MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Comment nous prévenir, pour une intervention immédiate ?

11
Publié le 13/05/2011

Bonjour, connaissez-vous les différentes possibilités qui s’offrent à vous pour nous contacter lors d’un incident ? Un voyageur fait un malaise dans une rame, quelqu’un tombe sur les rails ou se fait arracher son téléphone portable, vous assistez à une agression physique ou verbale… Que faites-vous ???

Plusieurs dispositifs ont été développés pour faciliter l’intervention rapide des services de secours et d’assistance lors d’un problème en gare ou à bord d’un train. Plus de 1150 Bonnes d’Appel d’Urgence (CGA) sont implantées sur le réseau.  Elles sont simples à repérer : elles sont toutes jaunes et sont disposées sur les quais. Par une simple pression du bouton d’appel, vous rentrer en contact avec les Centres de Gestions des Appels qui collaborent avec les services publics de secours et d’intervention ainsi que l’ensemble des services SNCF opérationnels concernées.

Depuis peu, les voyageurs en détresse ou témoins d’un incident ou d’une agression peuvent faire le 3117 (appel gratuit depuis un téléphone mobile), ce numéro d’urgence est réservé aux voyageurs des lignes Transilien SNCF. La police, la gendarmerie ou les pompiers seront alertés et interviendront rapidement grâce au système de localisation de l’appel. Grâce à ce numéro, les intervenants peuvent identifier et localiser par exemple le train en question plus rapidement, et de fait pouvoir orienter plus facilement les secours dans une gare ou vers un point donné plus facile d’accès et ne péjorant ainsi le trafic qu’un minimum. Le 3117 a d’ores et déjà permis de libérer une personne prisonnière des toilettes, de signaler la fugue d’un enfant et d’empêcher l’agression d’une jeune fille. Alors n’hésitez pas, enregistrez ce numéro sur votre téléphone portable et mettrez-le dans vos raccourcis.

Avez-vous déjà actionné le bouton d’appel d’une borne ou contacté le 3117 ?

11 commentaires pour “Comment nous prévenir, pour une intervention immédiate ?”

  1. sf dit :

    Ah alors justement moi j’ai une question : j’ai vu récemment les affiches dans les trains qui informent de l’existence de ce numéro et qui disent qu’il ne se substitue pas à l’appel au 112 par exemple. Votre article me laisse penser le contraire. Est-ce qu’il serait possible d’avoir une information assez claire sur le sujet (que les affiches ne donnent pas vraiment), par exemple :
    – Appelez le 112 et expliquez l’urgence, prévenez les que vous aller appeler le 3117.
    – Appelez le 3117 et expliquez l’urgence, prévenez les que vous avez appelé le 112.

  2. Bonjour,

    Je reste dubitatif lorsque vous dites qu’il y a un système de localisation de l’appel.

    Personnellement j’ai déjà appelé 4 fois le 3117, à chaque fois pour le réseau nord, car en plus de Paris St Lazare, j’utilise aussi le réseau nord. J’ai appelé 2 fois pour des sacs abandonnés (plan vigipirate), une fois pour signaler un homme ivre qui dormait profondément dans un train qui rentrait au dépôt, et une fois parce que j’étais dans un train qui roulait avec les portes ouvertes ! (Grave dysfonctionnement du système EAS pour les connaisseurs). A chaque fois on me demandait ou je me trouvais exactement. Peut être que cette question permet de vérifier que ce n’est pas un canular. Cependant lors de l’appel pour signaler le sac abandonné, mon interlocuteur à eu le plus grand mal à localiser l’endroit ou se trouvait se fameux sac. Il m’a même dit un moment « Désolé, je ne connais pas la gare du Nord… »

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  3. François dit :

    Tout comme sf le dit un peu plus haut: une clarification du statut de ce numéro par rapport au 112 (et autres numéros d’urgence « classiques ») serait la bienvenue. Faut-il d’abord appeler le 112 puis le 3117, ou l’inverse, ou un seul des deux numéro? Et dans le cas où il faut appeler les deux, faut-il signaler à chaque fois que l’on a (ou que l’on va) appeler l’autre? etc…
    Pas encore eu à l’utiliser en ce qui me concerne…

    • Bonjour. J’ai bien noté votre demande. Je demande à nos experts de la sûreté de nous expliquer très précisément le rôle parallèle des deux numéros et je reviens vers vous.

    • François dit :

      Plutôt que de me faire une réponse à moi seul, je pense qu’un article sur le blog aurait une meilleure visibilité (et je ne suis sans doute pas le seul intéressé par cette information).

    • Chris92700Passer au statut dit :

      Tout a fait d’accord !
      Il y a surement plus de lecteurs des articles que de lecteurs des articles ET commentaires ! :)
      En plus, l’information est intéressante !

    • Bonjour. Vous avez raison. C’est d’ailleurs prévu.

  4. Logan dit :

    Bonjour, je me suis fait agressé verbalement et volé mon téléphone dans un train de ligne J vers Chanteloup les Vignes j’ai d’ailleur tenté de me déplacé à travers les différentes voiture et ils m’ont poursuivi à la limitte du harcèlement. C’était un dimanche il y avait 5 personnes avec moi à l’étage car c’était une rame à 2 étage mais personnes n’a réagi. Quand on à plus de téléphone et que personne ne réagi immédiatement, peut on tiré le signal d’alarme ? Si non dans quel cas ? Je précise bien sur que sa ne met jamais arrivé auparavant et que c’est arrivé en pleine journée vers 16h en plus. Bien évidement maintenant je me mettrait toujours dans la première voiture meme si la correspondance est à l’arrière car je suis descendu à Conflans Fin D’oise pour prendre le RER A et ils m’ont d’ailleur suivi en me harcèlent.

    • Thomas L. (@ookook) dit :

      Aller vite au poste de police ou de gendarmerie le plus proche (même si vous êtes à 500Km du lieu: ils sont obligés de prendre votre plainte), demandez immédiatement que soit copié les bandes des caméras de vidéosurveillance et d’y avoir accès: vous devriez les avoir sur l’une des bandes et ils devraient potentiellement être « reconnaissable ».

    • Agression verbale ou physique + vol justifie largement de tirer le signal d’alarme Logan. Si il y avait d’autres usagers, vous auriez pu crier également un « Mais enfin, laissez-moi tranquille ! » Ca ne marche pas à tout les coups, mais parfois cela suffit à faire fuir les poursuiveurs.

      Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Bonjour, en effet, si vous devez à nouveau faire face à ce genre de problème, n’hésitez pas à tirer ce signal. En fonction de la situation, il existe plusieurs possibilités pour nous alerter. Elles ne sont pas toutes adaptées au cas que vous relatez mais ce sont des informations à connaître, je me permets donc de vous conseiller la lecture de ce billet : Comment nous prévenir pour une action immédiate ?

Les commentaires sont fermés.