MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

De la régularité à la ponctualité

13
Publié le 27/02/2012

Bonjour à tous, dernièrement, vous avez évoqué le changement de suivi qui est intervenu dernièrement sur notre façon de calculer la régularité. En effet, nous avons souhaité faire évoluer notre indicateur. Depuis le 1er janvier nous suivons la ponctualité de nos voyageurs.

Petit rappel, les années précédentes, nous avons suivi la régularité de nos trains. Pour cet indicateur on considère qu’un train est en retard pendant nos 2 pointes si:

–  le matin, les trains dans le sens Province Paris arrivent avec un retard supérieur à 5 minutes entre  6h et 9h.

–  le soir, les trains dans le sens Paris Province, arrivent avec un retard supérieur à 5 minutes à leur terminus et partant de Paris entre 17h et 20h.

La régularité n’était peut-être pas le mode de suivi le plus adapté mais c’était au moins une base commune à tous.

Pourquoi en changer ? Vous étiez nombreux à penser que cet indicateur n’était pas le meilleur. Transilien a donc souhaité revoir ce suivi pour qu’il corresponde plus à ce que vous ressentez en tant que voyageur.

Les nouveaux critères sont maintenant les suivants.
L’indicateur est calculé pour tous les voyageurs, et plus sur la régularité des trains.

Je m’explique, un train va d’un point A à un point C en passant par un arrêt à B.

Contrairement à avant ou nous ne nous intéressions qu’à l’heure d’arrivée du train à son terminus ; nous suivons aujourd’hui à la ponctualité de tous les voyageurs qui font le trajet de A à B, de B à C et de A à C.

Pour cela, nous nous basons sur les derniers comptages réalisés par Transilien dans les gares ces dernières années.

Il n’est plus question de seulement évaluer l’heure à l’arrivée au terminus mais bien à l’arrivée de chaque gare desservie par un train.

Ce suivi est maintenant applicable 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

Les voyageurs sont considérés à l’heure s’ils ont moins de cinq minutes de retard. La mise en place de ce suivi va aussi nous faire avancer notamment sur des sujets que nous abordons régulièrement sur ce blog, nos choix de production.

Lors des perturbations, nous y étions déjà très attentifs mais nous le seront encore plus qu’avant pour les voyageurs qui doivent faire face à de nombreuses suppressions.

Nous devrons toujours avoir à l’esprit que nous ne devons pas raisonner sur un train mais sur l’ensemble des trajets possibles à bord d’un train et le retard estimé de l’ensemble des voyageurs.

En cas de perturbation et de choix à faire sur la suppression d’un train, soit nous avons la possibilité de reporter les voyageurs sur un autre train qui arrive avec moins de 5 minutes

Soit nous n’avons pas cette possibilité, les voyageurs subiront un retard mais nous serons capables de l’évaluer ce qui jusqu’a présent n’était pas le cas.

Ces chiffres seront suivis de très près et peut-être qu’ils auront des répercussions sur les choix que nous faisons en terme de régulation du trafic.

Maintenant comme chaque mois, voici un aperçu du mois précédent. Nous n’atteignons pas notre objectif au mois de janvier sur la ligne J.

– Sur l’axe, Paris Ermont Eaubonne nous n’étions pas à l’objectif au début du mois. La situation s’est améliorée sur la deuxième et quatrième semaine du mois, ce qui permet d’avoir quand même un bon résultat.
– Les axes, Paris mantes La Jolie via Conflans et Paris Gisors ne réalisent pas de bons résultats ce mois ci. Il n’y a que la deuxième semaine du mois de janvier qui est soit bonne et à l’objectif.
– L’axe paris Mantes la Jolie via Poissy a bien débuté le mois mais la tendance s’est fortement inversée la deuxième semaine pour finir au-dessus de l’objectif en fin de mois.

Ces résultats médiocres sont essentiellement dus à des problèmes liés aux infrastructures et à de multiples évènements extérieurs (accident de personne, …

13 commentaires pour “De la régularité à la ponctualité”

  1. StephanePasser en mode normal dit :

    Si j’ai bien compris et au regard de ce qui a déjà été écrit sur le sujet sur le blog de la ligne L, on ne comptera pas la ponctualité d’un voyageur ayant une correspondance autrement que comme deux voyageurs successifs, d’un premier train puis d’un second.
    Or, la correspondance avec le RER A est quelque chose d’important pour un grand nombre d’usagers de la J, axe Paris-Mantes par Poissy. Il serait donc bon de pouvoir aussi connaître le retard avec lequel, par ex, un voyageur monté à La Défense arrive à Aubergenville ! Car, si la correspondance, à l’heure de pointe, à Houilles est manquée, c’est au moins 20 min. de retard…

    • Bonjour Stéphane, En effet, à ce jour, le logiciel ne peut pas prendre en compte les correspondances de l’ensemble des voyageurs. Nous aurons donc dans votre exemple 1 voyageur comptabilisé en retard sur la première origine destination et 1 voyageur comptabilisé à l’heure sur la deuxième origine destination. Par contre, que le voyageur ait 5 minutes ou 15 minutes de retard, il sera comptabilisé de la même façon. A contrario, si un voyageur à 10 minutes de correspondance et que son premier train arrive avec 5 minutes de retard alors que le second est à l’heure, il aura le temps de prendre sa correspondance, arrivera à l’heure mais sera compté dans le logiciel comme un voyageur en retard et un voyageur à l’heure.

  2. kiki57 dit :

    Bonjour à tous,
    Voilà déjà quelques mois que je me connecte. Si votre site, Madame LARROUY, paraît intéressant, je m’interroge cependant sur le fait qu’il ne s’agirait a priori que d’un défouloir pour vos usagers…
    Ceci dit si on le consulte sans réagir cela n’avancera pas grand chose, l’idéal est que nous nous connections tous avec des réponses pour vous marquer notre mécontentement. Bienvenue aux amateurs, l’union faisant la force paraît-il.
    Cordialement,

    • A Martins dit :

      Eh oui, il faut continuer à agir auprès des élus locaux, du Stif et du Transilien pour espèrer obtenir la reconnaissance de notre préjudice, nous sommes des clients, des contribuables et des électeurs ! Sinon nous continuerons à avoir ce genre de message méprisant et mensonger de la part du service aux clients de la ligne j : « L’activité SNCF Transilien ne souhaite pas, sauf cas exceptionnel, accorder de mesure commerciale aux usagers à la suite des difficultés d’exploitation rencontrées et ce quelle que soit la ligne concernée. » (post du 24 février)

      Il faut continuer à exprimer sur ce blog et ailleurs notre mécontentement et empêcher que les fils et commentaires (comme ceux sur la grève de décembre) soit peu à peu « enterrés » !

  3. Nico dit :

    Bonjour à tous,
    Usagé du Sannois – Saint Lazare tous les jour, je désespère d’avoir un jour un trajet normal sur cette ligne le matin.
    Ce matin nous avons encore et encore roulé au pas entre pont cardinet et saint lazare.
    C’est habituel, nous laissons passer tous les autres trains devant nous. Ce qui nous agace tous au plus haut point.

    Cela cessera-t-il un jour ?

    • Bonjour Nico, votre réflexion revient régulièrement sur ce blog. Hélas, je ne vais pas pouvoir vous dire que nous tentons de trouver des solutions ce n’est pas possible.
      Pour comprendre toute la problématique des circulations, il faut parfois remonter loin. En effet, nous sommes confrontés à un vrai sujet de nombre de voies disponibles pour la réception des trains en gare Saint-Lazare en heures de pointe.
      Parfois, il manque certaines voies disponibles parmi celles qui sont utilisées normalement pour les trains de Mantes via Conflans ou Gisors, par exemple à cause d’autres retards auparavant. Pour ne pas trop retarder ces trains, les régulateurs peuvent prendre la décision de les passer sur les voies empruntées par les trains Paris- Ermont.
      Les trains Mantes via Conflans ou Gisors sont directs et passent donc devant les trains en provenance d’Ermont. Si tout est à l’heure, il n’ya aucun problème… Malheureusement, s’ils sont légèrement en retard, les régulateurs sont obligés de faire ralentir les trains d’Ermont ou les retenir en gare quelques minutes… d’où l’effet de ralentissement parfois ressenti en gare de Colombes.
      Sur la priorité d’un train par rapport à un autre, les règles sont claires, strictes et applicables par les opérateurs circulation (qui ne font pas partie de Transilien, ni du transporteur SNCF). Elles n’émanent ni de la SNCF, ni de Transilien, ni du STIF d’ailleurs. Cela est valable pour la totalité des trains de la ligne J.

    • Jérôme dit :

      Ce problème étant connu et reconnu, pourquoi ne pas réduire la fréquence de certaines lignes ? J’en vois déjà râler, mais sur le trajet La Frette-Paris le matin, pour ma part je préférerai avoir un train toutes les 20 minutes plutôt qu’un train toutes les 15 minutes si j’étais sûr qu’ils arrivent à l’heure. Certes les trains seraient plus pleins, mais au moins ils arriveraient plus fréquemment à l’heure.

      Enfin bon. C’est quelque chose que je n’arrive pas à comprendre.

      Est-ce que le problème date de la mise en service de la ligne d’Ermont ?

      Il doit quand même y avoir un juste milieu à trouver plutôt que de ressortir encore et toujours ce problème de voies qui n’a pas de solution.

      « On ne peut pas ajouter des voies, réduisons la fréquence de certaines lignes pour plus de ponctualité » me parait un discours compréhensible et acceptable par tous (si bien entendu cela fait améliorer la situation).

    • Jérôme dit :

      Ou supprimer les missions Cormeilles pour ne faire que des Pontoise plus réguliers. On en a déjà parlé par ici, mais il me semble que ce sont quand même de sérieuses pistes à envisager pour réduire le nombre de trains à PSL tout en conservant un niveau acceptable de remplissage des trains et en améliorant la régularité.

    • Pardon Madame Larrouy mais la je ne vous comprends pas. C’est tout l’inverse de ce qu’il m’a été dit lors de la visite du COT le 12 janvier dernier. La règle c’est : on retarde pas un train à l’heure. Donc retenir ou ralentir les trains d’Ermont à cause du retard d’un train en provenance de Pontoise, Gisors ou Mantes la Jolie, ce n’est pas normal…

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  4. A Martins dit :

    Et alors qu’en est-il de la ponctualité pour février ? A priori, elle devrait être loin des 90% que vous affichez régulièrement…si ce n’est pas le cas, je crois que les clients sauront que quelque soit le mode calcul (régularité, ponctualité), il est toujours favorable à la SNCF et loin de la réalité vécue au quotidien par les clients !

  5. EricBPasser au statut dit :

    Je réagis à la phrase qui évoque la suppression des trains en retard.
    J’ai déjà exprimé mon point de vue lors de la visite du 14 janvier : touts les trains doivent rouler.
    Car espérer remplir un train avec les personnes qui remplissent 2 trains en conditions normales en pointe, seul Hudini ou Copperfield en sont capables.

    Les suppressions nous sont incompréhensibles alors qu’un retard et admissible en cas d’incident.

    Si vous pensez aux usagers, garder cette image à l’esprit et imaginez vous dans un train bondé à l’ambiance moite. Vous ne le vivez pas, nous si.

Les commentaires sont fermés.