MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Un train en panne à Asnières, le 12 avril

3
Publié le 14/04/2011

Le train n°136621 en direction de Pontoise est tombé en panne en gare d’Asnières aux alentours de 17 heures. Le conducteur n’ a pas réussi à dépanner le poste de conduite côté province, mais il avait la possibilité de repartir dans l’autre sens à partir de la locomotive côté Paris. Il a fallu mettre en place une procédure rare et très contraignante en termes de sécurité afin de permettre  le départ du train pour un retour vers le site des Batignolles.

Cette procédure est ce que l’on appelle dans notre jargon un mouvement à contre voie. En clair, le train remonte la voie dans le sens contraire. Toutes les équipes se sont mobilisées pour réaliser cette manœuvre et donner des ordres extrêmement précis au conducteur du type, quand démarrer, ou s’arrêter…. Afin d’éviter le moindre accident notamment un face à face entre deux trains, la circulation a été suspendue sur ce  groupe de voie. Tous les trains en direction d’Ermont ont été déviés sur la ligne Paris St Lazare – Mantes la Jolie via Conflans Ste Honorine. Cette intervention a duré environ 1 heure. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée et les éventuelles suppressions ou modifications de desserte liées à cet évènement.

3 commentaires pour “Un train en panne à Asnières, le 12 avril”

  1. N’était pas possible de faire un secours par l’arrière au moyen d’une machine haut le pied, et de pousser la rame en panne sur la voie centrale de Bois Colombes ? Cela aurait été plus rapide et moins contraignant.

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Bonjour. Pour l’instant, impossible d’avoir les bons éléments de réponse pour votre question qui n’est pas très simple. Donc je reviens vers vous dès que j’ai des éléments fiables…

  2. Bonjour, j’ai réussi à avoir des éléments complémentaires. En fait, la procédure a été longue car la zone de circulation d’Asnières est relativement complexe. Ceci dit, la solution du secours par l’arrière a été envisagée mais, au moment de l’incident, nous avons considéré qu’il était plus rapide de faire revenir le train par ces propre moyen à contre sens. Quoi qu’il en soit, pour réaliser ce genre secours, il aurait fallu prendre le train suivant donc le vider de ses voyageurs pour ensuite effectuer un secours par l’arrière ce qui prend au mieux 1 heure car les procédures pour l’accrochage des rames et la mise en place du secours sont longues.

Les commentaires sont fermés.