MaligneJ.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Une idée pour vous aider lorsque vous êtes coincé à la sortie d’un Contrôleur Automatique Banlieue….

31
Publié le 25/03/2011

Il vous est peut-être déjà arrivé de vous retrouver coincé dans la gare, bloqué devant une ligne de contrôle automatique, soit parce que votre billet n’est pas reconnu par la machine, soit parce qu’un bagage est coincé, soit pour n’importe quelle raison. Et vous n’avez pas su quoi faire…

Cette situation arrive régulièrement, et souvent c’est un autre client qui débloque celui qui est coincé. Et pourtant, un bouton d’interphonie existe, il permet d’appeler l’agent en gare, il est situé sur le côté de la ligne de contrôle, souvent au niveau du passage fait pour les personnes à mobilité réduite. Et je suis sûre que vous ne l’avez jamais vu…

Suite à quelques billets concernant ce problème, nous nous sommes penchés sur le sujet. Et je vous propose quelque chose de très simple : juste un petit autocollant placé sur chaque Contrôleur Automatique et indiquant la présence du bouton d’interphonie.

En fait, j’aurais besoin de votre avis sur la question : pensez-vous que cela peut aider les clients coincés ? ou alors est-ce que d’après vous, cela ne sera pas vu et donc pas plus utilisé qu’aujourd’hui ?

31 commentaires pour “Une idée pour vous aider lorsque vous êtes coincé à la sortie d’un Contrôleur Automatique Banlieue….”

  1. L’idée est très bonne. Moi-même j’ignorais la présence de ce bouton. Je pense en effet que ça pourrait être très utile pour les clients coincés. Maintenant il faut mettre les autocollants dans un endroit bien visible. Je vous suggère de faire d’abord quelques essais dans certaines gares, puis si cela est concluant, l’étendre à toutes les gares.

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

  2. StephanePasser en mode normal dit :

    Très bien mais y a-t-il à toute heure un agent en gare pour intervenir ?

  3. Chrystèle dit :

    LA plupart des gares ont des agents présents du 1r au dernier train depuis 2000 me semble-t-il.

    Par contre je ne suis pas forcément d’accord avec la visibilité de ce bouton interphonie car il y a des usagers qui prennent les transports sans billets et qui profitent de ce système. Et on ne peut malheureseumenet pas filtrer tout le monde : il suffit que l’agent d’accueil soit sur le terrain et qu’il y ait du monde au guichet, les agents bien souvent ouvrent sans répondre à la personne qui attend à l’interphone. Et je suis persuadée que la plupart des gens qui utilisent l’interphone sont ceux qui voyangent sans titre de transport car il est bien connu qu’ils sont sans scrupule et moins gênés que les usagers qui eux sont en règle…

  4. François dit :

    Avant de faire la publicité de ce système, il faudrait déjà s’assurer qu’il fonctionne: la semaine passée (je sais plus quel jour), tous les tourniquets de l’entrée nord de la gare de Poissy étaient bloqués…
    Lorsque j’y suis arrivé, j’ai vu une personne coincée devant avec des béquilles… Moi j’ai saute la barrières et je me suis rendu aux guichets (de l’autre côté de la gare) pour signaler le problème et le fait qu’un homme était bloqué. Mon interlocuteur au guichet me répond « je vais signaler le problème », se lève, passe la tête par une porte, parle manifestement à quelqu’un et me dit « un agent va aller le débloquer »… jusque là, très bien (ok, je ne connaissais pas l’existence de l’interphone, sinon j’aurai sûrement commencé par essayer de l’utiliser plutôt que de sauter les barrières pour aller au guichet).
    Je retourne de l’autre côté pour signaler à la personne bloquée que son problème est maintenant connu et qu’il n’attend pas pour rien, et je reste un peu pour lui tenir compagnie (j’avais du temps avant ma correspondance).
    Sauf qu’au bout d’une dizaine de minutes: rien, personne. C’est à ce moment que je vois le bouton de l’interphone (sans savoir que c’est effectivement un interphone, puisque rien ne l’indique, mais c’était à côté du passage « à porte » et ça y ressemblait donc j’ai essayé). Résultat: l’interphone ne marche manifestement que dans un sens: après plusieurs appui (espacés d’une minute, j’ai laissé le temps de répondre, on est pas des sauvages non plus) et avoir parlé dedans plusieurs fois « au hasard » pour expliquer un peu la situation « au cas où quelqu’un m’entendrait » la porte s’est soudain ouverte et la personne a pu passer (et moi aller prendre mon train).

    Mes conclusions sur cette mésaventure:
    – même en signalant au guichet qu’une personne à mobilité réduite est coincée parce que les tourniquets ne fonctionnent pas, au bout de plusieurs minutes on ne voit personne et il ne se passe rien (le minimum aurait été d’ouvrir la porte de suite, puisque manifestement elle peut être ouverte à distance, l’idéal étant d’envoyer un agent, mais j’ai bien conscience qu’ils étaient sans doutes occupés puisqu’en sous effectif chronique)
    – les interphones sont là, mais pas signalés comme tels, et quand on les utilise la seule indication est une lumière rouge qui s’allume quand on appui sur le bouton et reste allumée quelques secondes (de l’ordre de 3 ou 4 secondes, pas beaucoup plus). Impossible de savoir si ladite lumière indique que « ça sonne » quelque part ou bien que quelqu’un est à l’écoute, si l’on est entendu et compris, etc.

    Il s’agit sans doute d’une panne isolée (je l’espère en tout cas), mais qui prouve bien que le système, s’il est intéressant sur le papier, ne remplace pas la présence d’un agent et surtout doit impérativement être entretenu puisqu’il s’agit déjà d’un système « de secours ».

    • Bonjour. J’ai évidemment transmis votre commentaire aux équipes locales puisque le fait d’attendre aussi longtemps n’est pas normal. Ceci dit, mon commentaire en réponse est de nouveau la même question : d’après vous, si un autocollant avait été placé sur l’appareil pour indiquer l’interphone, est-ce que vous pensez que vous l’auriez vu ? est-ce que cela aurait été utile ?

    • François dit :

      Je pense qu’un autocollant aurait en effet pu être utile (sans doute la personne coincée aurait-elle alors fait usage de l’interphone avant même mon arrivée) à condition d’être bien visible, hors je ne suis pas sûr qu’apposer ledit autocollant sur l’automate soit le plus judicieux. A la réflexion, je me demande même s’il n’y a pas déjà un autocollant sur l’automate (peut-être n’a-t-il rien à voir). En tout cas, étant donné la forme des automates, je pense qu’ils se prêtent peu à cet usage. Une surface plane ET verticale, à hauteur des yeux serait l’idéal. Dans le cas particulier de poissy, puisque les tourniquets sont doublés de « portes » battantes, j’aurai plutôt pensé à mettre l’autocollant sur la porte elle-même. Et bien sûr, il faut que l’autocollant attire les yeux (un triangle jaune avec un point d’exclamation ou autre signalétique claire à identifier).

    • Bonjour. Merci beaucoup de votre réponse si précise. Nous récoltons tous les avis et nous vous dirons ce que nous décidons de faire.

    • Bonjour. Après quelques recherches sur ces interphones, il s’avère qu’ils ne sont pas tous équipés de voyants lumineux. Ils sont souvent très différents les uns des autres. … En effet, vous ne pouvez pas toujours savoir si vous êtes entendu. Ce qui n’est pas très pratique, je le reconnais. Cependant, ces installations sont testées régulièrement lors des tournées gare, réalisées par les équipes des gares, c’est même une obligation pour nous. Si la lumière s’allume, on est donc en droit de penser que cette installation fonctionne correctement et qu’en effet comme je le pensai et que je le pense encore, il n’est pas normal d’attendre si longtemps.

    • thierryPasser au statut dit :

      Bonjour,

      Cette réflexion est très intéressante.

      L’autocollant devra être placé a proximité de la fente ou ressort le ticket et a coté de lecteur Navigo.

      C’est une zone ou systématiquement le regard est posé lors de problème.

      Cette idée est très intéressante toutefois il faut qu’un interphone soit installé a proximité des CAB.

      Si cela n’est pas le cas l’autocollant ne servira pas à grand chose.

      Par exemple en gare du Val d’Argenteuil il n’y a pas d’interphone a proximité de la sortie coté Gare (BV).

      L’idée serait d’en installé un!!

  5. Jean-Yves dit :

    Je trouve anormal d’être obligé d’attendre pour sortir de la gare.
    Dans la gare qui dessert mon domicile et pour l’avoir mesuré le temps d’attente en pointe c’est à dire après 18h peut, si on est pas dans les premiers à sortir, être de 5mn. Le temps de trajet Paris – Colombes est théoriquement de 12 mn, il était de 8 mn il y a moins de 15 ans, si on rajoute les 5 mn d’attente aux sorties, le temps de parcours théorique a été multiplié par 3.
    Lorsqu’un train est supprimé (ce qui est fréquent), ce temps d’attente aux sorties est d’autant plus long .
    D’un train toutes les 4 à 6 mn autrefois, on passe à un train toutes les 20 mn, avec Transilien on en revient …
    Si le contrôle en sortie est systématique sur la banlieue de Paris St Lazare, c’est avant tout parce que il est rendu impossible à l’accès à St Lazare et ce même après les désagréments subis aujourd’hui pour rénover avant tout commercialement la gare St Lazare.
    Nous avons en IDF, le seul transporteur au monde qui contrôle les titres de transport en sortie, d’où une perte de temps impossible à vivre.
    Colombes n’est qu’à 7 kms de Paris St Lazare pour un trajet moyen de 20 à 30 mn.

    • Bonjour, c’est avant tout pour répondre à une attente du STIFF que le contrôle en sortie est systématique sur les gares recevant le plus de clients. La gare de Colombes possède 3 sorties, elles sont, donc pour répondre à cette attente, toutes dotées de Contrôles Automatiques de Billets (CAB). Sur la totalité de ces sorties pourvues de CAB, il existe donc 9 passages possibles. C’est insuffisant, c’est pour cette raison qu’il est prévu dans les années à venir de réaménagée la sortie « gare routière ». Les escaliers seront eux aussi élargis pour permettre une sortie plus fluide et une meilleure gestion des entrants et des sortants. Par contre, je ne dispose pas aujourd’hui d’éléments suffisants me permettant de vous apporter une réponse sur l’échéance de ces travaux.

  6. thierryPasser au statut dit :

    Pour en revenir au sujet initial.

    Quel action on eté prise?
    Un experimentation sera elle mene?
    Comment procédé dans le cas ou il n’y as pas d’interphone a proximité des CAB?

    L’experimentation symilaire mené sur le RER 2 a Haussman St Lazare sera elle pris en compte?

    • Bonjour Thierry, deux actions sont en cours pour être testées en gare du Val d’Argenteuil :
      – une signalétique sera positionnée sous les interphones pour les rendre plus visibles (déjà testée dans d’autres gares comme La Garenne Colombes) .Nous attendons la livraison de cette signalétique
      – et un autocollant (maquette réalisée, commande passée) sera apposé sur chaque ligne de contrôle de billets concernée (coté accès et coté sortie) pour vous signaler l’existence de l’interphone en cas de problème.
      Si vous voulez toute la vérité, nous avons pris un peu de retard sur cette opération décidée dès analyse du mail car nous n’avons pas pu localiser dans un premier temps un des deux interphones.
      Après vérification, il était bien présent mais complètement masqué par le revêtement mural installé après la mise en place des lignes de CAB. L’entreprise responsable de cette erreur doit intervenir pour faire le nécessaire et nous attendons la fin des travaux pour positionner signalétique et autocollant. En conclusion merci pour votre mail qui nous a permis de rectifier une anomalie non constatée par nos services.

    • Bonjour Thierry, pour votre info, l’interphone absent est maintenant réapparu et fonctionne. Les documents informant les clients de leur existence seront en gare cette semaine et pourront donc être mis en place dans les emplacements prévus à cet effet (sur chaque porte vitrée des CAB) dès lundi 18 juillet.

  7. Pouvez-vous m’en dire plus sur l’expérimentation RER E, j’ai besoin de plus d’infomormations pour pouvoir vous apportez des réponses.

    • thierryPasser au statut dit :

      Bonjour,

      J’ai constaté que des autocolants on eté placé sur les CAB de la sortie Pole St Lazare face au guichet.

      De memoire il renvoi presise ou se trouve l’interphone.

      Cordialement,

    • thierryPasser au statut dit :

      Madame,

      A ce jour il semble que la situatuin ne soit pas réglé.

      1) Un paneau a bien eté mise en place pour rendre plus bisible l’interphne placé sur le quai voie 2 au niveau de la sortie Bd de la résistance.

      2) Les autocolants promis ne sont toujours pas présent sur les CAB. Seu ldes autocolants iterdisant de s’assoire ont etés posés.

      3) L’interphone corespondant a la sortie au niveau du BV (Ligne de CAB a coté des guichets ne sont toujours visisble. Il reste toujours caché!!!!

      Avez plus d’elements à me donner à ce sujet?

      Cordialement,

    • Bonjour Thierry, après vérification, il s’avère que l’équipe de la gare n’a jamais reçu les autocollants en question. Nous venons de relancer une fabrication et nous allons renvoyer de nouveaux autocollants dans les plus brefs délais.
      Pour finir, il n’y a pas d’interphone au niveau du bureau de vente, c’est celui du boulevard de la Résistance que nous avons eu du mal à trouver. En effet au niveau des guichets, les agents présents voient la ligne de CAB et peuvent intervenir. Il n’y a jamais d’interphone près d’une ligne de CAB visible des agents depuis le guichet.

    • thierryPasser au statut dit :

      Concernant les interphone sules cab visible depuis les guichet je pour vous certifier qu’il y en a dans certaine gare, par exemple au niveau des CAB de sortie du pole St Lazare de la gare d’Hausmann St lazare.

      Que doit faire l’usagé coincé au niveau (coté BV)? Doit il se rendre a l’interphone placé quai 1 a coté de la sortie boulevard de la resistance?

      Comment peut il rentré en contacte avec le guichetier puisque il ne peut pas accédé au guichet?

      Il faut se rappeler qu’en postion normal de travail le guichetier a les CAB deriere lui!!!
      C’est dure de vendre des billets et de surveillé en permanence les CAB!!!!!!

      Quel solution concrete la SNCF va elle mettre en oeuvre?????

  8. Bonjour Thierry, ça y est les autocollants manquants sont maintenant en place. Pour ce qui du bouton d’appel des CAB se trouvant près du guichet, la seule possibilité que je vois est d’en faire installer un. Mon équipe doit pour cela prendre contact avec notre prestataire. Je vous tiens au courant.

    • Bonjour Thierry, nous sommes allés en gare du Val d’Argenteuil pour voir comment mettre en place un bouton d’appel. Une fois sur place, j’avoue que la nécessité de mettre un tel bouton n’est pas avéré.
      Comme vous pouvez le constater, le bureau de vente est très proche de cette ligne de CAB. La visibilité pour les agents est bonne (fenêtre avec les stores en bout de ligne de CAB). Cependant, nous allons faire un rappel aux agents afin qu’ils s’assurent que le store est bien ouvert.

    • thierryPasser au statut dit :

      Effectivement.

      Mais quand on arrive des quai et que l’on a un probleme. Il est dificile d’imagier qu’il fait fraper à la porte du guichet!!

      En plus les agents ne sont pas visible directement un ne sait pas si il a quelqu’un au guichet. (la baie vitre est oculter par un store venitien).

      De plus je me met à la place des agents qui en general pour des raisons de securité n’ouvre pas la porte si ils ne conaissent pas la personne qui frappe.

      Dans ces conditions les etiquettes placés boulevard de la resistance sont correct mais pas celle placé dans le BV.

      En effet les etiquettes placés dans le BV renvoi egalement vers un interphone qui n’existe ni au niveau des entrés ni aux niveaux des sorties (du BV).

      Derniere remarque mis a part les detailles ci dessus les etiquette sont tres bien souf qu’elle on le defaut de facielment etre enlevable. La plus part ne sont plus la!
      La qaulité de l’adhesif serait surement a revoir.

      Cordialement,

    • Bonjour Thierry, merci pour toutes ces infos. La responsable de la gare a alerté ses agents sur ce point mais vous avez raison.
      Elle m’indique aussi que l’un d’eux, lui a signalé qu’il n’oublie jamais d’ouvrir ce rideau et que malgré cela, il lui arrive de ne pas se rendre compte que quelqu’un est bloqué. Son écran d’ordinateur est situé sur sa droite, donc à l’inverse du passage, ainsi que la principale entrée de la gare et qu’il se doit de regarder ces clients. Il peut, en effet, apercevoir les clients en heure creuse mais s’il y a du monde, il peut ne pas les voir.

      Concernant la porte de service, il n’y a pas de retour caméra depuis le guichet. Par conséquent, si quelqu’un frappe à la porte les agents ne peuvent pas savoir qui est derrière la porte. Il y a bien un écran situé au dessus de cette porte mais il est impossible, d’après l’image, de vérifier l’identité de la personne qui frappe. Il s’agit d’une vue d’ensemble permettant de s’assurer avant de sortir que personne n’est situé en embuscade dans ce recoin.

      Nous allons tenter de trouver un financement pour installer une caméra avec un retour au guichet mais ce n’est pas pour demain.

      Au niveau des étiquettes, j’ai informé l’équipe qui a créé ces étiquettes de la mauvaise qualité de ce type d’adhésif. La responsable de la gare m’indique également que l’étiquette du bureau de vente a dû être rétiré.

  9. thierryPasser au statut dit :

    Madame Merci pour ces elements.

    Concernant la porte je ne suis sure qu’une nouvelle camera resoudra le probleme. Meme avec une camera il sera dificile pour les agents de connaitre les vertiables intentinons de la personne placé deriere la porte.

    La solution la plus simple serait surement de placé un interphone. Sa serait surement la solution la moins couteuse et la plus sécuritaire pour les agents.

    Je profite egalement de ce message pour vous remercier vous et votre equipe lors de la rencontre organisé le 19 janvier dernier.

  10. thierryPasser au statut dit :

    Madame

    Cinq mois se sont passer. Je n’ai pas constaté de grand changement à ce sujet.
    Les chanses ont elles avancées?

    • Bonjour Thierry, je viens d’avoir un retour sur le sujet. Alors, les travaux sont en cours pour la pose d’une caméra vidéo portier, à placer sur la porte d’entrée du bureau de ventes via le hall. Le but est de permettre aux agents d’identifier les personnes se présentant à la porte. En ce qui concerne l’interphone, cette solution n’est pas envisagée pour le moment.

  11. thierryPasser au statut dit :

    Très bonne nouvelle pour les agents qui au cela permettra au regard de l’actualité passé de renforcer leur sécurité.

    Mauvaise nouvelle pour les clients qui risque de rester coincer longtemps.

    – Que fait un client quand il est coincé?
    Dans certains cas il risque de frapper à cette porte.
    – L’agent peut être occupé à d’autre tache, la vente de billet par exemple.
    – Si par hasard l’agent a le temps d’aller voir a la porte. Il va regarder soit visiophone.
    – L’agent ne connaissant certainement pas personnellement le client il risque donc de ne pas ouvrir. Et le client restera coincer!!!

    – Que l solution reste il au client?
    Descendre sur le quai 1 rejoindre la sortie boulevard de la résistance pour enfin renter en contact avec l’agent.

    Vraiment pas très pratique. Il est certain que plus de 10 minutes serons passé.
    Espérons que le client n’aura pas a faire la correspondance avec par exemple le bus 164 qui passe devant la gare!!

    Encore une foi pour quoi ne pas investir dans un interphone (solution la moins cher)!

    Ce manque d’investissement me fait penser malgré l’installation de plantes en plastique que la SNCF abandonne progressivement la gare du Val d’Argenteuil comme elle le fait déjà en ne remplaçant pas les agent malade et en fermant la gare!!

    • Bonjour Thierry, nous avons demandé aux agents de toujours laisser le rideau ouvert et les clients qui seraient coincés, peuvent frapper à la porte du bureau de vente.
      Ils seront alors visibles des vendeurs grâce à l’implantation de cette caméra. Ensuite, les vendeurs ont l’habitude de gérer ce genre de problème et sur présentation du titre de transport, ils peuvent permettre aux clients de sortir. Les agents d’une gare s’adaptent au quotidien à toutes les situations et je ne pense pas qu’en gare du Val d’Argenteuil plus qu’ailleurs de nombreux clients restent coincés tous les jours. Concernant l’interphone, ma réponse sera identique à celles du mois d’octobre et début juillet : Il n’y a jamais d’interphone près des bureaux de ventes et sa mise en place n’est pas prévue pour le moment.

      Ensuite, concernant votre remarque sur l’abandon de la gare, je me permets d’en douter quand je vois les investissements qu’il y a depuis plusieurs années.
      Il y a de nombreux projets en cours : le projet personne à mobilité réduite qui a pris fin début 2011 a coûté 2, 5 Millions €
      La mise en place des contrôles automatiques de billets avoisinait les 500 K€. Il y a en ce moment des travaux de traitement de réfection de la façade de la gare qui devraient s’achever fin Août. Le coût de cette opération est de près de 1,2 million d’euros. Ces travaux sont longs car nous avons dû mettre en place des interruptions de circulation importantes pour pouvoir traiter au-dessus des voies, ce qui a demandé du temps (un peu plus d’un an).
      Nous en avons d’ailleurs profité pour refaire entièrement le « Campanile » ou  » la tour de l’Horloge » pour que l’ensemble de la gare soit traitée.
      Il a fallu déplacer des armoires électriques, chantier que nous avons mené avec ERDF. Nous avons aussi dû tenir compte de travaux liés à la réfection de la voirie avec la mairie. Coût de cette opération environ 300 K€ (fin des travaux début septembre). Pour terminer, nous allons procéder à un dernier chantier qui concerne l’étanchéité de la dalle côté bureau de vente (coût 200 K€, début des travaux dernier trimestre 2012).
      Comme vous pouvez le voir, il n’est à aucun moment possible de parler d’un manque d’investissement au Val d’Argenteuil, je peux vous assurer que toutes les gares n’ont pas bénéficié des mêmes investissements.
      Tous ces travaux ont été très longs et compliqués, oui, ça, je vous l’accorde mais manque d’investissement, non….

      Au sujet de la propreté, le nettoyage des interphones est maintenant effectué, il reste toutefois quelques traces sur celui de la voie 1.
      Il y a au Val d’Argenteuil, un agent de nettoyage qui réalise du bon travail mais cette gare souffre d’un manque de civisme et d’éducation d’une part des voyageurs (déchets jetés au sol, etc…). Hélas, une fois le passage de cet agent effectué, il y a de nouveau très rapidement des déchets. Il ne s’agit pas d’un désintérêt de notre part sur ce point, nous veillons au quotidien pour que la gare reste le plus propre possible.

      La gare qui est souvent fermée, oui, il y a eu des fermetures suite aux derniers évènements mais nous tentons de la maintenir ouverte au maximum. En général, il y a deux agents sur place et dans ce cas, nous pouvons, en cas maladie de l’un d’eux, conserver la gare ouverte. Maintenant quand il n’y a qu’un agent ce n’est pas toujours possible. Ce problème n’est pas propre à la gare du Val, nous le rencontrons également dans d’autres gares.
      Au niveau de la sécurité, nous sommes très vigilants sur ce site et nous coopérons de façon efficace avec les forces de police. Nous tentons de réhumaniser cette gare dès que possible, pour exemple le forum tranquillité du 3 mai dernier.
      Bref, tous ces éléments prouvent que la gare du Val d’Argenteuil est aussi importante à nos yeux qu’une autre gare.

  12. linor9510 dit :

    ça m’est déjà arrivé ce genre de problème.Et lorsque je l’ai signalé,on m’a expliqué que mon billet (un ticket mobilis) était surement démagnétisé.Récemment,j’ai vu des personnes dont le bagage ou le caddie était coincé dans le CAB et c’est vrai que les personnes ont réussi à débloquer leur bagage ou caddie.

Les commentaires sont fermés.