trafic a repris mais très progressivement. La situation n’a pas pu revenir à la normale avant la fin du service. Cet incident a totalement désorganisé le trafic, donc le plan de transport. Les rames qui auraient dû se trouver à certains endroits de la ligne pour les premiers départs du matin n’ont pas pu être acheminées, et c’est pourquoi il y avait encore quelques suppressions ce matin. Le trafic est à nouveau normal depuis 10h.

Hier après-midi, j’étais en déplacement et je n’ai pas pu vous informer sur les différentes solutions qui pouvaient s’offrir à vous. Mais les alertes et les informations reprises sur transilien.com reprenaient différents parcours de substitutions possibles, ces informations vous ont-elles semblées complètes ? Avez-vous eu ces informations via les différents outils d’information en temps réel ? Est-ce que vous avez pu vous orienter au mieux ? Je sais que vos parcours ont été plus longs qu’à l’habitude mais avez-vous pu trouver des itinéraires bis différents de ceux que nous avons mentionnés ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à me le faire savoir afin que nous puissions les intégrer dans nos communications.

90 commentaires pour “Hier soir, des circulations suspendues en gare St-Lazare”

  1. StephanePasser en mode normal dit :

    Hélène, je viens de poster le message suivant avant de voir que vous veniez de publier cet article :
     » Quelle que soit la gravité de l’agression inadmissible subie hier par un conducteur à la gare de St-Nom-la-Bretèche, il est évident que l’exercice du droit de retrait qu’elle a entraîné est manifestement illégal. En effet, un tel événement peut survenir à tout moment et n’importe où sur le réseau. Devrait-on pour autant, par mesure de précaution, ne jamais faire partir aucun conducteur aux commandes d’un train ? Il en irait toutefois autrement s’il s’agissait, par ex, de ne pas desservir telle gare localisée dans une ville où se déroule une émeute. Et je ne fais ici qu’exposer l’état de la jurisprudence de la Cour de cassation. De plus, ce choix fait, sous le coup d’une émotion compréhensible et à la demande de syndicats, par les agents de conduite est doublement inopportun puisque, d’une part, il a porté une grave atteinte à la liberté de circulation d’un très grand nombre d’usagers dont la grande majorité ne sont jamais agressifs envers le personnel de la SNCF et, d’autre part, fait trop d’honneur à la toute petite minorité capable d’en venir à atteindre physiquement un agent du service public.
    L’article du Parisien nous informe que “des syndicalistes ont indiqué que les conducteurs avaient repris le travail après avoir obtenu « un accompagnement spécifique » de chacun d’entre eux par un agent supplémentaire” et qu’a été revendiqué “un renforcement des effectifs dans les « trains sensibles »”. Combien de temps sera offert cet “accompagnement spécifique” ? Le train concerné hier était-il un train sensible ? Pour élargir la question de la prévention, ne conviendrait-il pas de remplacer les agents “médiation” par des éducateurs spécialisés ? En effet, il n’y a pas lieu de transiger s’agissant des règles relatives au respect des autres voyageurs et du personnel et à la sécurité dans les gares et les trains mais de les expliquer.
    Hélène, allez-vous publier aujourd’hui un article sur cet événement ? Pourrions-nous savoir, notamment, combien, depuis hier après-midi et jusqu’à ce matin, de trains de la ligne J ont été supprimés ? S’agissant de l’info en temps réel sur le site transilien.com, hier encore, à l’heure où le trafic reprenait au ralenti, des trains, remontant même parfois à plusieurs heures, sont restés indiqués comme retardés ou supprimés. Pourquoi n’a-t-on pas procédé à un nettoyage et présenté seulement le prochain train sûr de circuler ? Je note, au passage, que l’info n’a pas semblé identique dans les gares et en ligne puisque j’ai pu constater, au moins dans celles de la ligne A, que les écrans n’affichaient qu’un message textuel. En conclusion de ce point, je pense qu’il est vraiment nécessaire d’établir une charte de l’info en cas de situation perturbée. « 

    • Bonjour Stéphane, vous évoquez des sujets pour lesquels je ne vais pas pouvoir vous apporter de réponse, et ce pour plusieurs raisons : je ne suis pas responsable de l’établissement traction ouest Transilien (agent de conduite) et je ne suis pas au cœur des négociations locales qui sont ont en cours avec les syndicalistes. Des engagements ont été pris hier, après lecture de votre commentaire je vois que vous avez déjà toutes les infos et je ne peux pas vous en dire beaucoup plus.
      La médiation doit se poursuivre mais ce n’est pas notre cœur de métier, et le remplacement de ces médiateurs par des éducateurs n’est pas d’actualité.
      Comme à mon habitude, je vais vous répondre que tout cela a un coût et que « y’a qu’à, faut qu’on » n’est pas toujours aussi simple à mettre en place. Les campagnes de recrutement actuelles sont plutôt mises en place pour tenter de recruter des agents afin de mieux répondre à vos attentes d’accompagnement, d’information, etc. Certes, il y a aussi des efforts et des moyens mis en place pour la prévention, mais nous ne pourrons jamais avoir des équipes SUGE ou médiation dans tous les trains. Ce problème est un problème de société auquel la SNCF ne peut pas répondre seule.
      Pour finir, au sujet des trains supprimés et retardés, la base n’a pas été nettoyée car, nous ne savions pas si les trains allaient partir ou pas, nous étions dans l’attente de savoir si le conducteur prévu sur la mission allait se présenter pour sa prise de mission ou non. Dans l’attente d’un plan de transport, le choix de mettre un écran 7 lignes (message textuel) est fait par une ligne à sa demande, et les équipes de la ligne A ont jugé bon d’aller dans ce sens hier. Hélas, une fois que la circulation a plus ou moins repris sur le RER A, il y a eu un défaut d‘affichage jusqu’à la fin du service, impossible de revenir à un affichage normal.
      Enfin, les GIV étaient très sollicités par les agents des gares et ils n’avaient pas eu non plus les informations utiles pour mettre à jour correctement la base. Je ne dispose pas de la liste de tous les trains supprimés ou retardés, je peux juste vous dire qu’hier, pour la ligne J, il y a eu 219 trains impactés par cet événement et un peu plus de 80 700 voyageurs retardés.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Hélène ou un conducteur qui vient ici pourrait-il nous renseigner sur cette mesure d’accompagnement ?Car je ne vois pas comment tout d’un coup la SNCF aurait les moyens d’affecter un 2ème agent à tout train jusqu’alors exploité avec agent seul ! Pour moi, cela ne peut être que provisoire et encore… Et pourtant cette mesure a satisfait les syndicats puisqu’ils ont assez vite appelé à la reprise du travail !

    • écoeurée dit :

      Bonjour,

      Pouvons nous avoir des nouvelles de la personne agressée. Combien de jours d’ITT ont été jugés nécessaires pour son rétablissement ? Merci d’avance.

  2. EricBarthas dit :

    Concernant les informations diffusées, y compris par la RATP qui a également mis en oeuvre un dispositif spécial, je trouve que la réactivité a été assez forte.

    Mais seuls les terminus étaient renseignées. Par exemple, par paris-mantes, il était indiqué d’utiliser la ligne N au départ de Montparnasse. Quid des gares entre paris et mantes ?
    Obligé d’aller jusqu’à PSL pour avoir l’information. Voila l’inconvénient.

    De plus, dans les conditions d’hier, les ititnéraires bis n’auraient servis à rien car imaginez le rush à montparnasse si tous les usagers de la J (psl-MLJ) se présentent, sachant que le métro 14 et 4 seront vite saturés et que les trains de la N ne sont pas doublés en capacité.

    Bref, droit de retrait oui mais sans abuser non plus…

    • Bonjour, en effet, certaines lignes ont sûrement été prises d’assaut par les voyageurs mais dans ce genre de situation, c’est justement l’intérêt d’avoir un réseau de transport aussi important qu’en Ile-de-France. Certes, il y avait plus de monde mais au moins ces voyageurs avaient une autre solution pour rentrer.
      Ensuite, vous avez raison, il était nécessaire de se rendre en gare pour obtenir des informations sur les parcours de substitutions possibles au départ des autres gares. Je vais faire remonter ce point afin de voir comment nous pourrions faire. Il y a 84 gares sur le réseau, faire du cas par cas, ne va pas être chose aisée mais il faut réfléchir pour tenter de faire au mieux. Maintenant dans ce genre de situation, nous savons aussi que sur certaines gares, nous ne le pourrons pas (gare éloignée, réseau de transport en commun moins important) et dans ce genre de cas hélas, il faut parfois tenter de se rapprocher au plus près de son domicile et ensuite faire appel à son entourage. Je sais que ce n’est pas ce que vous attendriez comme réponse mais dans une situation similaire à celle d’hier, nous n’avons pas beaucoup d’autres solutions à vous proposer.

    • EricBarthas dit :

      Je ne crois pas non plus qu’il soit possible d’annoncer pour chaque gare une solution de contournement, à moins que chaque message dure 10 minutes, ce qui le rendrait inefficace.
      Une solution serait de distinguer les branches de chaque ligne.
      Car la ligne J est vaste, est chaque branche a ses solutions.
      Ainsi pour la branche PSL/MLJ via CSH, la ligne de bus 9 de Com’bus est une solution, mais pas pour les autres branches .

      Pourquoi ne pas communiquer en ajoutant le numéro de groupe accolé à la lettre ?

      Une remarque : la RATP annonçait que la gare était fermée au public alors que cela n’était pas le cas.

      J’ai eu de la chance mercredi car en prenant justement un train qui me rapprochait de chez moi, sur le même quai en face s’affiche mon train, qui est parti avec 10 minutes de retard.

  3. Gabs dit :

    Bonjour,

    « un agent de conduite a été agressé par 3 individus alors qu’il leur rappelait les règles de protection contre la traversée dangereuse des voies. » OK

    Cependant, peut-on avoir plus de précisions sur les conditions ? Sans cautionner, il m’est arrivé plusieurs fois d’hésiter à traverser une voie dans une gare terminus avec très bonne visibilité et train à quai, car le conducteur, ayant vu un grand nombre de voyageurs se diriger vers son train, commençait sa procédure de départ (avec 1 minute d’avance sur l’horaire).

    Malheureusement, ce genre de cas n’est pas isolé, et dans des zones mal desservies et en heure creuse de surcroit, louper son train équivaut à une ou deux heures dans la vue. Pas étonnant que les nerfs lâchent…

    Et quand on voit la réaction en chaine de soit-disant solidarité, ça en dit long sur les réelles motivations. En outre, est-ce réellement le rôle d’un agent de conduite de rappeler les règles de sécurité ? N’est-il pas censé justement être dans sa cabine, verrouillée, à conduire son train, quitte à contacter les agents de sécurité ?

    Pour en revenir à l’information voyageur, à 19h tous les indicateurs (applis, sites, etc.) étaient au vert (« Trafic normal ») alors qu’il y a eu seulement trois départ de PSL entre 19h et 20h !!!

    En outre, pour la petite histoire, les agents info TER/intercité m’ont conseillé d’aller aux guichets Transilien pour avoir des infos sur la desserte BREVAL… C’te bonne blague !!

    Et sinon, concrètement ? Comment prévoyez-vous de dédommager les millions de clients suite à l’incivilité de milliers de conducteurs ?

    Cordialement,
    Gabriel.

    • Gabriel, selon les infos que j’ai eu, personne à Paris n’était capable de renseigner les usagers pour Bréval de l’heure du prochain train. Ils ont pris un train pour Vernon et son descendus à Mantes. Un train corail c’est arrêté à Mantes, mais le contrôleur a refusé les arrêts à Bréval et Bueil. Il s’en est fallut de peu pour qu’une seconde agression se produise à Mantes la Jolie…

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Gabs dit :

      Bonjour;

      oui je suis arrivé à PSL vers 19h10 (je visait le 19h13) , et j’ai été étonné que l’intercité de 19h10 (annoncé, puis parti avec 40 minutes de retards) effectue des arrêts supplémentaires sans qu’on n’ait eu besoin ni de le réclamer ni de le revendiquer. Celà faisait presque partie de plan de transport prévu …

      J’ai été lire votre article (et l’ai d’ailleurs partagé) et je comprend mieux ;-)

      VIVA LA REVOLUCION !! ça fonctionne !! (n’est-ce pas Hélène ?)

      Cordialement,
      Gabriel

  4. Chris92700Passer au statut dit :

    Madame Larrouy,

    Pour commencer, je ne citerai qu’une erreur / mensonge dans votre message : les agents n’ont pas exercé leur droit de retrait (qui est un arrêt d’activité à cause d’une exposition à un danger imminent) puisqu’il n’y avait pas de danger immédiat hormis sur le lieu de l’agression. A la rigueur, ils ont effectué une grève surprise.
    D’ailleurs, je me demande pourquoi vous ne voulez pas nous donner les motifs en cas de grève alors que là vous vous permettez de colporter cette erreur / mensonge.

    En vertu de la présente charte du blog, merci de bien modérer votre article pour retirer ce mensonge / erreur : il ne s’agissait PAS d’un droit de retrait. A la rigueur, je pense que la charte vous autorise à parler de « revendiquer un droit de retrait ».

    Pour répondre à votre question, les quelques informations de trajets alternatifs ne m’ont servis à rien… car aucune solution ne m’était donnée. Bloqué à Limay, il n’y avait ni bus ni autres trains. Une solution aurait été de faire rouler les trains vu que rien ne justifiait un arrêt de service.

    Enfin, je vous rappelle que cet arrêt de service vous est directement imputable puisqu’il est volontaire et je vous demande de nous communiquer, à tous, les modalités pour votre geste commercial. Pour information, merci de nous informer des sanctions données aux agents-grévistes.

    Bien à vous,
    Christophe, otage de la SNCF.

    • Christophe, je ne vais pas rentrer dans ce débat, je ne fais que reprendre les informations reprises hier. Comme les autres fois, ce n’est pas un choix de la SNCF et ce n’est pas à moi de vous renseigner sur le choix des organisations syndicales et/ou des agents. Pour les dédommagements, ma réponse sera toujours la même, ce blog n’est pas le service clientèle seul apte à vous répondre sur ce sujet.

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Pourtant vous êtes rentré dedans en indiquant qu’il s’agissait d’un droit de retrait et que cette information est contestable. Surtout qu’il s’agit bien d’un choix du personnel SNCF

      Pour les dédommagements, on retrouve le même discours : on nous renvoie à chaque fois vers un autre service… l’administratif pour décourager les plaignants !

    • Louxor dit :

      @ Christophe,
      Vous avez raison. En même temps, que font les associations d’usagers ? silence assourdissant … c’est tout de même très étonnant que les usagers ne s’organisent pas pour s’opposer à de tels abus du soit-disant « droit de retrait »… les usagers devraient attaquer la SNCF et les syndicats en justice mais ces associations ne font manifestement rien .. ! Qu’est-ce que la FNAUT attend pour réagir et protester ? l’a–t-elle fait ??

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Au service client transilien :

      Bonsoir,

      Le 3 avril, le réseau transilien a été interrompu plusieurs heures puis fortement perturbé : plus de 4 heures de retard pour faire mon trajet habituel.
      Le 4 avril au matin, le trafic était très perturbé.

      La SNCF justifierait cela par à une agression à St Nom La Breteche et à l’application d’un droit de retrait des conducteurs sur TOUS les trains de la ligne J, L et A.

      Selon la loi française, le droit de retrait est le droit d’arrêter son activité professionnelle en cas d’exposition à un danger immédiat.
      Le danger n’étant situé qu’à St Nom La Breteche, le droit de retrait ne peut pas justifier l’arrêt du trafic (et les perturbations) sur tout St Lazare. Il s’agit donc d’un arrêt de travail volontaire abusif.

      Etant donné que le trafic a été totalement interrompu, de manière volontaire et imputable à la SNCF, merci de m’indiquer la procédure pour recevoir la compensation financière prévue au titre de la LOI n° 2007-1224 du 21 août 2007.

      En attente de vos retours,
      Christophe *******

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Christophe, l’interruption du trafic n’est pas imputable à la SNCF mais aux conducteurs qui ont illégalement exercé leur droit de retrait ! Cela dit, si elle ne prend pas de sanctions financières applicables aux prochains bulletins de paie, elle engagera à son tour sa responsabilité.
      Comme je l’ai écrit sur le blog de la ligne L, “Je n’ai pas pris le temps d’étudier assez les éventuelles actions en justice envisageables mais il me semble que, par ex, une association d’usagers pourrait obtenir réparation pour le préjudice subi en citant devant le tribunal civil les syndicats ayant appelé à une telle action. Quant à la décision, qui me semble prévisible, de la SNCF de ne pas sanctionner financièrement l’exercice illégal du droit de retrait par ses conducteurs, un recours pour excès de pouvoir contre elle, avec conséquences sur les situations individuelles en cas d’annulation, n’est-il pas envisageable ?”.
      Pour ce qui est des associations d’usagers existantes, peut-on compter sur elles lorsqu’on lit, par ex, le communiqué de presse de SOS Usagers (“Répercussions évidemment sur le trafic, et galère pour les usagers. Question: que fait la SNCF, et que font les pouvoirs publics, pour assurer notre sécurité? A nous d’agir ensemble pour les contraindre à nous protéger./ La SNCF doit nouveau recruter des agents de sécurité et des maîtres-chiens pour que les cheminots puissent travailler sans avoir la peur au ventre – et que les usagers puissent voyager sans la crainte de se faire dépouiller, ou agresser. (…) ”) qui ne dénonce même pas l’abus du droit de retrait ?
      Qu’en pense Franck, un des seuls représentants d’associations présent sur les blogs L, A, J ?

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Stéphane,
      Il s’agit de conducteurs de la SNCF. Lorsqu’il s’agit de porter une réclamation, il faut bien voir les frontières de chaque entité. En l’occurrence, la SNCF doit être considérée globalement.
      Enfin, il est important de noter que, pour décourager les clients, les messages sont limités à 1000 caractères (espaces inclus)…

    • EricBarthas dit :

      @Stephane,
      s’agissant d’agents SNCF, c’est bien à cause de la SNCF que le service a été interrompu.

    • Non non Louxor, les associations sont montées au créneau, je suis bien placé pour le dire. Nous sommes en attente de réponse.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Gabs dit :

      Bonjour;

      j’ai récemment reçu uune réponse de la SNCF suite à un courrier envoyé mi-février. En substance, c’est simple: « le STIF fixe les plans de transports, le STIF fixe les tarifs, le STIF nous impose ses contraintes, et bien que nous soyons conscients des diverses problématiques, nous ne pouvons rien faire car c’est le STIF qui gère tout. »

      ==> courrier transmis au STIF cette semaine… Mais en clair, la SNCF ne fera rien et n’a pas l’intention de faire quoi que ce soit!!

      Cordialement,
      Gabriel

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Réponse de Transilien (puis ma réponse) :

      « Bonjour Monsieur ****

      Vous souhaitez faire une demande de dédommagement suite aux fortes perturbations de la ligne J les 3 et 4 avril 2013.

      Je regrette au nom de SNCF Transilien les désagréments que vous avez pris la peine de nous décrire.

      Je tiens à vous informer qu’une grève suit un encadrement réglementaire et législatif.

      La SNCF n’a, de fait, pas de pouvoir décisionnaire dans la mise en œuvre de ce type d’action.

      Dans de telles circonstances, SNCF Transilien mobilise l’ensemble des moyens à disposition pour programmer un nouveau plan de circulation des trains et le communiquer à ses clients.
      Sa priorité est d’assurer au mieux l’acheminement des voyageurs, malgré le manque de capacité dû aux suppressions de circulations. Une dégradation des transports ne peut malheureusement pas être évitée.

      C’est dans ce contexte dégradé que SNCF Transilien assure le transport et l’information de ses clients en conformité avec la loi sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs.

      A ce jour, SNCF Transilien ne souhaite pas accorder de mesure commerciale aux voyageurs à la suite des difficultés d’exploitation rencontrées, et ce, quelle que soit la ligne concernée.

      Cette orientation s’appuie notamment sur le fait que le nombre élevé de circulations sur les lignes de Transilien permet aux Franciliens de réaliser leurs déplacements même si des retards, des suppressions de trains ou des interruptions totales de trafic, inhérents aux contraintes de l’exploitation en zone dense, peuvent être déplorés.

      Je transmets immédiatement votre témoignage à la Direction de la ligne J afin qu’il soit pris en compte et reste à votre disposition pour toute autre demande relative au réseau Transilien.

      Je vous souhaite une bonne journée.

      Line Laurent
      Service clientèle SNCF Transilien

      ————————————————————————————————————–

      Ma réponse :
      Bonjour madame,

      Il semble que mon message initial n’ait pas été compris.

      – Vous expliquez (je cite) « qu’une grève suit un encadrement réglementaire et législatif » : l’arrêt total de la circulation la semaine dernière était du à un mouvement social ILLÉGAL de la part de VOTRE personnel.
      – Vous expliquez (je cite) « nombre élevé de circulations sur les lignes de Transilien permet aux Franciliens de réaliser leurs déplacements » : ce qui est faux puisque la circulation a été totalement interrompue pendant plusieurs heures.

      Il s’agit d’un d’un mouvement illégal coupant entièrement la circulation. De plus, à limay il n’y avait AUCUNE alternative.
      merci de m’indiquer la procédure pour recevoir la compensation financière prévue au titre de la LOI n° 2007-1224 du 21 août 2007.

      En attente de vos retours,
      Christophe

    • Louxor dit :

      @ Franck. le 5 avril vous disiez que les associations attendaient une réponse … L’ont-elle obtenue ? J’étais jeudi soir dans une réunion publique à Maisons-Lafitte où la SNCF n’a nullement remis en cause le comportement du conducteur .. se bornant à dire qu’une enquête est en cours, ni l’exercice abusif et disproportionné du droit de retrait ..
      Ne pensez-vous pas comme certains l’ont évoqué dans cette file qu’il faudrait envisager une procédure judiciaire contre la SNCF pour les faits du 3 avril ?

    • Bonjour Louxor,

      Nous avons eu des réponses mais je ne peux vous les communiquer ici. Je vous invite à cliquer sur mon pseudo. Il s’agit d’un lien vers le blog du Comité que je représente.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • BNC dit :

      Je ne suis pas sûr de bien comprendre : Dans ce post, Mme Larrouy dit qu’elle n’a pas à nous renseigner sur le choix des agents; et sur un autre, elle se flattait d’être la responsable des agents des 3 axes de la ligne J.
      C’est quoi sa conception du mot « responsabilité » ?
      A ma connaissance, la hiérarchie confère le droit de donner des ordres que les agents doivent réaliser mais aussi de prendre des mesures correctrices et disciplinaires dans le cas contraire.
      N’en est-il pas de même sur la ligne J ? Ou est-ce qu’on est tout juste responsable pour pouvoir flamber sur un Blog ?

  5. voyageur_95 dit :

    A partir du moment où il est clair que les trais ne sont pas acheminés à leur gare de dépot pour partir correctement le matin (ce qui peut se comprendre au vu du bazar d’hier) pourquoi ne pas nous en informer ?

    A quelle heure est prise la décision qu’un train du matin sera finalement supprimé ?
    Pourquoi ces informations ne remontent nulle part ?
    Ce matin un seul message qui résume :
    « tout fonctionne, mais il y aura peut être des suppressions »

    Il y a bien un moment où cette information est connue et pourrai être transmise aux voyageurs, que ce soit par l’application smartphone et ses alertes, le site transilien ou le compte twitter

    Au final la communication qui est fait dans ce genre de situation est toujours très généraliste et n’apporte jamais les réponses précises que l’on attend.

    • Bonjour, oui, cette information a été reprise très tôt ce matin (vers 6h) sur le site Transilien, Twitter, et l’application SNCF Transilien. En consultant la rubrique des prochains trains du site ou de l’application, les trains supprimés étaient indiqués.

    • voyageur_95 dit :

      « Attention au départ de la gare de CHARS les horaires de certains trains sont théoriques (*). »

      Et non, les horaires sont ceux des grilles. Elles ne sont pas mises à jour en fonction des retards ou des suppressions. Qui sait, cette fonctionnalité arrivera peut être un jour par chez nous…

    • Certes Madame Larrouy, mais la veille rien n’indiquait que la circulation des trains sera encore perturbé le lendemain. Les médias parlaient d’un retour à la normal le lendemain, c’est faux ! Vous saviez mercredi soir que les rames et les conducteurs ne seront pas à leur place pour le lendemain. Il aurait été bien d’annoncer des perturbations pour le lendemain, et pas seulement à 6H00 du matin.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  6. Horomaniac dit :

    Bonjour Hélène,

    En ce qui me concerne, l’alerte depuis l’application Transilien sur Android n’a pas fonctionné mais j’ai été prévenu par un ami (de mémoire, j’ai reçu une alerte vers 19h alors que j’étais chez moi).

    Je prends la J Ermont-PSL et ai surveillé sur le site Transilien les trains qui étaient quasiment tous donnés au départ (voie BL) entre 17h30 et 18h. La plupart restaient affichés puis étaient indiqués comme supprimés 15-20′ après le départ prévu. Sur la base de cette expérience, je dis « peux mieux faire ».

    Concernant l’évènement en lui-même, on ne peut que le déplorer mais embêter des milliers d’usagers ne me semble pas être une solution constructive.

    • Bonjour, dans le cadre d’une situation imprévue comme hier, c’était compliqué de faire mieux. Nous ne savions pas si les conducteurs allaient se présenter ou pas, il était compliqué d’anticiper sur l’information. Merci pour cette info sur l’alerte, je vais transmettre.

  7. Patricia dit :

    Un droit de retrait pour tous les conducteurs d’une gare comme St Lazare…..bien sûr c’est regrettable qu’un conducteur se fasse agresser, mais lors de l’agression de nombreux voyageurs à Grigny, cela n’a pas interrompu les lignes de toutes les gares.
    Habitante d’Argenteuil, j’ai mis 2h pour rentrer chez moi, ferez vous un geste commercial ?
    et ce matin, de nouveau des trains supprimés.
    D’autre part, pour info, en gare du Val d’Argenteuil à chaque annonce faite d’une voix tellement basse que tout le monde doit tendre l’oreille et….bien sûr diffuser pendant le passage d’un train sans arrêt…de qui se moque t’on ?

    • Bonjour, il ne s’agit pas de se moquer de qui que ce soit, je vais signaler ce problème de son au Val d’Argenteuil. Pour ce qui est d’un geste commercial, je vous invite à prendre contact avec le centre de relation clients Transilien. Ce n’est pas à moi de prendre ces décisions.

  8. Avocat92 dit :

    J’étais à la gare hier soir vers 19h20 et il y avait 1 seul train voie 1 pour Versailles les autres voies étaient désertes. Dire que le trafic a repris progressivement vers 19h00 est faux !

    Je trouve inadmissible que des trains étaient encore supprimés ce matin, surtout qu’à la télé et sur le site transilien il était indiqué que le trafic était redevenu normal.

    Par ailleurs est il normal que les tarifs augmentent de plus en plus chaque année alors que nous avons de moins en moins de trains sur la ligne J (supprimés, retardés chaque semaine) ??!! je trouve cela aberrant !

    Avant de lancer le Grand Paris, je pense qu’il serait plus judicieux de réparer tous les trains soit disant “en panne” et d’avoir une ligne plus que correcte

    • Bonjour, j’avoue que je me suis concentrée sur les informations de la ligne J depuis ce matin et je ne peux pas vous renseigner sur celles de la ligne L.
      Il n’y a pas eu des trains sur toutes les destinations mais il y en a eu. Que fallait-il faire ? Ne pas le dire ? Je pense que les voyageurs sans aucune autre solution auraient souhaitaient le savoir. Nous n’avons pas dit « le trafic est normal » mais « le trafic reprend progressivement ».

    • Jérémy dit :

      « Nous n’avons pas dit “le trafic est normal” mais “le trafic reprend progressivement”
      Faux, la preuve par Twitter :
      LIGNEJ_SNCF ?@LIGNEJ_SNCF 20 h

      L’infotrafic Ligne J : retour à la normale 22:16 #ligneJ

      Évidemment, il fallait être sur place pour constater que ce n’était pas le cas (et ça ne l’était toujours pas à 23h45, loin de là …

    • Lolo78 dit :

      Le Twitter de la ligne J était dans les choux. Il balançait que le trafic était normal puis 2 mn après qu’il était fortement perturbé.
      Je me suis demandé s’il y avait un humain derrière ou juste un robot…

    • En effet le twitter disait n’importe quoi :

      16H02 : l’infotrafic lignes L et J trafic interrompu
      16H08 : l’infotrafic ligne J retour à la normal
      16H10 : l’infotrafic lignes L et J trafic interrompu
      17H22 : l’infotrafic ligne J retour à la normal
      17H24 : l’infotrafic lignes L et J trafic interrompu
      18H00 : l’infotrafic lignes L et J trafic fortement perturbé
      18H48 : l’infotrafic ligne J retour à la normal
      18H50 : l’infotrafic lignes L et J trafic fortement perturbé

      Et c’est comme ça toute la soirée !

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • « Il n’y a pas eu des trains sur toutes les destinations » Alors ça c’est inacceptable ! La SNCF se doit d’acheminer ses usagers à leur destination finale !

      Il n’y a pas eu des trains sur toutes les destinations

  9. Happybillpayer dit :

    Bonjour,

    Un commentaire sur les agents mobilisés pour la communication : je suppose qu’il s’agissait des nombreuses personnes portant des blousons flashy. Je les ai vus, mais majoritairement en bande, en train de discuter entre eux et de se raconter visiblement des histoires drôles car ils étaient dans l’ensemble assez rigolards (ce qui, je vous l’avoue, m’a un peu gonflé vus la situation). J’en a interrogé deux, le premier pour savoir s’il s’agissait d’une grève (réponse floue…), un autre pour savoir si la ligne A du RER circulait mieux (réponse : c’est aussi irrrégulier). S’il y avait des solutions de repli, je pense qu’une information orale proactive – au moins suite à la seconde question – aurait été bienvenue ! Bref, c’est bien de mobiliser des gens pour la communication, mais je pense que vous avez des marges de progrès sur
    – les informations à passer
    – et une démarche plus volontarste pour la passer

    Une autre remarque : j’ai vu deux trains partir pour Mantes entre 18h et 18h30. Je n’ai pas pu prendre le premier, le second par contre c’était bon (j’estime m’en être bien tiré…). Mais dans les deux cas, il restait de la place dans chaque wagon (au moins une dizaine dans celui que j’ai pu prendre) car les gens ne faisaient pas l’effort d’avancer dans les couloirs (j’ai déjà eu l’occasion de regretter ce manque de solidarité sur ce blog, mais c’est comme ça). Ne serait-il pas possible, dans ce genre de situation, que parmi les agents mobilisés certains puissent aider au remplissage des wagons des quelques trains qui partent, éventuellement avec l’appui des (nombreuses) forces de l’ordre présentes pour éviter tout problème ?

  10. Maxime13Passer au statut dit :

    Bonjour à tous,
    Parceque madame Larrouy, et les quelques intervenants de la sncf, qui nous répondent sur ce blog ne peuvent etre responsable de tout, j’aimerais bien entendre les motivation d’un responsable syndicale!!! Moi j’aime bien les voir distribuer leur tracts à l’entrée des gares, et surtout lire des aberrations du style « c’est pour vous aussi, usagers, que nous faisons grèves » c’est du vécu….Alors qu’un responsable syndicale, de sud rail st lazare vienne et prenne le temps de s’en prendre plein la tronche si par hasard celui ci est courrageux

  11. chris78Passer en mode normal dit :

    … je trouve purement scandaleux d’interrompre la circulation de TOUS les trains. Vos conducteurs sont pour la plupart des parents. certainement conscients qu’à cette heure en fin de journée il est impératif de les récupérer à droite ou à gauche. Imaginent-ils l’état de stress dans lequel des milliers de personnes se sont retrouvées hier soir ? sans personne à joindre pour aller les récupérer. peut-on vraiment laisser des clients sur le quai d’une gare paumée et leur dire de se débrouiller ? c’est aberrant et écoeurant ! je vous ai écris à plusieurs reprises qu’il devient de plus en plus difficile de s’organiser. des difficultés pour aller travailler, des difficultés pour rentrer, et si par bonheur on a envie de rejoindre Paris le week-end on est encore ennuyé par des trains supprimés et des bus à emprunter. mais que vos hauts responsables cessent d’emprunter des voitures de fonction et utilisent de temps en temps les trains afin de redescendre sur terre ! c’est incroyable. à vous dégoûter de prendre le train !

  12. Maxime13Passer au statut dit :

    « ces informations vous ont-elles semblées complètes ?  » et bien non, je n’ai reçu aucune alerte avant de me rendre en gare….c’est la RATP, qui m’a averti au moment ou je sortais de la bouche de metro via un message sonore
    Avez-vous eu ces informations via les différents outils d’information en temps réel ?..mis à part la RATP et son info sonore, non! à St lazare ce n’est qu’en constatant le monde sur les quai que j’ai eu confirmation officiel si l’on peut dire.
    Est-ce que vous avez pu vous orienter au mieux ? disons que l’on commence à avoir l’habitude, lorsque l’on ne souhaite pas voyager dans des conditions épouventables
    Je sais que vos parcours ont été plus longs qu’à l’habitude mais avez-vous pu trouver des itinéraires bis différents de ceux que nous avons mentionnés ? non ceux mentionnés étaient déja connu de ma personne

  13. fredo95 dit :

    A quand des contrôleurs dans nos trains pour que nous ayons enfin des personnes physiques de la sncf pour qu’ils nous expliquent en quoi nous devions être punis parce que 3 individus avaient commis un méfait ?
    Comment pouvions nous être « solidaires » de qui que ce soit ou de quoi que ce soit ? Pas d’info, pas de cheminot pour nous expliquer les raisons de cette grève (parce que c’est comme ça que ça s’appelle). Des flics ça, il y en avait ! (pas téméraires les cheminots …)
    Quand on avait des R-V médicaux pris 3 mois à l’avance comme moi (et qui est donc passée à la trappe : merci les syndicats de la sncf), plus des gamins à aller chercher et qui sont resté seuls dans une rue pendant 50 minutes, je peux vous dire que la coupe est pleine et que le pauvre gars qui s’est fait agressé a été la cause de beaucoup d’autres problèmes qui n’auraient pas existé si la réaction avait été à la mesure de l’évènement.
    Je déteste, je HAIS être puni pour une faute que je n’ai pas commise.
    En clair, vous avez peut-être le droit du travail pour vous (et encore sur les procédures et les délais, c’est à voir …) Mais être syndiqué ne dispense d’être intelligent.

  14. alpein dit :

    En gare d’Ermont Eaubonne nous etions bien renseignés (bus…) mais la SUGE etait-elle obligatoire ???

    non seulement nous somme traités comme du bétail et des crétins mais en plus nous sommes tous des agresseurs potentiels (pour la SNCF puisque nous avions droits aux gros bras ….)

    (petit rappel pour le droit de retrait : arrêt d’activité à cause d’une exposition à un danger imminent )

    Pour ce qui est de l’interruption de trafic d’hier, j’appelerai ca de la solidarité ( car ce n’est pas normal de se faire aggresser sur son lieu de travail) mais pitié arretez de nous bloquer … (je ne cautionne pas l’agression, bien au contraire) mais il y a d’autre moyens …

  15. Lolo78 dit :

    L’information a été très mauvaise ! Sur Twitter on parlait de service perturbé avec des phrases de retour à la normale à 18h48 puis 2 mn plus tard à 18h50 de trafic perturbé !, sur le site on parlait de service interrompu.
    Impossible de savoir s’il y avait quelque chose qui circulait sur le RER A entre Nanterre et Cergy/Poissy ou sur la ligne J.
    L’information doit être plus claire. Perturbé ça ne veut rien dire, on devrait savoir si les trains roulent avec du retard ou pas, s’ils sont bondés ou pas etc. Sinon, ça ne sert à rien et on est obligé d’aller sur place remplir les gares…
    Et puis, je ne sais pas si ça été le cas (j’ai dormi au bureau) mais il faudrait aussi que les lignes de bus non RATP/SNCF type Véolia soient adaptées pour palier à ça quand il y a un problème ou grève sur la ligne A car souvent il n’y a rien de spécial de prévu et on attend le bus très longtemps une demi heure ou une heure et passée une certaine heure, il n’y en a même plus.

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Lolo78,

      Il n’est pas dans la mission des opérateurs « concurrents » (même s’ils ont le même chef d’orchestre : STIF) de devoir assumer la bétise des autres….

    • Lolo78 dit :

      C’est au STIF de se débrouiller ! Les bus en banlieue sont trop peu nombreux et inexistants après une certaine heure (on n’est pas sur Paris, les horaires sont très restreints), il ne faut pas renvoyer les gens vers des solutions qui souvent n’existent pas s’ils n’ont pas quelqu’un en voiture.

      Par exemple en renvoyant vers Montparnasse alors qu’il n’y a pas d’arrêt pour les gares desservies par la ligne J ou A ! Je me suis déjà fait avoir une fois, j’ai compris le message, je suis resté bloqué à Paris plus d’une fois à cause de grève surprise ou d’arrêt.

      La SNCF doit étudier les solutions qu’elle propose. Les trains de Montparnasse ne sont pas une solution pour ceux qui sont sur la ligne J ou A à part peut être Mantes c’est tout, pas le reste.

    • Renvoyer les usagers vers Paris-Montparnasse est utile uniquement pour les usagers d’Épône et Mantes.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Gabs dit :

      Pour rebondir sur ce point, il me semblerait par contre logique que le STIF (en charge de la coordination globale de l’ensemble des transports d’IdF) puisse demander à d’autre compagnies (Veolia, de renforcer leurs plans de transports), avec bien évidemment demande de compensation financière auprès de la SNCF qui n’a pas assuré le service dont elle est responsable.

    • Ah oui sur twitter ils sont coutumier du fait. J’ai déjà sur le twitter de la ligne J :
      16H00 trafic perturbé axe Paris Mantes via Conflans
      16H15 retour à la normal
      16H18 trafic perturbé axe Paris Mantes via Conflans

      Heuuuu donc le trafic est redevenu normal pendant 3 minutes c’est ça ???

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  16. Horomaniac dit :

    80000 personnes impactées ! assez révoltant en fait :(

    • Chris92700Passer au statut dit :

      80.000 personnes ?
      Je croyais que la ligne J transportait 226.000 personnes par jour et la ligne L 311.000 personnes par jour ? Avec des perturbations aussi longues (15h00 -> fin de service), j’aurais pensé qu’il y aurait eu plus de personnes impactés…

    • écoeurée dit :

      Moi je ne suis pas surprise quand on voit les chiffres de la ponctualité des voyageurs. Jésus a le pouvoir de multiplier les pains, le dieu du calcul de la sncf à celui de diviser les voyageurs 226000 pour nous les usagers c’est à peine 80 000 pour le dieu SNCF.

  17. Table dit :

    Bonjour,

    Me concernant, c’est en souhaitant quitter Cergy-Préfecture pour aller à Argenteuil que j’ai été confrontée aux difficultés d’hier après-midi.

    Autour de 17 heures, en me dirigeant vers la gare de Cergy-Préfecture, j’ai appris grâce mon téléphone (via l’application SNCF Direct) que plusieurs trains de la ligne J étaient retardés ou supprimés. Arrivée en gare, un seul train du RER A était indiqué sur les écrans dynamiques ; en pressant le pas, je suis parvenue à l’emprunter à temps, sans trop savoir ce qu’il se passait. C’est durant mon court trajet dans le RER que j’en ai su plus sur les perturbations, en me rendant sur le site transilien.mobi (j’en profite pour ajouter que je trouve dommage de n’avoir reçu aucune alerte par e-mail ; y a-t-il eu un problème, de ce côté-là ?).

    Je suis ensuite descendue comme d’habitude en gare de Conflans fin d’Oise pour prendre la ligne J, en direction d’Argenteuil. Arrivée en gare haute, les écrans n’indiquent que la mention « Depuis 15 heures, l’agression d’un agent SNCF […] » alors que l’application SNCF Direct continue d’indiquer les horaires « théoriques » des prochains trains (qui ne sont donc finalement pas passés). J’y suis alors restée de 17 heures 15 à 18 heures 30, environ ; croyant que la circulation finirait par reprendre.
    Durant ce long laps de temps, je n’ai entendu que 3 (ou 4) annonces sonores concernant les perturbations. Chacune s’achevant par un « Je reviendrai vers vous dans quelques instants », alors qu’il fallait à chaque fois attendre plus de 15 ou 20 minutes pour en entendre une nouvelle (seules les dernières indiquaient des itinéraires à suivre pour aller en direction de telle ou telle gare ; mais cela ne m’a pas aidé, étant donné que les gares dont il était question ne me concernaient pas).
    J’ajoute qu’aucun agent n’était présent sur les quais pour éventuellement aiguiller les clients et leur indiquer des itinéraires possibles pour rentrer chez eux. N’ayant que peu de batterie disponible sur mon téléphone portable, c’est avec difficulté que je pouvais me renseigner à ce sujet. Finalement, c’est en discutant avec un autre client que celui-ci m’a suggéré de prendre un bus dans une autre gare.
    Je suis donc descendue en gare basse pour prendre un RER jusqu’à Sartrouville ; gare dans laquelle j’ai pu emprunter un bus allant jusqu’à chez moi, m’obligeant à utiliser un ticket t+.

    Je souhaite tout de même un bon rétablissement à l’agent SNCF dont il est question, mais déplore, d’un autre côté, le manque d’informations en gare de Conflans fin d’Oise (à ce propos, j’aimerais tant que l’on arrête d’y diffuser le message disant que « des trains sans arrêts circulent dans votre gare… » que j’entends très fréquemment alors que ce n’est souvent pas le cas) qui oblige les clients à devoir se débrouiller par leurs propres moyens.

  18. Jérémy dit :

    Le titre du billet est mensonger, le « retrait » a eu lieu à 15h24 (en tout cas pour le train que j’empruntais). Entre le début d’après-midi et le soir, de l’eau a coulé sous les ponts (sur lesquels d’ailleurs les trains ne circulaient plus) …

  19. Jérémy dit :

    Mon impression ?
    Les informations les plus fiables sont celles ne provenant pas de la SNCF à savoir : 1) les amis/connaissances présents en gare, 2) Twitter, 3) les comptes twitter des terroristes syndicalistes qui appellent à un arrêt de travail massif et immédiat (quand on lit ça depuis l’arrêt de bus de son « trajet de substitution, on en vient à regretter Coluche).
    Pour le reste, c’est le néant : une conductrice qui invente un problème de signalisation ou je ne sais quoi, absence totale de personnel SNCF dans les gares, appli transilien à l’ouest (cf. ce qu’a dit Christophe), etc.
    Sans parler des gilets rouges en gare de PSL le soir, j’espère qu’ils sont bénévoles et pas payés par nos abonnements parce qu’ils n’avaient AUCUNE information. Enfin si, ils ont juste avoué qu’ils étaient là pour venir en première ligne à la place des planqués du guichet qui avaient peur des réactions des usagers …

  20. Jérémy dit :

    Pour le personnel SNCF qui nous lit sur ce blog (coucou :-)) :

    Depuis hier soir je cherche une explication au fait que la TOTALITE (100%, selon les organisateurs ET selon la police) des agents ont exercé leur droit de retrait.
    Pas UNE SEULE personne n’a pensé que cet arrêt de travail pouvait être exagéré, c’est étonnant tout de même. En tout cas moi ça m’interpelle. Alors j’ai fait mes petits calculs (il faut bien tuer le temps) …

    Si on part sur une base de 25% de grévistes « professionnels » (les réguliers, la « base » comme ils les appellent, vous savez ceux que l’on croise au Franprix le vendredi matin entrain d’acheter les chipolatas pour le BBQ du midi entre Bastille et Nation), on rajoute mettons 20% d’agents, sincères et responsables, qui eux ont réellement peur qu’un gang de mineurs de Saint Nom la Bretèche débarquent sur les voies en gare de Limay ou d’Epône-Mézières pour les agresser. Ajoutons, disons, à la louche, 40% d’opportunistes qui savent que leur salaire est maintenu même s’ils exercent leur droit de retrait et donc qu’ils peuvent passer leur aprem’ peinard dans le canap devant la fin de « En Mode Gossip » au frais des usagers. Et ben même en comptant large, on n’atteint pas les 100%, étonnante démonstration non ? J’ai fait le même calcul en remplaçant les chipos par des merguez et ça ne marche toujours pas.

    Je généralise ? Effectivement, lorsque 100% du personnel SNCF paralyse l’ouest Francilien, il n’y a même pas besoin de généraliser, le 100% parle de lui-même :-)

    Pardon, j’exclus Madame Larrouy de ma comptabilisation, qui ne rentre pas dans cette histoire « d’organisations syndicales et/ou [d’]agents » et qui pendant ce temps, regarde passer les trains (de syndicalistes).

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Ca ne pourrait pas être mieux dit…

    • écoeurée dit :

      Moi je croyais madame LArrouy en ligne abec Nabila

      Allo ? Allo ? t’es conducteur de train à la SNCF, et tu vas bosser ???? Non mais allo quoi c’est comme si t’était un voyageur et que t’avait un train pour te ramener chez toi ! Non mais allo quoi !

    • ÉgalitéEtRéconciliation dit :

      Je pense que vous avez parfaitement raison de désigner les syndicats, qui se sont conduits de façon parfaitement irresponsable. Plutôt que d’écrire à la SNCF pour demander un remboursement, nous devrions écrire pour qu’elle prenne des sanctions adéquates, autorisées par le code du travail, contre les agents qui ont abusé de leur droit de retrait : des retenues de salaire, par exemple.
       
      Le droit de retrait ne doit pas servir à la lutte sociale. C’est un droit fondamental qui sert à protéger l’employé d’un danger réel, pas hypothétique, et qui ne doit pas être confondu avec une manifestation sociale comme on peut en voir lors d’une grève. Par ailleurs, si les syndicats décident effectivement d’organiser une manifestation pour protester contre leurs conditions de travail, j’espère qu’ils auront la volonté de prévenir les usagers, et d’organiser cette manifestation un dimanche, pour que usagers et agents de la SNCF puissent manifester ensemble.

    • phn60Passer au statut dit :

      Effectivement, le danger potientiel est présent de façon permanente; aussi je pense que nos « amis » cheminots devraient exercer leur fameux droit de retrait du 1er janvier au 31 décembre; ainsi ils ne prendraient plus de risques….

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Ils ne prendraient plus de risques… sauf celui d’énerver les usagers, entrainement une colère pouvant amener à des conséquences… fâcheuses !

  21. olivia dit :

    au niveau de l’information moi j’ai trouvé désolant qu’arrivée a st lazare il n’y avait pas d’information visuelle. On ne savait absolument pas quand un train allait partir, seule une voix au haut parleur nous indiquait au compte goute les voies pour les trains.

    Dans ces conditions il est difficile de savoir quoi faire : rester? prendre une autre solution (habitant Verneuil, j’avais pas trop de choix) ?

  22. fredo95 dit :

    ne cherchez pas d’explications supplémentaires camarades usagers, on va encore nous dire que nous n’avons rien compris et qu’il est NORMAL que 100 % des trains soient à l’arrêt parce qu’un machiniste s’est fait agressé par 3 crétins dangereux.
    La disproportion est devenue visiblement la réponse adéquate des salariés de la sncf en cas de souci.
    Sachez, charmants salariés ferroviaires que nous aussi on a des problèmes et que la solidarité avec de telles pratiques ne peut exister quand 500 personnes en punissent 600000 qui n’ont AUCUNE responsabilité dans cette agression bien malheureuse (là-dessus tout le monde est d’accord). Vos cow-boys de la SUGE feraient mieux d’être dans les trains et les gares sensibles plutôt que de surveiller des quais vides, et de regarder des usagers d’un oeil torve ….

  23. phn60Passer au statut dit :

    Bonjour, comme de nombreux « usagés » j’ai subi l’arrêt du réseau Paris St Lazare mercredi soir. Je trouve bien sûr que ces agressions envers les agents SNCF sont inadmissibles mais je pense qu’il est tout à fait anormal que le personnel de la SNCF profite de sa situation pour bloquer tout le monde; en faisant celà, ils donnent beaucoup d’importance à tous ces petits merdeux qui semblent n’être nés que pour empoisonner les autres; ces mouvements de vos agents ne font que pénaliser les usagers qui pour beaucoup sont aussi victimes de cette faune peu recommandable.

  24. honte75 dit :

    Bonjours à tous,

    En ce qui ne concerne, ça fait 6 ans que j’utilise quotidiennement la ligne J, le RER A et/ou le RER B

    Vous pourrez dire ce que vous voulez concernant les investissement ou la nécessité de compte les voyageurs en gare, je n’ai cessé de la situation s’empirer.

    Il y a 6 ans je criais déjà que le trafic était médiocre, qu’on touchait le fond mais vous m’avez prouvé que j’ai tord, que vous pouviez être encore plus mauvais.

    Ne parler pas d’information quand vous mentez à tout bout de champs aux usagers. Comment se fait-il qu’à 20h30 le train de 20h23 affiché depuis un bon moment disparaisse des écrans ? Vous pouvez pas dire aux voyageurs qu’il partira pas histoire qu’il essaye d’en prendre un autre plutôt que de les faire espérer jusqu’à bout alors que vous savez pertinemment qu’aucun train n’est prévu ? Et encore je parle pas des trains « à l’approche » qui en réalité n’arrive jamais car il se téléporte comme dans Harry Potter à l’entrée de la gare !

    Aujourd’hui je suis jeune et j’ai déjà 3 certitudes pour la suite de ma vie :

    1) Je quitte la région parisienne, je laisse le merdier parisien à ceux qui hélas n’ont pas d’autre choix. Pour moi c’est région sans avenir dans laquelle on a tous les inconvénients de Paris mais aucun avantage. Profite-t-on réellement du « rêve parisien » quand vous on galéré toute la semaine dans les transports ? Le week-end en général on sort de chez soi pour rien au monde, surtout quand il y a plus de train sur une branche du RER A par exemple.

    2) Il y a deux boites dans lesquelles je ne travaillerais jamais de ma vie : la SNCF et la RATP. Une question d’honneur et d’amour propre !

    3) Hors de question de prendre le TGV ou autre chose dans le genre. Pour me retrouver bloquer en gare le jours des vacances comme vous faites chaque année, merci. Je ne met plus un centime dans ce système que je cautionne pas. Ma voiture marche toujours et je suis sur d’arriver avec elle. Facile aux dire aux autre de prendre les transports en commun pour la planète quand soit même on circule bien tranquillement en jet privé.

    Sur ce, bon courage aux autres. Moi c’est décidé, je pars en septembre.
    J’ai honte de mon pays quand je vois ça… Quelle mentalité…

    • phn60Passer au statut dit :

      Tout celà est malheureusement bien vrai, il ne faut pas s’étonner que tant de gens préfèrent prendre leur voiture même si les carburants sont devenus hors de prix. He puis il faut bien donner des occasions à tous ces donneurs de leçons (écolos….) de nous culpabiliser et aux politiques de nous faire cracher du pognon tout en se donnant bonne conscience…

    • Lolo78 dit :

      Vous avez raison.
      Moi pour mon prochain boulot, je vais tout faire pour éviter d’avoir à travailler sur Paris, je n’en peux plus, trop de temps perdus dans les transports, trop de problèmes quasi quotidiens. Je préfère encore payer un peu d’essence et gagner moins.

  25. stephadc dit :

    Bonjour à tous !
    Autant je trouve ce droit de retrait disproportionné , autant il fallait quand même marquer le coup , car les agressions verbales et physiques sont en mette recrudescence depuis plusieurs mois!
    Le trafic est resté perturbé en soirée , du fait que de nombreux collègues n’ont pas réussi à venir et au fait qu’il fallait faire rouler les trains accompagnés .
    La gestion du peu de circulations en soirée a été catastrophique avec des gares non desservies pendant plus d’une heure alors que des trains sans arrêts circulaient , il serait bon de travailler sur ce sujet !

    Suite à la réunion entre syndicats et direction d’hier , il a été décidé notamment:
    Lignes L et J:
    -De deploiment d’agents de sécurité pendant 15 jours sur la GCO du 1er au dernier train
    -Audit du Technicentre et mise en place d’une meilleur gestion(suite aux nombreuses avaries et services dégradés de ces derniers mois)
    Ligne J seulement:
    -Modification des rames VB2N avec installation du dispositif de service nuit(Voiture pilote interdite aux voyageurs)
    -Présentation d’ici 3 mois d’un prototype d’étanchéité des portes de cabines de voitures pilote suite à la présence de fumeurs en attendant des actions ciblées sur les trains de la ligne J.

    C’est quand même dommage qu’en France , il faille de gros évennements pour agir !

    • voyageur_95 dit :

      « marquer le coup » vous dîtes
      Est-ce que vous pensez que cela aura un impact sur les agressions ?
      Et quand bien même votre choix de bloquer tout les trains aurait un impact sur les agresseurs, ne risque t-il pas d’être négatif ?

    • stephadc dit :

      Ce serait plutot pour alerter , ou rappeler, aux pouvoirs publics qu’il y a un problème reccurent!

    • écoeurée dit :

      OUi c’est quand même dommage qu’après l’attaque de grigny les syndicats et le personnel de la SNCF n’aient rien fait. Ah oui j’oubliais que seuls des usagers ont été agressés !

    • fredo95 dit :

      oui c’est aussi typiquemlent français que quelques centaines de personnes punissent plusieurs centaines de milliers d’autres pour des problèmes catégoriels qui ne concernent qu’une infime minorité.
      Comment pouvez-vous justifier un arrêt TOTAL de circulation des trains pendant plusieurs heures pour un incident concernant 1 personne, aussi grave soit-il ? Mais quelle autre profession fait ça ? AUCUNE.
      J’ai longtemps enseigné. Quand une agression se produit dans un établissemnt, ce n’est pas TOUTE l’académie qui débraie pour le reste de la journée ? Si ? Où ça ?
      Vous êtes en plein délire là …
      Pourquoi avons-nous été PUNI ? Qui vous en a donné le droit ? j’aurais eu un de vos enfants en cours, et je l’aurai collé pour la connerie qu’un autre aurait faite, sachant que tout le monde le savait ? Vous auriez réagi comment ?
      Ce type de réaction discrédite encore un peu plus les organisations syandicales déjà bien mal en point. Vous ne vous rendez pas compte que les gens qui prennent le transilien sont des salariés basiques pour la plupart, avec des pb de garde d’enfants, des gens qui habitent loin de Paris à cause de leurs salaires merdeux et du prix des logements à Paris ?
      Pourquoi nous punir NOUS ?
      A quel moment vous êtes solidaires avec nous ? Je ne rappelle plus de la dernière fois ….

    • « La gestion du peu de circulations en soirée a été catastrophique avec des gares non desservies pendant plus d’une heure alors que des trains sans arrêts circulaient , il serait bon de travailler sur ce sujet !

      Je suis d’accord avec toi Stephadc. Je pense qu’au moment de la reprise, il faut faire des trains omnibus sur tous les groupes.

      C’est quand même dommage qu’en France , il faille de gros évennements pour agir !

      C’est malheureusement vrai ! Et je suis bien placé pour le savoir…

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • StephanePasser en mode normal dit :

      @ stephadc :
      “deploiment d’agents de sécurité pendant 15 jours sur la GCO du 1er au dernier train” :
      Par “agents de sécurité”, il faut bien entendre recours au privé ?
      C’est complètement ridicule car la prochaine agression a statistiquement beaucoup plus de chances d’avoir lieu ailleurs sur le réseau PSL ! Renforcer les effectifs de la SUGE, dont les équipes sont présentes sur l’ensemble du réseau et de manière “aléatoire”, serait beaucoup plus intelligent.
      “Modification des rames VB2N avec installation du dispositif de service nuit(Voiture pilote interdite aux voyageurs)” :
      Ai-je bien compris ? Que la voiture-pilote sera systématiquement fermée ou seulement en soirée ? Dans les deux sens, c’est-à-dire même lorsqu’elle est voiture de queue (dans le sens banlieue-Paris) et que le train est conduit dans la locomotive ?
      Car s’il s’agit bien de cela, c’est totalement inadmissible ! En effet, alors que la fréquentation de la ligne J a augmenté ces dernières années, une voiture a déjà été supprimée à cause des nouvelles loco qui sont plus longues. Alors si on en supprime une 2ème ! Sans compter qu’il n’est pas rare qu’une voiture soit fermée pour une raison de sécurité. Bien souvent, il ne restera donc que 4 voitures (sur 7 il y a encore quelques années et dont une devra “accueillir” les fumeurs !) et ce, même en pointe, lorsqu’il y a suppression du précédent train, grève, incident d’exploitation obligeant à prendre en charge des voyageurs de gares habituellement non desservies ou travaux ayant cette même dernière conséquence !
      Quant à la grève prévue lundi et mardi, que les conducteurs comptent obtenir de plus ?
      Quand on lit, dans le document de Sud-Rail, que c’est notamment pour défendre les conditions de transport des voyageurs on croit rêver…

  26. Florent dit :

    Bonjour,

    Je partage le fait que ce droit de retrait semble inapproprié pour ce genre de situation , reste que le débat sur le droit de retrait n’est pas nouveau donc je souhaite pas m’exprimer là dessus. Pour ma part je pense que l’itinéraire de substitution a bien fonctionné . Je regrette cependant l’imprécision sur le site Transilien concernant les trains à PSL , sur ceux qui fonctionnait vraiment lors de la reprise du trafic (le site affichait « voie BL » sur quasiment tous les trains) ce qui ne permettait de se faire une idée sur les trains réellement en circulation

    • phn60Passer au statut dit :

      Pour ma part j’ai plutôt eu de la chance; un RER salvateur m’a conduit jusqu’à Cergy ou j’ai retrouvé ma fille étudiante et de là un Vexin Bus nous a ramené à la maison en une heure de trajet et pour la modique somme de 5€20 chacun alors que nous avions tous deux nos abonnement SNCF valides en poche; je n’imagine même pas de suggérer à la SNCF un remboursement..!

  27. Marine M. dit :

    Il est vrai que nous méritons de savoir quelles véritables raisons ont motivé ce droit de retrait : les syndicats avaient-ils déjà fait part d’un quelconque danger encouru sur St-Nom-la-Bretèche par les agents ? S’estiment-ils en danger en permanence dans le cadre de leur travail ? Ce danger est-il inhérent à l’exercice de leur travail ?

    Malheureusement il me semble évident que chacun d’entre nous, à n’importe quel moment de la journée, court le risque d’être agressé/blessé, et cela n’a souvent rien à voir avec le travail… Est-ce pour autant que nous devons exercer un droit de retrait ? Si je venais à me faire agresser en allant travailler, je ne pense pas que mes collègues cesseraient toute activité. Et je ne leur en voudrais pas.

    De la même façon, si je me faisais agresser dans le train, les usagers auraient-ils la possibilité de mettre fin au paiement de leur titre de transport, par solidarité ?

    Bref, il y a des cons partout, c’est malheureux, mais les agents ont-ils pour autant le droit de paralyser des gens qui cherchent tout bonnement à rentrer chez eux, même par solidarité ?

  28. BenoitPasser au statut dit :

    Bonjour,
    Existe-t-il un lien entre cette agression et le préavis de grève de lundi 8 avril (ligne J et L) ?

  29. BenoitPasser au statut dit :

    Pardon… La perturbation du lundi 8 avril en raison d’un mouvement social

  30. Guil95Passer au statut dit :

    Bonjour,
    J’en ai vraiment ras le bol de perdre mon temps dans les transiliens. Départ prévu à 16h24 de Paris, j’arrive à Cormeilles à 17h03, je trouve ça trèèèèèès long ! Problème de fermeture des portes, on part à 16h36, soit 7 minutes avant le train suivant, et on nous débarque tous à Argenteuil parce que trop de retard. Mais pourquoi être partis ?? On aurait dû nous dire de prendre le suivant à St Lazare, ça aurait été plus simple !
    Et puis à Cormeilles, un seul portillon qui s’ouvre dans le souterrain, c’est rageant. Déjà que l’étroitesse du seul escalier qui existe est un problème quotidien pour sortir de la gare, on ajoute donc encore au moins 5 minutes au temps de trajet… Tous les jours il y a quelque chose.

    C’était le printemps de poètes ? Poétisons :
    On est serré comme des sardines,
    On se regarde pas mais on se devine,
    On s’agrippe à la barre d’une main :
    On prend les transports en commun.
    Dans ce grand véhicule de stress
    Les obsédés tripotent les fesses,
    Les sans-gêne s’étalent de leur mieux,
    Les contorsionnistes sont heureux !

    Non, je ne viens pas de l’écrire, c’est le début d’une chanson que j’ai écrite il y a dix ans, et j’y pense tous les jours en prenant le train, j’aurai le temps de la chanter cent fois par jours tellement j’y passe du temps.

    • écoeurée dit :

      Guil 95, pour qu’une personne sensée puisse se dire : tient je vais informer les voyageurs de prendre le train suivant car celui ci va être terminus à Argenteuil à cause du retard accumulé. Il aurait fallu : 1 : trouver une personne sensée à la SNCF PSL et 2. Qu’elle soit capable d’imaginer cette solution en moins de 12 minutes. C’est une équation impossible. A la SNCF on prend des décisions inniques en 10 ans et en payant des cabinets de consultants à prix d’or.

    • JustinFormer dit :

      Bonsoir Ecoeuré,
      La solution est souvent d’évacuer la gare de Paris St. Lazare qui en période de pointe et perturbation se remplit très vite.

      Permettre aux voyageurs de rejoindre la première gare de banlieue desservie, Argenteuil, dans votre exemple, est une solution employé très régulièrement pour ventiler celle-ci et éviter des mouvement de foule et permettre de repartir les voyageurs dans plusieurs trains.

      Et les suppressions, limitations,… ce font inopinément car l’état des circulations est changeante et dois être réadapté dans le même temps. Ce qui parfois paraît illogique et dénuée de sens.

      Avez-vous effectué la visite du COT? Qu’en avez-vous pensé?

    • picard dit :

      J’adore les bisounours

    • écoeurée dit :

      Non je n’ai jamais visité le COT, j’ai un seul objectif le soir et tout le temps le même récupérer mes enfants avant l’heure de fermeture de la garderie et de l’étude (dans ma ville qui n’est pas bisouville au bout de plusieurs retards les enfants peuvent être exclus des structures d’accueil du soir, ), tout en quittant mon travail à une heure décente malgré tout mes retars du matin (et mon boss n’est pas un gentil bisounours). Donc OK il faut faire partir les voyageurs de Saint LAzare, mais il faut aussi intégrer que les voyageurs ont des contraintes importantes et que les débarquer sur un quai sans ce soucier d’eux c’est pour le moins irrespectueux.

    • phn60Passer au statut dit :

      Entièrement d’accord, on a autre chose à faire que de perdre du temps à visiter ce genre de truc…, chacun son boulot. Nous on a besoin des transports pour aller bosser, en celà on est exemplaires car on évite d’utiliser la voiture qui est semble-t-il à l’origine de biens des maux de notre planète et pour celà on débourse de coquettes sommes pour un service que la SNCF ne nous rend pas ou très mal; je m’étonne que tous les dysfonctionnements n’affectent toujours que la circulation des trains mais jamais les opérations de prélèvements sur les comptes bancaires des usagers….
      Hier encore on a galéré dans vos gares et dans vos trains pour rentrer chez soi; dans mon cas, par exemple, j’ai voulu prendre le train de 17h20 à destination de Gisors, vers 17h10 il est afficher normalement à la voie 21 (pour l’instant tout va bien) mais le train n’est pas encore à quai. le train arrive enfin et, première surprise, c’est un simple niveau (histoire qu’on soit un peu plus serrés) par chance, étant arrivé dans les premiers je trouve facilement une place où je ne serai pas trop coincé. Pour l’instant je suis plutôt « heureux » car le train se remplit à vitesse grand V pour être rapidement bondé. Le temps passe et au delà de l’heure de départ prévue l’affichage disparaît puis semble se modifier tout en étant illisible du fait de la taille réduite des caractères utilsés sur les magnifiques écrans dont s’est dotée la gare lors de sa « modernisation » (soit dit en passant les anciens afficheurs étaient lisibles de bien plus loin et ne présentaient pas de reflets comme les nouveaux, de plus je reste persuadé qu’il étaient beaucoup moins gourmands en énergie que cette multitude d’écrans illisibles toujours allumés; bravo pour le « progrès ») Quelques « usagers » sont donc descendus pour s’approcher de ce fameux écran, s’en est suivi un mouvement de foule qui tentait de rallier une autre voie d’où finalement le train pour Gisors est sans doute parti.
      Bien sûr, pour couronner le tout, aucune annonce n’a été faite. Vers 17h40 une timide annonce à été faite dans le train nous indiquant que nous allions partir pour…Mantes. Merci beaucoup.
      J’ai donc décidé comme de nombreux autres usagers de changer à Conflans où j’ai emprunté un train pour Boissy l’Aillerie terminus. Là nous avons débarqué pour la deuxième fois pour voir la rame partir A VIDE vers Gisors. le train suivant m’a permis d’atteindre Chaumont où j’ai débarqué pour la troisième fois car ce train ne desservait pas Trie-Château ma destination finale. Pour ne déranger personne et éviter de faire circuler une voiture et ses terribles rejets de CO2, je décide de patienter à Chaumont où un train omnibus doit arriver vers 19h30 (il est un peu plus de 19h). Vers 19h30, « ding-dong » sur le quai: suite à un « problème technique… » le train que j’attend pour parcourir mon ultime étape aurait un retard de 25 mn « environ ». Là, je prends mon tel et, tant pis pour le CO2, j’appelle une voiture pour rentrer à Trie; j’ai juste attendu une demie heure pour rien…
      19h50, je rentre enfin chez moi; j’ai quitté mon boulot à 16h30…MERCI LES CHEMINOTS
      Je vous laisse car il est 16h05, je vais devoir partir car ce soir, c’est la même MERDE.

Les commentaires sont fermés.